Tokyo Tattoo Girls

Tokyo Tattoo Girls

vita

1
3
8
32
9
-

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 17/10/2017
Genre(s) : Stratégie
Territoire(s) : FRANCE

26 joueurs possèdent ce jeu
44 trophées au total
0 trophée online
0 trophée caché

Platiné par : 0 joueur (0 %)

100% par : 0 joueur (0 %)


Pas de note
des joueurs

Pas de note
des platineurs

Test rédigé par Ex-Nihylo le 08-07-2020 - Modifié le 08-07-2020

Introduction

Sushi Typoon, développeur japonais peu connu en occident, nous propose un jeu estampillé "Stratégie-RPG" via l'éditeur NIS America, coutumier de parutions de jeux de rôle dans nos contrées.

Dans ce jeu, l'action prend place exclusivement dans la ville de Tokyo, découpée pour l'occasion en 23 territoires qu'il vous faudra conquérir un par un. Le moyen d'y parvenir ? Tout dépendra de votre capacité à développer la puissance de votre héroïne grâce aux différents tatouages que vous devrez lui administrer !

Contenu du jeu

Une introduction dynamique qui augure du meilleur....

Passée une séquence d'introduction mettant en valeur les splendides tatouages japonais sur des corps non moins sublimes des protagonistes du jeu, vous devez choisir entre l'une des 6 héroïnes qu'il est possible d'incarner. Chacune possède sa petite histoire et son petit côté excentrique et vous aurez l'occasion d'en apprendre plus sur chacune d'elle lors des parties que vous ferez.

Le scénario vous plonge dans une guerre qui a mal tourné et qui a divisé Tokyo en 23 quartiers. Vous devrez donc tous les conquérir avant de voir la fin du scénario de votre héroïne. C'est votre honneur qui est en jeu, vous disposerez ainsi d'une jauge d'honneur pleine à chaque nouvelle partie.
Un tutoriel vous sera proposé d'emblée pour vous permettre de comprendre comment conquérir chaque territoire. Pour résumer il vous faudra acheter sur chaque territoire des armées de punks et/ou de "classwomen" jusqu'à ce qu'un territoire puisse être définitivement envahi par vos soins. Dès que c'est le cas, une scène se déclenche et vous oppose au leader du clan qui possède le territoire convoité, il vous suffit de faire un choix parmi 3 réponses possibles dans le dialogue qui s'ensuit et vous gagnez le territoire.

Bien entendu, il demeure quelques subtilités de gameplay que je n'évoquerai pas ici pour vous laisser le plaisir de découvrir par vous-même, mais sachez que le Game Over reste très peu probable (il faut pour cela que votre jauge d'honneur tombe à zéro, ce qui demeure quasi-improbable en facile ou en normal) et qu'avec quelques tatouages, qui augmentent les compétences de votre personnage, vous serez rapidement invulnérable et vous emparerez de plus en plus rapidement des territoires de la ville. Sachant qu'une partie dure approximativement une heure, on fait très vite le tour du jeu et il aurait été fort agréable de la part de l'éditeur de nous fournir un contenu plus dense, avec des scénarii plus aboutis par exemple.

...Mais au final un contenu très, voire trop léger de la part des développeurs.
Note : 2/5

Aspect technique du jeu

De jolis visuels à l'écran

Les tatouages présents dans le jeu rendent honneur à l'art graphique japonais dans son ensemble, avec un style largement influencé par le réputé Koji Tanaka. Ainsi, le soft nous gratifie de somptueux dessins. Les visuels sont de qualité, les graphismes style manga collent très bien à l'univers, enfin, la ville proposée. Le tout manque néanmoins d'animations, qui auraient été les bienvenues, particulièrement lors des phases contre les boss.

All the things she said...

t.A.T.u (le groupe russe) n'enviera pas son quasi-homonyme vidéoludique, l'environnement sonore du jeu étant soigné mais ne contenant que quelques pistes qui font que l'on coupera le son au bout de quelques parties. Les bruitages se contentent quant à eux du minimum et l'on en fera rapidement abstraction. Néanmoins, l'accent a été mis sur un doublage de qualité et les voix japonaises sont agréables à écouter lors de chaque petite scénette.

A déplorer les temps de chargement, qui peuvent sembler un brin longuet vu le contenu minimal du soft, ainsi que la non-traduction du jeu en français, bien que la maîtrise de l'anglais ne soit nullement une obligation pour profiter de ce titre.
Note : 3/5

Plaisir à jouer et à rejouer

Un tatoo, too, too, pousse l'ananas...

...et moud l'café. Derrière ce jeu de mot douteux se résume à merveille le gameplay du jeu : on se contente de faire des choix qui n'ont de toute façon quasiment aucun impact (je pense notamment aux combats contre les boss qui se règlent par un simple choix de dialogue à effectuer) puisque l'on triomphe toujours à la fin ! Il y avait la place pour intégrer un mini-jeu (tactile, même basique) afin de nous donner au moins l'impression que l'on méritait la victoire à chaque quartier conquis. Il suffira de bourriner certains quartiers de la ville en ajoutant des punks ou des classwomen pour finir par obtenir la reddition dudit quartier.

Il en va de même pour le principe des tatouages, qui aurait dû être le coeur du jeu. Hélas, on se contente d'attendre bêtement d'avoir assez d'argent pour améliorer ses tatouages (on ne peut pas non plus choisir ses motifs, ils sont imposés d'office, de même que leur positionnement sur le corps de notre héroïne) afin de faire une héroïne rapidement invincible. Dommage, car l'idée est originale et méritait d'être davantage exploitée, avec plus de subtilités.

A noter la présence d'un mini-jeu à base de lancer de dés, pour nous permettre de gagner (ou de perdre) de l'argent plus facilement. Une capacité de nos héroïnes vous permettra même de tricher pour obtenir de meilleurs dés à lancer pour gagner ! D'autres mini-jeux auraient été les bienvenus et auraient pu nous tenir davantage en haleine. Une fois de plus : dommage.
Note : 2/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%

L'obtention du platine vous forcera à faire et à refaire le jeu de nombreuses fois, il faudra d'abord le finir dans n'importe quel mode de difficulté avec les 6 personnages disponibles au départ (soit 6 fois), le finir dans la difficulté la plus élevée (ce qui ne devrait pas poser trop de problèmes étant donné la facilité déconcertante globale). Sachant qu'il faut compter environ 1 heure en mode facile/normal pour venir à bout du jeu avec un personnage, il faudra donc compter un peu moins de 10 heures pour débloquer une bonne partie des trophées.

Cela sera donc plutôt redondant, voire lassant, étant donné que le contenu reste le même d'une partie à l'autre, d'un personnage à l'autre, d'une difficulté à l'autre.

Le jeu est entièrement jouable via l'écran tactile, ce qui lui confère tout de même un certain plaisir de jeu (on peut donc spammer l'écran tactile pour faire défiler les dialogues bien plus vite une fois qu'on les connait, idéal lorsque l'on doit finir le jeu avec chaque protagoniste 8 fois pour obtenir un trophée or).
Note : 2/5

Conclusion

Parler de jeu de stratégie-rpg à part entière en évoquant Tokyo Tatoo Girls reviendrait à considérer un Schtroumpf en tant qu'être humain : il y a encore beaucoup de choses à développer, à peaufiner de la part de Sushi Typhoon pour obtenir un jeu digne de cette catégorie. Le jeu n'est pas déplaisant en soi mais ses lacunes en matière de gameplay ainsi que sa répétitivité font que la plupart des joueurs n'y verront qu'une sorte de jeu conçu pour smartphone dont on finit par se lasser rapidement.
Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
9
Je recommande ce jeu : Aux curieux

Ex-Nihylo (ex-nihylo)

99
650
1236
3572