LEGO City Undercover

ps4

1
2
8
38
15
3

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 05/04/2017
Genre(s) : Action , Aventure
Territoire(s) : FRANCE

1295 joueurs possèdent ce jeu
49 trophées au total
0 trophée online
0 trophée caché

Platiné par : 552 joueurs (43 %)

100% par : 552 joueurs (43 %)


Note des joueurs :
4.5/5 - 27 notes

Note des platineurs :
4.4/5 - 16 notes

Test rédigé par Dregs le 05-02-2022 - Modifié le 05-03-2022

Introduction

Image

Initialement sorti sur WII U en 2013, c’est bien en avril 2017 que les développeurs de Traveller’s Tales toujours accompagnés par Warner Bros. Interactive à la distribution, décident d’étendre leur opus sur les consoles de salon et bien évidement sur PS4.
Connaissant l’intérêt que suscite la célèbre marque de jeu de construction, il est très clair que Lego City Undercover se doit de répondre aux exigences des très nombreux fans, d’autant plus qu’il s’agit cette fois d’un portage bien différent. Exit les titres références aux sagas telles que Harry Potter, Star Wars ou encore le Seigneur des Anneaux pour ne citer qu’eux. Ici vous prenez place dans l’univers le plus varié de la marque elle-même : les Lego City.

On est toutefois en droit de se demander comment les studios vont réussir à construire ce titre, sans partir d’une histoire déjà connue par les puristes ou bien même de s’affranchir d'un ou plusieurs personnages charismatiques.

Il est temps d’enfiler votre plus beau costume pour se rendre dès à présent dans la belle ville de Lego City.
Contenu du jeu
Le joueur incarne ici le célèbre Chase McCain, policier contraint de prendre du recul suite à une erreur passée et qui décide après 2 années d’absence, de revenir en ville. A peine le revoilà à Lego City, que le plus grand criminel : Rex Fury, réussi à s’échapper de prison. Celui-ci compte bien se venger de ses détracteurs et notamment de la belle Natalia Kowalski, témoin clé dans son arrestation mais également ex-petite amie de notre cher héros. Chase s’empresse de reprendre du service pour venir en aide à sa dulcinée.
Image
Si l’histoire ne sert que de façade au jeu, n’apportant pas non plus une intrigue digne des plus grands chefs-d’œuvre Hollywoodiens, on apprécie toutefois que les éditeurs aient pris le parti de développer leur propre histoire et non pas d’adapter une célèbre franchise. Quelle surprise d’ailleurs de découvrir ce grand monde ouvert qu’est la ville de Lego City ! Attention cependant, il vous faudra avancer dans l’histoire afin de débloquer entièrement la ville. C’est donc au travers de 15 chapitres que vous aurez l’occasion de découvrir les différentes facettes du jeu. Pour les joueurs ayant connu les autres jeux Lego, sachez qu’ici les niveaux possèdent une approche différente. Il vous faudra réaliser certaines missions au cours de l’histoire et les niveaux proprement dit viendront se fondre dans le déroulement de celle-ci. A tel point qu’il faudra regarder en haut de l’écran pour savoir si une jauge de « Héros de Lego City » apparait, signe que vous êtes bien dans l’un d’eux.

Comme son nom l’indique : Undercover, notre cher Chase va devoir combattre le crime sous couverture. Il enfilera à tour de rôle le costume de voleur, mineur, astronaute, pompier, agriculteur ou personnel de chantier et c’est donc au cours des missions que vous aurez l’occasion d’apprendre toutes les particularités de ces métiers.

On retrouve comme toujours l’humour qui fait la réputation des différents opus et les plus cinéphiles trouveront de nombreuses références à tout un tas de films, que ça soit dans le nom des niveaux ou plus simplement dans les répliques des différents protagonistes. A côté de ça, l’histoire est quant à elle plus destinée à un public jeune, de quoi contenter toute la famille.

L’aventure possède un très bon goût de GTA’s like et cette tournure prise est grandement appréciable. La carte reste très fluide et vous aurez toujours quelque chose à faire au fur et à mesure que vous débloquerez de nouveaux métiers. Avec pas moins de 450 briques dorées, 40 briques rouges, 65 supers constructions et une quantité dantesque de jetons personnages et véhicules à débloquer, le contenu est une nouvelle fois à la hauteur des jeux proposés par la franchise.

Enfin n’oublions pas que le jeu s’adresse aux plus grands comme aux plus petits et la difficulté est donc en rapport, inutile de chercher ici un quelconque défi insurmontable, c’est bien le plaisir qui prime. Une fois encore vous aurez la possibilité de jouer à deux joueurs sur écran splitté et cette fonctionnalité n’est pas pour nous déplaire. Que ça soit pour un moment convivial parent / enfant ou pour se partager la tâche dans la récolte du 100%, le plaisir est une nouvelle fois de mise.
Aspect technique du jeu
Il est impératif de signaler qu’à l’heure où j’écris ces lignes, le jeu possède déjà son lot de mises à jour et nombre de bugs ont sûrement eu leur correction. Mais qu’importe, si vous lisez celles-ci c’est probablement que vous souhaitez lancer le jeu prochainement.

Une nouvelle fois nous retrouvons l’univers Lego dans toute sa splendeur ! S’il est évident que casser des briques et explorer les environs sera votre passe-temps favori, sachez que vous le ferez dans un lieu vaste et coloré. S’il va sans dire que parcourir la ville de Lego City est des plus agréable, vous noterez surtout la représentation très américaine de celle-ci. Alternant son bord de mer avec manèges, ses parcs exempts de vacarme citadin, son quartier italien, son Chinatown jusqu’à son centre d’affaires aux immenses buildings. Comme évoqué précédemment, il vous faudra au préalable débloquer toute la carte au gré de l’histoire et c’est bien là que l’approche à la GTA version Lego est indéniable, à la différence que vous êtes là pour faire le bien… ou presque.
Image
Une fois que l’on a pris conscience de la gaieté de l’univers que nous parcourons et je tiens à rappeler que nous sommes dans un jeu Lego, il est évident que tout ce qui vous entoure est en rapport avec la célèbre brique. L’immersion se fait d’autant plus grâce à l’humour caractéristique de la franchise bien que certaines cinématiques nous semblent interminables à l’image du début du jeu. L’ambiance sonore complète à merveille cet esprit incorporant répliques des personnages environnants, des bruits d’animaux mais surtout de l’environnement sonore d’une grande ville. Sirènes de police, des pompiers, klaxons et autres pales d’hélicoptères seront bien présents en fonction du type de véhicule sélectionné.

Pour ce qui est du gameplay, on ne change pas là la mécanique de la franchise. Les actions sont plutôt simples, mais chaque touche est exploitée. Ici même les flèches trouveront leur utilité avec l’incorporation de l’appareil photo, du scanner et du téléphone. Encore une fois le jeu se rend fluide grâce aux changements de personnages à l’aide de (L1) ou (R1). Enfin la conduite des véhicules reste plus ou moins fluide en fonction de celui que vous avez.

Cependant, et malgré les mises à jour déjà effectuées, on rencontre toujours certains bugs plus ou moins contraignants. Allant de votre personnage lévitant au-dessus de la route ou lorsque celui-ci se coince entre 2 éléments du décor vous obligeant à bouger durant de longues secondes en espérant vous décoincer. Sans parler des crashs que vous risquez de subir même si ceux-ci sont plutôt rares, certains retours parlent de sauvegardes corrompues…
Plaisir à jouer et à rejouer
S’il est évident que l’histoire n'est pas la plus marquante de tous les jeux proposés par la franchise, celle-ci reste toutefois relativement fluide et il vous sera plus facile de la continuer sans avoir à s’éparpiller dans les différentes quêtes annexes comme ce peut être le cas avec d’autres opus. Si vous décidez de vous consacrer pleinement à celle-ci, vous débloquerez rapidement de nouveaux métiers et donc de nouvelles possibilités vous permettant ainsi de découvrir la ville plus sereinement. Comptez toutefois une bonne dizaine d’heures pour terminer l’histoire principale sans vous disperser.

S’il est indéniable que la nouvelle appréhension de cet opus à la GTA est un des gros points forts, on regrettera le manque d’identification aux personnages. J’entends par là qu’en dehors des différentes versions de Chase, seule une dizaine de personnages interviendront dans l’histoire. Qui plus est ceux-ci ne posséderont pas (ou peu) de capacités utiles à la complétion du 100% en dehors de notre ennemi ultime Rex Fury. Eh oui, malgré un nombre conséquent de personnages à débloquer, seul Chase et Rex semblent être voués à constituer votre squad. Attention je ne dis pas que les autres personnages ne servent à rien, mais pourquoi sélectionner le personnage « paysan » quand on peut prendre la version de Chase avec lequel nous avons pu avoir des interactions durant l’histoire.
Image
En dehors de cette partie anecdotique, il faut noter le travail effectué au niveau des quêtes annexes, exit les personnages vous demandant tel ou tel objet incitant à parcourir 3 fois le quartier pour une malheureuse brique jaune. Maintenant il s’agit de défis par classe de profession. Généralement vous trouverez beaucoup d’objectifs au sein d’une même zone, évitant ainsi de trop nombreux allers-retours et rendant ceux-ci plus agréables et fluides.

Mention spéciale pour les défis demandant de peindre des objets de la bonne couleur, dépêchez-vous de récupérer la brique rouge en rapport afin d’éviter des heures de recherches afin de tomber sur la couleur utile sous peine de vous dégouter de cette partie ô combien conséquente.

Rassurez-vous, la fluidité de ces défis couplée au côté agréable de Lego City rendront le 100% du jeu beaucoup moins rébarbatif. Si les adeptes de la franchise devront prendre en main le scanner qui remplace les traditionnelles flèches indiquant l’emplacement des objets bonus, on se rend rapidement compte que cet aspect colle parfaitement à l’univers.
Lego City Undercover se rapproche encore plus de la version physique des sets proposés par la célèbre marque, permettant ainsi de s'aligner un peu plus de l’univers créatif des petits comme des plus grands.
Chasse aux trophées
Si vous êtes un habitué de la franchise, cette section n’aura que peu de secrets pour vous, pour les autres sachez que le (Platine) de Lego City Undercover se résume parfaitement dans le descriptif d’un de ses trophées : Finir le jeu à 100%.

Rassurez-vous, il s’agit d’un jeu tout public et n’ayant qu’un seul niveau de difficulté, obtenir celui-ci ne sera qu’une simple formalité pour peu que vous décidiez d’y accorder le temps nécessaire. En effet, partez du principe que finir l’histoire principale prend une quinzaine d’heures et correspond à environ 20% de la complétion. D’ailleurs, chaque chapitre apporte son lot de (Bronze) et le quinzième viendra conclure votre aventure avec un (Argent) .
Image
Il vous faudra alors obtenir tous les personnages utiles afin de débloquer tout ce que le jeu offre en défis. Ça tombe bien, il ne vous manquera que le jeton personnage de Rex Fury qui s’obtient dans le dernier niveau afin de compléter votre équipe. A partir de là, empressez-vous de récupérer les briques rouges afin de vous apporter une aide bienvenue dans le but de cibler tous les lieux et objets nécessaires au 100%. Justement, au fur et à mesure que vous terminez une série de défis, vous serez gratifiés d’un trophée. Et entre les défis de classe tel que ouvrier, paysan, pompier… ce n’est pas moins de 10 trophées qui viendront remplir votre palmarès.

Enfin, comme tout bon jeu Lego, quelques actions annexes seront à effectuer afin de récolter votre précieux sésame. La plupart permettant de profiter de ce que la belle ville de Lego City peut vous offrir. N’hésitez donc pas à grimper sur le toit d’une voiture pour surfer dessus durant un certain temps, ou encore sélectionner votre super méchant pour aller faire un petit tour de tondeuse. Profitez également de votre escapade en ville pour faire un petit tour dans la boutique Lego ou pour exercer vos talents de chauffeur de Taxi.

Bref vous l’aurez compris, le contenu en vue du (Platine) est tout simplement énorme, cependant il vous faudra apprécier la chasse aux collectibles, qui plus est en répétant souvent les mêmes actions. Heureusement la possibilité de se partager la tâche en jouant à deux joueurs est un vrai plus est apportera un peu plus de fun à votre chasse. Comptez néanmoins pas loin d’une cinquantaine d’heures pour en venir à bout.
Conclusion
Bien que différent de par son approche et son histoire spécialement adaptée à l’opus, Lego City Undercover maintient une nouvelle fois le plaisir éprouvé par les fans. S’il ne révolutionne pas le genre, la prise en mains reste agréable et surtout très fluide. On se laisse facilement prendre au jeu des 100% et le titre s’adapte plus que jamais à un large public au vue des nombreuses activités disponible. On regrettera simplement de ne pas pouvoir s’identifier à plus de personnages ainsi que des temps de chargement relativement longs.
J'ai aimé
  • Le coté GTA version Lego.
  • La fluidité de l'histoire.
  • Durée de vie et contenu élevés.
  • L'humour et les références toujours présents.
Je n'ai pas aimé
  • Le manque de personnages vraiment charismatiques.
  • Pas de réelle difficulté.
15
Je recommande ce jeu : À tous, Aux enfants, Aux fans de la série

Dregs (dregs23)

160
793
1627
4362