Necromunda : Hired Gun

ps4

1
2
11
35
15
4

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 01/06/2021
Genre(s) : Action , FPS
Territoire(s) : FRANCE

19 joueurs possèdent ce jeu
49 trophées au total
0 trophée online
22 trophées cachés

Platiné par : 4 joueurs (21 %)

100% par : 4 joueurs (21 %)


Pas de note
des joueurs

Pas de note
des platineurs

Test rédigé par Cromwell-D le 10-06-2021 - Modifié le 01-07-2021

Introduction

Image

Choisissez vos contrats. Chassez vos cibles. Empochez la prime.

Vous incarnez un chasseur de primes et plongez dans les profondeurs de Necromunda, un monde-ruche appartenant à l'Imperium, le vaste Empire de l'Humanité au travers de la voie lactée. Vous allez plonger dans les méandres de ce qui se fait de plus crade et malfamé de Warhammer 40 000, là où l’humanité est au plus mal.

Vous serez bien accompagné et équipé : vous, vos compétences physiques hors du commun, et votre mastiff. Vous affronterez des hordes de hors-la-loi, de mutants et d’hérétiques, pour empocher maintes primes et vous faire un nom.

N’oubliez pas, l’Empereur protège, son regard se porte sur vous et sur l’Humanité qu’il surveille et accompagne dans les pires moments.
Contenu du jeu
Image
Le monde ruche de Necromunda garde bien des mystères. Ceux-ci se dévoileront par le prisme de 13 missions de campagne, toutes en solo. Ces missions de campagne ont souvent un même objectif, qui est de parcourir le niveau d’un point A à un point B, et d’éliminer tout ce qui se dressera en travers de votre chemin. Cependant, certaines missions vous demanderont de protéger un personnage, en empêchant des vagues d’ennemis de l’atteindre. Ces quelques variations de mission, mêlées à l’ambiance parfois sordide de ce monde-ruche, apporteront un vent de fraicheur à vos parties. Ces missions contiennent également des coffres, parfois très bien cachés, qu’il sera nécessaire de trouver afin de débloquer une bonne note en fin de mission. Ces coffres donneront accès à des objets et armes aléatoires, plus ou moins efficaces et rares, afin de vous aider à détruire les ennemis de l’Empereur.

Concernant l’équipement, celui-ci se compose de 19 types d'armes, sur 4 catégories (basique, pistolet, spécial et lourd), avec 3 niveaux de rareté ainsi qu’un très large panel de customisation, afin de créer l’arme parfaite à votre façon de jouer. Du petit révolver au Bolter lourd, vous trouverez chaussure à votre pied. À cela s’ajoutent des porte-bonheurs, avec des effets à incruster sur vos armes, des « archeotechnologies », donnant des effets électriques, radioactifs, de flammes etc. Ces deux catégories varient encore selon 3 degrés de rareté.

Enfin, pour décrire le gameplay, imaginez un croisement entre un Darksiders et un Doom : la dynamique « puzzle et énigmes », course sur les murs et grappin de Darksiders, mélangée avec des combats ultra-nerveux et explosifs sur fond de musique métal type Doom. Voilà ce qu’est Necromunda Hired Gun.


Image

Cependant, malgré tout ceci, quelques ombres viennent gâcher le tableau : au fur et à mesure de votre aventure, vous débloquerez des missions secondaires permettant de remplir des jauges de faction. Ces factions, très nombreuses, n’auront pas d’interaction avec vous. La seule chose à faire ici est de répéter les missions secondaires, remplir la jauge, et obtenir une récompense. Aucun dialogue avec les factions, rien. Cela aurait été sympathique de discuter avec les maisons nobles ou encore avec l'Inquisition... Ces missions secondaires se dérouleront sur les cartes visitées pendant les missions principales, sur des sections très limitées, et avec des tâches plus ou moins difficiles, et souvent répétitives et rébarbatives.

Petit élément manquant qui aurait été fort utile pour les néophytes de Warhammer, un petit codex, avec une explication du lore, des maisons nobles, des gangs, et plus généralement des ennemis n'aurait pas été de refus. Difficile d'appréhender les menaces rodant dans les bas-fonds si celles-ci ne sont pas comprises par le joueur.

Enfin, pas l’ombre d’un mode multijoueur. Cela pourra être une bonne nouvelle pour certains, et d’autres y verront un point négatif. Le gameplay du jeu est suffisamment solide pour pouvoir voir un mode multijoueur y être implanté, sans problème. À l'heure actuelle, ce n’est pas le cas. Autre souci, la personnalisation de personnage. Celle-ci est extrêmement réduite, voire ridicule. Au début du jeu, vous choisirez l’apparence de votre personnage selon une vingtaine de modèles prédéfinis, et vous ne verrez jamais votre personnage en dehors de quelques rares cinématiques en vue 3ème personne, surtout vers la fin du jeu.
Aspect technique du jeu
Image

Parlons maintenant de l’aspect graphique du jeu, ainsi que de sa technique.

Tout d’abord, sachez ceci, Necromunda Hired Gun est un jeu développé par des fans de l’univers de Warhammer 40 000, et cela se sent. L’ambiance de ce monde-ruche est crade, suintante, et glauque au possible, avec en plus de cela la propagande de l’Imperium, qui ravira les yeux des connaisseurs. De même, les références en jeu à des lieux ou des personnages, comme Cadia, l’Esprit de la Machine, les Genestealers (ou voleurs de gène...), seront fortement appréciables. Necromunda est connue comme un monde ruche labyrinthique et austère, et les développeurs ont réussi à faire transparaitre cette notion. L'IA des ennemis est suffisante, ils savent comment vous trouver et comment vous faire mal, ils ne vous laisseront pas souffler, surtout en difficulté élevée.

Côté bande-son, celle-ci colle bien à l'ambiance générale. Discrète en dehors des phases d'action, elle sera violente et froide lors des combats, rappelant Doom. De plus, le jeu dispose d'une VF de bonne facture, c'est fortement appréciable !

Pour ceux ne connaissant que peu l’univers de Warhammer, n’ayez crainte, l’ambiance oppressante de ce monde ruche réussira à vous happer, si vous passez les premières heures de jeu...

Image

Car oui, si l’ambiance est parfaitement retranscrite, de nombreux points faibles viennent ponctuer le jeu, et ceux-ci sont sur l’aspect technique. Dans un premier temps, le jeu se focalise sur 13 cartes, offrant peu de panoramas dignes d’une PS4 voir PS5, vous parcourrez encore et toujours de longs couloirs froids.

Ces couloirs seront le théâtre de vos affrontements avec de nombreux ennemis, aux modèles assez peu variés, qui lorsqu’ils apparaissent, ont la fâcheuse habitude de ralentir votre console pendant quelques secondes, venant couper le rythme du jeu. Quelques textures bavent un peu, et ce n’est pour le coup pas volontaire.

En plus de ces quelques ralentissements, quelques crashs, rares, peuvent arriver notamment en fin de chapitre V. Rien de grave, il suffit de redémarrer le jeu, mais c’est suffisamment important pour être souligné. Le bon point à souligner cependant est la réactivité des développeurs, le premier gros patch étant ayant été déployé une semaine après la sortie du jeu, et promettent encore une amélioration et une correction des bugs. À voir à l'avenir, mais c'est encourageant !
Plaisir à jouer et à rejouer
Image

Comme cela a été dit, le jeu est une suite de couloirs longs et froids, mais est-ce un frein à l'envie de jouer ? Je ne pense pas. Le gameplay extrêmement nerveux, ainsi que la multitude d’armes et loot aléatoire pourront vous motiver à répéter les missions, afin d’obtenir le personnage parfait. De même, les missions secondaires vous permettront d’amasser suffisamment d’argent pour améliorer vos augmentics. Qu’est-ce qu'un augmentic ? Il s’agit « d’implants » cybernétiques vous permettant de lancer des boules de feu, des ondes de choc, d’attirer les objets métalliques, de ralentir le temps ou encore de système de visée automatique. Toutes ces améliorations ont un coût, et finir la campagne seule ne suffira pas à tout améliorer. Et une fois fini que reste-t-il ? Et bien les augmentics de votre mastiff. Car vous n’êtes pas seul dans ce labyrinthe, votre chien de chasse vous aidera à débusquer vos adversaires avec son flair, et ira tuer autant que possible vos ennemis. Améliorez-le, vous ne le regretterez pas !
En somme, le jeu peut être très addictif, surtout si, encore une fois, vous appréciez l'univers de Warhammer 40 000.

Image

Les missions secondaires seront votre première source de revenus, mais vous serez rapidement confronté à la lassitude de la répétition des missions, surtout si vous souhaitez améliorer chaque faction au maximum. Cela a néanmoins son intérêt, chaque faction délivre une arme extrêmement rare de qualité 3 étoiles, soit les meilleures armes du jeu. Mais cela en vaut-il vraiment la peine ?

Le manque de multijoueur peut aussi réduire la durée de jeu, en fonction que vous soyez fan de ce mode de jeu. Nous aurions pu espérer des combats seul ou en équipe, de mise à mort, ou de récupération d'objets, à l'image de ce qui se fait en mission secondaire.
Chasse aux trophées
Image
Les trophées sont globalement abordables. Pour commencer, 13 missions principales, 12 trophées bronze et 1 trophée or accompagnant chacune de ces missions. Parfois, des tâches annexes cachées seront demandées dans certains chapitres, comme utiliser une arme en particulier, ou ne pas utiliser le grappin. Généralement, cela ne pose pas trop de problème pour des chasseurs de trophées aguerris.

De même, quelques tâches simples à réaliser à Martyr's End, comme améliorer vos augmentics, tirer au stand de tir, caresser votre mastiff, rien de bien compliqué.
Image
D'autres tâches sont par contre bien difficiles, notamment celle consistant à tuer 100 ennemis en marchant sur des murs. Il est nécessaire d’améliorer vos augmentics pour vous aider à viser, et chercher un endroit où les ennemis sont suffisamment faibles et faciles à tuer. De façon générale, tous les trophées nécessitant de tuer de telle ou telle façon se feront sur le chapitre I, que vous finirez par ne plus avoir envie de revoir.

De même, un trophée nécessitera la complétion de chaque mission de campagne avec une note A ou supérieure. Cela peut sembler facile, mais il sera nécessaire de parvenir au bout de chaque mission en collectant tous les coffres, et en ne mourant jamais. Pour une note supérieure, ajoutez alors des combats "stylés", comprenez enchainer des headshots, l'utilisation de combats muraux, des augmentics etc. Autrement dit : c'est compliqué, et heureusement pour nous, seule la lettre A est nécessaire. Le S est lié à un trophée, mais n'est demandé qu'une seule fois.

Image
Conclusion
Necromunda Hired Gun est un FPS de qualité, avec une direction artistique qui plaira aux fans de l’univers de Warhammer 40 000. Le gameplay nerveux vous happera sans problème, malgré un scénario peu développé. Il est cependant nécessaire de forcer un peu, surtout au début, et d’appréhender le système d’inventaire austère et les quelques soucis techniques qui viennent malheureusement gâcher un jeu avec un fort potentiel. Il est à espérer des mises à jour correctives, peut-être un mode multijoueur, et pourquoi pas un scénario supplémentaire. Dans tous les cas, nous sommes face à un des meilleurs jeux estampillé Warhammer 40 000, il faut bien le concéder. Cela change des jeux tour par tour auquel la franchise nous à habitué !
J'ai aimé
  • Une ambiance sombre et parfaite
  • Un gameplay excellent
  • Une fin présageant un possible DLC de campagne
  • Une très bonne répétitivité...
Je n'ai pas aimé
  • Des bugs et des ralentissements trop fréquents
  • Une histoire trop courte
  • ... qui frise parfois avec l'ennui
15
Je recommande ce jeu : Aux habitués des 100%, Aux fans de la série, Aux curieux

Cromwell-D (CromwellDarconn)

73
332
866
2448