Omno

ps4

1
8
9
4
17
-

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 29/07/2021
Genre(s) : Aventure
Territoire(s) : FRANCE

49 joueurs possèdent ce jeu
22 trophées au total
0 trophée online
0 trophée caché

Platiné par : 41 joueurs (84 %)

100% par : 41 joueurs (84 %)


Note des joueurs :
5/5 - 1 note

Note des platineurs :
5/5 - 1 note

Test rédigé par Flitterbloom le 04-08-2021 - Modifié le 04-08-2021

Introduction

Image

Omno

Pour la sortie d'Omno, Future Friends Games s'allie à Studio Inkyfox pour vous présenter le résultat du travail de Jonas Manke ; ce jeu indépendant a en effet été réalisé en intégralité par un seul développeur.

Parcourez un monde coloré peuplé de créatures étranges et rempli de puzzles en tout genre à l'aide de votre personnage équipé d'un simple bâton. Explorez, interagissez et découvrez l'histoire d'une civilisation oubliée.
Contenu du jeu
Un nouveau monde à explorer.

Omno est une aventure à découvrir en solo. Votre personnage arrive au milieu de ce qui semble être un marécage et il va falloir se débrouiller à partir de là. La solution ? L'exploration ! Déambulez ou suivez le chemin de cette zone tutorielle pour accéder à un monde plus vaste à découvrir, les différentes zones seront rapidement repérables, difficile de ne pas distinguer un désert d'une toundra, non ?

Des puzzles pour avancer.

Le jeu vous fera rapidement comprendre, à l'aide de l'affichage d'un pourcentage de complétion (via (triangle)), que chaque zone a ses petits secrets. Pour avancer il vous faudra réunir trois sphères lumineuses pour débloquer l'accès à la zone suivante, généralement au bout d'une phase de plateformes ou après la résolution d'un puzzle. Notez qu'il y a plus de trois sphères par zone, il y a donc peu de chances que vous ne puissiez pas progresser faute de comprendre un mécanisme ou la logique derrière un puzzle. Ces sphères sont affichées sous forme de rond lumineux sur la "carte" accessible via (triangle), vous saurez donc facilement quelle direction emprunter. Et bien que ces collectibles soient affichés sur une carte, ce n'est pas le cas des autres.

Le frisson de la découverte.

Si la complétion des zones est votre objectif (ou tout simplement le (Platine) ) il vous faudra également vous attarder sur la faune environnante et vous approcher des petites créatures qui peuplent chaque monde pour ajouter leurs données dans le journal (accesible en appuyant sur (rond)). Il vous faudra aussi rassembler les glyphes éparpillés dans chaque niveau, ils vous permettront d'ailleurs de découvrir l'histoire des batônniers, une ancienne civilisation.

Enfin, lors de votre progression vous apprendrez des nouvelles compétences. En plus de servir pour les prochains puzzles (ou trophées), difficile de ne pas préférer, par exemple, le surf (bien plus rapide !) à la course.

Avec environ 4 heures de durée de vie, Omno vous propose une aventure reposante dans un monde merveilleux, un contenu simple mais suffisant qui vous encourage à explorer l'entièreté de chaque zone.
Aspect technique du jeu
Une direction artistique digne d'une épopée.

Difficile de dire que, graphiquement, Omno plaira à tout le monde. Avec ses particularités, le résultat reste cependant des plus agréables et tout attise la curiosité ; et ça tombe bien puisque vous êtes là pour explorer ! Certaines créatures semblent, de loin, plutôt faire partie de la flore que de la faune et leurs animations sont particulièrement mignonnes.

Côté son, musiques épiques et ballades joueront à tour de rôle en fonction de vos déplacements, certaines pistes m'ont particulièrement marquée et seront un plaisir à réécouter. À cela s'ajoutent des effets sonores et plus particulièrement les petits sons émis par la faune locale, jamais désagréables et toujours en accord avec le caractère mignon des créatures, de quoi rendre le tout plus immersif.

Pas besoin de comprendre la langue de Shakespeare.

L'absence de dialogues dans le jeu nous prive de la question du doublage, qu'à cela ne tienne, il y a du texte et il est entièrement traduit en français ! Les plus jeunes et les moins à l'aise avec les langues étrangères pourront profiter du jeu et des glyphes.

Un game design bien pensé.

Malgré des zones de plus en plus grandes et l'absence d'une carte au sens strict du terme je n'ai pas eu l'occasion de me perdre dans les différentes zones. Les points d'intérêt nécessaires à votre progression sont facilement repérables une fois la "fausse-carte" obtenue en méditant à l'endroit prévu (le seul indiqué via (triangle) dès votre arrivée dans la zone) ; et dans le cas où vous seriez passé à côté d'un glyphe à collecter, vous les trouverez toujours près d'un décor repérable (des ruines, un amas de végétation, une plateforme en hauteur accessible via des plateformes...). De quoi éviter la frustration de tourner en rond pendant des heures sans jamais trop savoir où chercher.

Les puzzles sont également plutôt compréhensibles malgré l'absence d'explication textuelle, les angles de caméra et les animations vous feront comprendre ce qu'on attend de vous. S'il m'est arrivé de ne pas directement réussir à accéder à une partie du niveau, passer à autre chose pour y revenir m'a souvent permis de comprendre ce que je faisais de travers.

Si vous n'êtes pas astreint à des jeux graphiquement réalistes, il est difficile de trouver des défauts à Omno. Aucun bug rencontré, une musique entraînante et un environnement digne des contes de fées, c'est sans fausse note que ce jeu vous entraîne dans son univers.
Plaisir à jouer et à rejouer
La découverte.

J'ai beaucoup aimé parcourir le monde enchanteur d'Omno. Découvrir les créatures, résoudre les puzzles et surtout profiter du voyage. Les quelques cinématiques à dos de bête légendaire sont captivantes et pouvoir tourner ne serait-ce qu'un peu la caméra pour choisir quel angle regarder plus en détail rend le joueur d'autant plus acteur lors de ces séquences où vous ne commandez aucun déplacement. J'étais chaque fois curieuse de découvrir quelles nouveautés j'allais trouver dans la zone suivante. Quelle mécanique allais-je devoir apprivoiser, quelles créatures m'attendaient..?

J'ai particulièrement apprécié la capacité débloquée dans la toundra : la musique qui accompagne le surf, les possibilités d'interaction avec certaines créatures et une énorme sensation de liberté. Tant et si bien que j'ai terminé le jeu d'une traite, le plaisir et la curiosité s'alliant pour dépasser tout le reste.

Le défaut qui fait mal...

Si le jeu, une fois chaque zone complétée, n'offre aucune rejouabilité, la pilule un peu difficile à avaler est celle de la sélection de chapitre. Dès le premier démarrage du jeu elle se montre, bien visible sur le menu, et c'est donc sans crainte aucune que j'ai lancé ma première partie. Après tout, la sélection de chapitre me permettrait de compléter si besoin sans refaire tout le jeu. Eh bien... pas tout à fait.

Ayant eu besoin de retourner dans le premier chapitre pour compléter mon (Platine), voir une boîte de dialogue me demandant si j'acceptais de perdre ma progression pour revisiter un chapitre antérieur a été une petite douche froide. Je n'avais absolument pas envie de perdre l'accès aux chapitres suivants ou de devoir tout retraverser pour pouvoir rejoindre de nouveau un chapitre en particulier.

Si copier sa sauvegarde pour la restaurer une fois le platine tombé est une option tout à fait viable, cette désagréable surprise m'a laissé un petit goût amer sur la fin de partie, tout juste de quoi ne pas vouloir s'amuser à reproduire la manipulation chaque fois que je voudrai revisiter un chapitre par plaisir.

Le jeu se suffit à lui-même et les joueurs en quête de découverte se satisferont d'une unique partie, il est donc difficile de reprocher au jeu son absence de rejouabilité. Reste l'unique souci : devoir concéder de perdre une partie sinon toute sa sauvegarde pour revisiter un chapitre.
Chasse aux trophées
Avec une liste simple et un platine pour couronner le tout, les trophées d'Omno ont tout pour plaire.

En plus de quelques actions spécifiques comme marcher dans l'eau pendant 20 secondes ou des interactions avec certaines créatures, il vous suffira d'atteindre la fin du jeu en ayant complété à 100% chaque zone pour obtenir l'intégralité des trophées.

Ainsi la lecture des descriptions des trophées d'action spécifique et la recherche de la complétion vous garantissent l'obtention du (Platine) en une seule partie. De quoi pouvoir profiter du jeu sans le stress de manquer quelque chose malgré la triste surprise de la perte de progression via la sélection de chapitre.

Notez que la description d'un trophée d'action spécifique est erronée : (Argent) Agression limitée. Surfer sur avec un scipouin pendant 30 secondes est l'action nécessaire pour (Argent) Connexion spirituelle, le trophée dont la description n'est pas traduite. Pour obtenir (Argent) Agression limitée il vous faudra interagir avec un même roccrabe 5 fois.
Conclusion
Malgré sa courte durée, le voyage que vous propose Omno est des plus agréables. Si vous aimez explorer et/ou les histoires à double niveau de lecture, le titre est fait pour vous. Les chasseurs de trophées y trouveront également leur compte avec un platine à la clé, plutôt rapide et sans grande difficulté.
J'ai aimé
  • L'histoire
  • La bande sonore
  • La sensation de liberté lors du surf
  • Explorer et découvrir les décors et les créatures
Je n'ai pas aimé
  • Le contrôle lors du planage parfois un peu compliqué
  • La perte de données de sauvegarde lors de la sélection de chapitre
17
Je recommande ce jeu : À tous, Aux habitués des 100%, Aux curieux, Aux chasseurs de trophées/platine facile

Flitterbloom (Flitterbloom)

49
282
572
1549