Pyre

ps4

1
2
10
38
17
3

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 25/07/2017
Genre(s) : Action , Aventure
Territoire(s) : FRANCE

81 joueurs possèdent ce jeu
51 trophées au total
0 trophée online
13 trophées cachés

Platiné par : 31 joueurs (38 %)

100% par : 31 joueurs (38 %)


Note des joueurs :
4/5 - 3 notes

Note des platineurs :
5/5 - 2 notes

Test rédigé par Aelon le 27-11-2018 - Modifié le 27-11-2018

Introduction

La tradition menant à l'absolution

Si l'on s'attend à plus entendre parler d'un studio qui sait accumuler les bons jeux, le cas de Supergiant Games est une anomalie. A l'origine des excellents Bastion et Transistor, deux jeux à l'ambiance addictive, originale, et se démarquant du lot des jeux vidéo lors de leur sortie par leur côté atypique mais toujours réussi, le studio aurait du être attendu au tournant pour sa prochaine oeuvre.

Pourtant, la sortie de leur nouveau jeu, Pyre, s'est faite dans le silence. Comme ses aînés, Pyre propose une expérience de jeu inédite en partant d'un concept pour le moins surprenant. Le jeu ne rentre pas dans un genre de jeu précis, mais le plus proche serait un mélange de visual novel et d'aventure.

Vous y incarnez la Lectrice, une personne jetée dans les Bas-fonds pour une faute alors inconnue. Tandis que la mort vous guette, une étrange caravane se dirige vers vous. En sortent 3 silhouettes, qui décident de vous sauver, non sans arrière pensée. Car vous avez le pouvoir de lire le livre des Rites et ainsi de leur permettre de mener des rituels pour remonter dans le Commonwealth.

Contenu du jeu

Former une équipe vers la victoire finale

Il convient tout de suite de présenter le principe du jeu, atypique s'il en est. Les seules phases jouables sont les fameux rites, des duels opposant 2 équipes. Chaque équipe est composée de 3 participants qui doivent défendre leur brasier, une flamme située derrière son équipe. Le but d'un rite est d'éteindre le brasier adverse. Pour ce faire, vous devrez récupérer l'orbe, une sphère apparaissant au centre du lieu de rite, et l'envoyer dans la flamme de l'autre équipe. Afin d'envoyer l'orbe, vous pouvez soit vous jeter avec l'un de vos 3 personnages dans la flamme, soit lancer l'orbe dedans.

Si un personnage équipé de l'orbe rentre dans la flamme, il sera indisponible pour le tour suivant, c'est-à-dire que l'autre équipe est avantagée car elle se retrouve à 3 contre 2. Un brasier possède 100 points de vie, et selon le participant qui jette l'orbe dedans, vous retirerez entre 15 et 30 points par tour.

Vos personnages possèdent en outre une aura, à savoir qu'une zone autour d'eux bannit temporairement tout adversaire qui rentrerait dedans. La taille de l'aura varie selon le personnage, certains ayant une aura si petite qu'ils seront bannis par tout adversaire avec une aura de taille "normale". Pour gagner une partie, il vous faudra défendre votre brasier en attaquant l'adversaire par des projections d'aura, et aller éteindre la flamme adverse grâce à la possibilité de courir/dasher ou de sauter/voler pour éviter les auras ennemies. En effet, le porteur de l'orbe ne peut plus attaquer ni émettre d'aura, le rendant extrêmement vulnérable aux assauts ennemis.

Maintenant que les règles du jeu ont été présentées, place au contenu à proprement parler. Pyre propose deux modes de jeu distincts, le mode Campagne, jouable en solo, et le mode Versus, jouable en solo ou à deux en local.

Plus grosse portion du jeu, le mode Campagne vous met donc dans la peau de la Lectrice. L'aventure est assez linéaire, puisqu'il s'agit de devoir avancer jusqu'à l'objectif final en menant de nombreux rites sur la route. Si vous ne commencez qu'avec 3 personnages, vous pourrez progressivement en récupérer d'autres (9 personnages jouables au total) afin de constituer de nouvelles équipes.

Chaque membre de votre triumvirat possède des caractéristiques propres, liées à la Gloire (quantité de dégâts infligés au brasier adverse par tour), la vitesse de déplacement (tous les personnages sont ralentis en portant l'orbe), la Présence (détermine la taille de l'aura projetée) et l'Espoir (détermine le délai de réapparition une fois banni par l'aura d'un adversaire). De plus, chaque membre possède des attaques et des déplacements spéciaux. Certains sautent quand d'autres volent, certains projettent de l'aura devant eux sans bouger quand d'autres se déplacent durant la projection d'aura, etc.

La récupération progressive de membres du triumvirat permet ainsi de créer une équipe-type afin de gagner le plus facilement possible. Sachez toutefois que l'histoire principale vous mène à de nombreuses reprises au rite de Libération, un rite "final" qui offre un retour vers le Commonwealth pour le représentant du triumvirat vainqueur. Cela implique donc que vous perdrez définitivement un membre de votre groupe en cas de victoire, vous obligeant à vous adapter régulièrement.

Chaque rite permet en outre de gagner de l'expérience, vos personnages pouvant apprendre des compétences pour devenir plus efficaces pour attaquer ou soutenir l'équipe, tandis que vous pourrez acheter ou récupérer des talismans à équiper pour offrir des bonus passifs très intéressants (bannissement temporaire d'un adversaire plus long, projection d'aura traversant les obstacles, etc.).

En dehors des rites, le jeu est un visual novel, à savoir que vous assistez à des scénettes sans pouvoir trop interagir. Vous aurez simplement la possibilité de lire le livre des rites pour en apprendre un peu plus sur l'univers du jeu.

Le mode Campagne propose une trentaine de rites différents, la difficulté augmentant progressivement, non seulement par le niveau des adversaires et leur intelligence plus élevées, mais aussi par la diminution des membres de votre groupe qui vous pousse à redoubler d'effort.

Vous pourrez également activer des handicaps appelés les étoiles du Titan. Si vous remportez le rite avec ces étoiles, vous gagnerez plus d'expérience, mais ces 12 étoiles offrent des malus très lourds, c'est donc à vous de voir.

Enfin, le mode Versus permet d'affronter l'IA ou un autre joueur dans des rites entièrement personnalisables, à savoir que vous constituez l'équipe de votre choix (même parmi les triumvirats adverses là où seuls les Noctules étaient jouables en Campagne), sur la carte de votre choix, en activant les étoiles de Titans que vous voulez. Il s'agit plus d'un bonus conséquent et sympathique du mode Campagne que d'un vrai mode à part entière.
Note : 4/5

Aspect technique du jeu

Une ambiance originale et plaisante

Comme Bastion et Transistor avant lui, Pyre bénéficie d'une patte graphique magnifique. Mélangeant 2D et 3D avec un subtil équilibre, la modélisation de chaque personnage est vraiment réussie. La majeure partie du temps, vous ne les verrez qu'en 2D lors des séquences de dialogues, où la qualité graphique du jeu ne peut pas exprimer tout son potentiel. Ce seront les rites qui offriront un spectacle visuel somptueux. Reprenant un style très proche de ses anciens jeux, Supergiant Games parvient une nouvelle fois à convaincre sur les graphismes.

Les environnements visités sont tous très colorés, mais aussi variés et toujours liés à un Titan déchu, ornant au loin le lieu du Rite en cours. Concernant le level design, il ne varie pas en raison du contexte des Rites, mais il s'agit d'arènes circulaires qui peuvent contenir des obstacles. Les jeux de couleurs et de lumière des brasiers et des auras ou des différents participants fait plus ressembler les Rites à une danse mystique qu'à un combat cérémoniel.

Le spectacle est d'autant plus réussi que, comme d'habitude avec ces développeurs, la bande son est excellente. N'ayant plus rien à prouver après ses travaux sur Bastion et Transistor, Darren Korb, à nouveau en charge de la bande son, délivre de nouveaux morceaux mémorables. L'ambiance musicale apporte une touche de mystère et de mysticisme totalement en accord avec le style que veut se donner le jeu, sublimant ainsi l'action.

Chaque protagoniste dispose de son thème musical qui est réfléchi en fonction de son passé, chaque triumvirat a également un thème soigneusement composé, mais c'est surtout la chanson d'un Rite de Libération qui vous marquera. Avec une justification pour la faire exister dans le jeu (ce sont deux musiciens qui la chantent lors du Rite pour l'accompagner), vous pourrez réellement assister à un ballet cérémoniel qui semble étrangement plus triste que ce que vous auriez imaginé...

Le gameplay est faussement simple. En effet, vous n'aurez que peu de touches à utiliser pour contrôler un de vos participants, et le premier Rite vous demandera de vite vous acclimater à cet étrange principe de jeu. Il révélera progressivement ses subtilités à mesure que le niveau de difficulté des Rites augmentera, vos adversaires se servant eux-aussi de toutes les possibilités offertes par ce gameplay. L'IA est quant à elle très correcte, n'hésitant pas à bannir farouchement vos participants ne possédant pas l'orbe ou n'étant pas contrôlés. En effet, vous ne pouvez diriger qu'un personnage à la fois, ce qui implique de réagir vite si vous apercevez l'ennemi se diriger vers un allié sans défense.

Saluons enfin l'absence de glitch ou de bug, le jeu fonctionnant de façon irréprochable, et vous obtenez ainsi un superbe aspect technique !
Note : 5/5

Plaisir à jouer et à rejouer

Progressivement plus agréable à jouer

Partant d'un principe saugrenu, les deux premières heures de jeu peuvent perturber par le côté atypique du jeu. Mélange de visual novel et d'une sorte de basketball mystique, Pyre demande qu'on lui accorde le temps nécessaire. Et pour celles et ceux qui se donneront la peine de poursuivre, la prise en main du gameplay associé aux possibilités grandissantes (grâce à l'arrivée de nouveaux membres) offrent une très bonne expérience de jeu.

Le jeu est assez léger globalement, bien qu'il traite d'un sujet très sérieux. Volfred, l'instigateur de la renaissance du triumvirat des Noctules, cherche en effet à mener une révolution pacifique au sein du Commonwealth, mais bien que l'on pourrait s'attendre à une gravité de la part de tous les membres, l'humour et la légèreté prennent le pas, dans l'optique de vous maintenir dans un état de gaieté plutôt que de vous attrister sur le sort de vos nouveaux amis. De la même façon, une voix (également entendue par la Lectrice), narrera chaque Rite, bien souvent avec un cynisme envers les Noctules qui ne manquera pas de vous faire rire.

Par exemple, échouer à un Rite de Libération ne constitue pas un Game Over. Il n'y en a pas à vrai dire. L'échec n'est qu'une forme d'apprentissage dans le jeu. Vous aurez une fois différente selon votre réussite aux Rites de Libération, mais aussi selon les personnages libérées en cas de victoire. Il vous appartient de construire votre histoire, de réussir ou d'échouer, rien ne sera punit en fin de compte. La fin du jeu vous propose même un résumé personnalisé selon vos actions.

Si vous veniez à maîtriser le gameplay très vite et à trouver une équipe dont la synergie des membres vous rend invincible en Rites, le jeu ajoute une à une les étoiles du Titan pour vous apporter cette touche de difficulté que vous pourriez rechercher, tout en ajoutant des défis supplémentaires lors des Rites. En effet, contre un peu d'argent, un objectif facultatif sera indiqué en début de Rite, ce dernier vous offrant toujours un petit challenge (bannir 2 exilés en une projection d'aura par exemple). Sans pour autant être très difficile de base, chaque joueur y trouvera son compte grâce aux malus qui peuvent drastiquement augmenter la difficulté d'un Rite.

Concernant l'histoire, vous n'en apprendrez finalement que peu sur la vie passée de la Lectrice, probablement pour permettre à tous les joueurs de se projeter à sa place, tandis que les autres membres s'ouvriront à vous petit à petit. Vous développerez ainsi une certaine empathie pour ces exilés qui, pour certains, n'ont pas mérité leur sort. L'histoire de Pyre est également dévoilée dans le livre des Rites, mais vous n'aurez accès qu'à tous les savoirs que tard dans le jeu.

Comptez environ 10 heures pour arriver au Rite de Libération final, une durée de vie au final un peu courte, ce qui n'offre ainsi pas la note maximale à cette section, la rejouabilité n'étant hélas pas bonne du fait du retour à une difficulté très basse (et sans les étoiles de Titan qui arrivent plus tard) quand vous aurez pleinement maîtrisé le fonctionnement des Rites.

Ce sera alors le mode Versus qui pourra venir vous occuper, puisque vous pourrez faire opposer deux équipes très puissantes en réglant la difficulté qui vous sied par les étoiles. Si vous avez quelqu'un avec qui jouer, une partie peut vraiment devenir tendue du fait de la fourberie dont chacun pourra faire part. Comme pour le Contenu, le mode Versus est une très bonne expansion du mode Campagne qui apportera le challenge supplémentaire à ceux qui auront fini l'histoire.
Note : 4/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%

Un platine dans la logique du principe de Pyre

Les trophées de Pyre sont en parfaite adéquation avec ce que le jeu propose.

Il vous faudra par exemple réaliser 200 dégâts au brasier ennemi avec les 9 Noctules. Ces trophées sont très simples à réaliser, car vous aurez de très nombreux Rites à effectuer pour réaliser ces dégâts, sachant que si vous gagnez les Rites de Libération, vous aurez à changer de stratégie et d'équipe régulièrement. Mais il existe un orbe au sein de la caravane pour vous entraîner entre 2 Rites, et les dégâts effectués au brasier durant un entraînement sont comptabilisés pour ces trophées ! Ainsi, bien que les 9 trophées soient manquables (si vous ne jouez absolument pas un personnage jusqu'à la fin), la possibilité de s'entraîner rend très rapides l'obtention de ces trophées.

Il vous faudra également atteindre le niveau d'expérience maximal avec un allié, renforcer au niveau 20 un talisman, assister à 20 discussions avec les Noctules, dépenser 1.000 sols dans la boutique, ou réussir 3 défis de Gloire. Tout cela pourra très bien être réalisé naturellement, car chaque Rite apporte de l'expérience, de l'argent, et les discussions facultatives sont très faciles à repérer. Vous chercherez sans doute à en apprendre plus sur vos nouveaux amis ou à apporter du piment à un Rite en réussissant les défis de Gloire.

En dehors des actions contextuelles simples à réaliser, le vrai défi de cette liste de trophées lié au mode Campagne est celui qui vous demande de réussir un Rite avec les 12 étoiles de Titans activées ! Un véritable challenge tant la quantité de malus sera importante, vous demandant un niveau de maîtrise du gameplay irréprochable, mais à trouver la meilleure équipe selon vous. Avec un peu d'entraînement, le défi n'est pas vraiment insurmontable, mais il ajoute ce pic de difficulté que certains pourraient demander à une liste de trophées, et ce défi est accueilli à bras ouverts.

Le mode Versus dispose également de trophées, certains demandant de remporter un Rite avec une équipe bien précise liée à l'univers du jeu, tandis qu'un autre demande de remporter un Rite avec moins de 10 points restants à votre brasier. Mais comme pour le mode Campagne, il vous faudra gagner face à l'IA en difficulté maximale avec au moins 6 étoiles activées. A vous de voir si vous optez pour un vrai challenge en formant une équipe ennemie très forte... Ou si vous choisissez délibérément les exilés les plus faibles !

Petite précision pour finir : il vous faut 2 manettes pour un trophée (gagner contre un autre joueur en Versus). Vous pouvez toutefois utiliser le changement de compte avec une seule manette, mais la manipulation est très longue et franchement rébarbative. Il n'empêche que pour les joueurs n'ayant qu'une manette, sachez que le platine reste accessible malgré tout.

La liste des trophées étant globalement très bonne, ce sont les quelques trophées manquables obligeant à refaire une partie qui viennent légèrement entacher la note. A moins de consulter un guide, difficile de savoir que Jodariel et Pamitha finiront par faire équipe et devront participer ensemble à un même Rite. Ainsi, sans information extérieure, vous pourriez très bien libérer l'une des deux trop tôt et vous bloquer un trophée tout simple...
Note : 4/5

Conclusion

Nouvelle réussite de Supergiant Games, Pyre propose une expérience atypique mais très agréable à découvrir. Avec son gameplay progressivement plus technique et son ambiance enchanteresse, la difficulté modulable du jeu saura combler toutes celles et ceux qui s'y aventureront. Le platine est assez simple à obtenir, mais il demande de se renseigner sur la marche à suivre pour ne rien rater en cours de route.
Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
17
Je recommande ce jeu : Aux curieux

Aelon (Aelon77)

329
1303
3625
9940