The Gallery

ps4

1
5
16
8
15
-

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 08/09/2022
Genre(s) : Fiction interactive, Indépendant
Territoire(s) : FRANCE

9 joueurs possèdent ce jeu
30 trophées au total
0 trophée online
14 trophées cachés

Platiné par : 6 joueurs (67 %)

100% par : 6 joueurs (67 %)


Pas de note
des joueurs

Pas de note
des platineurs

Test rédigé par dayvyde le 10-10-2022 - Modifié le 18-10-2022

Introduction

Image

Paul Raschid. Ce nom ne vous évoquera certainement pas grand chose, voire rien du tout même, vous autres joueurs de jeux vidéo. Et c'est tout à fait normal. Cet homme est avant tout un réalisateur de films plus ou moins connus, selon les goûts de chacun.

Celui-ci a décidé de se lancer comme objectif d'adapter ses aptitudes aux consoles de jeu. L'idée a été alors de proposer un jeu en FMV (Full Motion Video), entendez par là un jeu réalisé avec des scènes de vidéos réelles, comme si vous regardiez un film. En six semaines de tournage, Paul Raschid nous propose donc deux histoires parfaitement liées entre elles, à deux époques différentes, mais les deux sur fond politique et sociétal.

Est-ce que le rendu final est assez intéressant pour que nous autres joueurs soyons assez captivés ? Installez-vous dans votre fauteuil le plus confortable, sortez les pop corns et admirez le spectacle !
Contenu du jeu
Au lancement du jeu, deux possibilités s’offrent à nous. Ou devrais-je plutôt dire deux temporalités, car on peut choisir entre une histoire en 1981 ou en 2021. Le synopsis, pour les deux, est très simple : vous êtes aux commandes d’un responsable d’une galerie d’arts anglais qui se retrouve pris au piège par un artiste, pris au piège avec une bombe placée sous un siège sur lequel notre personnage est assis.

Fondamentalement, les deux histoires sont identiques, juste l’époque est différente, ce qui fait que les sujets de discussion changent. Comme par exemple en 1981, l’une des actualités majeures concerne une crise économique importante en Angleterre, et en 2021 il s’agira alors du malheureusement désormais connu COVID.
On pourrait croire que les deux histoires sont liées, mais il n'en est rien. Que l'on commence par l'une ou l'autre ne fera aucune différence tant elles sont indépendantes. Le but premier étant essentiellement de faire une subtile critique des sociétés, au regard des évènements qui ont cours.

Pour chaque histoire, le joueur est sollicité pour définir la suite des évènements à travers différents choix de réponses ou d'actions, au fur et à mesure des dialogues. Chaque choix aura des conséquences plus ou moins importantes sur la suite des évènements. Et c’est là toute la subtilité du jeu ! Tout du long nous pouvons croire que nous sommes simplement en train de regarder un court métrage, mais nous sommes amenés à intervenir de temps à autre pour définir l'action du personnage.

Pour faire votre choix, dans les options du jeu, vous pouvez définir si le temps s’arrête ou non pour vous permettre de prendre le temps de décider. Avec la deuxième option, une jauge de temps apparaît vous pressant un peu pour indiquer votre souhait. Et s'il s'avère que vous n'avez rien sélectionné dans le temps imparti, le jeu le fera à votre place.

Et pour ceux que cela pourrait rebuter, sachez que même si les voix sont intégralement en anglais sans possibilité de changer ce paramètre, tous les dialogues sont sous-titrés dans diverses langues, notamment en français justement.
Aspect technique du jeu
Ce n'est pas pour ce genre de jeu qu'il y aura énormément matière à dire ici... Bien évidemment, la qualité graphique ne peut pas être jugée, car elle est dépendante de la qualité de la caméra utilisée pour la réalisation des différentes scènes.
En revanche, mon avis sur la question sera plus donné avec le regard d'un cinéphile, en estimant que le jeu d'acteurs et les différentes prises de vues sont intéressantes et nous immergent assez bien dans l'univers. Certains passages sont sans dialogues, mais permettent tout de même de percevoir l'état dans lequel se trouve tel ou tel personnage à cet instant. Et en fonction de nos choix aux différents moments, la mise en scène est relativement efficace et appropriée.
Là où l'on pourrait émettre une remarque ce serait concernant les transitions entre les scènes. On perçoit nettement un temps d'arrêt entre les images, qui peut laisser croire à un temps de chargement à chaque fois. Apporter de la fluidité à ce niveau-là aurait été un plus, en particulier pour ce style de jeu...

Coté son pas grand chose à dire non plus. Les musiques sont à chaque fois en accord avec l'ambiance souhaitée par le réalisateur, tantôt joyeuse, tantôt angoissante. Qu'il s'agisse d'une scène avec un peu d'action ou plutôt tranquille, la bande son est bien adaptée.
De la même manière les dialogues sont assez efficaces, avec à chaque fois des phrases utiles et nécessaires. Certaines scènes peuvent donner l'impression d'être inutiles, mais en fonction des choix qui sont faits, on comprend très vite leur utilité relative dans l'histoire...

Et c'est là où le jeu est très intéressant techniquement ! Il y a un nombre conséquent de scènes à visionner et tout autant de dialogues à lire, ce qui nécessitera alors de rejouer les histoires à plusieurs reprises pour toutes les voir. Tout un lot d'embranchements a été mis en place en fonction des différentes décisions prises. Et tout a finement été construit pour que, quoi qu'il arrive, l'histoire et sa conclusion aient un sens et une logique.
Plaisir à jouer et à rejouer
Le plaisir à jouer ici est essentiellement lié à l'envie et au plaisir de chacun quant à regarder un film à plusieurs reprises, mais avec à chaque fois de légères différences.
Certes les deux histoires qui sont proposées ici sont dans les faits assez basiques (une prise d'otage, une bombe, etc.). Mais l'idée de devoir les relancer à plusieurs reprises pour découvrir à chaque fois une autre tournure des évènements est ce qui donne tout l'intérêt au jeu. Il peut être très subtil de parvenir à visionner une nouvelle scène à chaque fois. Et c'est là où l'on est contents que les développeurs aient intégré la possibilité de passer les scènes déjà vues, pour aller plus vite. On n'hésitera alors très peu à utiliser la touche (L1) pour aller plus vite. Et on en profitera d'autant plus qu'il n'y a pas de sélection de chapitres de disponible...

La rejouabilité du jeu est donc somme toute assez importante et intéressante, et la touche (L1) y contribue grandement. On prendra ainsi plaisir à découvrir les histoires proposées aux deux époques différentes, et tout ce que le réalisateur souhaite y dénoncer concernant les habitudes des sociétés concernées.
Chasse aux trophées
Avec un (Platine) à la clé, la chasse aux 29 autres trophées se fait avec une facilité déconcertante. Avec un guide sous la main, cette aventure se fait bien évidemment plus rapidement, mais même sans, en une dizaine d'heures ils peuvent tous être débloqués.

Aucun point dur non plus pour leur obtention. Si l'on regarde simplement la liste des trophées, en avançant dans les histoires, on comprend facilement que tous peuvent être obtenus les uns après les autres. Enfin presque... Car bien évidemment, qui dit histoire avec plusieurs fins, dit trophées avec des obtentions contradictoires. Prenons par exemple les trophées (Bronze) Un rendez-vous romantique et (Argent) Mauvaise mémoire. Si vous obtenez le premier, le second est forcément impossible à débloquer, à moins de relancer l'histoire à nouveau, et vice-versa. Mais je n'en dirai pas plus, pour éviter le moindre spoiler bien entendu.

Même si certains trophées nécessitent de revoir plusieurs fois certaines scènes, le tout peut s'obtenir de manière assez simple et efficace, sans avoir besoin de repasser en boucle certains passages.
Conclusion
The Gallery propose une expérience assez inédite et rare pour les joueurs de jeux vidéo. Pouvoir jouer tout en regardant un long métrage s'avère intéressant et apporte du changement dans une époque où l'essentiel tourne autour des jeux de type AAA, 60fps, 4K, etc.
Même si devoir relancer à plusieurs reprises les histoires pour aller jusqu'au bout des possibilités proposées peut rebuter, si on est un tant soit peu curieux, alors on se lancera dans ce jeu sans hésiter. D'autant plus que les sujet abordés permettent d'avoir une réflexion assez profonde sur les biens et les maux de notre société...
J'ai aimé
  • Le jeu d'acteurs
  • Une mise en scène et des histoires intéressantes/intrigantes
  • Un platine très abordable pour ce type de jeu
Je n'ai pas aimé
  • Pas de sélection de chapitres
  • Un peu court
15
Je recommande ce jeu : Aux spécialistes du genre, Aux curieux, Aux chasseurs de trophées/platine facile

dayvyde (Dayvyde)

148
615
1734
5833