Test : Kingdom Hearts II Final Mix


Kingdom Hearts II Final Mix
  • 1
  • 2
  • 8
  • 40
Note des joueurs :
5/5 - 68 notes
Note des platineurs :
4.9/5 - 34 notes

Kingdom Hearts II Final Mix

ps3


51 trophées au total
17 trophées cachés

1076 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 269 joueurs (25 %)
100% par : 269 joueurs (25 %)
Note du jeu
17/20
Discuter du test

Test du jeu
Kingdom Hearts II Final Mix

  • Test rédigé par DarkCid le 10-02-2015 - Modifié le 07-12-2016



Introduction


La fine équipe est de retour
Sorti le 29 septembre 2006 chez nous sur PS2 et développé par Square Enix, Kingdom Hearts II poursuit l'histoire de Sora et ses amis entamée dans Kingdom Hearts et son premier spin-off Kingdom Hearts: Chain of Memories, le tout en rendant l'univers plus vaste, plus complet (et complexe) mais aussi un chouïa plus sombre. Il fallu attendre la fin d'année 2014 pour voir débarquer chez nous la version Final Mix de cet épisode, désormais traditionnelle version retravaillée du jeu dont les épisodes majeurs de la série bénéficient. Au programme : scènes supplémentaires, une deuxième fin secrète, un donjon bonus, la possibilité d'affronter de redoutables adversaires venus de Kingdom Hearts (Re): Chain of Memories, de nouveaux mini-jeux et un boss suprême mystérieux dont la difficulté sera largement au-dessus de ce qui avait été fait jusqu'à présent.

C'est donc un an après leur victoire sur Ansem que nous découvrons le jeune Roxas, un garçon à priori ordinaire mais capable de manier la Keyblade et ayant une certaine connexion avec Sora. Passé le prologue en sa compagnie, nous retrouvons ensuite Sora, Donald et Dingo se réveillant d'un long sommeil et sans aucun souvenir de ce qui s'est passé après la défaite d'Ansem. Ils repartent alors à la recherche du Roi Mickey et de Riku tout en affrontant de nouveaux ennemis : les Similis. Ces ennemis issus des victimes des Sans-cœurs sont contrôlés par la mystérieuse Organisation XIII s'intéressant de très près à la Keyblade de notre héros.

Contenu du jeu


Je vais te formater le disque dur, satané programme !
Tout comme le premier épisode, Kingdom Hearts II Final Mix est loin d'être avare en contenu. Il faut dire que l'édition de base était elle-même un bon cran au-dessus de l'épisode fondateur. Passons vite sur le seul vrai défaut qui n'en ai pas vraiment un : on doit encore une fois se passer de cette chère VF. Rappelons-le, les versions françaises de qualité étaient rares à l'époque, il est donc dommage qu'elle passe encore une fois à la trappe. Mais relativisons, la version américaine n'a pas à rougir, surtout que certains personnages ont des voix très semblables entre VF et VA, en particulier Donald et Dingo. Et puis bon, avec les 3 épisodes de Kingdom Hearts 1.5 HD Remix que j'espère vous avez fait avant de vous attaquer à la suite, finalement la VA on s'y fait assez bien.

Passons donc au plat de résistance. L'histoire principale vous fera parcourir une bonne douzaine de mondes différents, la plupart partiellement ou totalement inédits. Certains sont d'ailleurs assez originaux comme La Terre des Lions issue du Roi Lion, Space Paranoïds venant de l'univers de Tron ou encore La Rivière Intemporelle, un monde en noir et blanc évoquant l'époque de Steamboat Willie. En plus des univers Disney, nous avons droit à quelques mondes à part plutôt intéressants, plus en tout cas que la Ville de Traverse.

Mais tout ça c'est bien joli, si mettre plein d'endroits suffisait à faire un bon Kingdom Hearts, alors on attendrait pas depuis bientôt 10 ans Kingdom Hearts III (je dis ça mais vu qu'il a peu de chance de sortir en 2015, on aura peut-être bel et bien 10 ans entre le II et le III, fichtre...). Vous trouviez qu'il n'y avait pas assez à faire dans Kingdom Hearts Final Mix ? Que cinq boss optionnels, pour la plupart trop simples, ce n'était pas assez ? Alors restez, vous allez être comblés. Au niveau des quêtes ou plutôt des missions, on se retrouve avec plusieurs dizaines de mini-jeux différents répartis dans tous les mondes, la plupart très accessibles. Toutefois, ajout de l'édition Final Mix, les Bolets font leur retour et vous proposeront des défis de taille. En plus des différents mini-jeux, on retrouvera également les traditionnelles coupes du Colisée. D'ailleurs, certaines vous imposeront un handicap ce qui les rendra moins monotones que les précédentes. Vous y trouverez ici encore un challenge de taille dans un combat en particulier qui vous opposera en même temps à Youfie, Tifa, Cloud et Squall (je l'ai déjà dit dans le guide, je refuse de l'appeler Léon, ce changement est juste ri-di-cule).

Amateur de challenges vous n'êtes pas encore convaincu ? Pas de problème, le jeu vous propose un nouveau donjon inédit : la Caverne du Souvenir. Avec un niveau de combat supérieur à tous les autres mondes, vous y trouverez des Sans-cœurs particulièrement agressifs ainsi que de nouveaux ingrédients pour synthétiser des objets toujours plus puissants. Mais la cerise sur le gâteau se trouve au bout de cette Caverne : pas moins de treize boss surpuissants représentant les membres de l'Organisation XIII, y compris ceux ayant perdu la vie dans Kingdom Hearts (Re): Chain of Memories. Ayant acquis un boost de puissance, même Demyx deviendra un adversaire redoutable qui vous en fera baver.

Mais ces treize boss, ce n'est finalement que de la redite boostée aux hormones. Rassurez-vous, à l'image de l'Inconnu de Kingdom Hearts Final Mix, cet épisode nous offre un ultime adversaire en armure capable de vous faire passer de vie à trépas en 10 secondes top chrono au moindre faux mouvement et ce, même en mode Facile et au niveau 99. Cet adversaire, présent dans la fin secrète du jeu, vous offrira un duel d'une rare intensité et une satisfaction sans pareille une fois vaincu. C'est bien simple, sans les adversaires de Kingdom Hearts Birth by Sleep Final Mix, ce boss serait encore aujourd'hui le plus hardcore de la saga.

Bref, rajoutez à cela des scènes supplémentaires, des missions Gummi en plus (et nettement moins agaçantes que celle du premier opus), un mode de difficulté en plus et quelques collectibles plutôt intéressants (pour une fois), nous avons là largement de quoi faire et on ne voit pas ce qu'on pourrait demander de plus sans passer pour un enfant pourri-gâté.

 

Note : 5/5

Aspect technique du jeu


Let's rock, baby !
On pourra dire ce que l'on veux de Square Enix, quand il s'agit de faire des portages d'anciens succès sur des consoles plus récentes, le moins que l'on puisse dire c'est qu'il y a un minimum de boulot (pas comme certaines compiles, genre Silent Hill...). En effet, au-delà de l'inévitable lissage histoire de faire HD, certains éléments ont été retravaillés, en particulier les visages des personnages principaux... enfin pendant les gros plans. Dès que lesdits personnages sont un peu plus éloignés de la caméra, on voit tout de suite la différence sans pour autant que ce soit choquant. Surtout que contrairement à Final Fantasy X|X-2, les passages non retravaillés ne jurent pas avec les autres (car oui, les personnages secondaires dans ces deux FF faisait vraiment tâches faces à ceux des principaux protagonistes). Bon il faut dire que l'aspect cartoon de la saga la rend forcément plus résistante au passage du temps, mais n'empêche.

Les musiques sont toujours très soignées, et surtout un bon niveau au-dessus de celles de Kingdom Hearts avec plus de variétés au sein des mondes et certaines pistes vraiment marquantes comme le thème assez triste de Roxas. D'ailleurs en parlant de l'épisode précédent, un bon point se trouve au niveau des temps de chargement. Toujours présents (faut pas déconner non plus), ils sont quand même bien moins marqués cette fois-ci.

Concernant le reste du jeu, pas de changement par rapport à l'époque PS2, mais il faut dire que cet épisode n'avait guère besoin de retouches. Le système de combat gagne en dynamisme grâce aux commandes réaction, des QTE basées sur une seule touche permettant à Roxas et Sora d’interagir avec les ennemis pour leur plus grand malheur. Les ennemis n'ont pas beaucoup évolué depuis, à l'exception des nouveaux adversaires qui offrent un challenge des plus intéressant, mais sans pour autant nécessiter de stratégie particulière comme les Sans-cœurs bonus de Kingdom Hearts Final Mix.

 

Note : 4/5

Plaisir à jouer et à rejouer


On pourrait pas discuter ?
Nous voici là où cet épisode se démarque grandement de ses prédécesseurs. Le plaisir de découvrir les mondes de Disney est toujours là et pour une fois, il n'y en a pas dont on voudrait se débarrasser. Même Atlantica dont la plupart des joueurs gardent surtout de mauvais souvenirs est ici réduit à de simples mini-jeux musicaux assez simples. Remarquez, c'est presque dommage car la navigation sous l'océan a été simplifié et du coup, les combats auraient pu être ici moins catastrophiques. Le seul monde ayant des déplacements particuliers est celui du Roi Lion. Bien qu'il demande un petit temps d'adaptation, il est loin d'être déplaisant. Mais là où la différence est criante, c'est au niveau du rythme. À chaque monde, l'histoire est plus étalée, évitant de n'avoir finalement que trois moments par monde (début, milieu et fin). De plus, chaque monde dispose d'une histoire en deux parties ce qui permet de passer plus rapidement d'un monde à l'autre et de varier les plaisirs, surtout que la deuxième partie est la plupart du temps inédite. Du coup, on arrive à être surpris alors que l'on pensait connaître par cœur chaque monde.

L'histoire gagne également en intensité et, surtout, en volume. Là où celle du premier épisode était trop discrète, celle du deuxième épisode est bien plus présente, bien plus complexe et surtout, bien plus intéressante. Les rebondissements sont nombreux tout comme les révélations. Bref, une histoire que l'on prend plaisir à découvrir ou à redécouvrir. Les activités annexes sont loin d'être déplaisantes pour leur part. Bien que certains défis puissent être assez stressants (en tête les Bolets XIII), dans l'ensemble, il n'y a pas de quoi rager bien longtemps. Mais le plus éprouvant reste bien sûr les boss optionnels qui offrent un challenge pas déplaisant.

 

Note : 4/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Un personnage qui pète la classe mais qui ne fait pas partie de l'histoire ? Ouh, je le sens mal...
L'une des erreurs de la première compilation était de forcer les chasseurs à faire plusieurs parties. Cette fois-ci au moins, le choix nous ait laissé. La difficulté maximale étant disponible dès le début et débloquant les autres, libre à nous d'affronter les challenges du jeu dans des conditions extrêmes. Heureusement, même en mode Normal voire Facile, les adversaires les plus hardcore feront fondre votre barre de vie de la même façon ou presque : à vitesse grand V. En fait, c'est la technique qui fera la différence, ce qui au final rend l'obtention de chaque trophée très gratifiante.

Ajout de cette version Final Mix, nous avons droit à des collectibles supplémentaires. Et pour une fois, on ne se plaint pas. Car ici, les nouveaux collectibles ont un but. Il ne s'agit pas juste de les prendre et puis basta mais de les assembler pour former de bien jolis artworks. Ce n'est pas grand chose certes, mais c'est tellement rare d'avoir de l'intérêt autre qu'un trophée dans ce genre de chasse.

Les missions Gummi sont bien moins exaspérantes que celles de Kingdom Hearts Final Mix en évitant d'imposer des défis absurdes comme finir avec 0 point... Je cherche encore aujourd'hui l'intérêt personnellement.

 

Note : 4/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
17/20

Épisode déjà excellent lors de sa sortie sur PS2, cette version Final Mix HD est un incontournable pour tous les fans de la saga. Difficile cependant de conseiller cet épisode à ceux qui auraient zappé ne serait-ce que le premier volet vu que l'histoire forme un tout et que nombreuses seront les références aux épisodes de la première compilation. Mais pour les autres, alors leur seule excuse pourrait être le challenge proposé par les trophées, entre mode Extrême et boss optionnels hardcores le platine est loin d'être offert sur un plateau. Toutefois, le précieux trophée n'en ai que plus gratifiant, surtout quand il est proposé par un jeu de cette qualité.

Je recommande ce jeu :
À tous, Aux fans de la série, Aux chasseurs de trophées/platine difficile