Wife Quest

ps4

1
9
5
6
15
-

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 16/03/2022
Genre(s) : Aventure, Plates-formes, Indépendant
Territoire(s) : FRANCE

13 joueurs possèdent ce jeu
21 trophées au total
0 trophée online
0 trophée caché

Platiné par : 5 joueurs (38 %)

100% par : 5 joueurs (38 %)


Pas de note
des joueurs

Pas de note
des platineurs

Test rédigé par Ex-Nihylo le 14-04-2022 - Modifié le 24-04-2022

Introduction

Image

Wife quest est un jeu de plateformes mettant en scène Mia, une jeune fermière qui se charge d'aller sauver son bien-aimé Fernando enlevé tour à tour par une série de monstres-filles plutôt sexys. Leurs intentions étant plutôt lubriques, notre jeune héroïne a tout intérêt à se lancer dans de multiples niveaux à toute allure pour éviter les nombreuses tentations de tromperie de ces démones sans scrupule.

Pippin Games et eastasiasoft s'associent et nous proposent ainsi un jeu de plateformes à l'ancienne, et nous allons tâcher de voir si Fernando mérite qu'on le poursuive inlassablement dans ce test. Mais tout d'abord, place au trailer officiel :
Contenu du jeu
6 mondes, entre 14 et 21 tableaux pour chacun d'entre eux, voila ce qui vous attend, du moins dans le mode principal. Le jeu repose sur deux principes : on avance comme dans un jeu de plateformes en 2D de façon linéaire, partant à gauche de l'écran pour atteindre la droite de l'écran tout en liquidant des ennemis à coups d'épée. Enchaînez tous les tableaux d'un même niveau et vous parviendrez à un boss qu'il vous faudra vaincre en combat singulier, pour cela il faudra observer attentivement ses patterns pour mieux lui opposer vos coups d'estoc au bon moment.

Le second principe du jeu est que l'on peut refaire les niveaux autant de fois que l'on veut, ce qui peut être pratique par exemple si on a besoin de pièces d'or pour acheter de nouveaux objets forts utiles dans la boutique d'Ymir. Cette dernière, une amie de notre héroïne, ne sera également pas avare de bons conseils, donc visitez de temps à autre son échoppe, cela vous sera utile pour la suite de vos aventures. A vrai dire, si vous voulez réellement que vos capacités deviennent monstrueuses, vous aurez tout intérêt à refaire les niveaux : à chaque boss battu vous obtiendrez une nouvelle compétence qui vous permettra d'accéder à des recoins secrets des précédents niveaux, qu'il était impossible d'atteindre en l'état.

Vous serez donc tout content de pouvoir débusquer telle ou telle cachette renfermant des coffres remplis d'or - on n'en a jamais assez - ou autre power-up utile. Ajoutez que chaque niveau possède ses propres checkpoints qui vous feront redémarrer à leur niveau, si jamais vous veniez à mourir. Les petits monstres tenteront de vous barrer la route à de multiples reprises et foncer droit dans le tas ne sera pas forcément synonyme de succès assuré : soyez toujours vigilant à conserver quelques points de vie.

Une fois la quête principale terminée, une sorte de new game + vous sera proposé, basé cette fois sur la magie, autre élément essentiel du jeu. Vous pourrez donc recommencer la partie en ayant cette fois à votre disposition toutes les compétences acquises après chaque victoire contre les boss, qui nécessitent d'ordinaire des points de magie. Or, dans ce new game +, la magie sera disponible à volonté, rendant la partie bien plus rapide et agréable pour peu que vous la maîtrisiez.

Et ce n'est pas tout ! Une mini-quête fera également son apparition, vous permettant d'incarner Ymir le long de 4 niveaux dans un style 8 bits, avec la difficulté de l'époque qui va avec ! Autant vous dire que vous en aurez largement pour votre argent avec tout ce contenu, auquel il manque peut-être un mode multijoueur pour encore plus de fun...

Pour finir, ce qui caractérise le plus ce jeu, c'est son humour sans barrière, avec une connotation sexy assez fortement prononcée - il suffit de voir Fernando se faire maltraiter à coups de câlins ravageurs dans les poitrines proéminentes des démones pour s'en rendre compte - que l'on constatera également dans la manière d'achever les ennemies. La petite introduction proposée vous en dira long à ce sujet !
Aspect technique du jeu
Graphiquement, le jeu rend hommage au pixel art, nous proposant un rendu riche en couleurs rappelant les meilleurs jeux 16 bits des années 90. Quel plaisir que de parcourir ces tableaux conçus à l'ancienne, en tentant en permanence d'esquiver tel danger ou en tuant du démon à gogo ! La composante graphique contribue largement à se fondre dans l'atmosphère proposée, les petites animations, également à l'ancienne, se contentant de rendre le tout assez dynamique pour nous donner envie de continuer à progresser. Les décors sont assez variés et dépouillés, ce qui convient parfaitement à l'expérience proposée. Les petits détails tels que le changement de couleur de notre héroïne lorsqu'on lui achète une nouvelle armure ont été respectés, ce qui contribue à renouveler le plaisir des yeux.

La bande-son quant à elle colle bien à l'ambiance proposée, sans toutefois parvenir à nous sortir des mélodies restant réellement dans nos mémoires. Les bruitages, là encore d'époque, garantissent bien la plongée vers les années 90 proposée. Dommage qu'un doublage n'ait pas été réalisé, cela aurait pu accentuer l'humour omniprésent.

Les temps de chargement demeurent corrects, tout comme la traduction en français, qui comporte quand même quelques coquilles : rien qu'à l'écran titre du jeu on lit "Nouvelle jeu", ce qui fait un peu tache quand même... On se consolera en se disant que la traduction n'a pas été censurée, en témoigne l'apparition à l'écran de mots gentillets commençant par "sal" et finissant par... Bref, vous l'aurez compris, l'humour ne plaira pas forcément à chacun, certains y trouveront sans doute un excès de misogynie mais rappelez-vous que le scénario n'est qu'un prétexte ici à un bon jeu de plateformes à l'ancienne.
Plaisir à jouer et à rejouer
Une touche pour frapper, une autre pour sauter, des combinaisons pour les magies que l'on acquiert au fur et à mesure de notre avancée dans le jeu : le gameplay est simple et efficace, à l'ancienne, ce qui correspond totalement à l'esprit du jeu. On prend vite du plaisir à contrôler Mia et à parcourir les différents niveaux proposés, bien que le scénario soit au final bien trop léger. Peu importe le fait de courir après Fernando, ce qui compte c'est de bousiller du monstre et de la démone bien comme il faut. On aime ça et on en redemande !

Le système d'upgrade progressif de notre héroïne, à base d'achats de cœurs, de magies supplémentaires et autres potions de vie dans l'échoppe d'Ymir reste basique mais bien en phase avec notre progression dans le jeu. Refaire les niveaux pour dénicher les endroits secrets avec les nouveaux pouvoirs acquis tient davantage du régal qu'autre chose. Comme le jeu est découpé en niveaux, les allergiques aux labyrinthes - et donc des allers-retours incessants - dans des jeux comme les Metroid, les Castlevania ou plus récemment dans Demoniaca Everlasting Night ne trouveront rien à y redire.

Le jeu propose donc de base une rejouabilité plutôt intéressante. Mieux, il propose ensuite une nouvelle expérience puisqu'on pourra refaire le jeu depuis le début avec les magies débloquées en new game +, mais aussi un ultime challenge un peu plus difficile avec la mini-quête concernant Ymir. On ne pourra pas se plaindre du contenu, ni de sa diversité, y revenir sera davantage un plaisir qu'autre chose. Du moins du moment que l'on adhère aux jeux de plateformes à l'ancienne... N'oublions pas que l'IA est aussi d'époque et que les patterns des monstres de base sont assez simples à cerner et donc à battre, ce qui pourra paraître quelque peu redondant. Les boss demanderont davantage d'observation et de finesse pour en venir à bout, leur IA étant bien plus développée, les battre ne sera pas forcément évident pour les novices et même pour certains joueurs aguerris. Un meilleur équilibre dans les combats n'aurait pas forcément été du luxe.

Enfin, une fois le platine acquis, on pourra toujours retourner finir la partie en new game +, ce qui n'est pas obligatoire pour obtenir le platine... Mais ça prolongera sans aucun doute le plaisir de jeu pour tous les fans.
Chasse aux trophées
Un total de 21 trophées, platine inclus, récompensera les joueurs ayant envie d'obtenir un platine somme toute abordable.

9 trophées en or, 5 en argent et 6 en bronze, vous aurez de quoi faire. On peut découper l'obtention des trophées en 3 catégories : une liée aux trophées que l'on obtient au fur et à mesure de notre avancement dans l'histoire, une deuxième catégorie liée aux achats à faire dans la boutique d'Ymir et enfin une troisième catégorie dans laquelle on retrouve les actions spécifiques à mener.

Ainsi, finir le jeu en mode normal vous rapportera un peu plus de la moitié des trophées. Puisque l'on peut acheter tout un tas d'objet vous permettant largement de finir la quête, quelques heures suffiront pour en venir à bout. Pour chaque boss abattu vous serez récompensé par un trophée.

Ensuite, c'est justement l'achat de ces fameux objets qui vous permettront de compléter un autre bon tiers des trophées : achetez par exemple tous les conteneurs de cœur disponibles dans la boutique pour obtenir (Or)Great Heart.

Enfin, les trophées liés aux actions spécifiques à accomplir dans le jeu vous permettront de rafler les derniers trophées, comme par exemple le trophée (Or)They will learn a lesson qui consiste à obtenir toutes les animations de punition que votre héroïne peut infliger pour achever ses ennemies.

Peu de trophées sont réellement difficiles, hormis peut-être le trophée (Or) First Wife Quest qui consiste à finir le mini-jeu déblocable une fois l'histoire terminée. Cette mini-quête se déroule sur 4 niveaux avec un boss à battre à la fin, le tout dans un style 8 bits et une difficulté un petit peu augmentée par rapport à la quête principale. Mais en persistant vous finirez pas en venir à bout.

Au final, le platine demeure abordable, pour peu que l'on s'investisse pleinement et heureusement, le jeu est suffisamment qualitatif pour donner cette envie. Entre 5 et 10 heures suffiront pour décrocher le précieux (Platine). Une chasse plutôt plaisante mais qui nécessitera tout de même quelques efforts de votre part.
Conclusion
Wife Quest est une bonne surprise comme on aimerait en voir plus souvent : du plateforme retro avec une bonne jouabilité ET rejouabilité, une réalisation globalement satisfaisante et un contenu suffisamment important. On ne peut qu'espérer une suite rectifiant certaines petites erreurs ou manques de ci de là, et ce sera parfait.
J'ai aimé
  • Du contenu à même de ravir les fans du genre
  • Un platine abordable
  • L'humour non bridé
  • Dans le plus pur style des années 90
Je n'ai pas aimé
  • Le scénario qui ne vole pas haut
  • Pas de multijoueur
  • Une IA plus équilibrée entre boss et ennemis aurait été intéressante
15
Je recommande ce jeu : À tous, Aux spécialistes du genre, Aux chasseurs de trophées/platine facile

Ex-Nihylo (ex-nihylo)

146
1126
1475
4055