War Hospital

ps5

1
6
11
11
14
-

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 11/01/2024
Genre(s) : Stratégie
Territoire(s) : FRANCE

11 joueurs possèdent ce jeu
29 trophées au total
0 trophée online
9 trophées cachés

Platiné par : 0 joueur (0 %)

100% par : 0 joueur (0 %)


Pas de note
des joueurs

Pas de note
des platineurs

Test rédigé par kukuman le 01-02-2024 - Modifié le 10-04-2024


Introduction

Image

War Hospital est un jeu de gestion/stratégie développé par Brave Lamb Studio SA et édité par Nacon. Sortie sur PS5 le 11 janvier 2024, War Hospital vous met aux commandes d’un hôpital de fortune pendant la première guerre mondiale. Vous incarnez le Major Henry Wells, un médecin de combat britannique à la retraite, rappelé au front pour prendre la direction d’un hôpital improvisé.

Vous ne pourrez pas sauver tout le monde, faites des choix difficiles afin de sauver le plus grand nombre sans tuer à la tâche vos effectifs. Le jeu vous met dans la réalité de cette époque sans enjoliver les évènements. La guerre est dure et vous perdrez beaucoup d’homme, à vous de faire les bons choix.
Contenu du jeu
Comme stipulé en préambule, War Hospital est un jeu de gestion/stratégie assez poussé. Votre objectif est de gérer au mieux votre hôpital tout en évitant les affres de la guerre se déroulant autour de vous et en gardant le moral de vos troupes au maximum.

Le jeu est divisé en trois chapitres assez longs, comptez 7 à 8 heures par chapitre en fonction de votre façon de jouer. L’histoire du jeu est assez simple puisque vous devez tenir une dizaine de jours sans vous faire détruire tout en maintenant le moral de votre ville. Vous devez gérer la santé de vos patients mais surtout les sauver pour les renvoyer au front.

Il y a trois chapitres mais ils sont tous identiques, seul le nombre d’attaques que vous subirez changera. Il va de soi que le chapitre 3 est nettement plus difficile que le chapitre 1 mais vous ferez toujours la même chose. Le moral des gens ainsi que vos ressources seront au maximum à chaque début de chapitre et votre hôpital gardera les améliorations faites dans le chapitre précédent. Sachez que la carte du jeu ne changera pas du début à la fin, vous serez toujours au même endroit avec les mêmes décors ce qui est un peu décevant. Cela aurait été appréciable de changer d’environnement en fonction de votre progression.

Votre but est de tenir la durée fixée à chaque début de chapitre, une dizaine de jours en général. Une heure dans le jeu correspond à une minute en temps réel mais vous pouvez stopper le temps ou l’accélérer. Le temps se fige lorsque vous êtes dans les menus de gestion de vos bâtiments.

Soyez prêt car War Hospital vous demande de tout contrôler : la nourriture, les constructions, la fatigue, le nombre de soldats au front, la rotation de vos effectifs, le rétablissement de vos malades, vos stocks… Je ne vais pas donner la liste exhaustive sinon vous risquez d’arrêter votre lecture instantanément mais War Hospital est très complet dans sa gestion.

Le quotidien de votre hôpital


Votre partie commence de zéro, vous aurez 2 médecins, 4 brancardiers, 3 infirmières et 4 ingénieurs à votre disposition et c’est tout. Cela semble beaucoup mais il n’en est rien. Il y a quatre bâtiments importants dans le jeu : le Poste d’évacuation sanitaire (PES), l’aile opératoire, le centre de rééducation et le poste de secours. Vos patients sont amenés au PES où vous serez amené à gérer le planning des opérations en fonction des coûts en médicaments, de la durée de l’opération et du risque de décès. Ce bâtiment peut accueillir jusqu’à 10 patients en même temps mais vous serez très vite débordé et vos patients seront mis dehors en attente de place tant que vous n'améliorez pas ce lieu.
Une fois les opérations planifiées, les patients sont conduits dans l’aile opératoire où vous pouvez avoir 2 interventions maximum en même temps tant que vous n’aurez pas construit de nouvelles ailes. Les interventions peuvent prendre énormément de temps ce qui créera un embouteillage dans votre PES.

Vous aurez des événements aléatoires lors des opérations qui seront soit positifs soit négatifs. En effet, vos médecins pourront découvrir que le malade est moins touché que prévu ce qui réduira la durée de l’intervention ou bien, à l’opposé, constater que le patient souffre de plusieurs pathologies ce qui réduira ses chances de survie.

Deux options seront disponibles après les opérations : soit le patient survie et il sera transféré au centre de rééducation soit le patient décède et celui-ci sera envoyé au cimetière.

Dans le premier cas, vous devrez choisir quoi faire du patient une fois celui-ci rétabli après la durée imposée par le jeu. Vous pouvez le renvoyer au front ce qui renforce vos troupes et votre protection, l’envoyer au QG ce qui vous donnera des lettres requises pour améliorer votre hôpital ou bien le renvoyer chez lui ce qui augmentera le moral de vos effectifs.

Dans le second cas où le patient décède, vous devrez envoyer son corps au cimetière et l’enterrer ce qui prendra du temps et utilisera vos brancardiers. Les défunts restent là où ils décèdent et si vous ne vous dépêchez pas de les enlever, vous bloquerez des places dans votre PES et dans votre aile opératoire. A vous de toujours faire en sorte d’avoir des employés affectés à tous les postes pour ne pas vous mettre des bâtons dans les roues.

La gestion de votre environnement


Bien entendu, vous devrez améliorer vos bâtiments afin de faire fonctionner au mieux votre hôpital. Seuls les ingénieurs pourront améliorer les bâtiments et les pratiques médicales. Deux éléments sont requis pour les améliorations : les pièces, fournies régulièrement via le train uniquement, et les lettres, obtenues en récompenses d’objectifs ou en envoyant des patients au QG. Les améliorations sont très variées allant de la création d’outils d’amputation à l’agrandissement de tous vos bâtiments.

Le jeu dispose de quatre arbres d’amélioration : Soins, Hébergement, Production et Reconnaissance. Les temps d’amélioration ou de création sont assez long, comptez en moyenne 15 minutes en temps réel pour réaliser un agrandissement au début de jeu puis 50 minutes pour les derniers agrandissements. Pendant ce temps-là, vos ingénieurs devront effectuer des pauses afin de se reposer ce qui ralentit votre expansion. Choisissez vos améliorations avec précaution pour vous faciliter la vie dès le début. Personnellement j’ai créé dès le début une aile pour les victimes de traumatisme mais les patients de ce type ne sont introduits par le jeu que vers la fin du chapitre 1 soit au bout de 7 heures de jeu. Ne faites pas comme moi.

Une fois que vous aurez bien pris en main le jeu, celui-ci introduira une nouvelle mécanique : les éclaireurs. Ceux-ci permettent de trouver des ressources en dehors de l’hôpital en réalisant des missions. Rien de spécial à faire pour ces missions, choisissez parmi les missions disponibles à la tente des éclaireurs puis une fois que ceux-ci arriveront sur le lieu choisi, vous aurez une mise en situation écrite où vous déciderez de la suite des évènements. Il s’agit souvent de choix moraux comme décider d’aider les villageois ou prendre toutes leurs ressources. Cela est un plus pour votre gestion mais n’est pas obligatoire pour bien gérer votre hôpital.

Il n'y a pas vraiment de scénario dans le jeu mais simplement des prétextes pour faire avancer votre progression. L'histoire viendra très souvent vous mettre des bâtons dans les roues surtout aux moments où vous en aurez le moins besoin. Attendez-vous à des déraillements de train, des maladies inconnues ou des bombardements qui viendront mettre à mal votre gestion.
Aspect technique du jeu
War Hospital étant un jeu de gestion/stratégie, les graphismes ne sont pas les plus beaux que la PS5 a vu ces derniers temps. Cela n’empêche pas le titre d’être agréable visuellement avec ses graphismes simples mais efficaces. Il dispose d’une direction artistique qui nous plonge directement dans l’époque avec ses couleurs ternes et l’ambiance sale des tranchées. Vous pouvez zoomer si vous le souhaitez pour mieux voir vos troupes mais celles-ci sont assez peu détaillées. Le jeu est beau si vous ne vous approchez pas trop près.

L’ambiance sonore est assez peu fournie et quasi inexistante. La musique est semblable à une musique d’ascenseur, sans âme, vous n’aurez vraiment que le bruit ambiant de votre environnement et une voix (en anglais). Celle-ci vous informera dès que quelque chose se passe comme la réussite d’une opération ou le décès d’un patient. Et c’est tout. Entendre le râle de vos patients et les tirs de mortiers ou de fusil pendant plusieurs heures vous mettra forcément dans l’humeur de l'époque mais cela risque quand même de vous agacer rapidement.

Le titre est intégralement traduit en français pour l’écrit mais l’audio est en anglais sous-titré. Etonnamment, la voix qui vous indique la réalisation d’objectif n’est pas sous-titrée mais vous aurez une indication sur la gauche de votre écran vous informant de ce qui vient de se passer.

War Hospital est fluide, vous naviguez dans toutes vos options et tous vos bâtiments sans ralentissement. Vous pouvez passer de votre hôpital aux tranchées instantanément. Les options permettant d’accélérer le temps mais aussi de le mettre en pause si vous vous sentez submergé sont très réactives et sont instantanées.

La difficulté n’est pas ajustable, vous devrez jouer comme l’ont décidé les développeurs. Je vous rassure, ils ne sont pas sadiques, cela reste abordable mais je pense que cela aurait pu attirer plus de joueurs en ajoutant un mode facile. Le type gestion/stratégie reste un genre de niche qui peine à attirer de nouveaux joueurs à cause de la difficulté qui peut en rebuter plus d’un.

Aucun bogue ni aucune anomalie ne sont venus gâcher mes sessions de jeu. La seule chose que je regrette est que l’HUD (ensemble d'informations affiché en périphérie du centre de l'écran) est destiné à des joueurs PC. Beaucoup d’informations sont trop petites pour être vraiment lisibles pour un joueur console sauf si on est vraiment proche de son écran. Cela donne l’impression d’être un portage PC sur console sans effort.
Plaisir à jouer et à rejouer
Le jeu s’adresse particulièrement aux fans de jeu de gestion/stratégie. Si c’est un genre qui vous attire peu, passez votre chemin. Le jeu est un plaisir à jouer car vous êtes vraiment aux commandes de tout votre hôpital, rien n’est laissé au hasard. Le jeu vous mettra souvent en porte à faux en vous envoyant plus de malades que vous ne pouvez traiter.

J’ai eu beaucoup de phases de frustrations durant lesquelles j'étais dans l’obligation de laisser mourir mes patients car mes médecins étaient trop fatigués pour opérer. C’est une volonté des développeurs de vous mettre dans cette situation inconfortable de devoir laisser mourir des gens pour en sauver d’autres. Ils ont même poussé le vice en faisant en sorte que certains malades vous supplient de les soigner via des dialogues spécifiques lorsque vous refusez de les traiter.

Le jeu vous donnera envie de recommencer pour mieux faire, de tenter des nouvelles améliorations pour voir si cela vous permet d’être plus efficace.

Même si j’ai beaucoup aimé le jeu, il faut reconnaître que vous ferez la même chose du début à la fin du jeu. Vous affectez vos patients, contrôlez leurs opérations, avisez en fonction du résultat de l’opération et ça recommence. Vous avez d’autres tâches, bien entendu, mais la grande partie du jeu consiste à cela. L’envie est toujours forte de recommencer une partie afin de privilégier des améliorations à d’autres pour être le plus efficace possible dès le début mais la lenteur du jeu fait que vous ne le ferez pas.
Chasse aux trophées
Le jeu dispose de 11 (Bronze), 11 (Argent), 6 (Or) et un (Platine). Cette liste peut facilement être divisée en deux sections : les trophées liés aux améliorations et les trophées liés aux missions des éclaireurs. Certes il y a quelques trophées qui sortent de ce cadre comme (Or) Bien équilibré qui vous demanderont de réaliser des actions spécifiques tel que finir un chapitre sans rien demander au QG.

Les trophées liés aux améliorations seront quasiment impossibles à faire en une seule partie car il y a beaucoup trop d'améliorations à faire et très peu de ressources. Privilégiez une section en particulier à chaque partie pour être sûr d’obtenir le trophée lié car vous risquez de le louper si vous améliorez sans réfléchir.

Les trophées liés aux missions sont plutôt simples à faire mais très simples à louper aussi. Si vous faites le mauvais choix, vous êtes bon pour recommencer une partie. Usez et abusez des sauvegardes afin de ne pas avoir à refaire une partie seulement pour une mission.

Le platine du jeu n’est pas très difficile, un bon 5/10 à mon avis, mais il est très chronophage car il nécessite au moins 2 parties mais surtout une bonne gestion de vos ressources et aussi une grosse part de chance.
Conclusion
War Hospital est un bon jeu de gestion avec énormément de choses à gérer. L’ambiance du jeu fait que vous serez sous pression constamment. Le problème est que cela devient assez vite répétitif car vous ferez toujours les mêmes actes. L’histoire est assez faible et sert simplement de prétexte au jeu. Malgré cela, il y a un côté satisfaisant à faire son maximum pour garder le plus de gens en vie. Vos choix ont de réels impacts sur votre partie ce qui fait que chaque partie est différente.
J'ai aimé
  • Le contrôle de tout
  • La direction artistique
  • La tension permanente
Je n'ai pas aimé
  • Le HUD pas adapté pour console
  • La répétitivité des objectifs
14
Je recommande ce jeu : Aux spécialistes du genre, Aux curieux, À un public averti

kukuman (kukuman53)

1486
9843
11807
26872