World War Z

ps4

1
3
14
18
15
6

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 16/04/2019
Genre(s) : Action , Aventure
Territoire(s) : FRANCE

2043 joueurs possèdent ce jeu
36 trophées au total
5 trophées online
0 trophée caché

Platiné par : 263 joueurs (13 %)

100% par : 263 joueurs (13 %)


Note des joueurs :
4/5 - 5 notes

Note des platineurs :
4.5/5 - 4 notes

Test rédigé par SolisTrad le 16-10-2021 - Modifié le 16-10-2021


Introduction

Image

World War Z est un jeu de tir à la troisième personne sorti initialement le 16/04/2019. Le titre développé par le studio Saber Interactive a eu droit à plusieurs mises à jour et un pass saisonnier pour profiter d'une campagne supplémentaire (à Marseille) en plus de quelques armes et de skins.
Aftermath, la dernière mise à jour (payante et non associée au pass saisonnier), est sortie le 21/09/2021 et permet de jouer dans deux campagnes supplémentaires (Rome et Kamchatka) en plus de bénéficier pour la première fois du mode FPS (vue à la première personne).

Tiré du film éponyme avec en vedette Brad Pitt et Mireille Enos, le jeu vous fera découvrir plusieurs villes situées aux quatre coins du globe qui se voient menacées par la même pandémie qui transforme les morts en créatures aussi agressives que mortelles.

Détail important : le jeu n'est pas accessible sans une connexion internet, même pour joueur seul hors-ligne. Ce genre de pratique est rare mais elle est à souligner.
Contenu du jeu
Image


La campagne de base de World War Z vous fera voyager dans quatre villes qui sont : New-York, Jérusalem, Moscou et Tokyo. Vous aurez trois à quatre missions à effectuer dans chacune de ces villes au sein d'un groupe de quatre survivants, qu'ils soient contrôlés par des joueurs ou l'IA. La possibilité de jouer en ligne ou en solo local est disponible. Le mode coop privé vous offre la possibilité de jouer avec trois bots tout en exploitant des modificateurs : augmenter votre santé, supprimer les ennemis spéciaux, faire apparaître plus de Zékés (les infectés du jeu) durant les vagues, etc. Des vagues qui sont des phases d'attaques récurrentes composées d'ennemis de tous types qui vous demanderont coopération, réactivité et travail d'équipe.

On peut considérer chaque carte comme de grands couloirs car vous serez toujours amenés à aller d'un point A à un point B ou à défendre une zone qui subira l'attaque de plusieurs vagues de Zékés. Pas d'énigmes ou de collectibles au menu du titre qui s'oriente purement et simplement sur la complétion d'objectifs.

Cela va de soi, vous aurez plus de facilité à réussir vos missions au sein de groupes de joueurs dotés d'un micro pour échanger sur votre positionnement, les armes à utiliser ou à éviter et de la gestion des trousses de soin. Il en ira de même pour les classes qui se veulent nombreuses et qui possèdent toutes un arsenal différent. En dehors du médecin, du dronemaster et du vangard, toutes sont orientées dégâts ou survie personnelle.

En fin de mission, réussie ou non, vous remporterez de l'expérience de classe et d'arme. Pour ce qui touche aux armes, le gain d'expérience n’impactera que celles que vous utiliserez pour éliminer des ennemis. En dehors de votre arme de départ qui est décidée en fonction de votre classe, celles que vous trouverez en cours de mission seront proposées de manière aléatoire par le jeu.
Outre l'expérience, vous obtiendrez également des crédits pour débloquer des compétences. Un montant calculé en fonction de plusieurs facteurs : la difficulté, le fait de réussir votre mission ou encore de remplir des objectifs annexes (ramasser des échantillons du virus).

Image


Le mode défi vous renverra sur une map de campagne avec des petites particularités qui pimenteront la chose. Ces défis peuvent se réaliser dans deux difficultés : normal ou difficile. Arriver à bout d'un défi vous fera gagner des crédits jaunes et bleus. Les jaunes, que vous récupérez régulièrement en jouant, servent à monter vos classes et vos armes tandis que les bleus ne serviront qu'à débloquer du contenu cosmétique pour vos personnages ou vos armes.

Chaque semaine un nouveau défi avec ses contraintes spécifiques fait son apparition. Cela peut aller d'avoir un monstre invincible aux miches durant toute la mission à voir votre barre de vie diminuer si vous vous éloignez trop de vos coéquipiers, ou encore de limiter l'apparition des caisses de munitions, de vous forcer à faire une mission complète à l'arbalète explosive qui fait beaucoup de bruit et de dégâts si vous touchez vos alliés. Même en maîtrisant le titre et en jouant régulièrement en rang difficile ou plus élevé, cela ne sera pas aussi simple que vous le penserez en vous lançant.

En plus d'offrir de quoi débloquer des skins, ce mode offre aussi un challenge intéressant pour rester sur le jeu et briser la lassitude.

Image


Une attente de plusieurs mois fut nécessaire pour voir débarquer le mode horde. Il s'agit ici de tenir bon et de protéger les portes d'un aéroport de vagues successives de Zékés qui se veulent de plus en plus nourries et violentes.
En plus de devoir éliminer un certain nombre d'ennemis, vous aurez régulièrement des défis qui vous permettront de glaner des points permettant d'acheter des défenses, obtenir de l'équipement, d'acheter des trousses de soin ou de changer vos armes au fil des vagues car vous devrez survivre le plus longtemps possible pour avoir de quoi leur résister plus efficacement.

Il s'agit également d'un moyen efficace de gagner des crédits pour améliorer vos classes et armes de façon générale. Seul bémol au tableau, le jeu a du mal à suivre sur la durée en jouant sur une ps4 classique. L'ennui est également un frein car avec de grosses défenses on craint plus les lags et freezes que les Zékés qui sont faciles à éliminer. Les joueurs se contentant juste de remplacer les défenses si besoin ou de se recharger en munitions et équipements.

Image


Après la coop JcE (joueur contre environnement), vient le JcJ (joueur contre joueur) dans les modes multijoueurs habituels : tuer vos adversaires pour gagner des points, capturer des zones et les occuper aussi longtemps que possible ou encore conserver un vaccin le plus longtemps possible sur soi.

World War Z est un titre entièrement orienté sur l'entraide et la coopération pour venir à bout de missions à la difficulté élevée sur le long terme. En plus d'être une perte de temps et d'argent, ce mode multijoueur vous demandera de passer plusieurs dizaines d'heures dessus pour débloquer toutes les classes nécessaires à un trophée précis. Une grande partie de la communauté qui aime ce jeu considère cet aspect du titre comme une contrainte plus qu'autre chose.

Seule différence avec les jeux de tirs qui proposent du multi, vous aurez à craindre des adversaires humains et morts-vivants qui arriveront par vagues en fonction de vos échanges armés. En dehors de ça, ce mode n'offre ni challenge, ni plaisir. Il est d'ailleurs parfois long de trouver des parties dans les modes les plus classiques. Les autres, comme La course au vaccin ou Maître de la colline, ont carrément été désertés.
Le tout en sachant que le jeu est aujourd'hui cross-platform et que la dernière mise à jour majeure n'a pas eu de gros impact sur le nombre de joueurs.
Aspect technique du jeu
Les graphismes et la réalisation technique sont les deux choses avec lesquelles on entre en contact lors de la prise en main d'un jeu. Et de ce côté le bilan est assez mitigé car il jongle entre le chaud et le froid.

Dans son ensemble la réalisation est soignée avec des graphismes et des cartes bien travaillées. Évidemment, le fait de tomber à chaque fois, et au même moment, sur les mêmes ennemis quand on répète une mission brise un peu la magie de la chose. C'est là que la difficulté accrue entre en jeu.

Une difficulté qui s'avère être l'un des gros plus du jeu. Et on peut dire que les développeurs ont fait un excellent travail de ce côté. Pareil pour les graphismes qui sont de bonne qualité dans l'ensemble. Oui, dans son ensemble seulement.
Au fil du temps l'équipe de développement est parvenue à corriger pas mal de bugs, mais certains sont hors de leur portée car la Playstation 4 a ses limites. On le remarque tout particulièrement dans le mode horde où il devient impossible de jouer correctement passé un certain nombre de vagues. Les Zékés sont si nombreux et vous tombent dessus si rapidement qu'on a de gros lags et bavures de textures, voire des déplacements qu'on ne peut pas suivre de leur part. On peut les voir apparaître devant notre survivant alors qu'ils sont déjà 20 mètres plus loin.

World War Z a été conçu de sorte que votre gameplay, en plus de votre réactivité dans certaines situations, influe sur le déroulement de votre mission. Vos ennemis étant particulièrement sensibles aux sons, il faudra faire le moins de bruit possible pour ne pas attirer ce qu'on appelle des vagues. Il s'agit de gros groupes d'infectés qui reviennent à intervalles réguliers. Et autant dire que dans les modes de difficulté élevés vous allez vite regretter de les voir venir si souvent et en si grand nombre.
Surtout que comme souvent dans les jeux de zombies vous avez une créature qui s'amuse à attirer ses congénères. Les supprimer devra parfois se faire en sacrifiant un camarade ou une bonne partie de sa barre de vie.

Pour parler un peu du mode FPS (vue à la première personne), il faut s'attendre à être dérouté de manière significative au début. Surtout que la façon d'aborder le jeu sera également différente vu que vous ne pourrez pas voir aussi rapidement ce qu'il se passe dans votre dos avec ce nouveau mode de vue. La visée de certaines armes laisse également à désirer et ne vous donnera pas envie de vous en servir car elle vous pénalisera plus qu'autre chose visuellement (du mal à distinguer les cibles).

Ne reste alors plus que l'ambiance sonore. Et là... encore une fois il y a de l'excellent et du pas bon. Les doublages lors des cinématiques sont excellents et amusants pour la plupart car on a droit à pas mal d'humour noir en fonction de la situation. Pour ajouter en immersion l'équipe a jugé bon d'ajouter quelques échanges entre les personnages durant les missions. Mais pas que ! Lors des phases de défense en fin de mission vous serez assistés par l'armée du pays en question. Et vous entendrez de manière assez glauque et vicieuse les soldats vous supplier de les aider alors qu'ils sont en train de se faire infecter par les morts-vivants.
Tout ce côté doublage, associé aux sons des coups de feu et des explosions offre au jeu un réel impact durant votre expérience.

Par contre... le jeu est dénué de musique, y compris durant les phases de défense qui ne reposent pourtant que sur du cassage de zombies. Étant donné que le bruit n'est plus un souci dans ce type de situation, ajouter de la musique durant ces passages n'aurait pas pu faire de mal. Le contraste avec le silence habituel durant votre progression aurait d'ailleurs pu ajouter un peu de panache. Mais non, les développeurs ont préféré opter pour une autre ligne de conduite.
Ce n'est pas forcément préjudiciable, juste dommage.
Plaisir à jouer et à rejouer
Comme vous pourrez vous en douter en lisant ce test, World War Z mise sur la répétitivité de son jeu. Enchaîner les missions, les refaire à plusieurs reprises et dans plusieurs difficultés sera inévitable pour, d'un côté partir en quête du platine, et de l'autre vous offrir un challenge corsé. Car, oui, les difficultés les plus élevées de ce jeu ne vous laisseront aucune marge de manœuvre et seront impossibles à boucler sans un groupe soudé et au taquet.

Terminer les campagnes dans la difficulté la plus élevée avec des inconnus et sans micro sera tout bonnement impossible. Même avec toute la bonne volonté du monde. Chose qui pourra en rebuter plus d'un.

Les défis quotidiens et les difficultés élevées sont deux bons moyens de s'amuser si on aime, là encore, les missions périlleuses qui poussent les joueurs à s'en arracher les cheveux pour aller au bout. Alors que le mode horde ne vous demandera qu'un personnage bien équipé, un peu de sérieux et de la patience pour éliminer du Zéké en boucle.

Reste alors le multijoueur qui est d'une banalité abyssale. Outre les vagues de Zékés qui arrivent régulièrement lorsqu'il y a trop de bruit, les modes de jeu sont ceux que l'on retrouve dans tous les multis populaires de jeux de tirs à la première personne. Rien de nouveau, rien d'intéressant et rien d'emballant non plus. À moins de vraiment aimer ça.

En résumé : Le plaisir du titre se trouve dans sa difficulté à haut niveau et le fait de rejouer les missions. Axé en priorité sur la coopération avec vos amis/partenaires de jeu avec qui vous allez aimer grincer des dents plus d'une fois.
Chasse aux trophées
La quête du platine de World War Z sera compliquée et pourrait rebuter beaucoup de personnes, il faut le dire d'entrée de jeu. La majorité des trophées est cohérente avec le contenu de base du jeu qui consiste à terminer les campagnes dans les difficultés élevées (mais pas max) ou de réaliser certaines actions en coop pour mettre en avant la cohésion de votre groupe, voire de tuer certains Zékés.

La partie la plus contraignante touchera inévitablement le multijoueur qui, en plus d'être insipide, deviendra vite une corvée pour la majorité des joueurs. Le trophée (Bronze) Bricoleur vous demandera de faire monter toutes les classes de la catégorie multijoueur. Même si chaque classe ne comporte que 13 niveaux, l'envie n'y sera pas forcément pour aller au bout de la chose.
Idem pour les trophées (Bronze) Propriétaire et (Bronze) Banque sur pattes qui demandent des actions un poil compliquées sans un groupe solide pour vous soutenir.

En somme, la difficulté d'obtention du platine n'est pas très élevée. Par contre vous devrez vous armer de patience et de volonté pour refaire encore et encore les mêmes missions ou le mode horde pour gagner en expérience de classe, d'arme ou remporter un maximum de crédits permettant de débloquer des compétences. Tout en sachant que le Pass saisonnier et la mise à jour Aftermath ne comportent aucun trophée supplémentaire. Par contre tout le contenu gratuit sera à faire pour les trophées liés aux classes et aux armes.
Conclusion
En plus de conserver certains détails du film dont il est tiré, ce World War Z offre un concept simple mais accrocheur et un tantinet sadique pour les joueurs qui voudront creuser pour en découvrir tous les aspects. Malgré les différents modes de jeu proposés, seuls la campagne et les défis, qui jouent tous les deux sur la difficulté corsée, vous offriront un challenge intéressant. Le reste se boucle beaucoup trop vite et se veut trop répétitif, entre le mode horde qui consiste presque à rester au même endroit en replaçant vos défenses au bout d'un certain temps, et d'un multi insipide.

L'essentiel de votre temps de jeu s'effectuera alors sur le mode principal du titre. Les nombreuses campagnes et leurs modes de difficulté vous tiendront en haleine au bout de votre manette plusieurs dizaines d'heures.

En dépit de certains bugs graphiques, la direction artistique et technique se veut solide. Peut-être que l'on peut reprocher un manque au niveau de la bande sonore qui consiste en un doublage sympathique et solide, mais dénué de musique. En ajouter de plus intenses sur les phases de défense aurait clairement été un plus vu que le reste du temps il vous faut être silencieux durant vos missions pour faire le moins de bruit possible.
J'ai aimé
  • Une réalisation solide.
  • Un vaste lot d'armes...
  • Un doublage de qualité...
  • Une difficulté élevée qui offre un gros challenge à terme.
  • La coopération mise en avant.
Je n'ai pas aimé
  • Un manque de modes de jeu.
  • ... même si beaucoup sont inutiles.
  • ... mais peu de musiques.
  • Un multijoueur inutile
15
Je recommande ce jeu : Aux acharnés, Aux spécialistes du genre, À un public averti

SolisTrad (Solis_Trad)

49
339
1206
5119