One Piece : Odyssey

ps5

1
3
10
42
16
3

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 13/01/2023
Genre(s) : Action , Aventure, RPG
Territoire(s) : FRANCE

933 joueurs possèdent ce jeu
56 trophées au total
0 trophée online
14 trophées cachés
1 DLC

Platiné par : 326 joueurs (35 %)

100% par : 45 joueurs (5 %)


Note des joueurs :
3.6/5 - 14 notes

Note des platineurs :
3.3/5 - 6 notes

Test rédigé par Dregs le 01-02-2023 - Modifié le 12-03-2023

Introduction

Image

Annoncé comme l’un des gros jeux de ce début d’année 2023, One Piece Odyssey débarque en grande pompe ce 13 janvier sur Playstation 5 à l’occasion des 25 ans de la franchise. Développé par les studios ILCA et édité par Bandai Namco, le tout supervisé par Eiichiro Oda lui-même (l’auteur du manga), il n’est pas dur d’imaginer que le titre se veut le plus fidèle possible à l’œuvre.

C’est à bord du Sunny que l’on retrouve l’équipage de Luffy, voguant vers une ile mystérieuse dont s’échappe une étrange lumière. Alors que la bande du chapeau de paille s’étonne de la situation, les voilà pris au cœur d’une tempête qui les contraint à s’échouer sur l’île. C’est en reprenant connaissance que notre héros retrouve son bateau en train de couler, son équipage dispersé, mais surtout son chapeau disparu.

Il est grand temps de remédier à cette situation et c’est à partir de cet instant que nous voilà aux commandes de nos héros.
Contenu du jeu
Après quelques minutes de jeu et d’initiation à la prise en main du titre, vous aurez la joie de réunir enfin votre équipage. Bien évidemment, rien ne se passe comme prévu et malgré la présence de monstres hostiles à votre présence sur l’île, vous ferez rapidement la connaissance des 2 pensionnaires de celle-ci : Aldio et Lim, spécialement créés pour cet opus. Suite à un passif douloureux avec des pirates, la jeune Lim subtilise les talents des membres du chapeau de paille à l’aide de sa magie. Rapidement celle-ci se rend compte qu’elle commet une erreur et indique à nos héros que le seul moyen pour eux de retrouver leur pouvoir consiste à découvrir les mystères se cachant sur l’île.

C’est donc sur cette base que vous êtes amené à parcourir une aventure de 9 chapitres vous emmenant de l’île de Waford à Water Seven en passant par Alabasta et autres nombreux endroits bien connus des fans.

Image


Au fur et à mesure de votre progression, vous débloquerez de nouvelles aptitudes ou de nouveaux pouvoirs. Il faudra à ce titre abuser des changements de personnages afin de rapidement vous constituer un petit butin (un descriptif individuel est disponible dans la partie chasse aux trophées). Il est également important de profiter de ce que votre environnement vous propose. Avec les nombreux allers-retours que vous serez amené à effectuer, casser, couper puis ramasser les différents objets ou cubes s’avèreront très utiles. Ces derniers justement trouvent leur utilité afin d’augmenter les pouvoirs de vos héros.

En dehors de la trame principale, de nombreuses activités s’offrent à vous. Une fois Memoria débloqué, vous pourrez librement naviguer dans les différents lieux comme bon vous semble.

De nombreuses quêtes secondaires sont présentes et permettent de glaner quelques objets supplémentaires. Attention cependant, le jeu vous oblige à bien lire les conseils que les PNJ vous donnent sous peine de ne pas savoir quoi faire. C’est d’ailleurs assez agréable de voir que le titre privilégie à ce point les interactions plutôt que de vous servir la réponse sur un plateau, cliqueurs fous, vous voilà prévenus.

Image


Dans le même principe vous pourrez dénicher des contrats à honorer sur les différents tableaux de chasses présents un peu partout. Si dans un premier temps la récompense s’avère alléchante, la douille ne sera pas loin et vos talents de négociateur vous ramèneront vite sur terre. Profitez également de refaire certains événements ou plus précisément certains combats iconiques afin de débloquer des attaques combinées relativement puissantes.

Enfin, comme tout bon J-RPG qui se respecte, on retrouve la possibilité de modifier ou développer les équipements que l’on souhaite adapter à nos différents héros. Plusieurs options s’offrent à nous, soit l’on personnalise nous-même ces améliorations, soit l’IA s’en charge pour nous suivant différents aspects possibles (équilibré – attaque – défense…)
Aspect technique du jeu
L’un des plus gros points fort de ce One Piece Odyssey réside dans son approche des combats, et je ne parle pas là des équipements ou autres améliorations de caractéristiques afin de booster vos personnages, mais bien de la façon d’appréhender ceux-ci.
Il s’agit avant toute chose d’un style de combat au tour par tour où votre équipe sera constituée de 4 attaquants et de sa liste de réservistes. A tout moment, ceux-ci pourront être appelés à combattre en fonction de la nature même des ennemis sans pour autant vous faire perdre votre tour. En effet il existe 3 classes selon le principe pierre-feuille-ciseaux. Un personnage de classe force aura donc l’avantage sur la vitesse, qui aura le dessus sur la technique qui lui-même aura gain de cause sur le premier cité. A vous d’adapter votre équipe afin de rapidement réduire les espoirs de vos adversaires. En plus de choisir la constitution de votre équipe, vous avez libre choix entre fuir un combat ou décider de le laisser se dérouler en automatique (le temps de prendre une petite pause salvatrice).

Image


Pour ce qui est de nos héros, trois commandes s’offrent à vous entre Attaquer, utiliser une Compétence moyennant des points ou utiliser un Objet. Si Attaquer s’avère être la commande basique permettant au passage de régénérer vos points de compétence, les Compétences permettent notamment d’attaquer à distance, sur une ou plusieurs zones ainsi qu’un ou plusieurs ennemis. Justement à chaque début de duel, vous serez positionné suivant des zones de combat et il faudra naviguer entre celles-ci suivant vos caractéristiques. Un personnage avec de bonnes compétences à distance ou de soin, n’aura aucun intérêt à se retrouver en première ligne. De plus, vous aurez régulièrement des objectifs à remplir afin de gagner plus d’expérience comme par exemple : tuer un ennemi particulier avec Luffy ou terminer un combat avant le prochain tour.
Enfin, après avoir avancé dans le jeu et notamment dans les arcs annexes, vous débloquerez une quatrième aptitude : les attaques conjointes. Celles-ci utilisant des actions propres à un groupe de personnages se référant notamment au manga et ayant pour but d’utiliser une frappe très puissante. Il est d’ailleurs intéressant de retrouver les interactions entre nos protagonistes toujours dans le but de marquer la fidélité avec l’anime. A ce titre, inutile de forcer Sanji à combattre une femme, celui-ci étant totalement contre cette idée.

Coté gameplay, la prise en mains est relativement simple et intuitive, d’ailleurs en cas de soucis, la touche (Carre) sera là pour vous rappeler la liste des commandes. Tout comme les différents menus que vous débloquerez et découvrirez au fur et à mesure de votre avancée, pour le coup le jeu nous guide en permanence. D’ailleurs lors de l’histoire, le guidage est tellement présent que vous écarter du droit chemin vous vaudra un rappel à l’ordre.

Image


Les décors et les lieux visités, extrêmement fidèles à l’œuvre de Eiichiro Oda sont tout simplement magnifiques, le tout couplé à un jeu de couleurs et de lumière et vous obtenez un titre harmonieux. Attention toutefois, lors de vos explorations, certaines cartes sont de vastes étendues de « pas grand-chose ». En effet, vous balader dans le désert signifie croiser quelques monstres, beaucoup de sable et de montagnes, bref il porte bien son nom et malheureusement de nombreux allers-retours dans ces zones seront obligatoires.

Coté énigmes, le titre offre peu, voire pas de réel challenge et vous ne serez que rarement bloqué dans les sortes de donjons qui viendront se présenter durant votre progression. Tout comme vos adversaires qui seront soit de simples sous-fifres, soit des boss plus endurants que puissants mais avec une barre de vie sur-vitaminée. Et oui, un combat prendra 30 secondes ou 5 minutes en fonction de la nature de vos adversaires, d’autant plus qu’il ne faudra pas compter sur une IA trop développée pour vous poser de réel problème.
On pourra cependant compter sur une histoire entièrement sous-titrée en VF avec les voix originales de l’anime. De plus la qualité des répliques et encore une fois la précision par rapport à l’œuvre originale font de One Piece Odyssey un très gros prétendant au meilleur titre que la série ait proposé jusqu’à maintenant. A noter que durant mon expérience, mis à part de rares chutes de framerate, l’opus tient parfaitement la route.
Plaisir à jouer et à rejouer
Comme évoqué précédemment, One Piece Odyssey s’adresse avant tout aux fans de la franchise de par sa fidélité et son exactitude par rapport au manga. Attention cependant, toute personne n’ayant aucune connaissance en l’anime ne sera pas pour autant complétement larguée. En effet l’histoire ainsi que les différents arcs scénaristiques permettront à quiconque de suivre pleinement ce J-RPG. L’expérience sera simplement plus immersive si vous faites partie de la première catégorie.

Avant toute chose, sachez que vous pouvez passer l’ensemble des cinématiques avec un appui long sur (carre), ce qui permet de gagner un temps considérable. Néanmoins, trouvant ce procédé totalement inutile afin de profiter de l’histoire, l’ensemble des temps indiqués tient compte du visionnage de celles-ci. A ce titre il vous faudra compter un peu plus de 25 heures pour terminer l’ensemble des chapitres pour peu que vous ne vaquiez à d’autres occupations au cours de votre aventure.

Image


Vous aurez tout intérêt à fouiller un peu partout afin de réaliser les missions secondaires, des contrats de chasse à l’homme, ou tout simplement obtenir des cubes afin d’augmenter vos stats et autres équipements. C’est d’ailleurs ici que les fans verront le travail effectué, car réaliser les différents chemins annexes permettent notamment d’obtenir des attaques conjointes, fidèles au manga.

Cependant, avant d’en arriver à une totale liberté de vos mouvements il faudra toutefois avancer dans l’histoire. Normal me direz-vous, mais soyons honnête, le jeu peine un peu à se mettre en place. Si la première heure sert avant tout à poser les bases de l’histoire et la prise en mains des commandes, il faudra compter pas loin de 4 heures supplémentaires pour enfin avoir un semblant de liberté en débloquant le système de voyage rapide. Et c’est à ce moment-là que l’on profitera pleinement de l’histoire, en effet, dans les premiers temps vos camarades vous rappelleront à l’ordre si vous vous éloignez du chemin à prendre et c’est plutôt frustrant, tout en ajoutant les multiples allers–retours inutiles. Et oui ne soyez pas surpris de devoir traverser toute la ville pour récupérer un médicament, le ramener et au passage accumuler 10 min de cinématique…

Image


Il est également important de ne pas trop esquiver les combats, que ce soit pour affiner vos stratégies de combat, gagner des objets, mais surtout gagner en expérience. De ce point de vue et à titre personnel, j’ai eu beaucoup de mal à comprendre la courbe d’évolution. Autant la prise d’expérience et de niveau est plutôt rapide, autant certains paliers semblent dépendre de l’avancée dans le jeu. Pour exemple, j’ai longtemps stagné au niveau 20 et ce n’est qu’en avançant à nouveau dans l’histoire que la prise de niveau s’est ré-enchainée à un rythme plus normal.

En soit, One Piece Odyssey est un bon J-RPG, surfant sur les modèles du genre et en s’appuyant sur les formules existantes qui pour le coup s’adaptent parfaitement à l’œuvre de Eiichiro Oda. Son système de combat est relativement bien pensé et chaque défi sera à appréhender différemment. Cependant on regrettera un peu la lenteur de la mise place et le coté restrictif de l’exploration lors de certains passages de la trame principale.
Chasse aux trophées
Avec ses 51 trophées, (Platine) inclus, One Piece Odyssey se dote d’une liste plutôt conséquente. En regardant de plus près, si celle-ci semble relativement abordable, il vous faudra cependant parcourir le jeu en long, en large et en travers.

En effet, terminez l’histoire principale et vous serez gratifié de 9 trophées, soit un par chapitre. De nombreuses autres breloques s’ajouteront naturellement à votre profil pour peu que vous exploitiez tous les outils à votre disposition. Que ce soit en prouvant votre bravoure au travers de 50 puis 300 combats, ou même votre côté un peu lâche en en fuyant 3 d’entre eux.

Durant votre périple, dès que vous croiserez une tente, n’hésitez pas à prendre quelques minutes de votre temps afin de prouver vos talents culinaires, fabriquer des billes, fusionner des accessoires et finir en beauté en organisant de nombreuses fêtes.

Image


Dans le même principe, l’exploration a une part relativement importante dans cette liste. Il est nécessaire de changer régulièrement de personnage afin de profiter de chacune de leurs aptitudes. Luffy aura à cœur d’utiliser son corps élastique pour glaner des objets difficilement accessibles ou tout simplement pour se déplacer dans des zones complexes. Sanji et Nami possèdent des facultés pour dénicher des ingrédients à cuisiner ou de précieux berrys. Usopp utilise son lance pierre pour trouver des objets, notamment dans les nids en hauteur, Zoro utilise ses katanas pour ouvrir des portes en métal, Franky possède des talents dans la construction des ponts et Robin quant à elle, dévoile ses talents dans le domaine de l’archéologie.

C’est d’ailleurs dans vos nombreux allers-retours qu’il faudra être attentif pour ouvrir les nombreux coffres et plus précisément les coffres verrouillés. Il est également important de dénicher un maximum de fragments de cubes pour l’ensemble de nos héros, mais également d’ouvrir ou récupérer tout ce qui traine sur la carte pour avoir une chance de tomber sur des cubes Yaya. Rassurez-vous, bon nombre de ces actions seront réalisées naturellement, mais il est conseillé de garder cette idée dans un coin de votre tête pour éviter de perdre un nombre d’heures conséquent.

Si vous pensiez en avoir terminé, sachez qu’il vous reste encore beaucoup de choses à réaliser. Pour obtenir le (Platine) de One Piece Odyssey il est nécessaire de terminer toutes les activités annexes. Que ce soit au travers des histoires secondaires, des liens mémoriels ou encore des mises à prix, voilà encore de quoi venir rajouter quelques heures à l’opus. Heureusement, tout se déroule de manière agréable et pour peu que vous diversifiiez vos activités durant tout votre parcours, il ne sera pas nécessaire de réaliser un quelconque farm, chose qui a pour habitude de souvent entacher ce genre de jeu.

Enfin, sachez qu’une fois le jeu terminé, vous aurez accès à un ultime défi qui vous propose de combattre à nouveau les principaux ennemis du jeu. Si durant l’histoire ceux-ci étaient plutôt simples à combattre, leur puissance sera maintenant grandement boostée. Il est donc important de posséder un certain niveau mais également un équipement adapté à la situation. De plus il vous est demandé de gagner non pas une mais deux fois pour un ultime trophée (Or). Il s’agit probablement du trophée le plus complexe.
Conclusion
Vous l’aurez compris, One Piece Odyssey s’adresse avant tout aux fans de la première heure bien que les nouveaux venus ne seront pas perdus. Ceux-ci seront ravis de retrouver enfin un opus digne de ce nom, bourré de références au manga et respectant la ligne directrice de celui-ci. En même temps il était difficile d’imaginer autre chose en sachant que c’est Eiichiro Oda (l’auteur) lui-même qui a supervisé le titre.

Cependant le jeu n’est pas exempt de tout reproche et se présente comme un J-RPG assez basique. Tous les codes du genre et qui ont fait leurs preuves sont présents sans pour autant aller au-delà. Il est quand même important de souligner le système de combat simple mais innovant.
Cela dit, One Piece Odyssey se démarque de par sa fidélité au manga mais ne révolutionne pas le genre. A titre personnel je résumerai par : « jeu très agréable, mais… »
J'ai aimé
  • Les fans ne trouveront pas mieux
  • Une qualité visuelle alignée sur l'œuvre
  • Une très bonne durée de vie
  • Un système de combat bien pensé
  • L'alternance entre les personnages
Je n'ai pas aimé
  • Un bestiaire assez redondant
  • De vastes étendues assez vides
  • Les allers-retours intempestifs
16
Je recommande ce jeu : À tous, Aux spécialistes du genre, Aux fans de la série

Dregs (dregs23)

202
1031
1973
5218