Martha is Dead

ps5

1
6
14
2
14
3

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 24/02/2022
Genre(s) : Aventure, Indépendant
Territoire(s) : FRANCE

72 joueurs possèdent ce jeu
23 trophées au total
0 trophée online
0 trophée caché

Platiné par : 35 joueurs (49 %)

100% par : 35 joueurs (49 %)


Note des joueurs :
4.3/5 - 3 notes

Note des platineurs :
4/5 - 1 note

Test rédigé par ElaStickK le 07-03-2022 - Modifié le 27-03-2022

Introduction

Image

Sorti le 24 février 2022 sur tous les supports du moment, Martha is Dead est un jeu d'horreur qui regroupe plusieurs types du genre, à savoir le paranormal, le thriller, le gore et la psychologie. Développé par LKA et édité par Wired Productions, le jeu devait initialement sortir en 2021 puis fut repoussé jusqu'à aujourd'hui. Il sera par ailleurs malheureusement censuré sur les versions PS4 et PS5, les autres plateformes ne sont quant à elles pas affectées.

Notre histoire se déroule en 1944 en Italie, la guerre fait encore rage. Vous incarnez Giulia, la fille d'un général allemand, et vous vivez paisiblement dans une petite maison de bonne à la campagne avec votre mère, votre père et votre sœur jumelle, Martha. Un matin, en allant faire des photos près du lac non loin de votre maison, vous apercevez un cadavre gisant à la surface de ce dernier, celui de Martha. Vous devrez alors chercher qui a tué votre sœur. Est-ce la dame qui hante ce lac qui est responsable de sa mort ? C'est à vous d'enquêter...
Contenu du jeu
Un contenu honnête malgré la taille des lieux.

Le jeu n'est composé que d'un mode histoire, c'est d'ailleurs pour cela qu'au démarrage, vous n'aurez le choix qu'entre "commencer" ou "réglage" dans le menu principal. Les différents jours que vous vivrez dans le jeu sont considérés comme des chapitres, bien qu'il n'y ait pas de sélection de chapitre une fois le jeu terminé. Seules les sauvegardes manuelles et automatiques vous permettront de retourner à un moment particulier du jeu. Vous aurez tout au long du jeu des petites quêtes à réaliser, certaines étant obligatoires et d'autres secondaires. Comptez 6 à 8h pour boucler le jeu si vous prenez bien votre temps, et c'est d'ailleurs ce que je vous recommande de faire !

Vous rencontrerez durant votre partie des mini-jeux avec des marionnettes, une machine pour écrire le morse, mais surtout vous pourrez prendre des photos comme à l'époque, avec les accessoires qui vont bien avec ! Le jeu vous fera un petit cours d'histoire sur la photo à l'époque, et se veut très poussé dans le réalisme. Vous pourrez régler le contraste, le flou, l'exposition, utiliser des objectifs différents, etc. Sans oublier de tremper votre photo dans une chambre noire afin de la faire apparaître sur le papier ! À vous donc les joies de la photographie en plein air.

Tout le long du jeu, vous évoluerez toujours dans les mêmes environnements, à savoir la maison, le jardin, la forêt, le lac et le cimetière. Une carte nous montre l'entièreté des zones accessibles, et mine de rien on fait rapidement le tour de ces dernières, car si la maison propose beaucoup d'interactions avec les nombreux objets (la plupart de l'intrigue se déroule ici), les autres zones paraissent un peu vide d'interactions et d'utilité lorsqu'elles ont été visitées. Après tout, le jeu n'est pas censé être un open-world, et la taille de la carte convient suffisamment pour ce type de jeu.

Une histoire rocambolesque et un poil tordue.

Rassurez-vous, cette partie ne contient pas de spoil !

Se déroulant durant la seconde guerre mondiale, le scénario alternera entre passages concernant la guerre, intrigue sur la mort de Martha, et le reste sur les évènements étranges se déroulant au lac. Tout ceci s'entremêle bien, on ne se perd pas au milieu des nombreuses informations que nous fournit le jeu sur notre personnage, ce qui l'entoure et ce qu'il vit. Et si le scénario de base ne semble pas casser 3 pattes à un canard, vous verrez que ce dernier se complexifie petit à petit, au point qu'il est difficile de comprendre une quelconque véritable fin à l'histoire. Tout est plus ou moins flou, on imagine ce qui se passe sans pour autant être sûr que cela est vrai.

En tout cas, le jeu aura beaucoup de choses à vous raconter, chaque objet ou presque étant prétexte à un petit commentaire de Giulia nous en apprenant un peu plus sur l'histoire ou sur sa famille. On sent que l'univers a été travaillé pour ne rien laisser au hasard, et ainsi pouvoir s'attacher à certains personnages.

En résumé, un contenu plutôt correct, même si en toute franchise on restera un peu sur notre faim en ce qui concerne la diversité des environnements. La trame principale est également un peu "pressée" malgré les nombreux dialogues du jeu, c'est dommage ! Pour son petit prix de 25€ à sa sortie, cela reste cependant honnête.
Aspect technique du jeu
Une claque visuelle immersive, ou presque.

Que dire si ce n'est que le jeu est extrêmement propre visuellement, surtout en intérieur ! C'est simple, tout est beau, lisse, et très détaillé. Entre la lumière du soleil qui rentre par la fenêtre, les reflets du bois verni d'un cercueil, les mouvements de vos vêtements et de votre couette, et surtout toutes les textures des meubles et des objets en général, on peut dire que la PS5 est bien exploitée afin de nous garantir une expérience vraiment sympathique.

Les extérieurs quant à eux sont très convaincants également, mais semblent un peu moins détaillés et flous à certains endroits. Rien de bien grave bien évidemment, cela reste très agréable à l'œil. Petite déception cependant en ce qui concerne la modélisation de tout ce qui est censé être "fantomatique", et qui casse pas mal l'ambiance angoissante du jeu.

Concernant le fameux mode de censure, vous pouvez l'activer ou non, c'est à vous de voir. Ce dernier passera de lui-même 2 passages très gores, rien de plus. Si vous jouez en mode non censuré, il vous restera toujours la possibilité de passer ces mêmes scènes avec (triangle). Il y a peu de différences entre les 2 modes très sincèrement, d'autant plus qu'il restera tout de même l'essentiel des images glauques même avec censure.

La bande-son du jeu quant à elle est vraiment réussie, quoique parfois répétitive, surtout en ce qui concerne les musiques diffusées à la radio et qui constituent à 80% l'ambiance sonore de la maison et du jeu en général. Les musiques inquiétantes pour les passages de frayeur sont quant à elles efficaces. Pour ce qui est des doublages, pas de français malheureusement, mais une VO italienne plutôt convaincante, et des voix anglaises qui ne sont pas toujours parfaites mais font le travail.

Une optimisation plus que douteuse.

Là où c'est la grosse catastrophe, c'est en ce qui concerne l'optimisation du jeu en général. Si le jeu propose une fréquence d'image relativement correcte oscillant entre 30 et 60 selon le lieu, certaines textures n'apparaissent pas, et il arrive également que le jeu vous softlock (c'est-à-dire vous bloque dans le jeu sans pour autant que celui-ci se fige) ou bien même qu'il crash complètement. Pire encore, ces crashs et ces soucis de blocage se sont intensifiés avec le patch day-one du jeu, alors qu'ils étaient bien moins fréquents auparavant.

Ajoutez à cela que certains objets nécessaires pour faire certains trophées n'apparaissent pas, et vous verrez bien vite que le jeu a rapidement besoin d'un petit coup de polish afin de rendre l'expérience pleinement appréciable. Car en l'état actuel des choses, sachez que vous pouvez sans souci crash à 10 minutes d'intervalles 5 ou 6 fois d'affilée, et ce notamment quand le jeu sauvegarde. Autre fait étonnant, il m'est arrivé que la console m'affiche un message d'erreur comme quoi le jeu n'arrivait pas à sauvegarder (alors qu'il lui restait beaucoup de place sur le stockage). Il faut alors relancer le jeu pour que tout refonctionne.

Beaucoup de points décevants viennent entacher le tableau, et c'est bien regrettable ! D'un côté nous avons de superbes graphismes avec une bande-son réussie et une ambiance vraiment sympathique, mais de l'autre tout ceci est vraiment gâché à cause de tout petits bugs de rien du tout qui conduisent à des interruptions de jeu parfois intempestives et qui empêchent de prendre plaisir à jouer.
Plaisir à jouer et à rejouer
Un bon petit jeu d'horreur facile à parcourir.

Si l'on fait abstraction de tous les petits soucis de la partie technique, Martha is Dead est plutôt agréable à parcourir, et surtout son ambiance très réussie nous plonge dans les années 40 sans aucun souci. Les fans de jeu gore n'y trouveront cependant pas leur compte, car seuls quelques passages courts leurs seront proposés dans ce registre-ci. Tout ce que vous aurez à faire durant votre partie sera d'accomplir les quêtes sans forcément vous soucier du reste, car vous ne pouvez pas mourir, et que tous les évènements sont scriptés de sorte que vous ne pouvez rien rater, contrairement à ce que les quêtes et le pseudo-monde ouvert pourraient laisser paraître.

Si au début on prendra le temps de cliquer sur tout ce qu'il y a de disponible, on finira petit à petit par ne pas passer tout en revue tant certains objets donnent lieu à des tirades peu intéressantes ou utiles à l'histoire. Une fois le jeu bouclé une première fois, rien ne vous poussera à le recommencer, car sachez que les quelques choix que vous devrez faire durant l'histoire ont un impact quasi nul sur le déroulement de cette dernière. Mais en ce qui concerne votre première partie, elle sera très sympathique et vous vous prendrez tout de suite au jeu sans forcément vous en rendre compte.

Un gameplay simple, peut-être un peu trop.

Quand on parle de jeu d'horreur, on s'attend très souvent à un survival-horror. Martha is Dead n'en est absolument pas un. En effet, vous ne pourrez pas mourir et le jeu se veut relativement linéaire. Les quelques QTE ajoutés au gameplay sont inutiles en plus d'être bugués pour certains, ce qui ralentit le tout. La peur ne viendra donc pas d'une mort possible mais de l'ambiance horrifique du jeu, et même si cette dernière est réussie, elle n'est pas présente en permanence si bien que l'on oublie parfois le genre du jeu auquel on joue.

Globalement, j'ai eu la sensation que les bons passages du jeu n'ont duré que peu de temps, et que les segments un peu plus ennuyants (comme celui des marionnettes par exemple, ou bien certains dialogues) tirent sur la longueur, même s'il y a un équilibre 50/50 entre ces 2 types de phases.

Pour faire simple, et même si certains passages sont bien moins intéressants que d'autres, votre première partie de Martha is Dead sera une bonne expérience au point de rester sur sa faim. Mais une fois le jeu terminé, on le rangera bien vite dans l'étagère (dans la pile des jeux sympathiques ceci dit !).
Chasse aux trophées
Une promenade de santé à platiner

Le platine est très simple et ne vous demandera de faire le jeu qu'une seule fois, ce qui n'est vraiment pas plus mal, car il n'y a selon moi rien de pire que de refaire plusieurs fois la même histoire sans cesse. Comptez environ 4-5h si vous faites le jeu d'une traite sans trop vous attarder sur le scénario.

Au menu beaucoup de trophées de collectibles (lire des journaux, trouver tous les accessoires de l'appareil photo, prendre des photos spécifiques, etc...) qui sont simples à trouver sauf pour les photos, ces dernières ne possédant pas d'indice.

Le reste vous demandera de petites actions à certains moments du jeu (comme par exemple aider des résistants ou regonfler le pneu de votre vélo), et d'autres se débloquent naturellement. Rien de bien difficile à faire et à trouver soi-même. De plus, chaque chapitre est rejouable via vos sauvegardes automatiques, et les collectibles sont cumulables entre parties, donc rien de manquable !
Conclusion
Affichant un prix raisonnable dès sa sortie, Martha is Dead reste plutôt convaincant en matière de contenu et surtout en termes de qualité visuelle. Le jeu exploite bien les capacités de la nouvelle console de Sony, et c'est bien là son plus gros point fort. Les chasseurs de trophées seront également ravis avec un platine se terminant en une seule partie (sans rendre le jeu désagréable !).

En revanche, si vous êtes fan de survival-horror, vous serez déçu de constater que le jeu n'est finalement qu'un simulateur de promenade/jeu d'aventure. Il est également dommage qu'une grande partie de l'histoire soit finalement "normale" et que l'horreur ne soit pas aussi présente que l'on pourrait l'imaginer, mais il ne faut pas oublier que l'ambiance seconde guerre mondiale prend une place assez importante dans le jeu et qu'il est donc normal que ces 2 atmosphères cohabitent en laissant leur place à tour de rôle.

En résumé, si vous avez l'occasion de vous y essayer, allez-y, vous ne regretterez rien. Attention tout de même aux premières mises à jour du jeu, car les crashs et quelques bugs sont encore très présents, et peuvent gâcher l'expérience de jeu.
J'ai aimé
  • Visuellement très convaincant.
  • Une ambiance d'époque très bien retranscrite.
  • L'utilisation de l'appareil photo extrêmement poussée...
Je n'ai pas aimé
  • Une optimisation à revoir en ce qui concerne les crashs incessants.
  • Certains passages longs et pas très amusants.
  • ...même si l'on ne prendra finalement que les quelques photos utiles à l'histoire et rien de plus.
14
Je recommande ce jeu : Aux spécialistes du genre, Aux curieux, À un public averti

ElaStickK (ilorraine2002)

107
670
1348
4542