Two Point Hospital

ps4

1
7
15
23
16
7

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 25/02/2020
Genre(s) : Gestion, Simulation
Territoire(s) : FRANCE

360 joueurs possèdent ce jeu
46 trophées au total
0 trophée online
7 trophées cachés
4 DLC's

Platiné par : 46 joueurs (13 %)

100% par : 11 joueurs (3 %)


Note des joueurs :
4/5 - 8 notes

Note des platineurs :
4.2/5 - 6 notes

Test rédigé par SolisTrad le 22-03-2021 - Modifié le 10-04-2021

Introduction

Two Point Hospital, premier du nom, est sorti le 30 Août 2018, ce qui remonte à quasiment deux ans déjà. Aujourd'hui, une version du nom de JUMBO, comportant tous les DLC qui y sont liés, est disponible depuis le 19 Mars 2021. Si vous ignorez ce qu'est Two Point Hospital, il s'agit d'un jeu de gestion dans lequel vous devrez superviser chaque aspect de divers hôpitaux dans un tas de situations aussi différentes que loufoques les unes que les autres. Oubliez Urgences, Dr House et autres Grey's Anatomy. Ici votre cerveau sera confronté à de VRAIES maladies qui touchent toute notre population.... ou pas.

Contenu du jeu

En plus de multiples DLC qui accompagnent le jeu de base, cette version comporte deux modes de jeu qui vous procureront chacun de nombreuses heures d'amusement.
Image
Le mode campagne nous envoie visiter le pays de Two Point County, un territoire des plus vastes et diversifié avec ses terres printanières, hivernales et plus arides en allant en direction du sud. Ici pas de tuto fourre-tout dès le début, oh non. Chaque hôpital a sa particularité et offre un petit bout de gameplay à découvrir et à maîtriser en plus d'offrir des objectifs à remplir pour parvenir à décrocher des étoiles. Une sorte de récompense qui vous poussera à vérifier si vous avez le charisme et la matière grise nécessaire pour sauver des vies. En plus de faire gonfler votre égo, remporter des étoiles vous débloquera des récompenses multiples : des objets de déco, de l'argent pour financer votre hôpital, ainsi que des Kudosh. Une sorte de monnaie parallèle utilisée uniquement pour mettre la main sur plus d'objets destinés à améliorer votre hôpital.
Recrutement, gestion du personnel, organisation de l’hôpital, création/retrait des salles de diagnostique ou de soins en fonction de la situation et de l'affluence de clie-... oups, de patients. Plus on progresse dans le jeu et plus ce dernier gagne en profondeur et en challenge. Car c'est au moment où vous allez vous dire que ce n'est pas si compliqué que ça que les choses se corseront davantage pour prouver à quel point vous aviez tort.

Passé le cap du troisième établissement, on se retrouve face à une multitude de situations uniques dans lesquelles vous devrez prouver que les bases ont été parfaitement assimilées étant donné que la marge de manœuvre sera beaucoup plus courte. Les contraintes destinées à vous stopper dans votre progression seront nombreuses mais pas démesurées. Vous devrez par exemple remplir des objectifs pour gagner de l'argent régulièrement vu que les patients seront traités gratuitement durant l'intégralité de leur séjour chez vous. Dans un autre cas le conseil d'administration couvrira vos frais en fonction du pourcentage de patients soignés par votre personnel.

Ajouter des défis assez particulier, et, parfois, ardus ne fait que pimenter le jeu davantage car vous aurez envie d'aller au bout à chaque fois étant donné que l'on repart presque toujours de zéro en prenant en charge un nouvel établissement. Pourquoi se lancer dans un nouveau projet pour l'arrêter à la première étoile obtenue bien souvent trop rapidement ? Ce serait du gâchis. Heureusement, le jeu vous offre l'opportunité de reprendre facilement tous vos anciens hôpitaux où vous les aviez laissés au cas où il vous manque une étoile. À moins de le vouloir, vous n'aurez jamais à recommencer de zéro en reprenant un de vos anciens postes.
Obtenir une première étoile dans chaque hôpital est synonyme de nouveau concept intégré. Alors que poursuivre jusqu'à en débloquer les trois sera faire montre d'une maîtrise certaine. À vous de décider si vous préférez persévérer et tout débloquer ou aller voir si l'herbe est plus verte ailleurs dès l'obtention de votre étoile.

Les DLC, eux, ajouteront une longue extension en termes de gameplay et d'heures de jeu. Pas moins de 12 hôpitaux viennent se greffer aux 15 de départ avec leurs propres défis et mécaniques de jeu en fonction de leur zone géographique. Je pourrais également mentionner les versions alternatives des hôpitaux de base avec les défis R.E.M.I.X qui auraient pu être présentés dans un troisième mode de jeu. Ce dernier vous demandera de soigner des vagues de patients à intervalles réguliers pour le premier établissement de soin. Ou de réussir des défis plus compliqués que ceux de départ dans les suivants. Sauf qu'ils ne sont disponibles que via la campagne.
Image
Comme pléthore de jeux de gestion, TP Hospital est doté d'un mode bac à sable qui vous permettra de faire joujou à volonté en modifiant les réglages selon vos envies. Idéal pour s'amuser, tester des choses et comparer vos notes avec vos contacts ou en vous lançant des défis chacun de votre côté. La seule chose qui n'est pas modifiable reste le terrain. Vous aurez le choix entre toutes les cartes du jeu mais ne pourrez pas créer la votre de toute pièce. En dehors de ce détail, vu que certaines cartes restent immenses, vous aurez le choix entre démarrer les mains dans les poches ou avec un budget de 10 millions de $, les maladies qui apparaitront, la température ambiante, l'apparition de catastrophes et leur fréquence, etc.



D'un point de vue technique, la version JUMBO comporte 6 DLC : quatre liés à du contenu sous forme de gameplay et deux derniers qui vous offriront moult objets pour décorer votre hôpital et le gérer de manière différente étant donné que plusieurs de ces objets auront plusieurs utilités que vous exploiterez logiquement selon vos envies. Chaque contenu supplémentaire sera voué à procurer aux joueurs et joueuses de nombreuses heures de jeu supplémentaires en optant sur l’ingéniosité au lieu de faire du copier/coller bête et méchant comme on peut le voir sur d'autres titres. Les développeurs se sont triturés les méninges pour nous offrir un contenu annexe riche et diversifié.
Note : 5/5

Aspect technique du jeu

Aaah, on entre enfin dans le vif du sujet. Quand on parle d'un jeu de gestion on pense avant toute chose à son gameplay et à la profondeur de ce dernier. Eh bien, vous êtes de sacrés veinards car TP Hospital saura ravir tout le monde à ce niveau. Il y a tant de choses à dire sur le jeu.
Image
Commençons par la gestion de l'hôpital dans les grandes lignes. De nombreuses choses seront à surveiller de façon régulière si vous ne voulez pas finir par déposer le bilan. À commencer par le personnel que vous recruterez, ferez évoluer et probablement licencierez en fonction de la situation. Là où la chose est intéressante dans la gestion du personnel c'est que le jeu vous offrira des recrues aux traits personnels et compétences aléatoires régulièrement au fil des jours et semaines en jeu. Il sera alors question de jongler entre vos besoins du moment qui vous forceront à recruter un personnage pour vous en séparer ensuite pour un meilleur profil.
Maintenir un certain niveau de confort et de bonheur chez votre personnel devra également être un de vos objectifs premiers car un personnel mécontent travaillera moins et vous causera régulièrement des problèmes. Niveau de salaire, d'environnement, trait de caractère (oui, certains seront plus bougons que d'autres), il vous faudra être au taquet pour leur évolution. Et pour finir, il vous sera possible avec le temps de développer leurs compétences selon vos envies et votre budget. Apprendre de nouvelles compétences ça se finance aussi.

Après vos employés viennent les salles de diagnostique, de soins et les patients. Si je rassemble les trois dans un même paragraphe c'est parce qu'ils évolueront tous en fonction de la situation. Quand un grand afflux de patients arrive d'un coup il faudra assurer en terme de diagnostique au risque de voir un tsunami d'êtres humains en tous genre prendre d'assaut votre hôpital et rendre la situation incontrôlable à tous les niveaux. Car des patients sans soins s'énervent, salissent votre établissement plus rapidement que vos agents d'entretien ne parviennent à l'entretenir et y meurent en se transformant en poltergeist qui font à leur tour peur aux autres personnes qui passent dans le coin.
On peut très vite passer d'un bâtiment fonctionnel et auto-suffisant à un taudis dont le sol est couvert d'urine, de vomi et détritus avec des machines en feu et qui est à deux doigts de mettre la clé sous la porte. Comme dans le vrai monde, les choses vont très vite dans un sens comme dans l'autre.
Image
Nous voilà dans le second gros point fort de ce titre. En plus des points soulignés plus haut, vous serez confronté à de nombreuses mécaniques de jeu qui font gagner à ce jeu en profondeur. Passés les premiers établissements qui se veulent simplistes pour vous faire gagner en confiance, la véritable difficulté fera son apparition petit à petit. Le dosage est effectué avec une maîtrise assurée pour ne pas vous en faire voir de toutes les couleurs d'un coup. Le jeu vous présente progressivement à la gestion de la température dans votre hôpital et dans chacune des salles que vous construirez. S'il fait trop chaud ou trop froid aura une incidence sur le bonheur des patients et du personnel. Un concept assez basique et qui vous lance dans le bain quand les défis corsés font leur apparition. Ceux-ci seront nombreux et vous en feront voir de belles par moments. Comme posséder un hôpital universitaire où chaque recrutement est en formation et donc dépourvu de compétence, que vous devrez former à l'établissement qui ne vous alimente en argent qu'en remplissant certaines conditions au lieu d'être payés par les patients… Il y a des chances que vous vous en arrachiez les cheveux.

Comme énoncé en début de test les DLC sont là pour offrir un gameplay plus poussé à ce titre déjà bien pourvu. En plus des maladies (et salles de soins) supplémentaires qui s'ajoutent à celles de base avec chaque contenu supplémentaire, nous avons ici deux DLC qui sortent du lot : Close Encounters et Off The Grid.

Le premier, Close Encounters, voit des aliens se glisser parmi les humains en se mêlant comme si de rien n'était à la population locale. Votre objectif sera alors, en plus de soigner les patients atteints de nouvelles maladies tout en gérant votre établissement de soins, de démasquer les envahisseurs pour les renvoyer sur leur planète afin de voir si vous y êtes. Sans parler des ratons laveurs qui tombent du ciel en nouvelle catastrophe pour ajouter encore un peu de nawak à la situation déjà bien loufoque.

Mais c'est surtout le second nommé qui retient mon attention. Off The Grid se veut être un contenu supplémentaire écolo avec le contenu habituel d'objets, maladies et salles de soins. Ici tout tournera autour de l'écologie, y compris le fonctionnement de votre hôpital. Interdiction de polluer et de détruire la couche d'ozone, d'augmenter votre empreinte carbone ou de produire des gaz à effet de serre. Car comme on dit "C'est bio les amis !"
Image
En terme de fluidité le jeu est très proche de la perfection. Même avec un hôpital bondé et complet, le jeu continue de tourner avec une aisance assez déroutante. Par contre... Oui, c'est bien malheureux, des signes de chute de framerate font leur apparition quand on veut accélérer le temps au maximum dans un endroit bien rempli en termes de salles et de patients. Ce qui n'est pas surprenant étant donné qu'on peut se retrouver avec des listes d'attente de 200 noms si on gère mal son affaire ou que le personnel n'est pas encore entièrement qualifié pour mieux traiter les diagnostiques.

Visuellement parlant le jeu est très beau, les détails sont soignés pour chaque bout de décor et d'autres objets qui sont assez innombrables et loufoques pour une bonne majorité. Il sera largement possible de jongler entre optimisation et personnalisation des salles de soins selon vos envies pour ne pas uniquement viser l'efficacité à outrance. Les animations des salles de soins sont toutes très amusantes également car elles sont là pour appuyer visuellement le second degré assumé du titre. Je n'entrerai pas dans les détails pour ne pas vous gâcher le plaisir de la découverte du traitement pour chaque maladie qui y est associée.
Image
L'ambiance sonore joue également un rôle important dans le titre. Les nombreuses musiques qui se veulent entraînantes et légères sont associées à des messages automatiques en anglais qui pop régulièrement pour vous avertir, en plus des patients, de ce qui peut se passer dans l'hôpital. À titre d'exemple, l'hôtesse d'accueil n'hésitera pas à rappeler à l'ordre les gestes de bonne conduite auprès des civils qui attendent d'être soignés qu'il ne faut pas uriner à même le sol dans le cas où les toilettes seraient toutes occupées. D'autres annonces se font également entendre lors de la création de salles ou d'autres évènements importants. Le tout d'une façon parfaitement naturelle et que l'on se surprend à assimiler au fil du temps.

Les musiques en elles-mêmes ne sont pas transcendantes, même si elles jouent parfaitement leur rôle. On reste dans un registre très doux, guilleret et bon enfant. Two Point reste un titre tout public et il aurait été mal venu d'y glisser autre chose.


Seul bémol au niveau technique de ce jeu : les plantages. Ils sont extrêmement rares et ne se produisent que lors d'un changement d'hôpital. Mais ils existent et peuvent se produire. Je ne saurais donc que trop vous conseiller de sauvegarder avant de quitter un de vos hôpitaux pour ne pas perdre votre progression. Cela fait perdre un point au titre avec les ralentissements en cas d'endroit bondé associé à la vitesse maximale.
Note : 4/5

Plaisir à jouer et à rejouer

Si je ne mets pas la note maximum c'est à cause du potentiel faible à refaire le titre. Le titre est excellent, enivrant, addictif au possible. Et ce en dépit des moments où on reste à regarder les choses avancer sans intervenir. Un jeu de gestion exploite la patience de la personne qui tient la manette car il faut savoir tout autant agir au bon moment que faire preuve de patience de longues minutes. La redondance de certains passages, en particulier la formation du personnel, à refaire dans la majorité des établissements dans lesquels vous interviendrez, peut être notée comme un minuscule point noir. Car une fois que l'on sait comment faire cela devient une habitude, voir une routine.

Heureusement les défis et le gameplay sont là pour entretenir la flamme tout le long de la progression en passant d'un lieu à un autre. Associés à la progression et la difficulté bien dosée il n'y a rien à dire sur le potentiel et le plaisir de jouer à ce titre.

A contrario, l'envie d'y rejouer sera très faible, voir inexistante en ce qui concerne la campagne. Seul le mode bac à sable ou l'envie de faire des tutos vidéos sur chaque hôpital pourrait donner envie à quelqu'un de refaire la campagne. Ou un côté masochiste très développé.
Note : 4/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%

La quasi totalité des trophées sont liés à la progression à travers le jeu et l'obtention des trois étoiles dans chaque hôpital ou la recherche de projets qui sont, eux aussi, rattachés aux défis. D'autres vous demanderont de former du personnel dans certaines compétences jusqu'au niveau maximum ou de forcer certains évènements. Le genre de choses que vous ferez naturellement dans certains hôpitaux pour maximiser votre pourcentage de soin quand on demandera d'atteindre les 95%. Il existe même des moyens de vous faciliter la vie pour débloquer les étoiles au fil du jeu en faisant preuve de roublardise. La difficulté s'en retrouve assez faible et rend donc ce platine largement accessible pour toute personne qui souhaite l'obtenir. Par contre il demandera un investissement certain au niveau du temps. Comptez entre 80 et 100h en tout pour boucler le 100%.

Afin de vous faire une idée sur les trophées et leur obtention il existe un très bon guide rédigé par RomSon_8
Note : 3/5

Conclusion

À titre personnel j'ai beau être un grand fan de ce type de jeu, je n'ai pas forcément l'occasion et la chance d'y jouer. On ne peut donc pas me considérer comme un habitué du genre. Surtout que je découvrais la série à l'occasion de ce test et que j'ai été agréablement surpris au début et ne me suis jamais lassé devant le titre. Bon, j'ai senti la frustration faire des ravages une fois ou deux quand je m'habituais aux hôpitaux, aux exigences et financement hasardeux... mais c'est passé.

En dehors de quelques menus détails, ce jeu est assez proche de la perfection dans son genre. Je ne saurais que vous conseiller de vous lancer dans l'aventure, même s'il s'agit d'une première dans un jeu de gestion. Two Point Hospital JUMBO edition est parfait pour toute personne qui veut s'essayer à la chose entre sa difficulté progressive et dosée de façon à ne pas brusquer le joueur tout en le poussant à poursuivre son ascension.
Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
16
Je recommande ce jeu : À tous

SolisTrad (Solis_Trad)

44
303
1098
4854