The Council : notre avis sur le deuxième épisode de la saison


ps4
CHRONIQUE, IMAGES
Par V-Phantomhive, le 15-05-18 à 17:51 0 commentaire

The Council Episode 2 Hide and Seek

Article rédigé par Ankou Ankka

Le 13 mars dernier, paraissait The Mad Ones, premier épisode sur cinq de The Council, un jeu narratif conçu par le jeune studio bordelais Big Bad Wolf fondé par d’anciens développeurs d’Ubisof et de Cyanide, entre autres. Ils affichèrent l’ambition louable de bousculer les codes du genre grâce à un subtil mécanisme de talents et de compétences offrant aux joueurs une personnalisation poussée du héros propre à multiplier les possibilités au sein d’un scénario finement ciselé.

Bien que plus linéaire qu’espéré, le premier épisode nous avait séduit par la richesse de son histoire, son ambiance baroque d’un vieux monde décadent sur le déclin, son huis clos lugubre qui se promettait dramatique et cette pincée de fantastique qui nimbait l’atmosphère.

Ce mardi 22 mai paraît le deuxième épisode : Hide et Seek avec trois nouveaux chapitres. La suite confirme-t-elle notre enthousiasme ? L’intrigue nous garde-t-elle toujours en haleine ? Nos compétences choisies seront-elles à même de dénouer cet écheveau de mystères et de secrets ? Pour le meilleur et pour le pire, voici notre avis sur la question.


Dans l'épisode précédent...




Petite piqûre de rappel si vous avez la mémoire courte ou si vous n’avez pas joué au premier épisode. Spoilers à minima, promis.

La date : 1793. La France en plein chaos oscille entre liberté et terreur sous les yeux paniqués de l’Europe.

Le lieu : une île au large de la perfide Albion. À son sommet, le manoir de l'excentrique, mystérieux et inquiétant Lord Mortimer.

Le héros : Louis de Richet (vous), un jeune homme de bonne famille bien comme il faut comme on dit. Sa mère a disparu sur l’île alors qu’elle cherchait un étrange livre ancien – les connaisseurs auront tout de suite reconnu le Necronomicon – pour le compte d’une société secrète, l’Ordre doré. Au manoir, il découvre avec stupeur que les invités comptent parmi les hommes les plus puissants du monde occidental.L’épisode se concluait par un cliffhanger plus ou moins intriguant en fonction de nos choix. Tous les amateurs d’énigmes policières se frottaient les mains : dans le prochain épisode les choses sérieuses allaient enfin commencer.


Acte II




Sauf qu’en réalité, non, elles ne commencent pas forcément. Tout repose sur nos choix lors du premier épisode. En particulier du dernier : la suite de l’aventure vous paraîtra très différente en fonction de la dame avec qui vous avez passé la nuit. Pour ne pas vous gâcher la surprise, nous allons volontairement rester vague. Un meurtre a eu lieu. Vous vous en doutiez, nous l'attendions tous dès le premier pas posé sur l'île. Notre rôle dans l'enquête dépend de la situation dans laquelle nous nous sommes trouvé à la fin de l'épisode. Dans un cas, l'épisode est assez réjouissant et plaira aux enquêteurs en herbe : Lord Mortimer charge notre jeune héros de l’enquête. Au menu : interrogatoire des suspects, inspection du corps, recherches des indices et déductions diverses. L'enquête ne donnera pas les mêmes résultats en fonction de nos compétences choisies. Ensuite nous repartons à la recherche de la mère du héros.

The Council_20180513172825 The Council_20180513234903

Mais dans un autre cas, nous nous retrouvons suspecté du meurtre ! Lord Mortimer nous tient à l’écart et nous nous concentrons sur les recherches pour retrouver la mère du héros. Tout l'épisode prend alors l'apparence d'un (petit) jeu de piste. Vous trouvez un indice qui vous emmène en un lieu où une énigme vous fournira une nouvelle destination et ainsi de suite jusqu’à la fin de l’épisode. C'est assez redondant.


Chercher la femme




Même avec l'enquête, Hide & Seek est un épisode court (et très très court sans elle). C’est vraiment LE reproche à lui faire. Malheureusement, comme nous allons vous l’expliquer, il s’agit là d’un défaut majeur qui ternit la bonne image que nous nous étions faite de The Council.

L’épisode se termine en deux ou trois heures selon vos choix. Si vous prenez la peine de discuter avec tout le monde et de fouiller tous les lieux, vous pouvez espérer tenir un petit peu plus. Mais ne vous attendez pas à trouver beaucoup de choses à faire. Le précédent épisode contenait son lot de confrontations, d’opportunités et d’énigmes (si vous ne savez pas ce que sont les confrontations et les opportunités, nous vous invitons à jouer au premier épisode qui pour mémoire était très bon). Les plaisirs étaient variés et nombreux. On ne s’ennuyait pas ! Dans ce nouvel épisode vous ne trouverez que très peu de confrontations et quasiment aucune opportunité. Quant aux énigmes, si elles représentent le gros morceau de l’ensemble, elles sont d’une facilité déconcertante. Si vous avez joué au précédent épisode et vous souvenez de l’énigme de la Gorgone, sachez qu’elles sont toutes du même tonneau.

Par sa brièveté, l’histoire n’avance pas. Quelques indices sur les événements en cours au manoir sont pingrement lâchés mais ils ne font que confirmer ce dont nous nous doutions déjà, nous n’apprenons rien de nouveau. Les deux derniers chapitres auraient facilement pu se résumer en un. Les créateurs sont-ils déjà à cours d’imagination qu’ils doivent déjà délayer l’intrigue ? Celles et ceux qui espéraient des rebondissements à chaque chapitre en sont pour leur frais. Malgré sa brièveté, l’épisode s’offre sur sa fin le luxe d’un ennui dont il se serait bien passé.

The Council_20180513223410 The Council_20180513222949

Bien sûr, nous sommes libres de prolonger le plaisir en rejouant les chapitres pour essayer des choix différents. Là où le bât blesse c’est que l’épisode en lui-même propose très peu de choix ayant une réelle influence sur le scénario. Vous pouvez toujours rater vos objectifs, échouer dans des confrontations mais il n’y a quasiment plus de chemins parallèles qui donnaient sa plus-value au premier épisode. La seule différence notable est votre implication ou non dans l'enquête.

Notons que le jeu offre la possibilité de commencer directement au deuxième épisode sans passer par le premier. Ce qui n’a pas le moindre intérêt.


L'état de l'Art




Si la qualité graphique du jeu n’a pas globalement diminué, la réalisation est moins inspirée. Le premier épisode donnait lieu à de nombreux et subtils jeux de lumière de toute beauté qui renforçaient le mystère des lieux et conférait un charme certain au manoir. Ici, on retrouve les même lieux évidemment mais la réalisation est devenu quelconque. Seule la chambre de la victime baigne encore dans une aura oppressante (le sang sur les murs aide beaucoup).

The Council_20180514000112

On notera aussi quelques petits bugs d’affichage lors de l’observation d’objets. Rien de très gênant, ceci dit, rien qu’une petite mise à jour ne devrait pas pouvoir régler à l’avenir, espérons-le.

Soulignons encore plusieurs fautes dans les sous-titres qui nuisent à la qualité des dialogues et certaines grossièretés qui ne sont pas forcément anachroniques mais détonnent dans l'ensemble. Au moins, nous nous délecterons toujours de l'incredibleaccent de Napoléon en anglais.


Taïaut, taïaut




Avant de conclure, un mot sur notre objectif à nous chasseurs de trophées. Puisque l’épisode propose trois chapitres, ce sont donc trois chapitres liés à l’histoire que vous décrocherez automatiquement, un d’argent et deux de bronze. Automatiquement ? Pas forcément. En effet, il est possible d’être mis KO dès le premier chapitre et il semble que le réveil ne survient que quelques chapitres plus tard dans le prochain épisode ! C’est une idée audacieuse, intrigante en théorie mais déroutante car elle raccourcit de manière générale le jeu et plus précisément un épisode déjà beaucoup trop court ! Qui plus est, nous ratons ainsi les trophées que nous pensions liés à l’histoire !

Quant à notre progression dans le trophée Aguerri, le seul, souvenez-vous, à s’étendre sur tout le jeu, elle est tout à fait satisfaisante puisque notre héros est arrivé au niveau 9 et confirme ainsi que le trophée devrait tomber en début du dernier épisode (voire même à la toute fin du quatrième). Chasseurs de trophées, n’oubliez pas de tout fouiller, de discuter avec tout le monde et de toujours chercher à réussir vos objectifs ! Vous vous faciliterez ainsi la vie pour ce trophée et prolongerez d'autant plus votre visite au manoir de Lord Mortimer.

The Council_20180513235355 The Council_20180514000346


To be continued




Bilan de l’épisode. La déception est là. Notre enthousiasme initial se retrouve plombé. Trop court, trop paresseux, trop lent, trop conventionnel. The Council prend dangereusement le chemin d’un pétard mouillé. C’est inattendu et nous réfléchissons encore au pourquoi de la chose ? Les développeurs ont-ils été pressé par les délais ? Avaient-ils dépensé tout leur mojo dès le premier épisode ? Ont-ils surestimé le contenu pour tenir cinq épisodes complets ? Nous espérons que le studio se reprenne vite. Il n’est pas trop tard : trois épisodes sont encore à paraître, le tir peut être corrigé. The Council peut être un grand jeu. Nous voulons qu’il soit un grand jeu. Il ne tient qu’à Big Bad Wolf de s’y atteler.

The Council_20180513222445

Mots-clés : Big Bad Wolf, Épisode 2, Focus Home Interactive, Hide and Seek, PS4, PSTHC, review, test, The Council, Trophées

Aucun commentaire