Test : Kingdom Hearts : Birth by Sleep Final Mix


Kingdom Hearts : Birth by Sleep Final Mix
  • 1
  • 2
  • 11
  • 32
Note des joueurs :
4.8/5 - 35 notes
Note des platineurs :
4.5/5 - 17 notes

Kingdom Hearts : Birth by Sleep Final Mix

ps3


46 trophées au total
11 trophées cachés

882 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 145 joueurs (16 %)
100% par : 145 joueurs (16 %)
Note du jeu
17/20
Discuter du test

Test du jeu
Kingdom Hearts : Birth by Sleep Final Mix

  • Test rédigé par Aelon le 07-04-2015 - Modifié le 07-12-2016



Introduction


Découvrez les origines de la saga afin de pouvoir comprendre l'intégralité de l'histoire
Lorsqu’on parle de cross-over entre la saga Final Fantasy et l’univers Disney, on parle évidemment de Kingdom Hearts, saga de jeux vidéo mélangeant deux univers très éloignés pour proposer l’une des licences devenues phare de Square Enix. En attendant Kingdom Hearts III, deux compilations comprenant la majorité des jeux sortis (quelle que soit la plate-forme) sont sorties sur PS3 en versions HD afin de (re)découvrir les aventures de Sora, Donald et Dingo à travers différents mondes. Mais il en est un qui s’est démarqué par son équipe de héros : Kingdom Hearts Birth By Sleep.

Au départ sorti sur PlayStation Portable et ayant reçu un accueil très positif, une version HD de Kingdom Hearts Birth By Sleep Final Mix est sortie sur PS3 le 5 décembre 2014. En plus de permettre aux joueurs ne possédant pas de PSP ou ne pouvant tout simplement pas y jouer (exclusivité japonaise à la base), le jeu est compris dans la compilation Kingdom Hearts HD 2.5 ReMIX (avec notamment l’excellent Kingdom Hearts II Final Mix). Autant dire qu’un fan de la série sera aux anges.

Se déroulant 10 ans avant les évènements de Kingdom Hearts, l’histoire suit Terra, Aqua et Ventus, trois jeunes porteurs de Keyblades formés par Maître Eraqus. La venue de Maître Xehanort lors de l’examen d’Aqua et Terra va définitivement sceller le destin des trois héros qui se retrouveront entraînés au cœur d’une aventure paraissant anodine pour révéler des enjeux bien plus sombres qu’il n’y paraît.

Contenu du jeu


3 personnages pour 3 destins mêlés
Nouveaux personnages, nouveau style de jeu

Il y a largement de quoi faire dans Kingdom Hearts Birth By Sleep Final Mix.

Le fait de pouvoir jouer 3 personnages bien distincts est un des principaux avantages de ce jeu par rapport aux autres de la série. Bien évidemment, la plupart des attaques sont identiques pour les 3, mais chacun possède des attaques exclusives qui s'avèrent être cohérentes en fonction du style du personnage et dont l'exclusivité s'explique aisément (attaque de zone violente pour Terra, sorts surpuissants pour Aqua et des séries de coups rapides pour Ventus par exemple).

De plus, chaque caractère a une portée, une puissance, une agilité ainsi qu’une vitesse de frappe différentes : Terra mise tout sur la force et assène des coups lents mais puissants en esquivant moins bien les attaques ennemies, Ventus frappe très vite des coups moyens mais esquive très bien tandis qu’Aqua est intermédiaire entre les deux (mais possède la meilleure défense). Cela permet donc d’aborder le jeu différemment en fonction de votre personnage : le meilleur moyen de vous le prouver se trouve dans le guide PSTHC du jeu, qui propose des stratégies différentes pour certains boss en fonction du personnage que vous jouez.

Le gameplay est également original. On peut toujours esquiver à volonté, mais les techniques d’attaques et magiques sont désormais accessibles via des commandes. Il s’agit d’un système qui fera un peu penser à Re: Chains Of Memories car tout se fait par une liste programmable de commandes utilisables en combat et qui nécessitent un délai pour être de nouveau accessibles. Il est possible d’en fusionner pour en créer de nouvelles et d’y ajouter des bonus (essentiels) tels que Pétale Garde, Booster HP, Combo, etc.

À chaque fois que vous porterez un coup à l’ennemi, votre barre de commande se remplira jusqu’à vous permettre d’effectuer un coup de grâce ou d’accéder à un style de commandes. Ce dernier se débloque en effectuant des actions précises (attaques magiques par exemple) et vous offre de nouveaux combos, peut changer les déplacements et propose un nouveau coup de grâce bien plus dévastateur que ceux de base : les styles de commandes les plus puissants permettent bien souvent de terrasser à vitesse grand V tous vos ennemis.

Ajoutez à cela les liens-D, permettant de changer radicalement vos commandes en combat, d'obtenir des bonus et d'accéder à des coups de grâce uniques par lien-D ainsi que le tir visé, action spéciale permettant de tirer des rayons du bout de votre Keyblade sur tous les ennemis ciblés, et vous obtenez la recette d'un gameplay très abouti.

I’m going on an adventure !

Il existe 13 mondes dans le jeu, dont un qui ne constitue que des cinématiques (je ne révèlerai pas son nom pour ne pas spoiler) et un qui se trouve être uniquement une arène. La durée de vie du jeu en est donc assez conséquente : comptez environ 10 heures pour finir l’histoire de chaque protagoniste en ligne droite, et facilement le double voire triple si vous voulez tout faire à 100% par personnage. Il existe en plus deux fins déblocables qui gonflent la durée de vie d’environ 2 heures.

Et quand je parle de ligne droite, c’est parce qu’il y a fort à faire dans Birth By Sleep Final Mix ! Le jeu vous propose plusieurs mini-jeux situés dans le monde Disney tels que des courses, un sport appelé Fruitball ou des jeux musicaux. Sans oublier le mini-jeu semblable à Mario Party : La Chasse aux Commandes proposant plusieurs plateaux et les missions des Nescients, rappelant les Bolets XIII de Kingdom Hearts II Final Mix, qui vous opposeront à des Nescients particuliers qui exigent des conditions précises pour réussir leurs défis et obtenir le meilleur rang (3 rangs possibles).

Et si vous me dites que ce n’est pas suffisant, attendez de vous attaquer à l’Arène des Mirages, proposant des défis offrant des médailles, celles-ci étant nécessaires pour débloquer les combats les plus difficiles de la partie combats de l’arène. L’Arène abrite deux boss robustes, exigeant une préparation minutieuse de votre part pour les voir tomber.
Toujours pas satisfaits ? Pas de problème, deux boss secrets ultimes vous attendent afin de tester votre maîtrise du jeu et accessoirement vous pousser dans vos derniers retranchements (il s’agit d’un équivalent de La Volonté Persistante du II Final Mix pour ceux qui connaissent et qui doivent probablement faire la grimace à la vue de cette précision).

 

Note : 5/5

Aspect technique du jeu


Les styles de commandes permettront bien souvent de remporter la victoire
Un portage d'un jeu qui a bien vieilli

Pour les mêmes raisons que Kingdom Hearts II Final Mix (ainsi que les précédentes versions remasterisées), les graphismes de Birth By Sleep Final Mix passent encore très bien aujourd’hui.
D’une part, il s’agit d’un portage d’un jeu PSP ce qui permet de porter un jugement moins sévère sur la qualité graphique, d’autre part, le style cartoon du jeu permet une bonne adaptation HD. Bien évidemment, certaines textures ne sont pas à regarder de trop près (les cheveux d’Aqua comme exemple tout bête) mais on passera outre au vu de la qualité globale des graphismes et des efforts faits sur le nombre de cinématiques avec un travail sur les yeux ainsi que la bouche (animés et synchronisés avec le doublage), sans oublier le détail apporté aux différents personnages Disney, même ceux qui ne parlent pas et sont simplement là pour respecter la licence d'origine (notamment la moitié des sept nains).

Passons aux musiques, intimement liées à la narration dans la saga Kingdom Hearts. On retrouvera certains thèmes déjà utilisés (comme celui de la tour de Yen Sid) mais la plupart des musiques sont originales. L’ensemble est globalement bon, avec quelques thèmes particulièrement réussis : ceux des trois héros notamment, dont celui d’Aqua qui reflète toute la tristesse et la douceur du personnage.

Le jeu est également porté par une fluidité bienvenue : je n’ai personnellement jamais rencontré de ralentissement et n’ai trouvé aucune donnée sur le net à ce propos. Le gameplay nerveux du titre est donc suivi par une bonne fluidité qui permet de dominer parfaitement le jeu une fois maîtrisé. La transition d’un style de commande se fait par une courte pause où votre personnage se fige pour « charger » son style, ce qui ne coupe pas suffisamment le combat pour casser le rythme.

Malheureusement, le jeu souffre de temps de chargements (un vice récurrent dans les jeux de la saga) assez lourds. Chacun dure entre 8 à 15 secondes minimum, ce qui peut paraître anodin mais une fois la manette en main, vous réaliserez que vous devez changer de zone souvent, ce qui signifie chargement sur chargement. Il est difficile de critiquer la taille des zones d’un monde puisqu’il s’agissait d’un jeu PSP à la base (aux capacités forcément plus limitées qu’une PlayStation 2) mais force est de constater qu’on passe beaucoup de temps devant cette écran noir avec un cœur bleu qui tourne en bas à droite.

 

Note : 4/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Il faudra finir l'aventure des 3 personnages pour accéder à la vraie fin du jeu (et à l'épilogue)
Un vrai plaisir à (re)découvrir

Le plaisir de jeu est bien évidemment au rendez-vous au vu de l’aspect technique et du contenu du jeu.

La possibilité de jouer trois personnages différents permet forcément de renouveler le plaisir de jeu puisqu’on jouera de trois manières différentes. Mais en plus d’aborder le jeu différemment, les développeurs ont bien pensé leur jeu, et offrent trois aventures réellement différentes et non des redites.
En quoi me direz-vous ? Tout simplement en faisant arriver les héros sur une même planète à des moments différents (il est possible d’accéder à la chronologie du jeu via le menu principal même si c’est très simple à suivre), permettant ainsi d’avoir une même histoire qui évolue au fil du passage des héros qui arrivent sur la planète. Un exemple serait celui de Cendrillon (l’un des trois premiers mondes explorables) où Ventus sera miniaturisé et assistera Jaq dans la création de la robe de Cendrillon tandis que Terra l’escortera et la protégera jusqu’au bal royal : tous les mondes suivent cette logique pour mieux apprécier l’ensemble.

En plus d’avoir des histoires différentes mais successives et liées, les boss sont différents par personnage, renforçant l’effet d’originalité et de redécouverte en utilisant un nouveau héros. Les ennemis « classiques » sont identiques par personnage, mais les boss spécifiques et demandant parfois des petites actions spéciales pour les mettre temporairement K.O. (à l'instar des actions contextuelles de Kingdom Hearts II) sont vraiment les bienvenus et un gros point positif de plus pour Birth By Sleep Final Mix.

Le scénario principal se dévoilera complètement en ayant fini les trois aventures, déverrouillant l’épisode final puis l’épisode secret, faisant le lien avec Kingdom Hearts II, Kingdom Hearts Chains of Memories ainsi que permettant de mieux comprendre les futurs évènements de Kingdom Hearts III (oui, vraiment)

La rejouabilité, sujet fort subjectif, est assez bonne mais reste assez limitée, à moins que vous ayez fait les aventures en mode Standard puis décidiez de vous attaquer au terrible mode Critique, où tout est bien plus difficile et technique mais où vous aurez déjà des connaissances sur le jeu et saurez mieux vous adapter (quelles fusions faire, comment esquiver les ennemis etc).

 

Note : 5/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Préparez-vous à affronter 2 des boss les plus difficiles de la saga à ce jour
Une partie des trophées obtenue en douceur…

Il y a à boire et à manger dans cette liste de trophée. On trouvera par exemple ceux liés à l’avancement dans l’histoire et donc immanquables ou ceux liés à la difficulté choisie pour finir le jeu. En plus de ces trophées immanquables, le jeu propose des challenges assez accessibles et amusants à faire comme par exemple ceux liés aux mini-jeux du monde Disney, ou encore la collecte des Stickers (ils sont relativement peu nombreux, assez simples à obtenir une fois l’aventure finie et offrent des bonus !).

Ainsi donc, vous effectuerez sans grande peine une partie des trophées de Birth By Sleep Final Mix, que ce soit volontairement ou inconsciemment. Un challenge peu relevé pour des trophées sympas à faire.

… l’autre dans la douleur

Mais, mais… Pas si vite ! Il s’agit tout de même d’un jeu Kingdom Hearts qui doit donc avoir ses trophées plus corsés voire sadiques à obtenir comme toutes les versions PS3.

Tout d’abord, finir le jeu en Critique peut s'avérer très ardu (ce qui semble logique au vu du nom et surtout qu'il s'agit de la difficulté maximale du jeu). Mais aussi finir l’Arène des Mirages et affronter les deux derniers gladiateurs pourrait constituer un challenge très relevé pour qui a du mal avec le jeu et/ou ne s’est pas préparé convenablement.
Plus particulièrement, les deux vrais boss ultimes du jeu vous remettront vite à votre place (ils font partie des plus hardcore de la saga à ce jour) avec leur puissance incroyable (n’espérez pas survivre longtemps sans la capacité qui permet de garder 1HP quand un coup aurait dû vous tuer) et leurs pouvoirs plus qu’handicapants pour vous : invisibilité, possibilité de vous aveugler voire même possibilité de vous retirer toutes vos commandes (voire même en étant invisible... Hardcore on vous a dit) et j'en passe et des meilleurs.

Mais on arrive dans la dernière portion des trophées du jeu qui baisse de 2 points la note globale : la répétitivité.
Quel dommage qu’elle soit l’aspect négatif des trophées quand on voit l’effort fait par les développeurs pour différencier les trois aventures. Mais il faut se rendre à l'évidence : quelques trophées pourraient bien vous dégoûter du platine. Il faudra en effet tout faire avec les trois personnages, y compris collecte de TOUTES les commandes, vaincre les boss ultimes avec les trois personnages (et croyez-moi, vous risquez fort de finir par insulter le jeu en allemand en tentant l’Inconnu avec Terra), faire TOUS les mini-jeux et finish de CHAQUE lien-D avec les trois personnages : autant c’est très fun avec un seul, autant après avoir fait les trois c’est trop.

Et enfin, obtenir TOUS les coups de grâce : et là, on touche au mystique, car il faut utiliser un coup de grâce précis pour débloquer d’autres coups, ce qui dans un sens n’est pas fâcheux, sauf que certains coups de grâce demandent de faire un très grand nombre de pas dans le jeu ou de tuer un grand nombre d’ennemi, et si vous n’utilisez pas le bon coup de grâce, ça ne compte pas. Et quel plaisir de devoir faire 6000 pas de plus ou de bouter 800 ennemis de plus pour débloquer 2 ou 3 coups de grâce quand vous avez fini tout le reste juste parce que vous ne pouviez pas imaginer que tel coup de grâce devait être utilisé tôt et longtemps quand bien même il est peu efficace !

Le fait de devoir tout faire avec les trois personnages peut réellement être dommageable à l’appréciation du titre pour un chasseur de trophée. Fort heureusement, l'excellent guide des trophées de PSTHC saura vous guider pas à pas jusqu'à votre obtention du platine pour les plus courageux et/ou patients.

 

Note : 3/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
17/20

Kingdom Hearts Birth By Sleep Final Mix est sans conteste l'un des meilleurs jeux de la saga sortis jusqu'à ce jour. La possibilité de jouer 3 personnages, l'aboutissement du gameplay qui permet réellement d'aborder le jeu à sa guise ainsi que le contenu plus que satisfaisant en font un titre mémorable.
Les trophées du jeu sont cependant plus nuancés, vous forçant à tout faire dans le jeu et risquant fort de vous démotiver avant obtention du platine si vous n'accrochez pas suffisamment. Reste qu'il s'agit d'un excellent challenge.

Si vous pensez avoir la patience ou la passion pour aller jusqu'au platine, sachez que ce jeu est une vraie merveille, comprise en plus dans une compilation au côté de Kingdom Hearts II Final Mix.

Je recommande ce jeu :
Aux spécialistes du genre, Aux habitués des 100%, Aux fans de la série