Okunoka Madness

ps4

1
7
7
13
14
-

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 08/09/2020
Genre(s) : Plates-formes
Territoire(s) : FRANCE

2 joueurs possèdent ce jeu
28 trophées au total
0 trophée online
12 trophées cachés

Platiné par : 0 joueur (0 %)

100% par : 0 joueur (0 %)


Pas de note
des joueurs

Pas de note
des platineurs

Test rédigé par BRS_lefunkise12 le 11-10-2020 - Modifié le 11-10-2020

Introduction

Dans la tradition des Die and Retry, nous allons retrouver le test du jour sur Okunoka Madness ! C'est un jeu de plateforme dans lequel vous incarnez KA, un petit bonhomme bleu qui affrontera une menace appelée Os, un ennemi corrompant des esprits, ressemblant à des petit biscuits ou des bonbons, lesquels demanderont en conséquence de l'aide de KA pour sauver leur planète. Notre petite bonhomme bleu va donc sauver le monde pour les libérer les siens et affronter le mal !!!

Le jeu est développé par Caracal Games et édité par Ignition Publishing. Okunoka Madness est sorti sur PlayStation 4 le 8 septembre 2020 au prix de 15€. Le jeu vaut t-il vraiment ce prix-là ? C'est ce que nous allons voir !

Contenu du jeu

Okunoka Madness se joue uniquement en solo : aucun contenu en écran splitté ou en ligne n'est présent. En ce qui concerne les modes de jeux, comptez 2 "principaux" modes de jeux, puisque le troisième est un mode contre-la-montre. Le principe du jeu est très "simple" : vous devez évoluer dans les niveaux jusqu'à atteindre le point final, en général un esprit à libérer de l'emprise d'Os.

Tout d'abord, l'histoire principale comprend 4 mondes ayant chacun de nombreux niveaux. Au sein de ces derniers, vous pourrez trouver des tourbillons qui sont des niveaux bonus dans lesquels vous n'aurez que trois essais pour les terminer (sinon, il faudra recommencer le niveau pour de nouveau tenter votre chance). Comptez entre 5 et 7 bonnes heures de jeu pour venir à bout de l'aventure si vous n'êtes pas très à l'aise avec les jeux de plateforme, car autant vous le dire maintenant : vous allez mourir un sacré paquet de fois !

Si vous avez fini le mode histoire et que vous en demandez encore, le mode Madness est fait pour vous, mais il est considérablement plus dur que le mode histoire. En effet, le mode Madness exigera une capacité d'adaptation à toute épreuve et vos compétences seront rudement mises à l'épreuve, vous qui cherchez de la difficulté : ce mode est fait pour vous !

Enfin, genre qui se marie très bien avec l'esprit du Speedrun, l'art de finir le jeu le plus vite possible, le mode contre-la-montre sera votre mode préféré si vous adhérez à ce concept. Il ne change rien au gameplay du mode histoire, sauf que vous avez un chronomètre durant toute votre partie et pourrez comparer vos temps avec le reste des joueurs du monde entier.

Pour un petit jeu à petit prix, il y a quoi de faire ! Entre l'histoire et le mode Madness, vous pourrez passer des heures à essayer de finir les mondes encore et encore jusqu'à (peut-être) y parvenir et ressentir la satisfaction d'avoir réussi. Le contre-la-montre est une excellente addition pour les fans de record à battre et cherchant toujours plus à se perfectionner.
Note : 4/5

Aspect technique du jeu

Niveau graphisme, les niveaux sont très bons : les décors sont éclairés, joyeux et même tape-à-l'oeil. La direction artistique est franchement réussie car le rendu est magnifique, avec une vraie ambiance et un style entraînant ! Avec 20 niveaux par monde en moyenne sans compter les différents boss, chaque décor est suffisamment travaillé pour qu'on y voit clairement les différents obstacles. Le jeu reste ainsi lisible en toute circonstance, puisqu'on comprend bien où se trouvent les obstacles à passer, ce qui permet d'anticiper nos mouvements et d'avoir une meilleure approche du niveau en question. En revanche, en ce qui concerne les niveaux "tutoriel", c'est un peu plus brouillon. On y voit parfois mal les tutoriels car ils sont juste indiqués dans un carré avec une petite animation qui est parfois peu lisible. Comme indiqué précédemment, en plus d'être très beaux les environnements des niveaux sont très variés, passant de la forêt verdoyante à un monde de lave chaud et noir en passant par un désert aride sans oublier une planète extraterrestre ! Les animations sont plutôt bonnes quoiqu'un peu simplistes, et on ne les voit pas forcément toujours car notre personnage est assez petit , j'espère que vous avez une grande télé !

En ce qui concerne le côté maniabilité du jeu, le rendu est parfois mitigé , les touches sont simples à comprendre, mais la prise en mains est très compliquée. Il faut parfois appuyer sur de nombreuses touche quasiment en même temps pour avancer, ce qui rend très difficile certains passages Heureusement, le personnage répond vite et précisément aux commandes. En ce qui concerne les différents "pouvoirs" du personnage, c'est autre chose. On ne sait pas toujours quel effet est liée à une touche, et cette hésitation peut entraîner la mort très facilement. Ce n'est pas très dérangeant non plus, mais cela pourra frustrer certains joueurs.

Autre gros point positif du jeu, la musique ! Le jeu a des musiques assez différentes selon les niveaux, ces dernières vous donnant toujours le sourire, puisqu'elles sont un peu enfantines mais terriblement entraînantes. En revanche, si jamais vous êtes bloqué trop longtemps sur certains niveaux, elle seront votre pire cauchemar car elle vous resteront en tête pendant très longtemps et en deviendront purement insupportables. Enfin, si vous aimez le métal, les boss seront parfaits pour vous : durant les 4 boss du mode histoire, une bonne musique métal vous mettra la pression et dans l'ambiance !

En conclusion, Okunoka Madness a de bonnes musiques toujours plus entraînantes les unes que les autres, des graphismes enfantins et chatoyants, des contrôles satisfaisants plutôt bien pensés et des niveaux bien conçus malgré quelques erreurs dans les tutoriels.
Note : 4/5

Plaisir à jouer et à rejouer

Le plaisir à jouer (et à rejouer au passage) dépend grandement de votre habitude de ce genre de jeux et de votre tempérament. Il s'agit d'un style de jeu où il est impossible de passer un boss ou d'y trouver de l'aide : le jeu vous oblige à vous débrouiller tout seul et même à rester indéfiniment bloqué si vous n'y arrivez pas. Si vous accrochez au principe, vous allez adorer jouer encore et encore pour avoir un meilleur score et essayer de battre des records du monde. En revanche, si vous êtes un joueur occasionnel comme moi aux jeux de plateforme ou au principe des Die and Retry, le plaisir est bien plus mitigé !

Si vous arrivez au bout du mode histoire, et ce plus ou moins rapidement, le mode Madness change la donne et pourrait vous décourager très vite si l'histoire de base ne l'a pas fait avant ! Et pour le coup, si le mode Madness vous démotive, on tourne assez vite en rond. La frustration occasionnée par le fait d'être coincé encore et toujours au même endroit sans avoir l'impression de progresser en termes de compétences sera un vrai handicap pour certains. En revanche, les amateurs de défi relevé apprécieront sans aucun doute ce jeu très difficile qui cache vraiment bien son style sous ses faux airs enfantins.
Note : 3/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%

Point vraiment négatif de ce jeu qui ne sera pas une surprise pour les habitués du genre : le platine. Sous ses airs de quête abordable et très peu compliquée à première vue, c'est vraiment le contraire ! Exceptés les trophées principaux, comme terminer les différents mondes dans le mode histoire, ou récupérer les différents collectibles, le véritable frein pour les chasseurs sera l'ensemble des trophées demandant de faire le jeu en Speedrun sans mourir…

Ceux qui aiment la difficulté seront en revanche servis, mais vos nerf seront mis à rude épreuve. Vous allez devoir vous armer de patience et peut-être lancer une manette ou deux dans le mur !

Vous l'aurez deviné, il s'agit d'une tâche exigeante, presque impossible et souvent frustrante. Il faut connaître les niveaux par cœur et essayer d'être le plus concentré possible. La moindre erreur ou inattention vous oblige à redémarrer le monde depuis le début, ce qui en découragera sans aucun doute la majorité. Ces trophées sont réservés aux plus doués, patients, persévérants et calmes.

Au final, un platine qu'il ne faut surtout pas commencer à chasser sérieusement si vous n'êtes pas préparé ou motivé.
Note : 3/5

Conclusion

Pour un petit jeu, il a tout des grands ! Très joli et enfantin, la difficulté viendra vous rappeler à l'ordre ! Un mode coopération ou plus simple après la campagne aurait été un joli plus. En revanche, le platine du jeu ne s'adresse qu'aux meilleurs joueurs. Extrêmement difficile, il ne sera à la portée que des plus persévérants. Un jeu destiné aux fans du genre mais au platine réservé à l'élite. Enfin, le jeu vaut largement son petit prix, malgré quelques petits défauts, il n'y a pas grand-chose à dire. Aucun bug n'est à déplorer, ce qui parachève un très joli tableau.
Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
14
Je recommande ce jeu : Aux acharnés, Aux spécialistes du genre, Aux chasseurs de trophées/platine difficile

BRS_lefunkise12 (BRS_lefunkise12)

24
102
406
1247