Mundaun

ps4

1
9
4
5
14
-

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 16/03/2021
Genre(s) : Action , Aventure, Survival-Horror
Territoire(s) : FRANCE

4 joueurs possèdent ce jeu
19 trophées au total
0 trophée online
6 trophées cachés

Platiné par : 1 joueur (25 %)

100% par : 1 joueur (25 %)


Note des joueurs :
4/5 - 2 notes

Note des platineurs :
4/5 - 1 note

Test rédigé par ElaStickK le 28-03-2021 - Modifié le 20-04-2021


Introduction

Développé par Hidden Fields et édité par MWM Interactive, Mundaun débarque sur la plupart des supports actuels après un développement long de 7 ans. Et pour cause, l'intégralité du jeu a été développé par une seule et unique personne : Michel Ziegler. Les graphismes, la narration, la direction artistique, tout est de lui (sauf le sound design qui a été réalisé par une autre personne, mais c'est déjà beaucoup !).

Le développeur étant très attaché aux Alpes, c'est donc tout naturellement en ces lieux que notre histoire se déroulera. On y contrôle Curdin, un jeune homme venu enquêter sur la mort de son grand-père. Il découvrira rapidement que quelque chose se trame à Mundaun, et qu'on ne lui dit pas forcément toute la vérité... Arriverez-vous à percer le mystère ? Vous découvrirez le petit secret de ce village dans un jeu d'horreur/aventure, mêlé à quelques énigmes.




Contenu du jeu

Un petit conte suisse, parsemé de mythes et de légendes

Le contenu de Mundaun est très classique : un mode histoire, et c'est tout ! Cependant, celui-ci reste correctement fourni, bien que l'on reste un peu sur notre faim...

Votre aventure sera divisée en 3 zones distinctes (séparées par des temps de chargement), et vous pouvez les explorer au fur et à mesure de l'histoire. Cependant, nous ne sommes pas dans un "open world" total, car certains endroits seront bloqués au début, d'autres deviendront inaccessibles, et le jeu vous empêche de partir d'une zone précise si vous devez réaliser une quête dans cette dernière. Curdin vous rappellera gentiment qu'il faut d'abord finir telle ou telle action. On se retrouve donc face à un jeu très (trop ?) linéaire. Dans ces 3 zones, vous pourrez retrouver quelques bâtiments. La plupart d'entre eux sont utiles à l'histoire, mais les autres restent tout autant intéressants, car ils donnent des ressources et des points de sauvegarde. Notez que vous aurez accès à plusieurs moyens de transport pour vous déplacer rapidement, comme une camionnette à foin, ou une sorte de tyrolienne.

Tout au long de votre périple, vous pourrez ramasser des objets. Ces derniers peuvent être des armes pour vous défendre des ennemis, des ressources pour vous préparer des cafés, mais aussi bien sûr des objets de quête. Vous pouvez déposer des objets dans certaines maisons si votre inventaire est plein, même si personnellement cela ne m'est jamais arrivé. En plus de cela, vous aurez un petit carnet où Curdin écrira tout ce qu'il voit, et y gardera tous les indices et lettres qu'il trouvera. Très pratique et bien réalisé, il vous permettra de trouver rapidement la solution aux énigmes.

En parlant d'énigmes, le jeu en contient quelques unes, mais qui ne sont malheureusement pas bien compliquées. De manière générale, les mini-quêtes que vous donnera le jeu se font très facilement (ce qui n'est pas un mal non plus, au contraire, cela permet de faire le jeu sans prise de tête). Elles se résument bien souvent à trouver la clé d'une porte, alors que celle-ci se trouve à seulement quelques mètres de ladite porte, ou alors amener tel ou tel objet à quelqu'un, objet que vous aurez trouvé par hasard bien avant dans l'aventure, car certains objets-clés de quête existent en plusieurs exemplaires pour être sûr que vous tombiez dessus.

Concernant les ennemis, le bestiaire est maigre mais suffisant. On y retrouve des bonshommes de pailles, des apiculteurs qui lévitent, des soldats zombies, et un homme déguisé en monstre. C'est maigre, tout comme le nombre d'armes que vous aurez à votre disposition pour vous en débarrasser. Vous débuterez avec une fourche, puis vous pourrez trouver 2-3 autres armes durant votre périple (que je ne peux vous citer au risque de vous spoiler). Il est important de préciser que vous pouvez changer la difficulté des ennemis dans les options, allant de facile à difficile (le test a été réalisé en normal).

Concernant le scénario en lui-même et sans trop en dévoiler, celui-ci fonctionne plutôt bien et on l'appréciera sans trop se poser de question. Cependant et après avoir fini le jeu, on se rend compte que l'histoire est vraiment simpliste. L'intrigue est parfois brouillonne, d'autant plus qu'on se rend compte que l'univers (l'open world en lui-même) possède quelques incohérences. Rien de bien méchant, mais pourquoi par exemple suis-je le seul à m'inquiéter des hommes de paille tandis que tout le monde vit et se promène tranquillement dans la montagne (ou dort la porte ouverte ?!). On se retrouve avec une petite histoire pas trop complexe, mais qui reste tout de même sympa. Le jeu possède d'ailleurs plusieurs fins, dépendant des choix que vous ferez durant votre aventure (fins qui restent malheureusement très similaires, dommage !).

On en attendait un petit peu plus de Mundaun, car mine de rien, et même si le contenu est agréable, il n'y en a pas énormément... J'aurais personnellement aimé que l'histoire soit un peu plus développée, ou alors qu'il y ait quelques lieux en plus, ou même quelques énigmes ou interactions supplémentaires avec l'univers. Le système de stockage d'objets dans les maisons est inutile tant nous sommes peu encombrés durant l'aventure. La faible diversité des ennemis est regrettable elle aussi, car sans rentrer dans un délire de "chèvres zombies" ou autre créature improbable, il aurait sûrement été possible de trouver 1 ou 2 ennemis en plus. Malgré tout cela, le contenu présent en quantité moyenne est plutôt bon et diversifié, ce qui est un très bon point ! N'oublions pas que le jeu est proposé pour la petite somme de 17€ seulement !
Note : 3/5

Aspect technique du jeu

Une technique pauvre mais artistique

On ne va pas se mentir, Mundaun souffre d'un aspect technique plutôt faible. N'oublions pas que toute cette partie, du moins pour ce qui est du visuel, a été faite par une seule personne. Il est donc normal d'être un poil indulgent face à tout ça.

Débutons par un grand classique, les graphismes. On est sur quelque chose de très modeste, à tel point que le jeu pourrait tourner sans soucis sur une PS3 d'un certain âge. Les textures sont lisses et vraiment grossières, et les visages des personnages sont vraiment laids et semblent distordus. Chose importante à mentionner : le jeu est intégralement en noir et blanc. Vous ne verrez pas une seule couleur de tout le jeu, même dans les menus. C'est peut-être ce filtre de couleur qui, malgré des graphismes pas terribles, permet de rendre le jeu étrangement agréable visuellement. Même si l'excuse du "c'est artistique" ne justifie pas tout, je trouve personnellement que d'avoir rendu "biscornus" certains personnages renforce ce sentiment de froideur et d'angoisse qu'ils nous procurent. Pour ce qui est des environnements, certains sont vraiment vides, surtout dans la troisième zone du jeu. Un environnement un poil plus travaillé et rempli n'aurait pas été de refus.

La direction artistique quant à elle est géniale. Entre les petits dessins crayonnés par une petite fille, les bâtiments et les lieux tous plus sinistres les uns que les autres, et les ennemis vraiment bien pensés (les apiculteurs sont vraiment inquiétants), tout est parfait pour nous plonger dans l'ambiance, et même parfois nous effrayer. Le développeur et illustrateur suisse a très bien fait son travail.

Cet aspect visuel travaillé est renforcé par la musique, qui est juste parfaite ! On s'y croirait tellement l'ambiance sonore est aux petits oignons. Dans les phases plus calmes, les bruits de la nature couplés à quelques musiques suisses ou religieuses fonctionnent bien, quoique ces dernières sont peu nombreuses, notamment sur les postes radio où il est possible de changer de fréquence. Lorsque des ennemis sont proches ou que les évènements sont inquiétants, la musique s'adapte en quelque chose de plus glaçant, si bien qu'elle est plus angoissante que la situation en elle-même !

Cependant, le gameplay est d'un autre temps. Le jeu est extrêmement mou. Les déplacements sont lourds, et l'utilisation des armes et des objets est molle, ce qui ralentit énormément les quelques phases d'action du jeu. On a toujours cette sensation de lourdeur désagréable du personnage, qui pourra malheureusement en ennuyer certains. L'emplacement des touches reste cependant plutôt bien pensé. Rapide passage sur l'IA : à la fois stupide et incroyablement embêtante. En mode normal, les ennemis se contournent très facilement, et le moindre petit obstacle les empêchera de vous suivre ou de vous attaquer. Cependant, une fois que vous commencerez à vous faire toucher par des projectiles ennemis, la catastrophe commence. Je pense notamment aux abeilles et aux tas de paille qui vous ralentissent énormément et peuvent vous enchaîner rapidement.

De manière générale, l'optimisation du titre est moyenne. Dans certaines zones, c'est fluide et tout est parfait. Mais la plupart du temps, le jeu rame, fait des microfreezes, et peut même parfois crash (dans de très rares cas). Cela reste bien évidemment jouable, mais les quelques soucis de lenteur combinés à un gameplay lourd rendent parfois le jeu difficile à digérer sur quelques passages de recherche/promenade.

Dans l'ensemble, l'aspect technique de Mundaun souffre de plusieurs lacunes. Des graphismes loin d'être beaux et une optimisation douteuse font que le jeu fait pâle figure à côté des autres jeux que peut proposer une PS4 en matière de qualité visuelle. Et pourtant, malgré tous ces petits défauts, Mundaun s'apprécie. On finira même par trouver un certain charme aux quelques textures bizarres et aux visages de grands brulés qu'ont les personnages, car tout ceci renforce l'aspect sombre et creepy du jeu. Dire que cela fait partie de la direction artistique serait trop facile, mais force est de constater que ça fonctionne tout de même bien. Pour un jeu dont l'aspect visuel a été réalisé seul, il n'y a pas à dire, cela reste du bon boulot !
Note : 3/5

Plaisir à jouer et à rejouer

Une très belle aventure à découvrir

Même si le contenu est en quantité moyenne et que la technique a quelques défauts, Mundaun reste un très bon petit jeu de promenade/horreur.

Quel pied mes aïeux ! Ce sentiment de découverte lorsque vous ferez pour la première fois Mundaun est indescriptible, tant il mélange beaucoup de bonnes choses. On ressent cette joie d'avancer petit à petit dans un univers triste et glauque, qui, il faut le dire, est parfois vraiment inquiétant, surtout avec la musique, mais aussi parfois un sentiment d'angoisse, tant certains passages sont bien réussis. Un pur bonheur pour les amoureux des jeux à l'intrigue sombre, d'autant plus que l'ambiance générale du titre est folle ! On sent que tout a été misé là-dessus, et ça fonctionne particulièrement bien. J'ai été charmé !

On se fait rapidement au gameplay un peu lourd du jeu, même s'il faut avouer que celui-ci rend certains passages moins dynamiques que ce qu'ils auraient pu être (par exemple les combats). D'ailleurs, vous ne ferez que fuir vos ennemis la plupart du temps, tant il est plus simple de vous cacher que de vous battre.

La grande diversité des lieux aide beaucoup à apprécier le titre, d'autant plus qu'il ne faut pas oublier que celui-ci se termine plutôt vite. En prenant votre temps et en explorant bien tout Mundaun, sans passer les dialogues, votre première partie durera environ 4-5 h, ce qui est vraiment pas mal ! Seulement, une fois cette dernière terminée et la solution des énigmes en tête, refaire le jeu ne vous prendra pas plus de 2 h. Et d'ailleurs, rien si ce n'est les trophées ne vous demandera de relancer, dans le cas où vous en auriez loupé un en particulier. Si la magie opère bien la première fois, elle aura grandement diminué au deuxième passage....

Une superbe expérience, mais qui propose peu voir pas de rejouabilité, c'est ce que nous offre Mundaun. Il est difficile de vous transcrire exactement ce que l'on ressent la première fois que l'on fait le jeu, mais l'ambiance est tellement excellente que la seule façon pour que vous puissiez vous en rendre compte, c'est d'essayer par vous-même ! Il faut simplement vous attendre à ne faire le jeu qu'une seule fois si vous ne souhaitez pas obtenir tous les trophées, ce qui serait au passage vraiment dommage.
Note : 4/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%

Un petit platine sympathique à réaliser

Même si celui-ci ne comporte pas beaucoup de trophées, c'est typiquement le genre de platine que j'aime compléter. Il vous demandera de bien fouiller le jeu sans abuser de collectibles, il ne vous prendra pas plus d'une journée si vous vous y mettez sérieusement et vous ne vous retrouverez pas face à une grande difficulté.

Pour résumer, vous aurez des trophées liés à l'histoire et donc impossibles à manquer, mais aussi quelques trophées qui vous demanderont de fouiller un peu plus le charmant petit village de Mundaun. Vous devrez par exemple trouver une grotte secrète, gagner une course de luge, ou bien vous préparer tous les cafés trouvables dans la région (de quoi faire une bonne indigestion) !

D'autres trophées vous demanderont de finir le jeu sans mourir, ou bien sans blesser le moindre ennemi. Cela peut sembler compliqué, mais il n'en est rien, même en mode normal. Enfin, chacune des 3 fins possède son trophée. Notez qu'il n'est pas nécessaire de recommencer entièrement une partie pour toutes les faire. Charger une ancienne sauvegarde suffit.

Simple, efficace et loin d'être ennuyant, le platine de Mundaun vous permettra de découvrir ce superbe petit jeu tout en douceur, et sans pour autant vous faire rester pendant des jours sur le jeu.
Note : 4/5

Conclusion

Un bon petit jeu à ne pas rater !

Malgré un aspect esthétique et un gameplay quelque peu datés, Mundaun arrive à nous charmer facilement. On plonge très rapidement dans l'histoire et l'univers, si bien qu'on en serait presque triste de ne pas avoir plus de contenu. L'ambiance y est vraiment géniale, et tant mieux car c'est ce sur quoi le développeur a mis tout son cœur. Lui qui voulait nous faire découvrir les mythes et légendes des Alpes, c'est franchement très réussi.

Bien qu'il soit étiqueté comme jeu d'horreur aventure, on est plus face à un simulateur de randonnée avec une histoire sombre et une ambiance très mystérieuse. On ne sait jamais sur quoi l'on va tomber. Certains passages m'ont quand même fait sursauter, car certaines choses se révèlent être imprévisibles et bien pensées. On se laisse facilement emporter par le jeu, et on le finira sans trop de difficulté et avec ce plaisir de découvrir petit à petit les lieux.

Mundaun est donc une bien belle surprise ! Je vous recommande très fortement de foncer l'acheter et de l'essayer, et bien évidemment, de le platiner comme tout bon chasseur qui se respecte !
Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
14
Je recommande ce jeu : Aux spécialistes du genre, Aux curieux

ElaStickK (ilorraine2002)

87
520
1196
4050