A Juggler's Tale

ps4

0
3
15
15
2

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 29/09/2021
Genre(s) : Réflexion
Territoire(s) : FRANCE

7 joueurs possèdent ce jeu
18 trophées au total
0 trophée online
3 trophées cachés

100% par : 4 joueurs (57 %)


Pas de note
des joueurs

Pas de note
des 100%

Test rédigé par Flitterbloom le 06-10-2021 - Modifié le 06-10-2021

Introduction

Image

Le 29 Septembre 2021, Mixtvision et les développeurs du studio allemand kaleidoscube vous proposent de découvrir A Juggler's Tale, que l'on pourrait traduire par Le Conte d'une Jongleuse.

Dans ce jeu à défilement horizontal en 3D vous incarnerez Abby, une petite fille artiste de cirque qui, une fois son numéro finit, se retrouve enfermée dans une cage. Sous la forme d'un théâtre de marionnettes, Jack, notre conteur, vous accompagne dans la quête de liberté qu'entreprend notre petite jongleuse.

Évidemment, tout ne se passera pas comme prévu pour Abby. Prête à braver tous les dangers, elle n'attend que votre aide pour traverser un monde tantôt enchanteur et coloré, tantôt ravagé par la guerre. Entre plateformes et puzzles, notre petite marionnette ne pourra s'en sortir seule. Prêt à tirer les ficelles ?
Contenu du jeu
Une histoire à explorer...

A Juggler's Tale est une aventure à jouer en solo où l'on vous invite à guider Abby vers la liberté qu'elle convoite tant, loin de sa cage du cirque. Pas de choix de mode ou de difficulté ici, commencer une partie vous conduira sur les traces d'Abby. Comptez 2 à 3 heures pour découvrir les 5 actes qui composent le jeu.

... et des ficelles à tirer.

Ce qui fait la particularité du titre, c'est l'aspect "théâtre de marionnettes" via lequel le conte de notre petite jongleuse vous est proposé. Outre les mouvements un peu désarticulés des personnages, vous remarquerez vite la présence des ficelles qui soutiennent Abby ; et si vous n'y faites pas attention, votre quête et Jack (le conteur qui vous accompagne en voix off) les pointeront du doigt bien assez tôt. Tantôt à votre avantage, lorsque le conteur vous aide, tantôt dérangeantes, les ficelles d'Abby et des autres personnages vous obligent à jouer en vous adaptant à leur présence. Qu'elles vous bloquent ou qu'elles vous permettent d'échapper à des bandits, le gameplay est très centré sur cette particularité, rendant l'expérience inhabituelle.
Aspect technique du jeu
Une direction artistique gracile.

Bien sûr, l'aspect polygonal et claudicant des personnages ne ravira pas tout le monde ; pour autant, il est difficile de ne pas trouver le jeu joli. Les décors notamment sont variés et agréables à l’œil. Le passage dans les champs est probablement mon préféré, ses couleurs automnales vous invitent à les contempler, à prendre le temps de profiter de l'image. D'autres environnements comme la forêt se veulent plus effrayants et y parviennent malgré un univers enfantin, les toiles d'araignées vous laissant un gros indice sur ce qui vous attend parmi les arbres ; les arachnophobes passeront d'ailleurs probablement leur chemin...

Côté son, si le plus marquant sera la chanson des bandits, la musique qui vous accompagne tout du long n'est pas en reste. Sans se rendre trop remarquable, la bande sonore est agréable à l'oreille et toujours bien adaptée à la situation. De la musique digne de ce qu'on pourrait entendre pour illustrer les bouffonneries d'un fou du roi dans la taverne de la cinématique d'introduction à des ambiances plus oppressantes, rythmées, lors des mésaventures d'Abby, la bande son ne dénote jamais sans pour autant prendre le dessus. Une addition qui se fait discrète mais réussie !

Un gameplay centré sur les fils.

Comme je le disais dans le paragraphe précédent, l'aspect visuel et les mouvements des personnages renforcent énormément la notion de pantins et marionnettes qui fait la particularité de A Juggler's Tale. À cela s'ajoutent les spécificités liées aux fils qui, comme Jack le dit si bien, soutiennent mais aussi retiennent les personnages ; puzzles et phases de plates-formes tourneront autour de ces fils et il vous faudra apprendre à jouer avec ces derniers pour aider Abby dans son périple.

Des actes bien découpés...

Les chasseurs en particulier seront ravis de ce point : avec A Juggler's Tale pas besoin de retraverser tout un acte pour rejouer un passage précis de l'histoire ! Chaque tableau est accessible via la sélection de chapitre, de quoi revisiter vos passages préférés sans devoir refaire le jeu en entier.
Note : Ayant pu tester le jeu avant la sortie du patch day one, j'ai rencontré quelques bugs qui, on peut l'espérer, seront probablement réglés lors de la sortie du jeu. Dans le cas contraire, recharger le début du tableau évite de perdre trop de temps, de quoi apprécier encore plus cette découpe !

... et un bon point pour l'accessibilité !

Je suis de ces joueurs qui aiment bien jeter un œil aux options avant de lancer une partie, et y voir la possibilité de changer la couleur qui indique que vous pouvez interagir avec un objet a été une excellente surprise ! Je n'ai personnellement pas ce besoin, mais difficile de nier que voir que les développeurs font des efforts pour rendre leur jeu le plus accessible possible au plus grand nombre fait toujours plaisir !
Plaisir à jouer et à rejouer
Un nouveau conte à découvrir.

J'ai apprécié lire et écouter l'histoire de A Juggler's Tale. Si certains personnages sont clichés (Abby est une vraie tête brûlée !) on n'en apprécie pas moins découvrir leur univers de plus en plus en profondeur. Il m'est difficile de décrire mon expérience avec précision sans vous spoiler, et ce serait bien dommage de vous priver de la découverte de l'histoire de ces petits pantins ! Ce qui peut être une bonne expérience pour un enfant se révélera sous un jour nouveau à travers les yeux d'un adulte : on peut clairement parler de deux niveaux de lecture. Sous les traits d'un platformer mignon des sujets plus sérieux peuvent être perçus, après tout la liberté n'est pas un thème simple. J'ai particulièrement apprécié le développement de Jack qui évolue, se dévoile, en n'apparaissant jamais qu'à travers la voix off au fur et à mesure des (més)aventures d'Abby.

Malheureusement, pas que du plaisir...

C'est maintenant que je fais part de mes petites doléances. J'ai eu la malchance de rencontrer quelques bugs. Je me suis, par exemple, retrouvée bloquée sur un tas de caillou, incapable d'en bouger. Heureusement rien de dramatique : les actes étant divisés en de nombreuses petites parties, on ne perd pas beaucoup de progression et on reprendre là où on en était, en changeant de méthode cette fois ! Ma seule réelle source de frustration, je l'ai rencontrée lors de l'acte III. Lors du passage du festival, j'ai eu beaucoup de mal à comprendre comment passer la phase de furtivité contre les bandits, l'absence des marquages omniprésents pour guider le joueur sur ce passage s'est grandement fait ressentir, mais après tout, il est possible que je me reposais trop sur cet assistanat. Le problème étant que, sans trop savoir comment, j'ai réussi à dépasser le point de contrôle sans réussir à résoudre ce passage. Résultat, ma pauvre Abby s'est fait (de nouveau !) attraper par les bandits et une fois le niveau de nouveau chargé l'action liée à la résolution s'est déclenchée tout seule (me dévoilant, au passage, la méthode à employer). Une fois encore, rien de tragique, mais une petite frustration sur ce passage qui aurait pu bénéficier des même indications que les autres puzzles.

User et abuser des options d'accessibilité...

Il était important pour moi de relever la présence d'option d'accessibilité dans A Juggler's Tale ! Vous pourrez ainsi choisir parmi trois options si vous avez des difficultés à percevoir certaines couleurs. Force est de constater que c'est une option bien pratique... même lorsque (ce qui est mon cas) vous ne souffrez pas de daltonisme. La couleur par défaut étant le rouge, dans certains environnements il est compliqué de comprendre avec quels objets vous pouvez interagir ou non tant ils se fondent dans le décor (des briques rouges, par exemple). De quoi tourner en rond avant d'enfin comprendre ce que le jeu attend de vous, quitte à changer la couleur via les options en cours de partie.

... et un texte qu'on continue de faire rimer.

Ce sera sûrement un détail pour beaucoup, mais je suis toujours plutôt attentive aux efforts de traduction, et A Juggler's Tale ne fait pas dans la demi-mesure : outre la traduction en français (entre autres) rendant l'histoire compréhensible pour le plus grand nombre, l'effort est soutenu par le fait que le texte traduit continue de rimer. Il aurait été dommage d'avoir une traduction littérale et de perdre la poésie du récit !
Chasse aux trophées
En ligne droite !

Pas de platine pour A Juggler's Tale, mais un 100% accessible et sans prise de tête. Une petite liste composée exclusivement de 15 trophées (Bronze) et 3 (Argent) ; vous serez récompensé lors de votre progression dans l'histoire, chaque fois que vous atteindrez la fin d'un acte. Vous obtiendrez tous les autres trophées via des actions spécifiques en interagissant avec le décor ou en enquiquinant vos ennemis, par exemple. D'ailleurs, les descriptifs des trophées vous permettent, pour la plupart, aisément de savoir ce qu'on attend de vous et à quel moment.

Un p'tit coup d'patte ?

Un seul trophée vous obligera à utiliser la sélection de chapitre, en fonction de si vous avez décidé de sauver le loup ou non lors de l'acte II puisque les deux choix débloquent un (Bronze) différent. Les actes étant divisés en tableau dans la sélection des chapitres, vous n'aurez pas besoin de traverser une grosse partie du jeu avant d'atteindre à nouveau l'animal, ce que tout chasseur de trophées appréciera !
Conclusion
Avec une direction artistique qui en ravira plus d'un, A Juggler's Tale vous invite à découvrir une histoire courte mais agréable. Son gameplay et ses puzzles basés sur l'univers d'un "théâtre de marionnettes" avec les avantages et les désavantages qu'impliquent les fils des personnages permettent au titre de sortir du lot.

Les amateurs de side-scrollers comme Limbo ou Little Nightmares trouveront sûrement leur bonheur via ce titre. Avec ses quelques petits trophées simples en deux heures mais pas de platine, pas sûr que les chasseurs soient tentés. Les joueurs avides d'une nouvelle histoire à découvrir, de leur côté, peuvent se lancer dans l'univers de A Juggler's Tale sans crainte.
J'ai aimé
  • La patte graphique
  • L'histoire, contée en rimes et le doublage anglais
  • Les sous-titres en français qui gardent un texte en rimes
  • L'aspect « théâtre de marionnettes » qui donne sa particularité au titre
  • Les options d'accessibilités liées à la perception des couleurs
Je n'ai pas aimé
  • De rares passages de puzzle peu clairs
  • Des bugs peu gênants mais frustrants
  • Un jeu un peu court
15
Je recommande ce jeu : Aux habitués des 100%, Aux curieux, Aux chasseurs de trophées/platine facile

Flitterbloom (Flitterbloom)

48
265
544
1473