Vos jeux incontournables sur PS3/VITA ?

Parlez de tout et de rien
Répondre
Avatar du membre
MMoktar
Chasseur d'argent Nv.2
Chasseur d'argent Nv.2
Messages : 122
Enregistré le : mar. 23 avr. 2013 10:43
ID PSN : Mmoktar

Vos jeux incontournables sur PS3/VITA ?

Message par MMoktar » dim. 8 sept. 2019 17:26

Salut à tous !

Je me suis récemment mis en tête de mettre ma PS3 et ma VITA au placard, cependant je m'en voudrais de passer à côté de certaines perles vidéoludiques ! Je me suis déjà renseigné sur les jeux que j'aimerais faire, mais la ludothèque de ces deux consoles réunie est tellement énorme qu'il est impossible de se renseigné sur absolument tous les jeux...

Bref, le but du topic : Quels sont vos gros coup de coeur en terme de jeux sur PS3 / VITA ?

Que ce soit des jeux connus, ou peu connus, peu importe, tant que le 100% est encore réalisable. Peu importe la difficulté des trophées, ici on parle vraiment du jeux en lui même. En essayant de détaillé un minimum le pourquoi du comment il vous a plu ;)

Du coup je me lance avec 3 jeux PS3:

Demon's souls, je fais pas dans l'originalité ici et je m'en excuse :) Donc pour ceux qui on passé les dernières années dans une grotte, il s'agit du premier jeux de la série des souls (Dark souls,...) et le seul qui n'est à ce jour pas disponible sur une autre plateforme, ce qui fais que pas mal de gens sont passé à côté. Tout ce qui fais le sel de la série était déjà la et c'est ce qui m'a tout de suite plu à l'époque: être paumé dans de grands niveaux que l'on découvre petit à petit ou chaque rencontre avec un ennemi peut être fatale.

Command & Conquer: Alerte rouge 3 ainsi que son DLC. J'ai toujours adoré les jeux de stratégie en temps réel (STR), genre plutôt absent sur console du fait que la jouabilité à la manette sur ce jeux n'est pas vraiment adapté par rapport à un combo clavier/souris. Cependant, alerte rouge 3 s'en sort plutôt bien à ce niveau. Les campagnes du jeux de base sont entièrement jouable en coop, ce que j'ai toujours apprécié dans ce type de jeux!

Tokyo Jungle, petit jeux de survie ou l'on incarne des animaux dans un tokyo ou l'humanité a disparue. Il faudra donc vous nourrir, conquérir des territoires et... trouver des femelles pour assuré votre descendance 8) Bien sûr, si vous êtes l'alpha du quartier, vous pourrez choisir les meilleurs femelles afin d'avoir une descendance au pedigree de qualité! En dehors de ça, le jeux permet aussi bien d'incarné un poussin qu'un lion, avec les modifications de gameplay que cela entraîne (proie ou prédateur).

Voilà, à vous !
Image

Avatar du membre
Jo-La-Mouche
Streamer
Streamer
Messages : 462
Enregistré le : lun. 8 oct. 2012 16:46
ID PSN : Jo-La-Mouche

Re: Vos jeux incontournables sur PS3/VITA ?

Message par Jo-La-Mouche » dim. 8 sept. 2019 21:23

Flower, où tu incarnes le vent et tu dois souffler sur des pétales pour les emmener au loin et rendre la couleur et la beauté au monde.

Rag doll kung fu : Fists of plastic /*reprend son souffle*/, un jeu de baston bien déjanté, jouable jusqu'à 4 en local où tu contrôles les membres (poupée rag doll) des personnages.

Colin McRae Rally Dirt 2, excellent jeu de course, une bande son pour les amateurs de rock aux petits oignons, des décors toujours sympa pour l'époque, une jouabilité géniale, probablement mon jeu de course préféré de la PS3.


Je ne t'en donne que 3, mais la liste pourrait être beaucoup, beaucoup plus longue !

UntailedBijuu
Chasseur d'or Nv.1
Chasseur d'or Nv.1
Messages : 770
Enregistré le : sam. 24 nov. 2012 19:22
ID PSN : UntailedBijuu
Localisation : Sous-sol du Manoir Shinra - Nibelheim

Re: Vos jeux incontournables sur PS3/VITA ?

Message par UntailedBijuu » lun. 9 sept. 2019 19:01

Remember me : Premier titre de DONTNOD sur ps3. Sorte de DMC like sur fond d'univers cyberpunk. Ambiance excellent, gameplay aux petits oignons et platine abordable.

Dead Space : Le Survival Horror dans toute sa splendeur. Ambiance claustro absolument géniale, sursauts garantis. Le platine est assez exigeant mais rien de dramatique.

La saga InFamous : Du jeu de superheros classique mais ô combien efficace. Les platines sont plutôt faciles.

Je vais garder le meilleur pour la fin :

Shadows of the Damned : Celui-là c'est mon chouchou... Tu vois Resident Evil 5 ? Toutafait dans le même genre, à part que les devs étaient sous héroïne en le faisant. Le perso principal, son acolyte, le scénario, le méchant, les boss, certains niveaux, les fraises, tout, absolument TOUT est barré dans ce jeu!! Y a tellement peu de jeux avec un humour pareil qu'il faut le faire au moins une fois.

Comme mon vdd je m'arrête là car je pourrais écrire 3 pages...
"JE NE SERAIS JAMAIS UN SIMPLE SOUVENIR..."
Image
Toute demande d'ajout PSN non motivée sera ignorée

Avatar du membre
So-chan
Team Tests
Team Tests
Messages : 491
Enregistré le : lun. 26 mars 2012 20:59
ID PSN : So-chan07
Localisation : Eysines
Contact :

Re: Vos jeux incontournables sur PS3/VITA ?

Message par So-chan » mer. 11 sept. 2019 15:31

Il y en a beaucouuup. Il faut dire que la Playstation 3 possède un sacré catalogue. Je rejoins UntailedBijuu concernant Remember Me et la saga Infamous (sauf le dernier dont le héros était insupportable :lol:). Le premier m'a beaucoup plu par son univers ainsi que son style de combat, certes très particulier, mais qui a su se montrer original.

Alice Madness : Returns : Dérangeant par les thèmes qu'il véhicule (je n'en dirais pas plus pour ne pas spoil) le jeu est un curieux Ovni dans la droite lignée de son précédent opus, originellement sorti sur PC American McGee's Alice. On y suit Alice Liddel, fraîchement sorti de l'asile où elle s'était retrouvée enfermée suite à l'incendie tragique ayant dévasté sa famille. Œuvrant désormais dans un orphelinat comme domestique, elle suit les séances du psychologue et directeur de l'établissement. Victime du syndrome du survivant, elle tente d'élucider le tragique incendie, incapable de croire que ce ne soit qu'un incident. Le jeu alterne les phases monde réel et imaginaire. La psyché d'Alice étant bouleversée, son "Wonderland" l'est aussi. C'est bien glauque par moments (le monde des poupées et tous les symboles dedans particulièrement) mais aussi accrocheur que le premier opus.

Assassin's Creed II et Brotherhood : Ils font partie de mes premiers jeux sur la PS3 et demeurent mes préférés de toute la saga, aux côtés de Black Flag. Ubisoft avait su développer les bases posés dans le premier opus et créé, à travers Ezio, un personnage auquel on s'attachait rapidement. Les figures historiques (coucou da Vinci), les séquences d'assassinat en usant d'infiltration, les énigmes, tout était là. Le seul gros point noir de ces opus résident dans leurs trophées : les plumes pour le 2, le multijoueur pour Brotherhood. Et pourtant j'ai adoré le multi, j'y ai passé des heures. Mais les objectifs requis pour les trophées étaient aberrants.

Bioshock : Le premier opus a fait entrer Rapture dans les lieux mythiques du jeu vidéo. Une cité engloutie regroupant les meilleurs dans leurs domaines respectifs, permettant à tout à chacun de mener sa vie librement, sans aucune contrainte. Une utopie qui a dégénéré et dans laquelle on entre par accident. Rapture n'est plus que ruines, sillonnée par quelques résidents encore en vie et les Chrosomes : des mutants ayant trop consommé de Plasmides, seringues vous octroyant des pouvoirs incroyables et destructeurs. J'ai apprécie le second volet sans le trouver aussi abouti que le premier. Le Infinite surprend en tout point. Je me souviens avoir du bien revoir la fin pour comprendre tout l'ensemble. Refaire le jeu avec la finalité en tête permet de mieux percevoir les indices présents depuis le début. Une saga à faire au moins une fois.

Catherine : Le fait que j'ai acheté la version Full Body sortie sur PS4 veut tout dire. :lol: Le jeu mélange dating-sim (jeu de drague) et séquences de puzzle. L'alternance entre ces deux styles (divisés dans le jeu en journées et nuit) permet de ne pas se lasser. A vous de décider de la finalité de la vie de Vincent, personnage principal, tiraillé entre l'idée de se ranger avec sa copine Katherine et celle de continuer à vivre au jour le jour aux côtés d'une curieuse Catherine auprès de laquelle il se réveille tous les matins sans jamais se souvenir de leurs nuits. Nuits emplies de cauchemars qui touchent tous les hommes et sont mortels : une chute dans le cauchemar et c'est la mort assurée dans la réalité.

Child of Light : La preuve que Ubisoft devrait suspendre sa production industrielle d'épisodes de ses sagas pour se concentrer sur des nouveautés. Largement inspiré des J-RPG avec un tour par tour dynamique, le jeu est une bulle d'air. Un de ces petits jeux que l'on mène pour souffler entre deux gros blockbusters, ou par manque de temps. Child of Light est enchanteur, finement travaillé (tous les personnages s'expriment en rimes !) et en plus possède le double combo : joli patte graphique et OST soignée.

Deus Ex : Human Revolution : Mon plaisir sur cet opus a été aussi grand que ma déception sur la suite. De l'infiltration dans une réalité d'anticipation couplée à des réflexions sur le transhumanisme. Là où d'autres studios auraient choisi eux-même la réponse aux questions posées, Deus Ex laisse la main mise au joueur jusqu'à la toute fin (le jeu en possède plusieurs). Personnellement, je trouve que le jeu se profite un maximum en jouant sur l'infiltration plutôt que la force brute (tout l'inverse de sa suite). Chaque boss demande observation et bon usage de vos augmentations, vous pouvez personnaliser Jensen aussi bien sur le plan technique que psychologique.

Dishonored : Au début j'y ai vu un Bioshock-like. Mais Dishonored m'a prouvé qu'il avait sa propre âme et que son premier opus annonçait une excellente saga. Arkane Studios nous laisse choisir entre tuer brutalement tout opposant ou s'infiltrer sans faire de morts. Ce choix a des impacts aussi bien sur les personnages que sur l'ensemble de l'univers : plus vous tuez, plus la peste s'étend (et oui, les rats ont de quoi se nourrir avec tous ces cadavres) En plus d'aider Corvo à veiller sur Emily, la future impératrice, des quêtes annexes s'implantent et enrichissent un univers travaillé. Dunwall demeure splendide et tout joueur se souviendra d'avoir au moins, une fois, exploser quelque chose avec les fûts d'huile de baleine.

Dragon Age Origins / II : Une référence dans le RPG medieval, le premier prenant même fortement ses racines dans le jeu de rôle sur table (rien qu'avec la phase de création de personnage) Les jeux ont beau avoir vieilli, je peux y rejouer et toujours apprécier la construction de l'univers et des personnages. En plus de cela, le petit aspect "jeu de drague" permet aussi bien des quêtes et scènes cocasses que parfois tragiques, à l'image de l'ensemble du jeu.

Journey : Un petit jeu reposant et qui s'apprécie surtout si vous croisez un autre voyageur durant votre périple. Ne pouvant communiquer que par de brefs signaux sonores, on finit par s'attacher à cet autre joueur dont on ne sait rien (et parfois, bonne surprise, il nous aide à trouver des éléments cachés) Journey plait ou déplaît, mais il a ce petit quelque chose d'intriguant qui le rend unique. L'OST est à l'image du visuel : aux petits oignons.

Ni no Kuni : Du Ghibli en jeu vidéo. Que ce soit sur le plan narratif ou visuel, on est dans la même veine que ce que crée le studio depuis des années. L'univers a beau être enfantin, le jeu n'est nullement dépourvu de petits challenges et, comme tout J-RPG, vous en aurez pour des heures pour tout explorer.

Okami HD : Techniquement le jeu date de la PS2 mais son portage sur PS3 (et PS4) vaut le détour. Le jeu est excellent, original dans sa conception. On y incarne Amateratsu, déesse solaire japonaise, incarnée sous la forme d'un loup. Pour utiliser certains de vos pouvoirs, vous devez utiliser le pinceau. A l'aide de l'encre, en usant de certains symboles, on peut lancer aussi bien de l'eau que créer la foudre. Chaque pouvoir est associé à un animal du zodiaque chinois. On se confronte aussi bien à des yokais qu'à des créatures plus divines comme Orochi. Pour ceux qui n'apprécient pas le babillage des Sims, dommage pour vous : dans Okami, les personnages chantonnent dans une langue incompréhensible.

The Last of Us : Je suis cho-quée que personne ne le cite alors que c'est une des exclus PS3 les plus réputées. L'écriture est maîtrisée, les personnages attachants et l'univers accrocheur. Le bruit des Claqueurs me fait autant flipper dans le jeu qu'il m'amuse sortie de la zone de pression.

Tomb Raider : Le reboot de la série est excellent, l'aspect survie d'une Lara débutant dans l'aventure parfaitement développé. Le jeu peut être apprécié par tous. Je n'ai joué à aucun Tomb Raider avant, et celui-là m'a totalement conquise.
Image

Tu veux écrire un test ? Viens en faire la demande.

Répondre