Test : Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm 2


Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm 2
  • 1
  • 3
  • 4
  • 42
Note des joueurs :
4.6/5 - 140 notes
Note des platineurs :
4.6/5 - 46 notes

Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm 2

ps3


50 trophées au total
3 trophées online
0 trophée caché

2637 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 1099 joueurs (42 %)
100% par : 1099 joueurs (42 %)
Note du jeu
17/20
Discuter du test

Test du jeu
Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm 2

  • Test rédigé par Alysteria le 22-05-2017 - Modifié le 23-05-2017


Introduction


Après le succès de son prédécesseur, cette suite a été très acclamée par les joueurs, car celle-ci augurait enfin la venue d’un mode en ligne que tout le monde attendait avec impatience.
Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm 2 est sorti le 15 octobre 2010 et fait office de suite directe au jeu Naruto : Ultimate Ninja Storm. Développé par CyberConnect2 et édité par Bandai Namco, le jeu nous plonge littéralement dans l’histoire homonyme du manga Naruto Shippuden, de Masashi Kishimoto.

L’histoire débute lorsque Naruto revient de son entraînement au village de Konoha, accompagné de son maître Jiraya, l'un des trois ninjas légendaires. Maintenant âgé de 16 ans, Naruto est déterminé plus que jamais à récupérer Sasuke des griffes d'Orochimaru, mais très vite, des événements inattendus se produisent. Pourchassé par les membres de l’Akatsuki, notamment composé de l'illustre Itachi Uchiwa, Naruto devra braver les dangers et protéger ses alliés - ainsi que lui-même, devant cette menace grandissante.

D’un autre côté, Sasuke, encore sous la supervision d’Orochimaru, ne cesse de penser à sa vengeance à l’encontre de son frère, l'assassin qui a tué ses parents, et il fera tout ce qui est en son pouvoir pour l’exercer.

Il s’agit du premier jeu de la lignée des Storm à être gratifié d’un mode en ligne, qui ravi les joueurs enthousiastes de montrer enfin ce qu’ils valent aux autres !

Contenu du jeu


Vous vivrez les aventures de Naruto Shippuden à partir du début jusqu'au combat contre Pain, le chef de l'Akatsuki.
Après le succès de son prédécesseur, Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm 2 a été très acclamé par les joueurs, car celui-ci annonçait enfin la venue d’un mode en ligne que tout le monde attendait. De plus, l’histoire est la suite directe (ou 2 ans plus tard), de Naruto : Ultimate Ninja Storm.

Image

La première chose qu’on remarque une fois qu’on a mis les pieds dedans, et avec grand regret, c’est que les développeurs du jeu ont décidé de changer radicalement la carte du village de Konoha. Avant, sur le premier jeu de cette série, on pouvait courir sur les murs, sauter de bâtiment en bâtiment, lancer des shurikens… et j’en passe. Désormais, tous les endroits du jeu sont en 2.5D.

Image

Ce mode reprend tel quel les prémices de l’histoire de Naruto Shippuden, répartie en 7 chapitres distincts. Un chapitre spécial détaché de ses semblables, nommé Fragment, vient enrichir l'histoire à la fin du jeu. Le joueur contrôle principalement Naruto, mais selon sa progression, il peut contrôler d'autres personnages durant un court moment, comme c'est le cas avec Sasuke. Chaque chapitre possède son lot de combats traditionnels, soit en solo soit en équipe, ainsi qu'un boss à l'aboutissement de ce dernier.

Dans ce jeu, les combats de boss sont de vrais combats de boss, pas comme dans le premier opus. Même si ça semble impossible de vaincre une immensité qui se dresse devant vous, chaque boss à sa propre technique de combat, ce qui est diversifiant.
Tout d’abord, la carte du monde des Shinobi n’a rien d’extraordinaire. Ce sera soit un passage étroit ou en forme de cercle. Malgré les boutiques qui sont présentes dans les différents villages, aucune interaction, hormis sauter et ramasser des champignons, n’agrémente le plaisir du voyage.
Vous aurez l’occasion maintes fois de prendre une pause quant à l’histoire de Naruto et vous plonger dans les requêtes. On vous demandera tantôt d’aller chercher tel objet, de combattre ou encore de débourser de l’argent pour un vieillard qui ne cesse de s’endetter. Malgré qu’elles ne soient pas particulièrement excitantes, elles s’accomplissent très rapidement.

Image

C’est un incontournable. Il y a un nombre conséquent de personnages. Néanmoins, la plupart d’entre eux doivent être débloqués avec l’obtention des points Storm. En somme, il vaut mieux s’attarder à jouer plus tard dans ce mode une fois le jeu terminé.

Image

Ça y est, le mode en ligne est arrivé ! Oui oui ! Il fallait seulement le voir sur le jeu pour être content, malgré sa simplicité incroyable. En effet, vous pouvez soit jouer avec des amis soit jouer en classement. Lorsque vous jouez en classement, vous disposez d’un grade, cela varie de Débutant à Héros. Votre grade dépend de vos compétences de combat, donc si vous perdez ou si vous gagnez un combat. En perdant, vous pouvez descendre de grade et vice-versa lorsque vous gagnez. Malheureusement, les grades n’ont pas beaucoup d’importance quand on voit un joueur être Hokage alors qu’il a énormément plus de défaites que de victoires, comme quoi la persévérance aboutit à quelque chose. Vous pouvez également personnaliser votre profil à l’aide d’une carte de ninja et d’un titre. Autre point, si un joueur est mauvais perdant et qu'il quitte souvent ses combats, vous verrez dans son profil qu'il a X déconnexions sur les 10 dernières parties qu'il a jouées.

 

Note : 5/5

Aspect technique du jeu


La modélisation des personnages est très réussie et la mise en scène des combats est spectaculaire. On se croirait vraiment dans l'anime.
Image

Déjà mieux que le précédent opus, où la musique du menu me tapait sur les nerfs… c’est peu de le dire. On a affaire à la traditionnelle musique de type Naruto. On y sera pour le moins insensible, mais toutefois on remarquera que le son de la bande sonore s'adapte selon le scénario, ce qui est très convenable.

Image

Une fois dans le décor et qu’on s’éloigne pour aller dans une autre zone, il y a un effet d’éloignement qui rend le tout très immersif. Les environnements ressemblent davantage à l’anime de Naruto. La modélisation des personnages est excellente. La réalisation des combats et des combats de boss est des plus spectaculaires.

Image

Il n’y a que peu de différences entre le premier storm et celui-ci. Les combats sont plus fluides. Il y a désormais 3 types de mode de combat en équipe, soit l’offensif, le défensif et l’équilibré. Chacun d’entre eux a sa propre fonction, personnalisant ainsi notre façon de combattre.

La connexion est un réel problème en ligne. En effet, si vous jouez contre un joueur qui a une mauvaise connexion, attendez-vous à d'innombrables lags. Vous pouvez ainsi perdre un combat à cause des lags et non parce que vous avez mal joué.

Bref, c’est quand on se sent petit devant le grand Susano qu’on se rend compte à quel point c’est excitant les combats de boss ainsi que toute la mise en scène qui vient avec (les QTE, les actions secrètes, les différentes phases du boss).

 

Note : 4/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Tandis que le mode en ligne dure indéfiniment, comptez une vingtaine d'heures pour compléter le mode Aventure ultime.
Image

La prise en main du jeu est relativement simple. Après une quinzaine de minutes, vous serez déjà familiarisé avec les ninjutsu des ninjas. Il faudra par contre jouer un nombre d'heures conséquent en combat en ligne pour assimiler toutes les sous-mécaniques de jeu. Vous n'arrivez pas à vaincre le Susano d'Itachi Uchiwa ? Figurez-vous qu'à force de jouer, vous trouverez comment faire pour vaincre l'insurmontable ou vous verrez d'autres joueurs utiliser cette astuce contre vous. En effet, il y a des astuces pour battre presque tous les personnages, notamment le très populaire Deidara.

La réelle difficulté du jeu vient des rangs S, à moins que vous ne soyez pas friands des combats en ligne et que le titre des 50 victoires vous angoisse. Normalement, une fois qu'on a bien assimilé les attaques des boss, le rang S devient beaucoup plus accessible. Néanmoins, il est possible dans les options du jeu de modifier la difficulté des IA en la mettant en facile par exemple.

Il faudra en tout une vingtaine d'heures pour boucler l'histoire du jeu ainsi que les requêtes et les différentes choses à faire pour obtenir les trophées restants. Une fois ceci fait, il ne reste plus grand-chose à faire en mode Aventure Ultime, voire absolument rien. C'est ainsi que le mode en ligne vient sauver la mise avec sa durée de vie infinie. Un vrai régal pour les fans de combat.

 

Note : 4/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Mine de rien, 600 combats vous attendent... pour un seul titre... parmi d'autres titres.
Image

Pour le coup, on a vraiment l’impression, ou presque, qu’une fois le jeu terminé de fond en comble, on obtient le platine comme récompense. En avançant de plus en plus dans l’histoire, les trophées de chapitre tombent l’un après l’autre et nos points Storm augmentent. Grâce à ces points, on débloque des personnages. Plusieurs groupes de personnages sont liés à des trophées. Comme d’habitude, il y a les quêtes secondaires, ou plus communément appelées requêtes dans le jeu qui permettent de toucher un trophée une fois celles-ci toutes terminées. Bien évidemment, il faut bien corser les choses de temps en temps. Ce à quoi les rangs S, synonymes de perfection dans un combat, servent. On ne passera pas à côté, il y a bien des trophées dits de collectibles. Néanmoins, la collecte des objets se fait très bien. Il n’y a qu’à toujours récupérer les divers champignons et autres qui traînent sur le sol à travers le jeu ainsi qu’à visiter chacun des endroits avec une attention particulière à la fin de ce dernier.

Malgré les bons côtés de la majorité des trophées, il y en a un en particulier qui est plus ou moins mauvais. Parce que oui… si on veut s’appeler le tout-puissant, il faudra avant tout gagner de multiples parties en ligne, mais rien d’insurmontable. Mais si on souhaite porter le titre du 4e Hokage, parce que Minato est classe, il faudra parvenir à faire 30 combats de ce même personnage. Je tiens à préciser qu’il faut faire 30 x 40 combats (ou diviser par deux selon une astuce), parce qu’il y a 40 personnages qui ont leur propre titre. J’oubliais, il faut perdre 20 fois en ligne pour un titre. Quand vous faites 250 combats pour atteindre le quota de 20, car vous n’avez pas envie de perdre volontairement…

En bref, la plupart des trophées s’obtiennent naturellement en voulant terminer le jeu à 100%, sauf un qui mettra vos nerfs à dur épreuve.

 

Note : 4/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
17/20

Le jeu s'annonçait tout d'abord et avant tout avec la promesse d'un mode en ligne réussi. Quoi que simpliste, les développeurs du jeu ont tenu parole : les combats en ligne font un ravage auprès des joueurs. À l'instar de son prédécesseur, les grandes lignes du manga Naruto Shippuden ont été adaptées avec brio.

Je recommande ce jeu :
À tous, Aux fans de la série