Sifu

ps5

1
3
13
26
18
6

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 06/02/2022
Genre(s) : Beat'em all
Territoire(s) : FRANCE

734 joueurs possèdent ce jeu
43 trophées au total
0 trophée online
12 trophées cachés

Platiné par : 232 joueurs (32 %)

100% par : 232 joueurs (32 %)


Note des joueurs :
4.5/5 - 15 notes

Note des platineurs :
4.8/5 - 11 notes

Test rédigé par BRS_lefunkise12 le 25-05-2022 - Modifié le 04-06-2022

Introduction

Image

Suffit-il d'une vie pour apprendre le kung-fu ?



Telle est la question que l'on nous pose avant de commencer SIFU, le nouveau produit du studio Sloclap. Après un premier essai sans grand succès avec Absolver, le studio français se tourne cette fois-ci vers un beat them all uniquement en solo au design artistique soigné et aux bastons vives et sanglantes. Le jeu va nous replonger dans les plus grandes heures de Jackie Chan ou encore de l'inoubliable karaté kid.

Sorti le 8 février 2022 sur PS4, PS5 mais également sur PC, le jeu nous plonge dans la peau d'un jeune apprenti qui va devoir faire face à son destin pour venger son père tragiquement mort, assassiné par cinq anciens élèves. Vous allez donc devoir parcourir une ville chinoise à la recherche des tueurs présents durant l'attaque. Mais ce n'est pas tout, outre le fait que votre personnage maîtrise le kung-fu parfaitement, il dispose d'un talisman au pouvoir surnaturel. En effet, ce dernier vous donnera la possibilité de revivre si jamais vous tombez à terre, en revanche le prix d'une résurrection vous coutera une année d'existence en moins. Parviendrez-vous à venger votre père ? C'est ce que nous allons voir tout de suite dans le test de SIFU.
Contenu du jeu
Une soif de vengeance



Le jeu se compose d'une histoire solo uniquement contrairement à Absolver qui lui proposait une composante multijoueur. Cela sera donc à vous de retrouver les assassins de votre père. Le jeu se découpe en cinq grandes zones, une pour chaque assassin. Vous voyagerez à travers différents lieux dits comme les squats, le musée, ou encore le sanctuaire.

Durant ces niveaux, vous rencontrerez différents types d'ennemis sur votre route, que vous allez devoir éliminer pour arriver au boss final. Ces derniers sont comparables à des "donjons", vous entrez dans une zone, vous devez éliminer les ennemis les plus faibles et plus vous avancez vers le boss, plus les ennemis sont coriaces jusqu'au combat final de la zone, face au chef. Chaque lieu se caractérise par une couleur, en effet le jeu s'inspire des traditions chinoises, c'est pour cela que chaque niveau sera une référence aux éléments qui composent notre monde réel. C'est-à-dire que pour les squats le thème sera le bois. Vous retrouverez alors un environnement riche en couleur verte vous rappelant les très luxurieuses forêts que nous connaissons.

Vous aurez également une safe zone qui est le sanctuaire où votre père est mort. Cette dernière vous permettra de vous entraîner librement pour mieux maîtriser vos aptitudes de combats, mais aussi d'en obtenir de nouvelles avec un arbre de compétences, vous pourrez par ailleurs sélectionner le niveau où vous voulez aller. Enfin, un tableau d'enquête sera présent pour voir les collectibles que vous ramasserez tout au long de votre périple.

Les collectibles ne sont pas très nombreux, une quinzaine environ par zone, de quoi ravir les chasseurs ! Pour certains en revanche, ils ont une très bonne utilité. Durant votre exploration, vous serez amenés à trouver des portes fermées, il faudra alors trouver la clé. Mais parfois la clé se trouve à la fin du niveau. C'est normal, car ces portes fermées vous permettent de prendre des raccourcis et ainsi vous éviterez un bon nombre d'ennemis. Cela vous permettra ensuite de vous rendre plus facilement au boss lors de votre second passage dans le niveau.

Car il vous faudra plus qu'un simple passage pour venir à bout de ce SIFU. En effet, car nous allons aborder un sujet houleux ces derniers temps dans le monde des jeux vidéos, la difficulté. Nous reviendrons dessus dans la partie technique. Mais pour faire simple, il est peu probable que vous arriviez à finir le jeu sans mourir ou peu de fois durant votre première partie. Et cela est accentué par ce qui fait le cœur du jeu, le talisman magique.

Ce talisman à la forme classique ressemblant à un simple bracelet, renferme en réalité un pouvoir extraordinaire. Si jamais son possesseur vient à mourir au combat, il pourra alors le faire renaître de ses cendres tel un phœnix. Mais cela à un coût. Si votre personnage a 20 ans au début du jeu et que vous mourez, le talisman vous relèvera. Néanmoins, votre personnage perdra un an de sa vie et il aura donc 21 ans. Et plus vous mourrez, plus votre âge avancera vite, au bout de votre seconde mort vous perdrez deux ans de votre vie, puis trois et ainsi de suite. Surtout que, plus vous vieillissez et plus vos capacités physiques changent. Plus notre disciple mourra et prendra de l'âge, il gagnera en conséquence en maturité, il fera de ce fait plus de dégâts, en revanche son corps sera moins résistant et il aura alors moins de vie. Le but du jeu est ainsi de mourir le moins possible pour finir le jeu le plus jeune possible.

Pour conclure, SIFU nous propose une expérience solo d'une quinzaine d'heures environ, selon vos habiletés. Les niveaux s'avèrent assez homogènes en termes de durée. Le fait de pouvoir rejouer les niveaux à l'infini permet alors au joueur de s'entrainer et pouvoir finir ce dernier de manière optimale pour finir le jeu facilement. Les collectibles avec les raccourcis poussent le joueur à l'exploration qui sera récompensée de ses trouvailles. En revanche, outre l'histoire principale, aucune quête secondaire n'est présente, ni même d'autre mode de jeu. Une fois notre quête de vengeance accomplie, le jeu devient vide et il n'y a plus rien à faire.
Aspect technique du jeu
Le kung-fu n'est pas un combat, c'est un art



Sloclap nous propose ici une direction artistique originale, le style peinture utilisé nous permet de faire le parfait mélange entre le réalisme, le dessin animé ou même le manga. Ajoutez à cela la bande sonore quasi parfaite, chacun des niveaux reflète une identité différente qui proposent donc au joueur une aventure variée durant tout son périple. Vous pouvez ajouter à cela un level design de qualité, chaque niveau a ses propres caractéristiques, certains joueront plus sur la verticalité, d'autre sur l'horizontalité. Enfin, le jeu manque un poil de réalisme, malgré les armes à disposition comme des tuyaux ou même des lames, peu de sang est visible lors des coups assénés par le joueur ou l'ennemi. Un petit faux pas qui néanmoins ne tâche pas la réalisation presque parfaite.

Pour ce qui est du gameplay, on retrouve quelque chose de classique avec quelques nouveautés. Le système de combat ressemble légèrement à ce que nous connaissons dans le GOTY de 2017 Sekiro : Shadows Die Twice : L'ennemi et notre personnage présentent les mêmes attributs au combat, ils peuvent attaquer, parer les coups et même esquiver. Ils possèdent également une jauge dite de posture, c'est-à-dire que cette jauge sert à bloquer les coups, une fois cette jauge brisée, la personne ne peut plus bloquer les coups adverses. Si notre personnage arrive à ce stade, il se fera tabasser en attendant que sa jauge se restaure. À l'inverse, quand un ennemi voit sa posture brisée, nous pourrons alors lui faire un *finish him*, une animation finale qui viendra mettre l'ennemi à terre définitivement. Pour nous aider dans notre quête de vengeance, l'environnement sera notre allié. Nous allons pouvoir utiliser tout ce qui nous entoure, bouteilles à lancer, bouts de bois, lames et autres armes, toutes ces choses seront susceptibles d'être utilisées pour venir à bout de nos rivaux plus facilement.

Vous pourrez utiliser aussi les techniques appelées de focus. Ces techniques, déblocables via l'arbre de compétences, elles permettent d'asséner à vos adversaires des coups spéciaux qui font plus de dégâts et déstabilisent votre adversaire plus longtemps. Certaines techniques de focus sont plus ou moins fortes et par conséquent plus coûteuses. Votre jauge de focus peut se constituer de trois barres, les attaques les plus faibles coûteront une barre, tandis que les plus redoutables coûteront trois barres.
En résumé, le gameplay du jeu est très bon, que cela soit à mains nues, avec des armes ou l'environnement. Les possibilités dans les combats sont quasiment infinies. De plus, grâce à l'arbre de compétences, vous allez pouvoir débloquer des techniques redoutables et devenir un véritable maître du kung-fu.

Enfin, pour finir sur les aspects techniques du jeu, l'IA s'avère très bonne avec des ennemis parfois malins qui vous mettront dans des situations embarrassantes. Elle utilisera des armes ou des objets du décor pour vous déstabiliser. Pas de bug majeur durant mes parties ni de crash. En revanche, on peut voir que le jeu ne propose pas de mode graphique. Avec l'arrivée de la next gen, bon nombre de jeux se sont vus attribués des modes accentuant la qualité graphique ou le framerate. Ici pas de choix possible, on retrouve un jeu en 4K à 60 images par seconde. Les retours haptiques sont très bien utilisés, renforçant l'immersion des combats avec des vibrations différentes à chaque coup. Les temps de chargement très courts raviront également les plus impatients d'entre nous.

Pour conclure, SIFU propose une copie presque parfaite. Le gameplay propose une panoplie de possibilités avec un système de combat classique et efficace. L'IA pas mauvaise rend les combats réalistes, tout comme l'environnement et la bande sonore qui ne font qu'accentuer l'immersion. Malgré une difficulté présente, le jeu n'en reste pas moins très plaisant à découvrir une fois cet obstacle survolé. Malgré un manque de sang durant les combats et de blessures sur notre personnage, le jeu se permet de se placer parmi les meilleures réalisations de ces derniers temps !
Plaisir à jouer et à rejouer
Le lion ne s'associe pas avec le cafard



Depuis désormais quelques années et de plus en plus, la difficulté d'un jeu fait souvent polémique. Les exemples des jeux From Software sont le parfait exemple, ou encore l'exclusivité PS5 Returnal qui a relancé le sujet il y a peu. Dans SIFU, depuis la mise à jour arrivée début mai, le studio Sloclap a ajouté de nouveaux modes de difficulté, à savoir un mode facile et un mode difficile. En revanche, avant cette mise à jour (donc depuis la sortie du jeu en février) le jeu ne présentait pas de choix, impossible de régler la difficulté. J'ai personnellement fait le jeu avant la mise à jour, ce qui correspond aujourd'hui au mode normal. Pour être franc, c'est un fait, SIFU n'est pas un jeu simple. C'est un jeu qui demande un peu d'investissement pour pouvoir prétendre le finir.

En revanche, ce n'est pas inaccessible. Lors de mes premières heures de jeu, je me suis fait rouler dessus. Je mourais énormément et j'avais beaucoup de mal à enchaîner les ennemis sans prendre de coup. Lors du premier boss également, j'ai vécu une des pires expériences de ma vie. Néanmoins, je n'ai pas perdu espoir. J'ai alors relancé le niveau plusieurs fois pour comprendre les patterns du boss pour y arriver de plus en plus facilement. Après quelques tentatives, j'ai réussi à faire tout le niveau en entier sans mourir. Pour conclure donc sur la difficulté : le jeu est dur même en mode normal, il demande de l'investissement et de la patience. Mais si jamais vous voulez une expérience plus calme, l'ajout récemment du mode facile ravira bons nombres d'entre vous.

Pour ce qui est de la durée de vie, on peut la qualifier de correcte. Tout dépend par ailleurs de vos compétences et votre aisance avec le jeu. De mon côté, j'ai mis huit heures pour finir l'histoire principale et deux ou trois heures de plus pour le platine. Pour un jeu vendu 40 € à sa sortie, je trouve le rapport qualité/prix tout à fait convenable. Mais cela va vraiment dépendre de vous, certains mettront le double, parfois même le triple de temps, impossible de définir une tranche exacte. Pour ce qui est de l'immersion, tous les éléments sont réunis pour que vous ne lâchiez pas la manette. Les mises en scènes toujours plus impressionnantes au fil des niveaux, ce qui vous plonge dans un univers tellement fascinant que vous ne voulez pas vous arrêter.

En revanche, le plaisir à rejouer est faible. Vous serez amenés à refaire les niveaux plusieurs fois pour baisser votre âge et finir le jeu de manière optimale. Mais une fois le jeu fini, plus rien à faire ou presque. Les collectibles sont peu nombreux et le challenge chute considérablement une fois chaque niveau parcouru au moins une fois. Cependant, si vous en voulez encore, vous pourrez toujours tenter une difficulté plus dure. Avec l'ajout du mode difficile, les plus teigneux d'entre vous pourront se confronter au jeu une nouvelle fois. Mais pour les plus novices, vous pourrez vous tourner les pouces.

En résumé, SIFU propose une prise en main un peu compliquée, mais très plaisante après quelques heures. Avec une réalisation au poil et une diversité folle dans les niveaux, le plaisir à jouer se révèle présent. En revanche, pour certains, la difficulté pourra venir gâcher l'expérience de jeu, voire vous faire abandonner complètement. De plus, le fait que le plaisir à rejouer soit très faible vient un peu gâcher la copie finale d'un jeu quasiment parfait.
Chasse aux trophées
Lorsque vous apprenez un art martial, il s'agit de respect



Sujet assez houleux également, car cette chasse aux trophées va encore une fois dépendre de vos compétences. SIFU propose une liste de 43 trophées au total. Très peu d'entre eux sont liés à l'histoire principale, cependant beaucoup sont liés à des actions spécifiques. On peut dire que les trophées du jeu sont assez intéressants à chasser. Premièrement, car ils vont vous pousser à rejouer quasiment tous les niveaux, mais aussi vous obliger à parcourir des endroits que vous aviez peut-être ratés. Deuxièmement, certains proposeront un challenge assez corsé, par exemple finir le jeu à moins de 25 ans, ce qui représente moins de cinq morts durant tout le jeu. Ou encore finir un boss entier sans mourir, qui peut s'avérer compliqué. Troisièmement, les trophées vous pousseront à faire tout ce qui est possible dans le jeu, comme découvrir qu'il n'existe pas une seule fin au jeu. Maintenant à vous de découvrir comment y accéder.

Pour ce qui est des collectibles, ils sont presque tous faciles à trouver. Leur faible nombre facilite la tâche et la plupart se trouvent sur notre route devant notre nez. Seulement un petit nombre nécessiteront un peu de recherche ou des vidéos. D'ailleurs, le jeu ne nécessite pas l'usage constant de notre cher ami YouTube. Les descriptions des trophées étant assez claires pour pouvoir tout faire sans son aide.

Pour la longueur et la difficulté, cela va encore dépendre de vous. Le guide de Clezio annonce une durée de 20 à 30 heures pour une difficulté de 7/10. Je suis incapable de vous dire si les stats indiquées seront les mêmes pour vous. À titre indicatif, j'ai personnellement obtenu le trophée platine au bout de 12 heures de jeu. Il est donc certain que pour un joueur expérimenté adepte des souls par exemple, le platine tombera sans grands efforts. Cependant, pour les moins habitués, l'exigence et la patience requises pour le trophée seront les points faibles des novices du genre.

Pour conclure, malgré le fait que le platine prend un temps différent selon chaque joueur, il n'en reste pas moins plaisant. Il va gonfler la durée de vie du jeu légèrement, sans abuser. Il vous poussera à faire tout ce qui est possible dans le jeu. Les vidéos Youtube ne s'avéreront pas forcément nécessaires sauf à quelques exceptions. Par contre, point négatif : Il n'y a aucun suivi de stats. Certains trophées vous demanderont de faire plusieurs actions précises, mais impossible de savoir lesquelles vous avez faites ou non. Ce qui dans mon cas m'a un peu handicapé, car j'ai passé plusieurs minutes à essayer toutes les combinaisons possibles dans le vide sans savoir laquelle ferait tomber mon trophée. Les trophées proposés par le studio français sont donc à la hauteur du jeu et très plaisants à faire.
Conclusion
SIFU se classe parmi les meilleurs titres de ce début d'année 2022. Il propose une expérience innovante avec des nouvelles mécaniques qui apportent donc un peu de fraicheur, grâce à son style graphique original, son ambiance sonore bluffante sans oublier son level design de qualité. Sloclap met la barre plutôt haut en proposant une copie presque parfaite.

Je dis bien presque, car tout n'est pas rose. Avec sa difficulté élevée, le jeu pourra en repousser plus d'un et son manque de réalisme sur certains points viennent titiller un peu le rendu global. Malgré une rejouabilité faible et un léger manque de contenu, le jeu propose une expérience très plaisante dans le genre du beat them all avec de belles références cinématographiques et des easter eggs bien pensés. Avec une IA réussie et un gameplay jouissif, ce SIFU délivre une prestation qui ne marquera pas l'histoire du jeu vidéo, mais qui néanmoins gagnera une place dans les meilleurs jeux de 2022. Sloclap ayant récemment annoncé une feuille de route pour toute l'année à venir, le jeu va se voir ajouter du contenu, ce qui prouve que le jeu ne va pas mourir de sitôt et va faire parler de lui encore quelques temps !
J'ai aimé
  • Direction artistique innovante
  • Level design de qualité
  • bande sonore réussie
  • Gameplay vif et jouissif
  • Mise en scène des niveaux
  • Très bonne IA
  • Un scénario classique...
Je n'ai pas aimé
  • ...mais très vite baclé
  • Manque de contenu
  • Pas de suivis de stats
  • Difficulté variable
18
Je recommande ce jeu : À tous, Aux acharnés, Aux curieux, À un public averti

BRS_lefunkise12 (BRS_lefunkise12)

72
358
903
2754