Torchlight III

ps4

1
2
3
52
10
-

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 13/10/2020
Genre(s) : Action 
Territoire(s) : FRANCE

32 joueurs possèdent ce jeu
58 trophées au total
0 trophée online
1 trophée caché

Platiné par : 0 joueur (0 %)

100% par : 0 joueur (0 %)


Pas de note
des joueurs

Pas de note
des platineurs

Test rédigé par SolisTrad le 21-11-2020 - Modifié le 22-11-2020

Introduction

Torchlight 3 est un Hack'n'Slash développé par le studio américain Echtra Games et édité par Perfect World Entertainment. Le jeu est sorti dans nos contrées le 13 octobre 2020 après un développement compliqué qui a vu se succéder de nombreux systèmes de jeux qui ont été supprimés ou modifiés en fonction des retours sur la version PC lors de la version en accès anticipé qui a duré de nombreux mois.
Le jeu était même prévu pour sortir en Free to play au départ avant de finalement sortir en version dématérialisée sur le PS Store.

Comme vous pouvez vous en doutez en regardant le titre, il y a eu deux précédents Torchlght. Deux jeux développés par un autre studio qui a dû passer la main. Une transition compliquée à la fois pour les développeurs qui n'ont pas manqué d'idées afin de relancer la licence à leur manière et une communauté qui doit jongler entre nostalgie, habitudes et nouveautés. Chose qui est bien souvent compliquée.

Dernier détail important, le test qui va suivre couvre le jeu en version 1.0.7. Etant donné que de nombreuses choses ont évoluées avec la version précédente, il se peut que certains détails ne seront plus d'actualité quand vous lirez ce test ou que des systèmes au sein du jeu soient ajoutés.

Contenu du jeu

Comme indiqué plus haut dans l'intro, le jeu est le fruit d'un long travail modifié avec le temps suite aux avis des joueurs qui ont participé activement à l'accès anticipé sur PC. De ce fait, il devrait grandement évoluer avec le temps et gagner en contenu. Je vais cependant tenter de vous exposer ce qui est disponible à l'heure actuelle.

Le jeu se découpe en deux modes, MULTI et SOLO. Le but étant de permettre aux joueuses et joueurs d'accéder au titre sans connexion d'un côté et de participer à des évènements ou de jouer avec des amis de l'autre. En dehors du fait que vous serez en ligne ou non, la campagne et son contenu seront identiques. Du contenu que je vais vous détailler du mieux possibles dans les lignes suivante.

Vous disposerez de quatre classes, 5 reliques et 8 races de pets à obtenir dans des coffres durant votre aventure pour repousser les forces du mal qui veulent dominer le monde où vous vivez. Chaque classe possède ses particularités et les compétences qui vont avec.


- LA TRAME -


A votre arrivée, vous serez directement confronté à de vilains gobelins qui attaquent une ville portuaire. Le ménage effectué avec arme à la main en lieu et place de chiffon, on vous demandera de partir botter les fesses de vilaines créatures qui cherchent à dominer le monde. On fait très simple ici et beaucoup auront du mal à suivre les rares cinématiques car elles sont simplistes au possible avec quelques dessins et un doublage anglais non sous-titré.
Trois sœurs suivent le souhait de leur mère de montrer que rien ne peut les vaincre et arrêter leur conquête du monde. Votre lourde tâche sera de leur montrer qui commande à travers trois maps aux environnements très bien travaillés et qui possèdent leur propre bestiaire.


- LES CLASSES -

Le ferrailleur est un combattant au corps à corps qui est accompagné d'un petit train qui attaque à distance. Ses compétences sont séparées en deux arbres, l'un spécialisé dans le train et l'autre à l'utilisation de sa grosse massue qui brisera et écrasera tout ce qui décidera de se mettre sur son passage. Ce qui en fait le parfait personnage pour démarrer et progresser sans difficulté.

Le mage de crépuscule et le tireur sont deux classes spécialisées dans les dégâts à distance. L'aide de votre pet et des invocations à leur disposition vous permettront de gérer l'aggro des monstres et de faire de gros dégâts de zones face à des packs de monstres. Leur seule différence est que le tireur sera opérationnel d'entrée de jeu alors que le mage demandera de gagner quelques niveaux pour commencer à se lâcher et vous montrer tout son potentiel.

Puis arrive le forgé, une sorte d'automate qui jongle entre le corps à corps et les attaques à distance à coups de mitraillette ou de fusil à pompe incorporé à ses engrenages. La classe est à ce jour peu optimisée et rendra votre progression quelque peu compliquée. Que ce soit en terme de potentiel défensif ou d'attaque, il a du mal à trouver sa place à l'heure actuelle. Il reste cependant amusant à jouer et possède des compétences très intéressantes pour le dégommage de monstres en nombre.

- LES RELIQUES ET FAMILIERS -

En plus de ces quatre classes vous aurez la possibilité de choisir entre 5 reliques lors de la création de votre héros. A savoir le poison, le sang, la glace, l'électricité et le feu. Chaque relique possède ses avantages et ses inconvénients. Vous pourrez par exemple invoquer un golem de glace, faire apparaître des araignées de poison sur une attaque à longue portée ou vous protéger et vous soigner avec la relique de sang. Tout dépendra de votre façon de jouer et de la difficulté dans laquelle vous évoluerez.
Certaines reliques sont encore en cours de calibrage car la foudre est de loin la plus puissante comparée au poison qui a du mal à trouver sa place dans le cœur des aventuriers.

Vous aurez ensuite le choix entre différents familiers qui vous seront là pour vous épauler tout le long de l'aventure de diverses manières. Outre leur importance parfois essentielle en combat car ils auront au charbon sans trop réfléchir, vous pourrez les envoyer en ville pour vendre vos pièces d'équipements inutiles sans avoir à passer par les portails et les temps de chargement qui vont avec. Chaque animal possède une compétence qui sera apprise à tous vos autres animaux une fois en votre possession. Ce qui vous permettra, quand vous aurez trouvé le bon camarade de destruction (:p), de lui mettre les compétences que vous préférez.


- LE FORT -


En dehors de ça, vous aurez un fort que vous pourrez modifier à votre convenance et qui semble être un aspect du jeu dans lequel souhaite investir beaucoup de temps et d'énergie les développeurs. Vous y trouverez des décorations, un coffre pour y ranger vos équipements, objets et autres babioles. Un salon Discord y est même dédié et il ne serait pas étonnant que des concours de décorations soient organisés dans les mois à venir.
Note : 3/5

Aspect technique du jeu

- ASPECT GRAPHIQUE -


La première chose à dire sur Torchlight 3 est que l'aspect graphique est tout simplement excellent. Que ce soit les environnements, les skins des équipements, la façon dont les monstres apparaissent régulièrement en exploitant de façon assez amusante et surprenante les décors. Il est évident qu'ils ont mis le paquet de ce côté et ça se voit de façon indéniable. La seule chose qu'on pourrait leur reprocher avec la sortie du dernier patch est d'avoir voulu rendre certaines maps trop longues en recyclant certains passages des cartes en question. Comme se retrouver devant le même pont, la même pièce, le même couloir sans véritable raison.


- GAMEPLAY -


Le concept du jeu étant assez simple (cogner, cogner et cogner encore :p), la prise en main est rapide et naturelle. Avec un gros avantage, vous trouverez régulièrement des objets qui vous permettront de retirer les points de compétence que vous avez attribué sur votre personnage en plus de pouvoir les acheter. N'hésitez donc pas à expérimenter divers builds pour trouver ce qui vous correspond le plus.

En ce qui concerne la durée de la progression, par contre, c'est un énorme point noir depuis le nouveau patch. Celle-ci prenait entre 25 et 30h sans vous forcer à faire du leveling. A l'heure actuelle, on peut compter 10h de plus facilement pour arriver en endgame. Un choix assumé par les développeurs qui annoncent que ce changement permettra aux joueurs de profiter de leur progression tout en apprenant à mieux développer leur héros.
Autant la progression semblant naturelle et parfaitement dosée au départ, qu'à l'heure actuelle on a l'impression d'être forcé à tuer des packs de monstres juste pour rester au bon niveau lorsqu'on passera à la zone suivante.

La difficulté est un des autres gros défauts de ce jeu. Il n'y a pas moins de 5 difficultés. Chaque palier vous permettra de tomber contre plus de monstres, plus de champions (monstres élites, uniques, légendaires), d'avoir plus de chance d'obtenir des loots. En sachant que chaque palier de difficulté rend les monstres plus résistants aux dégâts, les premiers niveaux ont très pénibles à passer avec une classe comme le mage.
Le problème avec ce grand nombre de choix est que vous ne pourrez pas jouer avec un autre joueur évoluant dans une autre difficulté. Quand on associe le fait d'avoir une communauté hyper restreinte et 5 catégories de difficulté, cela rend le mode multi plus compliqué à exploiter.


- ASPECT TECHNIQUE -


En dernier point j'aimerai discuter de la fluidité. Chose essentielle dans ce type de jeu qui veut qu'on affronte régulièrement de grosses meutes de mobs hyperactifs. Chose assez étrange, le jeu tourne bien plus sereinement en ligne qu'en mode solo. Beaucoup de bugs rendaient même la version hors ligne quasiment injouable avant la sortie du premier patch qui a corrigé une bonne partie de ces soucis. Seulement la fluidité n'est pas au rendez-vous et vous pourrez mourir sans comprendre rien qu'en lançant le mauvais sort car votre jeu se gèlera 2 à 3 secondes. Et on sait que chacune seconde compte dans certains modes de difficultés et face à un boss qui ne vous laissera pas un instant de répit.
Note : 3/5

Plaisir à jouer et à rejouer

- LE LEVELING -


Une trentaine d'heures devraient vous être nécessaires pour boucler la trame principale avec votre personnage qui sera aux alentours du niveau 45. Sauf que le niveau maximum que peut atteindre un héros est de 60. Un système de donjons aléatoires avec des bonus et malus sera donc disponible en endgame. Ce système ne vous apportera cependant que peu de divertissement car en dehors de cogner encore sur des mobs pour gagner un peu d'or et de la renommée il n'y a rien de particulier à obtenir pour le moment.

Le jeu manque cruellement de profondeur : il n'y a ni craft, ni donjon, ni raid, ni évènement. En dehors de la création d'un autre personnage et de passer des heures à farmer les premiers niveaux en difficulté élevée il n'y a tout simplement rien à faire sur ce jeu. Sauf si vous aimez décorer votre fort. Le tout tient uniquement à la patience et la volonté de vouloir tenter la chose car la difficulté maximum ne rend pas le jeu plus dur, juste plus long.


- LE PLAISIR -


La question du plaisir est la plus difficile à mes yeux car j'ai vraiment aimé progresser sur le jeu durant ma première partie. Le choix entre s'arrêter pour x ou y raisons et avancer sans trop de prise de tête était disponible lors de la première version. Alors qu'avec le patch vous serez obligé de vous arrêter régulièrement pour gagner en niveau et ne pas vous retrouver largué. Ce qui est rassurant dans un sens car on voit que les développeurs cherchent clairement à trouver un système équilibré sur le long terme.
Il ne fait aucun doute que des changements seront apportés avec le temps concernant la progression à travers l'histoire principale.

Autre bon point, le fait d'avoir accès à des objets qui vous permettront de modifier vos compétences quasiment à volonté. Pour les personnes qui voudront s'amuser à tester différent builds liés aux reliques par exemple, cela offrira un gain de temps considérable. Vous n'aurez pas à créer de multiples personnages avec la même relique juste pour tester les autres compétences. Si le jeu propose de créer une bonne dizaine de personnages dès le départ c'est justement pour montrer que la personnalisation apportera un plus conséquent quand le contenu endgame sera à la hauteur.


- LE BESTIAIRE -


Les monstres sont impeccables d'un point de vue esthétique. Cependant, ils ont beau posséder des attaques ou compétences différentes, vous remarquerez très rapidement qu'il faut juste rester à distance et éviter les attaques de zone. Pourquoi ? Parce qu'il n'y a aucune véritable classe de corps à corps dans le jeu. Tout se fait à distance ou en restant constamment en mouvement. Arrêtez-vous 2 secondes et c'est la mort assurée. Ce qui n'est pas bête quand on y réfléchit. C'est juste que ça enlève une possibilité de jeu.
Seuls les boss vous offriront un semblant de challenge avec des attaques spéciales et rythmées qui vous feront courir un peu dans les modes de difficultés supérieurs.
Note : 2/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%

- LE PLATINE EN LUI-MÊME -


Dans l'absolu le platine de Torchlight 3 mélange plusieurs aspects. Les trophées que l'on obtient logiquement en progressant dans l'histoire, ceux qui vous demanderont de tuer des ennemis précis avec une compétence propre à une classe de héros, le farming de sets légendaires et le farm d'or et de monstres. Je dirais donc que ce jeu serait agréable à platiner en y jouant tranquillement à son rythme. Le manque de challenge et de contenu nui terriblement à l'expérience que vous vivrez. Les niveaux de difficultés élevés ne font que rendre les ennemis plus résistants aux dégâts, plus rapides et plus nombreux. Rien de bien exceptionnel en l'état.


- LES OBSTACLES -


Il faut également savoir une chose très importante sur les trophées liés aux kills de monstres. Si la différence de niveau est trop grande entre votre personnages et les monstres, vous n'obtiendrez qu'une fraction du kill. Au lieu d'une unité par monstre, cela donnera quelque chose comme 0,3. Et comme il n'y a aucun moyen de suivre vos stats, vous progresserez à l'aveuglette.

La quête de ce platine se voudra du coup assez frustrante et contraignante alors que, pour ma part, j'ai toujours été fan de ce genre de jeu qui demande de faire du grind sur la durée. Mais le manque de visibilité, le fait de vouloir restreindre sans raison la progression des joueurs en instaurant un cap de 20 000 pièces d'or alors que le trophée demande d'en récolter un million ou de tuer aussi un million de monstres en sachant que le nombre pourrait bien être en réalité doublé pourra en rebuter certains.

Note : 2/5

Conclusion

Il y a clairement de l'idée derrière ce Torchlight 3 et il est évident que les développeurs feront évoluer et grandir ce jeu avec le temps. C'est donc encore plus triste qu'en l'état le titre n'offre quasiment aucun plaisir à le jouer ou à se lancer dans la conquête d'un platine qui pourrait vous demander de repasser des heures à tenter de remplir les conditions d'obtention d'un trophée qui ne progresserait en fait pas d'un chouïa. On parle de farm qui ne tourne qu'autour de votre chance et qui pourrait vous demander plus d'une cinquantaine d'heures.
Le jeu en lui même reste prometteur et agréable lors de votre première aventure. Le manque de match-making pourrait en déranger certains car en dehors de vos propre contacts ou des communautés Playstation, vous ne trouverez personne avec qui discuter ou partir explorer les contrées de Torchlight 3 dans la violence et la bonne humeur. =D

Mon avis personnel est de patienter encore un peu que le jeu évolue pour se le procurer et en profiter vraiment. A l'image d'un No man's Sky qui a dû demander beaucoup de patience à ses fans pour devenir le bon jeu qu'il est aujourd'hui.
Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
10
Je recommande ce jeu : Aux spécialistes du genre

SolisTrad (Solis_Trad)

40
274
991
4512