SBK 22

ps4

1
4
12
22
12
-

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 15/09/2022
Genre(s) : Course
Territoire(s) : FRANCE

11 joueurs possèdent ce jeu
39 trophées au total
0 trophée online
0 trophée caché

Platiné par : 4 joueurs (36 %)

100% par : 4 joueurs (36 %)


Pas de note
des joueurs

Pas de note
des platineurs

Test rédigé par Ex-Nihylo le 01-11-2022 - Modifié le 01-11-2022

Introduction

Image

Cela faisait 10 ans que le Superbike n'avait plus été officiellement représenté sur consoles, depuis SBK Générations sorti sur nos PS3 en 2012, sans que l'on sache réellement les raisons d'une telle absence. L'attente touche à sa fin avec la parution de SBK 22, que l'on va tâcher de décortiquer dans ce test.

Et c'est une fois de plus Milestone Interactive qui s'est chargé du développement, eux qui étaient déjà responsables du précédent opus de 2012. Il faut savoir que ce studio réalise également les jeux issus de la catégorie concurrente et reine de cette discipline, à savoir les Moto GP. Globalement reconnus pour leurs qualités, nous allons voir dans ce test si le studio n'a pas perdu la main 10 ans après la sortie du dernier opus.
Contenu du jeu
Le jeu ne s'appelle pas SBK 22 pour rien. Contrairement à d'autres jeux employant le nom d'une licence, ici nous trouvons d'emblée de jeu l’intégralité des pilotes, motos, écuries et les 12 circuits de la compétition qui sont liés à la licence SBK. Ainsi, si vous souhaitez faire uniquement en boucle le circuit français de Nevers Magny-Cours, libre à vous de le faire avec le pilote, le constructeur et la moto de votre choix.

Le jeu retranscrit fidèlement une course de superbike, dans la mesure où vous pouvez vivre un circuit étape par étape, bien que cela soit facultatif sauf en mode carrière et que vous pouvez directement accéder aux deux course finales si vous êtes pressé d'en découdre, celles déterminantes pour les points et donc votre classement. Ainsi, les essais libres sont disponibles pour chaque courses, les qualifications en vue d'obtenir la pole, ainsi que les 2 courses distinctes qui compteront pour le championnat.

L'implication du joueur est donc totale, surtout en mode Carrière où vous devrez tout faire, y compris gérer votre personnel ainsi que le développement de votre bécane. Un mode vous permet de créer votre propre écurie afin de la personnaliser au maximum. Heureusement, de nombreux tutos parsèment le jeu et vous aideront à être le plus efficace possible. De même, la difficulté peut être ajustée, le jeu proposant plusieurs niveaux de difficulté.

Niveau multijoueur, le jeu propose un mode en ligne permettant de rassembler jusqu'à 12 joueurs maximum via plusieurs salons, dans lesquels les règles peuvent être personnalisées. Libre à vous de choisir vos conditions de courses en créant votre propre salon, vos adversaires devront vous affronter selon vos règles, en connaissance de cause ! A noter cependant que le jeu en ligne reste la seule possibilité de jouer à plusieurs, puisqu'il n'est pas possible de joueur à deux en local, les développeurs n'ayant pas proposé cette option, ce qui est étrange vu qu'elle est proposée dans Moto GP 22...

Au final, le jeu propose bel et bien tout le contenu du championnat de superbike, décliné en 3 modes principaux, que sont le mode carrière, grand prix et contre la montre, un didacticiel et le multijoueur local et c'est à peu près tout. Le contenu plaira sans doute aux fans purs et durs du SBK, les autres trouveront le contenu sans doute un peu trop léger, surtout si on compare avec Moto GP 22 qui propose beaucoup plus de contenu et surtout le multijoueur local.
Aspect technique du jeu
La modélisation des bécanes, la reconstitution des circuits officiels ainsi que les décors sont plutôt réussis. On n'est certes pas dans les derniers retranchements de la PS4 en la matière, mais le tout est suffisamment travaillé pour permettre notre immersion dans le jeu. L'animation demeure plus que correcte, les courses sont fluides mais on peut regretter le manque de vie aux abords des pistes. La mise en scène des courses est digne des retransmissions télés, les commentaires audios en moins : il serait bon de penser à les implémenter dans le prochain opus, afin de rendre le tout plus vivant.

En parlant d'audio, la musique est plutôt discrète dans les menus du jeu, par contre les moteurs des motos ronronnent à merveille, ce qui contribue grandement à l'immersion dans les courses. Le son du bitume et des sorties de piste sont également de la partie, ainsi que les bruits de contacts, quand il y en a, entre les participants sur la piste.

Les sensations de pilotage sont plutôt bonnes, on sent que les développeurs maîtrisent déjà leur sujet via leur autre production phare, à savoir les Moto GP. Ils ne partent pas de rien et ça se ressent, cependant le système de freinage est sans doute le point le plus délicat à maîtriser, étant donné qu'il faut largement anticiper les virages en freinant bien en amont sous peine de chuter et/ou de sortir de la piste. Le gameplay s'en ressent et la frustration en tant que novice est décuplée car il faut de longues heures pour appréhender le système proposé, comme nous allons le voir dans la section ci-dessous.

A noter que durant le test, aucun lag ou bug n'a eu lieu, ni aucun soucis de sauvegardes corrompues. Les temps de chargement demeurent corrects dans l'ensemble.
Plaisir à jouer et à rejouer
Si vous êtes néophytes et que vous souhaitez une immersion rapide dans le gameplay du jeu, passez votre chemin : ce jeu est dur dur dur, et ce n'est pas rien de le dire. Il va falloir s'accrocher violemment à son guidon pour ne pas avoir envie de fracasser votre manette par terre, car même si les didacticiels sont conséquents et qu'un mode facile existe, il vous faudra plusieurs heures pour rouler sans tomber.

A moins d'être un génie, vous ne finirez pas la première piste de votre choix en étant premier, d'ailleurs il y a même de fortes chances que vous ne la finissiez pas tout court. Le problème vient de l'hyper exigence de la conduite : il faut d'abord appréhender le maniement du train arrière de votre bécane, et savoir accélérer tout en douceur pour ne pas tomber au moindre petit virage. Et cela demande du temps, beaucoup de temps, pour ne pas faire du hors piste ou simplement tomber de votre moto.

Toutefois, si vous êtes déjà habitué au genre, ou que vous avez réussi à progresser suffisamment, le jeu n'est paradoxalement pas si difficile : l'IA ne sort jamais des sentiers battus pour vous flanquer des dépassements improbables. Loin de là. Une fois la longue, voire très longue phase d'appréhension passée, vous pourrez pleinement profiter des différentes sensations que vous procurent le jeu, et les victoires finiront par s'enchaîner. Mais il faudra quand même maîtriser chaque nouvelle piste, en plus de votre bécane.

Outre sa grande difficulté d'approche, l'autre défaut du jeu reste l'absence d'un mode deux joueurs en écran splitté : faute impardonnable car les mêmes développeurs le permettent dans Moto GP 22. Un choix incompréhensible qui nuit grandement au fun promis par le jeu, surtout qu'en ligne les serveurs sont actuellement plutôt vides, il est donc difficile de profiter du jeu entre plusieurs joueurs humains.
Chasse aux trophées
Le jeu comporte 38 trophées ainsi qu'un platine. Deux trophées en or, 4 trophées en argent et 22 trophées en bronze viendront récompenser les plus téméraires d'entre nous.

Néophyte dans ce genre de jeu ? Passez immédiatement votre chemin, ce qui suit ainsi que ce platine ne sont pas pour vous.

On peut découper l'obtention des trophées en 3 catégories. La première concerne les 12 trophées de bronze correspondant à une victoire obtenue, dans n'importe quel mode, pour chaque courses présentes dans le jeu. La deuxième correspond aux trophées techniques du jeu et représente 13 trophées. Enfin, la dernière catégorie de trophées à remporter comprend tous les trophées obtenables en mode carrière uniquement, ce qui totalise 13 trophées.

On pourrait croire que rafler 12 victoires en autant de courses est une promenade de santé, qui plus est dans la difficulté la plus simple : il n'en est rien, à moins d'être vraiment rodé à ce genre de jeu. Il faudra des heures et des heures de jeu pour le néophyte ainsi que pour le joueur moyen pour obtenir sa première victoire, puisqu'il y a énormément de paramètres à prendre en compte pour y parvenir. Et dire que cette première catégorie de trophées est sans doute la plus "simple" du jeu...

La seconde catégorie de trophées comporte une série de trophées techniques, tels que (Bronze) Génie de la pole position qui est sans doute le trophée le plus abordable de cette catégorie, à (Argent) Invincible , bien moins accessible.
Notez que 4 trophées en ligne sont de la partie mais que les serveurs sont assez vides en ce moment, donc difficiles à réaliser. L'un de ces trophées, (Or) La compétition dans le sang vous demande simplement de compléter 15 courses, sans tenir compte de votre classement.

Enfin, la dernière catégorie de trophées, relative au mode Carrière, sera sans doute celle qui vous demandera le plus de temps de jeu. Le plus long consistera sans doute à amasser 1 000 000 de crédits pour obtenir (Or) As du profit , alors qu'un des plus délicats, (Or) Sur le toit du monde, consiste à atteindre 500 000 points de réputation en mode carrière. Loin d'être une mince affaire, étant donné que même en jouant en facile, et en remportant une course, on obtient à peine quelques milliers de crédits et quelques centaines de points de réputation...

Les habitués à ce genre auront sans doute moins de mal que les autres à obtenir la plupart des trophées, mais il y a réellement un gros écart entre le joueur lambda qui voudrait se faire plaisir en empochant quelques trophées et qui sera dégoûté d'avoir du mal à en obtenir ne serait-ce qu'un seul, car il devra pour cela parvenir à maîtriser le gameplay proposé, même en facile, ce qui ne s'apparente pas du tout à une véritable sinécure, loin s'en faut. La trop grande difficulté risque d'en dégoûter plus d'un, d'où l'appréciation minimale des trophées de ce jeu.

Conclusion
SBK 22 est un bon complément à Moto GP 22, conçu pour les fans les plus exigeants de superbike. Ce n'est pas un titre destiné à être mis entre toutes les mains : il faudra plusieurs heures de jeux aux néophytes, même dans la difficulté la plus faible, pour ne serait-ce que finir un circuit. Chasseurs de platines hardcores, vous serez servis ! Les autres se dirigeront sans doute vers Moto GP 22, proposant un contenu beaucoup plus riche et plus abordable à tous les niveaux, hormis son prix (le double de ce SBK !).
J'ai aimé
  • Tous les pilotes et tous les circuits sont là !
  • Un jeu exigeant conçu pour les fans de superbike.
  • Deux fois moins cher qu'un Moto GP 22...
Je n'ai pas aimé
  • Les néophytes vont rapidement jeter l'éponge...
  • Les trophées sont loin d'être à la portée de tous.
  • ... Mais beaucoup moins de contenu aussi.
12
Je recommande ce jeu : Aux acharnés, Aux spécialistes du genre, Aux chasseurs de trophées/platine difficile

Ex-Nihylo (ex-nihylo)

149
1155
1487
4068