Shin Megami Tensei III : Nocturne HD Remaster

ps4

1
5
6
25
13
3

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 25/05/2021
Genre(s) : RPG
Territoire(s) : FRANCE

96 joueurs possèdent ce jeu
37 trophées au total
0 trophée online
7 trophées cachés

Platiné par : 3 joueurs (3 %)

100% par : 3 joueurs (3 %)


Note des joueurs :
4/5 - 2 notes

Pas de note
des platineurs

Test rédigé par JohnBuckheart le 31-05-2021 - Modifié le 10-06-2021

Introduction

Image

Salut les Chasseuses et les Chasseurs ! Connaissez-vous Shin Megami Tensei ? Une licence que l'on n'a pas souvent l'occasion de voir sur nos consoles. De plus, quand elle vient chez nous, c'est presque à chaque fois sans les sous-titres français. "Presque" puisqu'il y a eu une exception le 30 juin 2005 sur nos Playstation 2 : Shin Megami Tensei : Lucifer's Call.

Autrement connu au japon sous le nom de Shin Megami Tensei : Nocturne (sorti le 20 février 2003 chez eux), il s'agit du troisième opus de cette licence mythique qui se paye en plus le mérite d'être à l'origine de la série à succès Persona.

Lors de sa découverte sur nos PS2, SMT 3 fut encensé par la critique et très apprécié des joueurs. Un metascore de 82 tout de même. Un RPG tour par tour pur et dur avec un scénario sombre permettant de recruter des démons en tout genre.

C'est en juillet 2020 que nous apprenons que Koch Media et Atlus souhaitent ressortir cet excellent épisode sur nos Playstation 4, histoire de nous faire patienter en attendant le futur Shin Megami Tensei V. C'est ainsi que nous (re)découvrons le 25 mai 2021 au prix de 49,99 euros, une version "haute-définition" du troisième opus sous le nom de Shin Megami Tensei III : Nocturne HD Remaster, le nom européen "Lucifer's Call" ayant disparu.

Il est donc temps de faire le point. Est-ce que cet épisode est toujours le RPG solide et efficace de l'époque ? Le portage "HD Remaster" vaut-il le détour ? Avons-nous des ajouts dans le jeu depuis 16 ans ? Et surtout, en tant que chasseur, le platine est-il agréable à faire tomber ?

Préparez-vous à la renaissance du monde par la Conception, nous allons vivre parmi les démons.

Le test a été réalisé sur une PS4 classique.


Trophee
Contenu du jeu
Une aventure riche et démoniaque :

Comme tout bon RPG, Shin Megami Tensei III est avant tout un jeu cousu autour d'un scénario dense. Pour l'occasion, c'est d'ailleurs le gros point fort de ce titre.

Vous commencez l'aventure à Tokyo au contrôle d'un jeune lycéen sans nom. C'est à vous de lui donner un nom de famille, un prénom ainsi qu'un surnom qui sera visible au combat et dans les menus. Une fois fait, un message sur votre téléphone vous dira de rejoindre vos camarades au rendez-vous de la professeur Yuko Takao.

Alors que vous rejoignez le groupe à l'hôpital de Shinjuku, vous découvrez les lieux déserts : pas un patient ni aucun membre de l'équipe médicale. À la recherche de vos camarades, c'est en retrouvant Yuko que vous assistez à l'apparition du Kagutsuchi, un immense soleil variant du blanc au noir. C'est alors que Tokyo s'arrache du reste du monde afin de se refermer sur elle-même. La réalité se déforme, les immeubles se plient, la terre fusionne avec le ciel et le tout se referme afin de créer une mini-planète que vous observez depuis le centre. Vous venez de vivre la Conception.

Votre institutrice, Yuko, vous annonce que vous êtes la personne qui pourra un jour modeler à sa guise ce nouveau monde et avant de disparaître, elle vous demande de partir à sa recherche.

Dans toute cette apocalypse qui entraîne la création du nouveau monde, vous croisez immédiatement une vieille femme et un enfant étrange. Amusés par votre personne et ressentant un grand pouvoir en vous, ils décident de vous faire un "cadeau". Vous serez forcé d'ingérer un Magatama, une sorte de parasite proche du Goa'uld de la série Stargate. La fusion opérée, votre héros devient unique. Moitié humain, moitié démon : un Mi-Démon. En plus d'être dorénavant capable de vous battre avec fureur, vous découvrez que vous pouvez contrôler les démons du coin qui viennent de descendre sur cette nouvelle terre.

Ce nouveau pouvoir en main, vous êtes lâché dans ce monde où l'humanité a tout simplement... été rayée de la carte. C'est maintenant la maison des démons et face à eux, il n'y a plus que vous et trois/quatre connaissances humaines qui essayent de survivre tant bien que mal.

Vous l'aurez compris, Shin Megami Tensei ouvre en grand la porte du scénario original, bien loin de ce que l'on croise habituellement. Vous êtes propulsé dans un monde sombre dès le début de votre aventure, à la recherche d'une explication au bordel ambiant. Un scénario prenant et très intéressant qui vous donnera envie d'aller au bout du jeu.



Combattre les démons avec des démons :

Tout le reste de l'aventure va ensuite s'articuler autour des combats tour par tour avec une sauce de "capture de monstres". Enfin ici, on parlera plutôt de négociations. Dans la majorité des cas, vous devrez entamer le dialogue avec vos adversaires et assouvir leurs demandes afin qu'ils acceptent de vous rejoindre.

Un compendium (bestiaire) très complet vous attendra dans Shin Megami Tensei III. Si vous êtes un habitué des récents Persona, vous reconnaitrez des têtes connues comme Jack Frost ou Pixie. Vous devrez gérer régulièrement votre équipe tout en jonglant avec un système de fusion pour les rendre plus forts. Il faudra bien vous préparer parce que les démons du coin ne vous feront pas de cadeaux, Shin Megami Tensei III : Nocturne étant reconnu comme un jeu difficile.

D'ailleurs, deux difficultés sont disponibles en lançant l'aventure : Normal et Difficile. Déjà, rien que le mode de base est exigeant mais vous ne le ressentirez qu'après cinq ou six heures de jeu. Par contre, si vous jouez en difficile, préparez-vous à voir souvent l'écran du game over, vous serez en carton pâte face aux démons.

Heureusement, pour ceux n'aimant pas le challenge, sachez qu'il existe un DLC gratuit permettant de télécharger la difficulté "Permissif" triplant l'expérience gagnée et doublant vos dégâts. Cela annihile toute forme de challenge. Ce mode fut créé peu après la sortie originale du jeu sur PS2, sûrement pour rendre l'opus plus accessible à tous. Étrange toutefois de ne pas le voir intégré directement sur notre version PS4.


Du HD mais peu de contenu ajouté :

Si forcément le jeu en version PS4 se voit faire un petit lifting (ce que nous verrons dans l'aspect technique du test), est-ce qu'il y a une différence entre Lucifer's Call de 2005 et Nocturne aujourd'hui ?

On peut noter la présence de Raidou, le héros du deuxième opus de Shin Megami Tensei. Il est possible de le recruter en suivant sa quête annexe et bien entendu, c'est un personnage puissant. Seulement, il faut savoir qu'il remplace l'ancien guest de l'époque, à savoir Dante de Devil May Cry. Un peu triste certes, malgré la classe indéniable de Raidou, mais ce qui est encore plus dommage, c'est que Dante peut être quand même obtenu... si vous achetez son DLC à 9,99 euros. En l'acquérant, il faudra démarrer une nouvelle partie et Raidou sera remplacé par Dante. Franchement, même si on s'imagine que cela est dû à un partenariat renouvelé avec Capcom, on aurait apprécié pouvoir l'obtenir directement dans le jeu de base. Surtout qu'à ce prix là, ça fait un peu cher l'invitation.

Dans le même genre, deux autres DLC payants sont disponibles dès la sortie du jeu, un permettant de booster votre expérience et votre or dans des lieux ajoutés (couplé au mode permissif, vous allez rouler sur le jeu), un autre vous donnant l'option de changer la musique. Deux options qui auraient dû se trouver déjà dans le jeu de base quand on fait un portage comme ce Nocturne HD Remaster. Dommage.

Autrement, les améliorations seront d'ordres techniques, nous allons donc aborder tout ça dans la partie suivante du test.


Trophee
Aspect technique du jeu
Un portage HD simple :

Déjà, nous pouvons noter l'ajout du doublage japonais, ce qui donne un joli cachet au scénario se déroulant à Tokyo. C'est plus adapté forcément que l'anglais et la qualité de ce doublage est vraiment à souligner. Bien sûr, tout est sous-titré en français.

Ensuite, et indéniablement, la différence graphique se ressent au niveau des personnages et des démons. Ils sont plus détaillés, plus jolis et plus agréables à l'œil. Notons aussi un lissage de la texture générale et la disparition du flou graphique que l'on pouvait régulièrement croiser sur nos vieilles PS2.

Ce portage HD permet au passage une réduction au minimum des temps de chargement. L'aventure se veut fluide et vous n'aurez pas d'attente lors d'un changement de zone ou quand un combat s'enclenche.

Au passage, une petite option a été ajoutée : la sauvegarde rapide depuis votre menu. Ici, c'est un RPG à l'ancienne, il faut sauvegarder manuellement à des points clés qui sont souvent assez loin les uns des autres. Les donjons pouvant être assez longs à cause des nombreux combats, cette option vous permettra de faire une pause quand bon vous semble. Attention par contre, c'est une sauvegarde rapide, cela signifie que lorsque vous la rechargez, elle est automatiquement supprimée.

Autrement, ce filtre HD remaster ne va que peu améliorer les décors. Les zones en général restent simples et très austères, manquant d'une certaine vie à cause de la puissance de notre PS2 à l'époque. D'un côté, cela colle à l'univers post-apocalypse mais c'est en regardant en détail le monde qui nous entoure qu'on se rappelle que le jeu fut créé en 2003. La haute-définition n'apporte que très peu de changements au produit final et n'arrive pas à combler ce vide des décors dû à l'ancienneté du titre.


La musique en DLC :

Ce point me peine un peu, je dois l'avouer. La musique dans Shin Megami Tensei III a été oubliée. Il y a quelques notes agréables, comme lors d'un combat de boss, mais autrement c'est assez austère. D'accord, nous sommes dans un univers démoniaque mais dans certaines zones, c'est à peine si on entend le son. Parfois, on oublie même qu'il y a de la musique et rien n'est véritablement marquant.

Cependant, il est possible de varier les thèmes musicaux lors des combats ou sur la carte du monde, sauf qu'il a été décidé de créer un pack DLC payant à 7,99€ contenant ces nouveaux titres. Un choix discutable qu'il n'est pas possible de ne pas mentionner.


Combats et Démons :

Penchons-nous sur le système de tour par tour. Il est certes ancien mais cela n'enlève rien au fait que ses combats sont très agréables et bien pensés : si vous touchez la faiblesse d'un ennemi ou si vous faites un coup critique, vous pourrez frapper une fois de plus à la suite. Si vous ratez une attaque, vous perdrez une action. Une mécanique simple mais diablement efficace. Forcément, il faudra jongler entre les démons de votre équipe et votre réserve afin d'avoir un assez large éventail de techniques en fonction des adversaires en face de vous.

Vous devrez aussi faire très attention à votre héros, bien plus qu'à vos démons. Il est le seul pouvant utiliser les objets de votre inventaire mais surtout, s'il meurt, c'est game over immédiatement. Surveillez toujours ses points de vie !

De plus, si vous voulez expédier les combats faciles (par exemple contre des démons de bas niveau), vous pouvez à tout moment appuyer sur (triangle) afin de passer en attaque automatique. Une option bien pratique quand il faut farmer un peu d'expérience.

Ensuite, si vous voulez vous en sortir dans ce RPG tour par tour, vous devez vite apprendre à gérer la fusion des démons. Recruter ne suffira pas, votre équipe sera bien plus efficace avec des personnages que vous aurez créé vous-même. Votre seule limite sera le niveau de votre héros qui vous empêchera d'avoir des démons trop puissants. Si vous avez joué à Persona 5, vous connaîtrez parfaitement la fusion puisque c'est la même. Cela montre que c'est un système efficace qui fonctionne depuis maintenant plusieurs années sur les deux séries.


Trophee
Plaisir à jouer et à rejouer
Un jeu qui vaut le détour :

Si nous avons noté que le portage HD était simple, il faut souligner que l'on ressort sur PS4 un excellent jeu de son époque. Shin Megami Tensei a peut-être vieilli mais c'est toujours un véritable plaisir d'y jouer. Son scénario est original et son système de recrutement des démons couplé à la fusion vous donnera envie d'aller toujours plus loin.

Il y a un petit quelque chose dans cette aventure qui vous donne envie d'avancer. Peut-être le choix des développeurs de proposer un univers si particulier ou cette ambiance de fin du monde qui se dégage régulièrement autour de nous.

Shin Megami Tensei sera en plus une aventure avec une durée de vie honorable. Si vous voulez en faire le tour, il faudra compter une bonne cinquantaine d'heures, bien plus si vous cherchez à viser les 6 fins du jeu. Celle que vous aurez en complétant le scénario dépendra d'une poignée de choix essentiels que vous ferez au cours de l'aventure. Le monde qui vous entoure sera complètement chamboulé en fonction de ce que vous aurez décidé.


Une difficulté adaptée :

Si vous jouez en difficulté normal, le jeu va vous résister mais en prenant le temps de bien peaufiner votre stratégie, en cherchant à fusionner les bons démons et en récupérant suffisamment d'expérience, le jeu cédera petit à petit jusqu'à vous laisser voir l'une de ses fins.

Si vous optez pour le mode difficile, préparez-vous à un véritable challenge. Les dégâts ennemis seront doublés, vos adversaires cibleront toujours vos faiblesses, ils vous attaqueront très régulièrement par surprise, les prix en magasin seront triplés et la fuite sera presque impossible.

À l'inverse, grâce à l'ajout du mode permissif, vous pouvez tout aussi bien profiter du scénario sans vous confronter à la moindre résistance du jeu. Les combats seront alors anecdotiques et vous pourrez garder le mode automatique actif afin de vous concentrer sur le reste de ce que propose l'aventure comme remplir votre compendium ou tenter de faire le donjon annexe, disponible très tôt dans l'aventure.

Avec une telle proposition en terme de difficulté, chaque joueur s'essayant au titre trouvera ce qui lui correspond le mieux. Sachez qu'en plus, vous pouvez la changer à tout moment via votre menu des options.

Trophee
Chasse aux trophées
Shin Megami Tensei III : Nocturne HD Remaster, c'est une liste des trophées vous proposant très exactement 1 (Platine), 5 (Or), 6 (Argent) et 25 (Bronze).

Bien entendu, vous aurez des trophées liés à l'histoire mais en tout petit nombre. Ce qui ressort le plus dans cette liste, ce sont plusieurs succès liés à des actions courantes et naturelles. Par exemple, vous devrez recruter une trentaine de démons, toucher 100 fois des faiblesses ennemies, réaliser 50 fusions, vous téléporter entre les zones via le point de sauvegarde, etc.

Ensuite, forcément, vous aurez le droit au (Or) Compendium complété. Sans étonnement, il faudra recruter tous les démons du jeu au moins une fois. La Cathédrale des ombres, lieu où vous effectuez les fusions, tiendra la liste de ce trophée pour vous. Cette quête sera peu difficile et même agréable à faire.

Lors du test, nous avons parlé du fait que vous vous transformez en Mi-Démon grâce à un Magatama. Ce parasite n'est pas seul et vous devrez trouver ses 24 autres compères en vue de (Or) Collectionneur de Magatama. Vous pourrez en acheter, en trouver dans des coffres ou en gagner en récompense de combats de boss. Chacun d'entre eux est unique et ils vous permettront d'apprendre des sorts précis. D'ailleurs, il faut tous les maîtriser pour (Or) Maître de l'infortune.

N'hésitez pas à combattre sans relâche afin de cumuler de l'expérience. Le platine vous réclamera de booster au maximum votre héros ainsi qu'un démon de votre choix. Si vous ne souhaitez pas farmer pendant des heures, vous n'aurez qu'à passer en permissif pour tripler l'expérience. Cela ira aussi de paire avec (Argent) Un coup surpuissant qui vous demande de faire 999 de dégâts en une attaque. Avec un héros au maximum, ça sera une formalité.

D'une manière générale, tout se fera naturellement si vous cherchez à compléter entièrement le jeu. Vous aurez même une série de puzzles à terminer, un petit mini-jeu où vous contrôlez le démon Jack-o'-lanterne. Si vous éprouvez des difficultés, des soluces en vidéo sont déjà disponibles depuis des années sur le net.

Ce qui risque de vous gêner dans votre chasse, ce sont surtout les 6 fins. Afin d'avoir (Or) Seigneur de la création, vous devrez toutes les visionner et comme vous vous en doutez, cela implique plusieurs parties. Soit vous en faites 6 exprès pour l'occasion, soit vous sauvegardez aux moments clés de l'histoire en suivant une feuille de route précise pour ne rien manquer. Dans ce second cas, vous ferez quand même cinq fois la deuxième partie du jeu. En tant que complétionniste, vous serez ravi de connaître toutes les fins mais devoir réaliser six fois l'aventure en vue du platine reste quand même sacrément excessif. Vous pourriez atteindre les 100 heures de jeu au final. C'est quelque chose qui risque de ralentir plus d'un chasseur.

Heureusement pour vous, le mode permissif est compatible avec tous les trophées, ce qui vous permettra de terminer plus rapidement vos partie. Notez quand même qu'il y a deux trophées spéciaux qui réclament de terminer le jeu en normal et difficile. Coup de chance ici, vous pouvez décider de changer la difficulté avant le boss final et en terminant l'aventure, les trophées tomberont quand même. Il y a même une des fins où vous pouvez esquiver ce dernier combat.

En somme, en dehors de ce dernier point, le platine reste agréable. Notons au passage le choix des images des trophées tirées de certaines scènes du jeu. Ce n'est qu'un tout petit détail mais c'est toujours plus satisfaisant de faire tomber des trophées bien illustrés.


Trophee
Conclusion
Shin Megami Tensei III : Nocturne est un excellent représentant du RPG japonais, que ce soit à sa sortie en 2005 ou aujourd'hui en 2021. Même si nous sommes face à un portage faisant le minimum, c'est l'occasion pour de nombreux joueurs de s'essayer à cet épisode qu'ils auraient pu manquer sur Playstation 2 sous le nom de Lucifer's Call (surtout que la côte dans cette version est la même que le portage HD d'aujourd'hui).

Si vous aimez les RPG tour par tour, vous pouvez foncer les yeux fermés. SMT III fait partie de ces aventures qui vous marqueront d'une façon ou d'une autre. Le jeu vaut le détour, que ce soit pour son scénario, ses démons ou son ambiance particulière. Le portage HD n'est finalement qu'une excuse pour replonger dans cet univers. Si en plus vous êtes fan de Persona, profitez-en pour découvrir l'inspiration puisée dans Shin Megami Tensei.


Image
J'ai aimé
  • Le scénario post-apocalyptique et l'ambiance générale du jeu.
  • Le système de gestion des démons et la fusion.
  • L'ajout du mode permissif (en DLC gratuit) qui rend le jeu plus accessible.
  • Un jeu avec du challenge dès la difficulté normal.
  • L'ajout du doublage japonais.
  • Un RPG tour par tour solide et efficace.
  • Pouvoir platiner Shin Megami Tensei III 16 ans plus tard.
Je n'ai pas aimé
  • Le contenu des DLC à la sortie qui devrait être dans le jeu de base.
  • La musique trop anecdotique ou en DLC.
  • L'austérité des décors.
  • Un portage HD simple.
  • L'obligation de voir les 6 fins pour le platine.
13
Je recommande ce jeu : Aux habitués des 100%, Aux fans de la série, Aux curieux

JohnBuckheart (JohnBuckheart)

375
1795
3657
9213