Test : Horizon Zero Dawn


Horizon Zero Dawn
  • 1
  • 2
  • 11
  • 65
Note des joueurs :
4.8/5 - 402 notes
Note des platineurs :
4.8/5 - 297 notes

Horizon Zero Dawn

ps4


79 trophées au total
49 trophées cachés 3 DLC's

8472 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 5506 joueurs (65 %)
100% par : 878 joueurs (10 %)
Note du jeu
20/20
Discuter du test

Test du jeu
Horizon Zero Dawn

  • Test rédigé par sebleo57 le 12-03-2017 - Modifié le 12-03-2017



Introduction


C'est le 1er mars 2017 que le tant attendu Horizon Zero Dawn (HZD pour la suite de ce test) montre le bout de son nez en Europe et en exclusivité sur Playstation 4. Développé par Guerrilla Games, que l'on connait surtout et essentiellement pour avoir créé et fait vivre la saga Killzone depuis 2004, et publié par Sony Interactive Entertainment, on peut assurément dire que HZD aura su nous mettre l'eau à la bouche depuis l'annonce de sa sortie lors de l’E3 2015, à coups de matraquage publicitaire dignes des plus grands blockbusters hollywoodiens. Guerrilla Games sort donc des sentiers battus pour nous proposer une toute nouvelle licence, mais est-ce que l'attente en valait la chandelle ? C'est ce que nous allons tenter de voir ensemble...

L’histoire prend donc place dans un futur très lointain où la terre ne nous appartient plus et où la nature a quasiment effacé les traces de la civilisation telle que nous la connaissions, le reste de l’humanité survivant tant bien que mal dans différentes tribus primitives rivales. Plus aucune trace de modernité donc, si ce n’est sous forme de vestiges du passé, l’humanité étant retournée à l’âge de pierre, si l’on peut dire ainsi. Mais cela ne s’arrête pas là, puisque des machines faites de métal dominent le monde, machines plus redoutables et féroces les unes que les autres. Mais d’où viennent-elles ? Comment et pourquoi sont elles arrivées sur terre et ont fini par le dominer ?

Pour trouver des réponses à ces questions, vous incarnez Aloy, jeune paria en quête de ses origines avec qui vous serez amené à traverser des environnements variés aussi magnifiques que dangereux pour essayer de découvrir ce qu'il s'est passé sur terre il y a plusieurs millénaires et en quoi elle y est lié.

Contenu du jeu


La terre ne nous appartient plus...

Comme tout bon jeu de rôle en Open World qui se respecte, le contenu de HZD est gargantuesque. Comme l'indique notre guide des trophées, vous passerez de nombreuses heures sur le jeu, tant il y aura à faire, et tant votre terrain de jeu sera vaste. La map de HZD est effectivement immense, et on a rarement vu aussi grand à l'heure actuelle.

Le scénario de HZD vous amènera à accomplir de nombreuses quêtes principales riches en action, en émotion et en retournements de situation. Ajoutez à cela moult quêtes secondaires plus intéressantes les unes que les autres qui vous amèneront à explorer le monde dans ses moindres recoins. Mais cela ne s'arrête pas là, de nombreuses autre tâches et missions annexes seront encore au rendez-vous, avec par exemple des camps de bandits que vous devrez nettoyer afin d'en prendre le contrôle, ou encore des zones de chasse, qui vous permettront de mettre en avant vos talents de chasseur, avec des missions de chasse où vous devrez partir affronter des machines en remplissant des objectifs prédéfinis, vous permettant ainsi d'utiliser l'arsenal monumental proposé par le soft.

Vous pourrez aussi, par le biais des missions de Creusets, explorer les entrailles de la terre pour y découvrir des choses plus extraordinaires et effrayantes les unes que les autres. Le but ici sera d'atteindre le centre dudit creuset afin d'en pirater le noyau pour obtenir des données qui vous permettront de pirater des machines de plus en plus grandes et de plus en plus féroces. Et on ne s'arrête pas là, puisque vous aurez aussi l'opportunité de nettoyer des zones corrompues en détruisant les machines s'y trouvant, machines beaucoup plus fortes et redoutables que les machines normales.

De nombreux collectibles sont aussi de la partie, il vous faudra trouver et récupérer 30 Fleurs de métal, 12 Projecteurs, 6 Statuettes Banuk, 12 Réceptacles antiques et 23 Mannequins de Brouteurs pour ne citer qu'eux. Cette collecte sera pour vous l'opportunité d'explorer la map de HZD dans ses moindres recoins. Et pour vous aider à trouver tout cela sur votre map, vous aurez la possibilité de pirater des machines appelées Grands-cous, machines gigantesques qu'il vous faudra escalader afin de pirater leur tête et ainsi dévoiler l'intégralité des zones de la carte.

À noter pour finir que HZD ne dispose ni de mode multijoueur, ni de mode coop. Mais ceci ne gâche en rien le contenu monumental proposé par le jeu et les nombreuses heures que vous passerez dessus. Un sans-faute ici, tant il y a de choses différentes à faire.

 

Note : 5/5

Aspect technique du jeu


Zéro défaut à l'Horizon...

Après une cinématique d'introduction magnifique qui met en place les différents protagonistes et l'histoire de HZD, la première phase de gameplay commence au fond d'une grotte. Et là, c'est la première claque visuelle, graphiquement le jeu est absolument sublime. Aucun détail n'est laissé au hasard, et c'est d'autant plus marquant lorsque vous quitterez cette grotte pour retrouver la surface. On peut aisément assurer que HZD est à l'heure actuelle ce qui se fait de mieux en terme de graphismes et pour peu que vous y jouiez sur PS4 Pro avec une télé 4K, cela sera encore plus marquant.

Le jeu regorge d'environnements différents, vous pourrez ainsi vous promener dans une forêt verdoyante, visiter les ruines d'une ville, traverser une jungle, visiter un grand canyon, gravir des montagnes enneigées ou encore vous trouver nez à nez avec des vestiges du passé comme des éoliennes ou des grandes tours radars. Tout est absolument magnifiquement retranscrit de sorte qu'il vous arrivera par moment de poser votre manette pour admirer le paysage. Les effets d'ombres et de lumières sont magistralement orchestrés, HZD place la barre très très haut de ce point de vue et laisse la concurrence très loin derrière. Et quand les éléments s'en mêlent, c'est encore plus saisissant, avec de magnifiques tempêtes de neige dans les montagnes, des tempêtes de sable dans le désert ou encore des orages accompagnés de pluies battantes, vous aurez vraiment l'impression d'y être.

Pour accompagner tout cela, et encore un peu plus accentuer l'immersion, la bande son de HZD est absolument parfaite, avec des musiques qui accompagneront à merveille vos pérégrinations. Avec des compositions à vous faire hérisser les poils du bras lorsque des émotions doivent être retranscrites ou encore des musiques stressantes lorsque vous serez en phase d'infiltration ou de combat. Les bruitages quant à eux sont aussi exceptionnels, là encore aucun détail n'a été laissé au hasard. En vous promenant dans la jungle, vous pourrez entendre la faune et la flore locale, avec les cris des oiseaux par exemple ou encore le bruit du vent faisant craquer les branches d'arbre. De ce coté, c'est donc aussi un sans faute pour HZD.

Parlons un peu à présent du gameplay. Et là encore, force est de constater que c'est un sans-faute. La prise en main du soft est fluide, nerveuse et ultra fun. La manette de PS4 est utilisée de façon optimale, vous permettant d'utiliser un arsenal riche et varié, sans pour autant que le tout ne soit compliqué à maîtriser.

...ou presque

Il est temps à présent d'aborder les quelques petits défauts que l'on pourrait mettre en avant, mais qui ne sont que de petits détails comparés à tout ce qui a été mentionné jusqu'à maintenant. Premièrement, on rencontre par moment un décalage dans le doublage, où on se rend compte que la voix n'est pas synchronisée avec le mouvement des lèvres des personnages. Autre point qui peut gêner par moment : le fait que Aloy ne s'arrête pas automatiquement au bord d'une falaise ou d'un précipice, comme dans beaucoup d'autres jeux, de sorte que si l'on avance trop vite, elle fini par tomber et par mourir, ce qui peut être frustrant par moment. Pour finir, les temps de chargement peuvent être un peu longs lorsque que l'on utilise les voyages rapides, mais je chipote là, au vu de la qualité technique exceptionnelle proposée par HZD.

 

Note : 5/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Addictif à souhait, le plaisir est plus qu'au rendez-vous...

Le premier point que nous allons aborder ici est le scénario de HZD. L'histoire est absolument géniale, d'une originalité rarement vue à ce jour pour un jeu vidéo, avec des rebondissements dignes d'un grand film hollywoodien ainsi qu'une touche d'émotion. Chaque nouvelle quête principale apportera son lot de réponses mais aussi de nouvelles interrogations, vous poussant sans cesse à vouloir aller plus loin dans l'aventure. C'est bien simple, une fois la manette posée, on n'a qu'une envie, c'est de pouvoir s'y remettre au plus vite.

Le gameplay a lui aussi été pensé en ce sens, diablement nerveux et efficace, il vous permettra le plus souvent de choisir votre approche avec soit la possibilité de jouer l'infiltration, soit d'y aller à fond en fonçant dans le tas pour tout faire péter. On peut ainsi varier les plaisirs sans jamais s'ennuyer. Pour cela, vous aurez à votre disposition un arsenal complet avec une multitude d'armes ayant chacune leur propres caractéristiques, vous permettant ainsi l'une ou l'autre des approches.

Pour les attaques au corps-à-corps, vous pourrez compter sur votre lance, elle s’utilise avec des coups simples ou puissants et pourra être aussi utilisée lors de vos phases d'infiltration lorsque vous aurez débloqué une compétence vous permettant de faire des attaques discrètes. Il y aura aussi différents arcs que vous pourrez utiliser avec une quantité impressionnante de flèches différentes qu'il vous sera possible de fabriquer allant par exemple de la flèche de précision, à la flèche électrique ou encore la flèche enflammée pour ne citer qu'elles. Vous pourrez aussi préparer votre terrain avant d'attaquer en posant des pièges que vous pourrez fabriquer au préalable ou encore à l'aide du lance-câble qui permettra de poser des pièges à distance qui se déclencheront lorsque l’ennemi passera sur le fil tendu entre les deux piquets posés au sol. Là aussi, vous aurez la possibilité de fabriquer plusieurs types de pièges en fonction de l'ennemi, allant du câble électrifié, explosif ou encore enflammé. Pour ce qui est des plus grosses machines, vous pourrez utiliser un lance-cordes, qui vous permettra de les faire chuter afin de les rendre vulnérables en les immobilisant momentanément. Pour finir, vous pourrez aussi compter sur votre fronde pour vous permettre d'envoyer des projectiles explosifs à distance. Pour vous aider un peu plus, vous pourrez utiliser le Focus d'Aloy qui vous permettra de scanner une zone pour trouver des points d'intérêt, mais aussi et surtout pour scanner directement les machines afin faire apparaître leurs points faibles, vous permettant ainsi de choisir la bonne approche, mais aussi et surtout les bonnes armes.

Un petit mot également sur les collectibles, où tout a été pensé pour rendre la recherche le plus fun et le plus ludique possible. Avec par exemple les projecteurs où il vous faudra trouver un point d'observation donnant en général sur des ruines et où vous pourrez, à l'aide de votre Focus, le scanner pour faire apparaître ces ruines telles qu'elles étaient dans le passé. On n'aura qu'une envie, c'est de trouver la suivante pour voir comment c'était avant. L'idée est absolument géniale.

Le plaisir de jeu est donc indéniablement présent du début à la fin. Une réussite totale avec un scénario majestueux, un gameplay des plus addictifs et une durée de vie colossale où on ne s'ennuie jamais.

 

Note : 5/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Une chasse aux trophées aussi plaisante que la chasse aux machines...

La liste des trophées de HZD est dans la lignée de tout ce qui a été écrit jusqu'à maintenant, parfaite ! Alors oui, certains crieront au scandale de ne pas voir de trophées liés à une quelconque difficulté, mais ceci n'est qu'un détail à la vue du plaisir que l'on prend à aller chasser ce platine. Une chasse en parfaite adéquation avec le plaisir que l'on prend à jouer à HZD. Là où de nombreux autres hits avaient pêché en nous proposant des trophées décevants, cette liste réussi à merveille à nous faire évoluer dans le jeu en parfaite osmose avec notre chasse aux trophées. Aucun trophée long ou redondant à l'horizon...

Outre les traditionnels trophées liés à l'histoire, que ce soit pour les quêtes principales ou pour certaines quêtes secondaires, et qui tomberont donc tout naturellement au fil de votre progression dans l'histoire, quelques trophées sont également liés aux collectibles. Mais là aussi, rien d'ennuyeux puisque vous pourrez acheter des cartes auprès des marchands du jeu afin de les faire apparaître sur votre map. Seuls les mannequins de brouteur et les batteries vous permettant d'obtenir l'armure antique n’apparaîtront pas et vous demanderont un peu d'attention, mais encore une fois, notre guide des trophées sera là pour vous aider.

Il vous faudra aussi partir en chasse de tout le bestiaire du jeu, puisqu'un certain nombre de trophées vous demanderont de scanner et de tuer au moins un spécimen de chaque machines, machines ayant chacune des caractéristiques différentes vous demandant ainsi une approche différente ainsi que l'utilisation d'armes spécifiques. Un trophée vous demandera également de pirater sept types de machines différentes pour ainsi en faire vos alliés, ce qui pourra vous être d'une grande aide par moments.

Comme tout bon jeu de rôle qui se respecte, vous aurez la possibilité de grimper en niveau au fil de votre progression afin d'atteindre le niveau 50 et donc obtenir tous les trophées associés à ces niveaux. Ici, nul besoin de passer des heures à farmer de l'XP une fois le jeu terminé, tout est parfaitement dosé de sorte que vous obtiendrez le niveau 50 bien avant la fin du jeu, en prenant bien sûr le soin de ne pas vous contenter de la trame principale. Un trophée vous demandera aussi de débloquer toutes les compétences d'Aloy, mais ici aussi, vous les aurez toutes débloquées avant la fin du jeu.

Ajoutez encore à cela des trophées liés aux activités annexes, telles que la libération des camps de bandits ou encore la purification des zones corrompues, l'exploration des Creusets et les épreuves des zones de chasse. Activités diverses et variées donc, apportant chacune son lot d'action et de découverte.

Bref, la chasse au platine de HZD est à l'image du jeu, un plaisir total. On aurait peut-être simplement aimé voir un peu plus de trophées liés à des actions spécifiques, avec par exemple le fait de devoir tuer telle ou telle machine de telle ou telle manière, mais là je chipote un peu...

 

Note : 5/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
20/20

Le verdict est donc sans appel, Horizon Zero Dawn est un chef-d'oeuvre, un hit en puissance qui restera certainement gravé dans la mémoire vidéo-ludique de bon nombre de joueurs. Avec une direction artistique magistrale, des graphismes à couper le souffle, une durée de vie colossale, ce 20/20 n'est pas donné parce que le jeu est parfait, mais bel et bien pour mettre le doigt sur le fait qu'il est à l'heure actuelle ce qui se fait de mieux. Il surclasse de très loin tout ce qui se faisait déjà très bien avant lui en gardant les ingrédients qui fonctionnaient et en apportant son lot de nouveautés. Et pour cela, il ne reste plus qu'une chose à dire... Merci Guerilla Games !

Je recommande ce jeu :
À tous, Aux chasseurs de trophées/platine facile