Bob l'éponge : Bataille pour Bikini Bottom - Réhydraté

Bob l'éponge : Bataille pour Bikini Bottom - Réhydraté

ps4

1
6
5
21
12
-

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 23/06/2020
Genre(s) : Aventure
Territoire(s) : FRANCE

149 joueurs possèdent ce jeu
33 trophées au total
0 trophée online
0 trophée caché

Platiné par : 53 joueurs (36 %)

100% par : 53 joueurs (36 %)


Note des joueurs :
4.9/5 - 7 notes

Note des platineurs :
5/5 - 2 notes

Test rédigé par Ex-Nihylo le 29-07-2020 - Modifié le 29-07-2020

Introduction

L'annonce d'un remake passe rarement inaperçue, à une époque où ceux-ci sont à la mode. Surfant sur la vague, THQ Nordic ressuscite non seulement une licence - le dernier jeu en date estampillé Bob l'éponge datant de 2015 était sorti sur PS Vita - mais nous propose surtout une remasterisation d'un opus paru sur PS 2 en 2003. Une surprise de taille, étant donné que cet opus n'a pas la réputation d'être un hit en puissance...

Développé par Purple Lamp Studios, jeune studio de développeurs autrichiens, le jeu nous met dans la peau de l'inénarrable Bob mais aussi dans celles de ses amis Patrick l'étoile de mer et la non moins loufoque écureuil Sandy. Il s'agit toujours d'un jeu de plate-formes qui nous plonge dans Bikini Bottom - la ville du dessin-animé - et ses environs, en quête de spatules qui ne sont qu'un prétexte pour débloquer et parcourir de nouveaux horizons.

Petit aperçu de ce qui vous attend en vidéo avec le trailer officiel du jeu :

Contenu du jeu

Bob l'éponge nous propose un jeu de plates-formes 3D comportant plusieurs niveaux qu'il va falloir débloquer. Pour cela, à l'instar d'un Mario qui cherche ses étoiles, vous devrez trouver des spatules cachées de ci de là ou en accomplissant certaines quêtes demandées par des personnages bien connus des fans de la série, comme M. Krabbs. Ces quêtes ne sont qu'un prétexte à l'exploration d'un endroit précis, comme par exemple gravir une montagne et en atteindre le sommet, terrasser un boss ou expurger un lac de ses monstres. Bob et ses deux comparses que l'on peut incarner, Patrick et Sandy, possèdent un panel de coups et de compétences adaptés et relativement variés pour leur permettre de battre leurs ennemis et de passer certains obstacles. Ainsi, Sandy, munie de son lasso, peut atteindre des endroits normalement inaccessibles aux deux autres protagonistes, alors que Patrick représente le "costaud" de la bande puisqu'il peut donner des coups puissants aux ennemis. On débloquera quelques compétences particulières au fur et à mesure de notre avancée, comme par exemple la possibilité pour Bob de lancer des bulles de savon téléguidés, particulièrement efficaces pour atteindre des cibles que l'on ne pouvait pas toucher avant.

Le principe du jeu est simple : partant de Bikini Bottom, la ville où se passe les aventures de nos héros dans le dessin-animé, on parcourt l'univers de Bob à la recherche de collectibles, dont les spatules dorées mentionnées ci-dessus. Trouver les chaussettes de Patrick, également disséminés un peu partout, fait ici office de quête facultative : n'apportant rien à l'histoire ni de nouvelles compétences, elles s'obtiennent uniquement en les débusquant dans les différents niveaux du jeu. Chaque niveau propose aussi une quête spécifique comme par exemple reconstituer correctement le champ de vision de projecteur dans le niveau de la plage. Quelques boss parsèment l'univers proposé mais ils sont surtout anecdotiques, déjà par leur faible nombre, mais aussi par leurs combats peu intéressants, que l'on évoquera dans la partie du gameplay de ce test.

Dans chaque niveau, on peut changer de personnage en fonction de la difficulté à surmonter : s'il s'agit de plates-formes lointaines, un arrêt de bus présent dans le niveau vous permettra de switcher entre Bob et Sandy. Une forme de variété dans le gameplay, adaptée en fonction des personnages choisis, contribue à éviter l'ennui de phases de plate-formes trop redondantes, même si cet aspect du jeu aurait gagné à être davantage utilisé. Il vous faudra également amasser un maximum de monnaie, ici représentée par la collecte de trèfles de couleur : les couleurs les plus rares rapportent davantage donc n'hésitez pas à aller les ramasser si vous les apercevez dans le décor. On peut également obtenir ces trèfles en battant les ennemis qui nous font face, donc ne vous en privez pas. Bien que cet argent s'accumule rapidement pour, en quelques minutes de jeu, franchir aisément quelques milliers, il faudra tout de même prendre le temps de bien le collecter car certaines spatules ne s'obtiennent qu'en les achetant, à chaque fois pour une somme toujours supérieure à la précédente, ce qui fait qu'il vous faudra atteindre plus de 100 000 trèfles collectés pour toutes les récupérer.

Qu'apporte donc ce remaster en terme de nouveautés, par rapport à l'original de 2003 ? A part une refonte graphique, un mode multijoueur vient se greffer au jeu. Ce dernier propose uniquement de se battre en coopération locale ou en ligne contre des robots qui nous assaillent de manière répétée, dans des décors inédits. Permettant d'incarner d'autres personnages de la joyeuse bande de Bob, ce mode apporte quelques bons moments entre amis mais finira par lasser les plus grands fans de la série, à cause de sa redondance bien trop prononcée : un mode sympathique, en somme, mais qui présente trop rapidement des limites que n'aurait pas eu l'implantation d'un "vrai" mode multijoueur pour l'aventure en solo. Dommage.
Note : 3/5

Aspect technique du jeu

Graphiquement, le lifting opéré sur le jeu présente un rendu globalement potable, mais on est encore loin de ce que peut cracher une PS4 qui approche de sa fin de vie. Le jeu est coloré, largement dans les tons du dessin-animé, avec nombre de détails qui font que l'on se sent impliqué - pour peu que l'on apprécie cette série. Cependant, les textures demeurent grossières, les décors de fond très sommaires et l'animation n'est pas à la hauteur de ce que l'on peut attendre d'un véritable remaster. Le tout est certes plus beau que l'opus d'origine mais on aurait grandement apprécié un travail de fond plus soigné. Pire, le jeu a conservé des bugs déjà présents dans l'opus d'origine, tels que des morts inutiles alors qu'on n'est même pas en contact avec les zones qui nous tuent instantanément - comme l'eau ou des zones marécageuses - ou encore l'apparition d'ennemis au dernier moment que l'on ne peut pas éviter. Des détails, certes, mais qui apporteront leur lot de petites frustrations.

Les musiques du dessin animé ainsi que ses bruitages ont été repris, ce qui participe relativement bien à notre immersion dans le jeu. Cependant, les thèmes ne sont guère marquants ou finissent par lasser car assez répétitifs et tournant vite en boucle. Un peu de fraîcheur aurait été bienvenue, car même si on n'est pas dans le même budget que dans les films Bob l'éponge, ceux-ci ont néanmoins le mérite de piocher des thèmes musicaux différents. Pourquoi ne pas prendre le même risque dans le jeu ?

Les doubleurs de la version française sont les mêmes que ceux du dessin animé, et assurent un excellent travail : l'aspect loufoque du dessin animé est tout aussi bien retranscrit dans le jeu, et les comédiens de doublage s'en sont donnés à cœur joie pour mettre le ton juste à chaque réplique. Les amateurs d'humour complètement déjanté seront aux anges - et surtout se marreront fréquemment - et on le doit à ce doublage de très bonne qualité. Les VF d'autres jeux devraient parfois s'en inspirer... A déplorer tout de même, si le générique américain est bien présent à l'écran titre, quid du générique français ? Pourquoi ne pas l'avoir intégré ? Le clin d’œil aurait très certainement plu à beaucoup de fans et c'est bien dommage pour l'occasion manquée.

A noter que les temps de chargement sont nombreux car présents entre chaque changement de niveau ou de partie de niveau, ce qui peut paraître à la fois incongru et agaçant pour un remaster d'un jeu datant de 2003 en 2020. Mais cela ne fait que refléter, une fois de plus, la qualité globale de ce remaster, en deçà de ce que l'on était en droit d'espérer.
Note : 2/5

Plaisir à jouer et à rejouer

Le jeu se parcourt à l'instar d'un Mario 64 : on se balade relativement librement dans le monde de Bob l'éponge à la recherche de spatule dorée. Ces spatules, amassées en nombre suffisant, permettent d'ouvrir des portails pour pouvoir explorer encore plus de nouveaux niveaux. Les niveaux sont composés essentiellement de 3 choses récurrentes : des petits et moyens ennemis facilement destructibles, des chaussettes de Patrick et des spatules à trouver ou à obtenir en réalisant une mission et des passages de plate-formes en 3D assez simples mais parfois frustrantes du fait de certains bugs mentionnés à la précédente étape du test, le tout enrobé de l'humour barré de Bob et de ses amis.

Que l'on apprécie ou pas l'humour proposé, le jeu se laisse apprivoiser assez rapidement, étant donné sa simplicité globale : les plus jeunes se débrouilleront au bout de quelques heures quand les plus aguerris finiront le jeu en une dizaine d'heures environ. La durée de vie du jeu gagne quelques heures si l'on souhaite le compléter à 100 % et peut même s'allonger grandement via le mode multijoueur. Enfin, si le challenge proposé vous plait ainsi qu'à l'un de vos acolytes... En ligne comme en local, ce mode de jeu inédit propose comme seul et unique challenge de s'associer pour combattre toute une série d'ennemis sous forme de robots, et ce dans des décors variés inutilisés dans le jeu, tels que l'île des crèmes glacées. Et contrairement à la campagne solo, on peut également incarner Krabbs, Plankton, Carlo ou encore Gary l'escargot. Plutôt amusant, ce mode est tout de même trop peu développé pour apporter un réel plus à ce remaster, mais il a tout de même le mérite d'exister. Dommage que l'aventure solo n'ait pas été aménagée pour permettre le jeu à deux...

Le jeu reste globalement plaisant à jouer, mais à moins d'être un grand fan des dessins animés, on peut légitimement douter du fait que les joueurs le ressortent sitôt achevé à 100 % et platiné. Pour cela, un véritable mode multijoueur plus volumineux en contenu ou même des nouveautés pour le mode solo, notamment pour ceux qui ont déjà fait le jeu original à l'époque de sa sortie, auraient constitués de sérieux atouts en sa faveur, mais on saura se contenter, vu son faible prix, de sa qualité globalement honnête pour le terminer. La jouabilité est de bonne facture, Bob et ses amis répondant bien aux commandes, même si un petit dépoussiérage à ce niveau n'aurait pas été du luxe. On ressentira parfois une certaine lourdeur dans les mouvements, un côté un petit peu raide des personnages jouables, avec l'impression de jouer au jeu de l'époque, notamment dans les phases de saut pour lesquels il n'est pas rare de devoir recommencer à ré-escalader une zone car on a bêtement loupé un saut du fait de cette lourdeur de gameplay, couplé à un rendu visuel qui nous induit en erreur.

A noter que le bestiaire n'est pas très varié et que les boss ne sont pas très nombreux, avec, pour ces derniers, des combat parfois fouillis sans aucune logique de pattern pour en venir à bout. Heureusement, les checkpoints sont nombreux et perdre des vies, qui de toutes façons sont à l'infini, tient davantage de l'anecdote qu'autre chose.
Note : 3/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%

Un total de 33 trophées, platine inclus, sont à récupérés dans le jeu. Premier point important, aucun d'entre eux ne peut être manqués, ils sont tous récupérables dans notre première partie. Deuxième point important, aucun trophée n'est lié à une action spécifique à réaliser dans le jeu : exit donc les trophées un peu prise de tête dans les jeux du genre qui peuvent vous demander parfois n'importe quoi en la matière.

Ici, la simplicité est le maître mot : la plupart des trophées s'obtiennent en progressant dans le jeu, sans spécialement chercher à les obtenir : ainsi, quelques trophées sont obtenus en battant les - rares - boss du jeu, d'autres tombent dès que vous avez récupéré toutes les spatules dans tel monde, ou alors en terminant certaines épreuves particulières du jeu, tel que le trophée de bronze vous demandant d'accomplir l'épreuve de la boule dans la grotte de l'homme sirène : il suffit pour cela d'activer des mécanismes avec un timing relativement large pour qu'une boule accomplisse son chemin jusqu'à son but final. Et en prime, cela rapporte une spatule, autre preuve qu'une progression normale dans le jeu suffira à obtenir quasiment tous les trophées.

3 autres trophées s'obtiennent en terrassant 100 ennemis en contrôlant Bob, Patrick et Sandy. Dès que l'on débloque le personnage de Sandy ces 3 trophées tombent très rapidement. Idem pour le trophée qui nous demande de parler 10 fois à Carlo, qu'on fasse exprès de lui parler 10 fois d'affilée dès notre première rencontre dans le jeu ou à chaque fois qu'on le croise dans l'univers de Bob l'éponge, le trophée sera aisément vôtre.

Les trophées en or ne dérogent pas à la règle de la simplicité mais réclameront surtout du temps : la complétion à 100 % du jeu sera ici le maître mot pour espérer les décrocher. Ainsi, l'un d'eux tombera quand vous aurez obtenu les 3/4 des spatules dorées du jeu, puis un autre pour la totalité (à savoir 100 spatules disséminées un peu partout). Il en va de même pour la récolte des chaussettes de Patrick, la moitié et la totalité d'entre elles - à savoir respectivement 40 et 80 - seront nécessaires pour obtenir 2 trophées en or de plus. Certaines sont bien cachées mais les développeurs n'ont pas été fourbes dans le choix des cachettes de ces objets. Ouvrez juste l’œil et allez un peu partout dans les différentes zones, cela suffira aisément.

La grande force de ce Bob l'éponge, c'est de proposer une collecte de trophées cohérentes, à l'image de ce que l'on est en droit d'attendre d'un jeu de plate-formes, à savoir des trophées liés à du 100 % - pour les fans de complétion - tout en possédant une difficulté très adaptée au genre. Un très bon point en sa faveur, contentez vous de jouer et d'apprécier le jeu à sa juste saveur - surtout pour les fans de l'univers proposé - et vous passerez un bon moment à platiner ce jeu.
Note : 4/5

Conclusion

Ce remaster surprise parvient à accomplir ses objectifs initiaux : son rafraîchissement graphique, quoique basique, assure l'essentiel, la VF est digne de l'humour habituel de l'univers de Bob et les quelques nouveautés, un poil dispensables, demeurent sympathiques. Quelques bugs n'ont pas été corrigés à l'heure actuelle et le gameplay un peu daté ne sauraient suffire à en faire un mauvais remaster : les fans de Bob et d'humour complètement barré apprécieront, les fans de jeux de plate-formes sympas et sans prétention également, et c'est bien là l'essentiel.
Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
12
Je recommande ce jeu : Aux spécialistes du genre, Aux fans de la série, Aux chasseurs de trophées/platine facile

Ex-Nihylo (ex-nihylo)

83
503
1148
3465