The Great Ace Attorney Chronicles

ps4

1
6
11
12
17
-

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 27/07/2021
Genre(s) : Visual novel
Territoire(s) : FRANCE

29 joueurs possèdent ce jeu
30 trophées au total
0 trophée online
2 trophées cachés

Platiné par : 5 joueurs (17 %)

100% par : 5 joueurs (17 %)


Pas de note
des joueurs

Pas de note
des platineurs

Test rédigé par dayvyde le 02-08-2021 - Modifié le 23-08-2021

Introduction

Image

Sortis au Japon sur Nintendo 3DS en 2015 et 2017, Capcom nous livre ici une compilation regroupant “Dai Gyakuten Saiban 1 et 2”, les noms d’origine de ces deux jeux. Nous avons alors droit ici à des versions HD de ces épisodes, renommés pour l’occasion respectivement “The Great Ace Attorney : Adventures” (TGAA : Adventures) et “The Great Ace Attorney : Resolve” (TGAA 2 : Resolve).

Il y a 2 ans, nous avions déjà eu le droit à la réédition de la trilogie originale “Phoenix Wright : Ace Attorney Trilogy”, qui était une transposition pure et dure des épisodes parus sur 3DS à l’époque. Capcom ravit donc cette fois-ci tous les fans de la licence, avec une réédition en HD des derniers épisodes de sa série phare !
Contenu du jeu
Cette compilation nous projette plusieurs années en arrière par rapport à la trilogie initiale, à savoir vers la fin du XIXe siècle. Nous sommes alors aux commandes du jeune Ryunosuke Naruhodo, étudiant au Japon. Le début de TGAA : Adventures nous met très vite dans le bain, étant donné que notre personnage est accusé de meurtre. Il s’agit là de la première histoire du jeu, au cours de laquelle nous allons devoir prouver notre innocence au tribunal. Cette histoire fera office de tutoriel, pour pouvoir connaître les bases et les fondamentaux du jeu.

Chaque jeu est composé de plusieurs épisodes distincts les uns des autres, mais qui ont finalement tous un lien direct ou non dans l’histoire. Tout du long, nous suivrons alors l’évolution des différents personnages, certains récurrents, et d’autres faisant des apparitions plus ou moins brèves. Ce qui sera particulièrement intéressant, ce sera alors de voir à quel point notre personnage grandit au fur et à mesure des cas qu’il aura à défendre.

La licence se veut être représentative de jeux de type Visual Novel. Il faudra donc être prêt à lire des lignes et des lignes de texte, pour pouvoir avancer dans le jeu. Néanmoins, il ne s’agira pas d’uniquement lire du texte, il faudra également réfléchir et interagir à certains moments. Comme le jeu nous place aux commandes d’un avocat, il faudra donc bien suivre le déroulement des histoires pour pouvoir présenter de temps à autres des preuves pour appuyer et justifier nos arguments.

Même si les bases sont identiques aux précédents épisodes, nous avons ici affaire à de nouvelles mécaniques de jeu, permettant d’étoffer mais surtout d’apporter du sang neuf à la licence. Toujours dans le même état d’esprit, nous avons le droit à des phases d’enquête sur le terrain et des phases au tribunal. Il faudra donc toujours écouter les témoignages des témoins, puis mener des contre-interrogatoires pour pouvoir gagner le procès.

Précédemment, pendant les phases au tribunal, il suffisait de lire puis d’apporter une preuve au bon moment, ce qui est toujours le cas ici. Mais la grande nouveauté est qu’il ne faudra non plus convaincre uniquement le juge, mais également un jury ! Fondamentalement, rien ne change dans la façon de faire, mais lorsque les membres du jury se mettent d’accord pour sanctionner notre client, il faudra alors les convaincre de changer leur verdict de la même manière qu’un contre-interrogatoire classique.
L’autre nouveau point concerne les phases d’enquête sur le terrain. Nous ferons régulièrement équipe avec un détective de renom, à savoir le célèbre Herlock Sholmes !

Petit ajout intéressant de la part des développeurs, un espace bonus où nous pouvons trouver un lot de visuels à l’image d’un artbook, ainsi que des discussions supplémentaires permettant de voir des dialogues “cachés” lors de l’histoire principale.

Ces nouveautés apportent une nouvelle dimension quant à la résolution des affaires et un vent de fraîcheur dans une licence qui aurait fortement pu s'essouffler autrement...
Trophee
Aspect technique du jeu
Autant parler d’entrée du gros point noir de ce jeu : la langue. En effet, l’intégralité du jeu est en anglais. Que ce soient les menus ou les textes de l’histoire, l’ensemble sera donc à lire dans cette langue-là. Même si le texte à lire n’est pas extrêmement technique, il peut être très compliqué pour ceux moins à l’aise avec l’anglais de suivre le jeu convenablement… Néanmoins, on peut s’attendre à une traduction en français dans les futures mises à jour, étant donné que ce fût le cas pour la précédente trilogie. Mais pour l’instant aucune annonce n’a été faite en ce sens…

Ayant un lien très fort avec le texte, la musique et les bruitages apportent une immersion très forte au joueur. Il n’y a pas de voix pour servir de doublage au texte, mais uniquement des bruitages pour appuyer le défilement des lettres, à l’image des bruits d’une machine à écrire.
Dans le même état d’esprit, des musiques sont présentes à tous les instants du jeu. Celles-ci sont très en accord avec le texte, et donnent un effet très intense à l’ambiance du moment. Que ce soient des instants de tension, de succès ou autre, la musique nous fait plonger totalement dans le jeu.

D’un point de vue graphique, nous avons là droit à une bonne amélioration par rapport aux précédents épisodes. Le détail qui frappe d’entrée de jeu, c’est que nous ayons affaire à des cinématiques animées, comme si nous étions en train de regarder un animé. Cela tranche clairement avec les anciens jeux, qui ne nous proposaient qu’un enchaînement d’images fixes.
Et l'ensemble du jeu se veut être visuellement dans un style manga, très coloré également.
Trophee
Plaisir à jouer et à rejouer
Toutes les différentes enquêtes nous placent dans une époque de l’histoire très intéressante, vers la fin du XIXe siècle donc, en 1851, année de l'exposition universelle de Londres, une période où des nouvelles technologies apparaissent aux yeux du monde entier. Il sera donc intéressant de voir au fur et à mesure, de nouveaux outils permettant aux personnages de démêler le vrai du faux.
L’autre point intéressant ici est que les enquêtes nous font voyager du Japon à l’Angleterre, ce qui met en évidence les différences de culture entre les deux pays. Et cela sera d’autant plus mis en avant lors des phases au tribunal...

Le fait d’être placé dans un contexte historique assez réaliste donne donc une immersion intéressante au joueur, mais le plus intéressant c’est qu’enquête après enquête, on peut suivre une histoire qui évolue à chaque instant ! Même si toutes sont indépendantes de prime abord, on se rend très vite compte qu’il y a de grosses connexions au fur et à mesure… Cela grâce aux personnages que l’on suit et que l’on retrouve régulièrement.

Pour un jeu de type visual novel, on pourrait s’attendre à vite s’ennuyer à force de lire en permanence. Mais dans TGAA, il n’en est rien ! Chaque enquête est pleine de rebondissements et de retournements de situation. Tel un roman policier, le texte nous fait à chaque fois penser que nous avons la solution tant c’est évident… Et au final, un élément va faire surface pour remettre tout en question de manière drastique ! Et pour les fans du genre, c’est un pur régal car chaque nouvel événement relance l’enquête en cours radicalement.

On suit donc l’évolution des personnages de manière passionnante, en grande partie grâce aux animations qui rendent la lecture et le jeu beaucoup plus vivant qu’avant. Certains passages amusants permettent d’apporter de la fraîcheur et de la légèreté à des instants où l’on s’y attend le moins.

À la différence d'autres jeux du genre, la rejouabilité sera totalement nulle ici : une fois le jeu terminé, il ne sera pas intéressant de relancer l'aventure ou certaines enquêtes. Chaque choix que nous ferons tout du long n'aura aucun impact sur l'histoire, car il n'y a pas plusieurs fins ni choix de dialogue de possibles. Si la réponse n'est pas la bonne, une sanction sera donnée et il faudra alors en choisir une autre, tout simplement. Mais le jeu saura tout de même vous tenir en haleine une bonne soixantaine d'heures, le temps d'arriver au dénouement final !
Trophee
Chasse aux trophées
Comme pour la précédente compilation, nous avons le droit à une liste de trophées très homogène dans son obtention avec 1 (Platine), 6 (Or), 11 (Argent) et 12 (Bronze).

Pour commencer, une fois toutes les histoires terminées, un tiers des trophées sera débloqué avec un trophée pour chaque histoire complétée. Dans le même temps, pendant chaque enquête, une action spécifique ou deux seront à réaliser pour débloquer d’autres trophées. Donc si votre parcours se fait sans encombre, plus de la moitié des trophées sera vôtre sans trop forcer.

Resteront alors quelques trophées à faire tomber, dont certains à faire sur la longueur tout le long de l’aventure, avec des discussions bien spécifiques à avoir. Pour les trophées restant, il ne suffira que d'une simple action pour les débloquer, comme par exemple (Bronze) Bespoke Tailor, il faudra changer les costumes de 3 des protagonistes, puis lancer une histoire dans TGAA 2 : Resolve pour que celui-ci tombe.

Et pour certains chasseurs intéressés par cela, chaque trophée possède une image différente, et en accord avec le mode d’obtention. Cela sera donc apprécié pour les fans du genre.
Trophee
Conclusion
La série Ace Attorney trouve à nouveau le chemin des consoles de salon de la plus belle des manières ! Avec cette compilation CHRONICLES, Capcom nous propose une histoire haletante à suivre au travers de plusieurs enquêtes, à l'instar des chapitres d'un roman policier.
Avec les nouveautés et évolutions graphiques par rapport à la trilogie du bien aimé Phoenix Wright, le joueur ne pourra que succomber à suivre les péripéties du jeune Ryunosuke Naruhodo !
J'ai aimé
  • Les animations et les cinématiques
  • La richesse du texte
  • Les musiques et sons pour marquer les instants
  • Des personnages hauts en couleur
  • Les retournements de situation improbables
Je n'ai pas aimé
  • Intégralement en anglais
  • Des jeux de mots parfois durs à comprendre
17
Je recommande ce jeu : Aux fans de la série, Aux curieux, Aux chasseurs de trophées/platine facile

dayvyde (Dayvyde)

133
549
1597
5269