Jak and Daxter : The Precursor Legacy

ps4

1
4
12
22
14
2

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 23/08/2017
Genre(s) : Action , Plates-formes
Territoire(s) : FRANCE

2409 joueurs possèdent ce jeu
39 trophées au total
0 trophée online
0 trophée caché

Platiné par : 1440 joueurs (60 %)

100% par : 1440 joueurs (60 %)


Note des joueurs :
4.2/5 - 42 notes

Note des platineurs :
4.3/5 - 34 notes

Test rédigé par PitiitPoulet le 10-12-2021 - Modifié le 03-01-2022

Introduction

Image

Jak and Daxter The Precursor Legacy, est arrivé chez nous le 7 Décembre 2001 sur nos Playstation 2 et deviendra une trilogie culte plus tard.
C’est le Studio Naughty Dog, à qui nous devons les premiers Crash Bandicoot sortis sur la PSONE, qui est aux commandes de ce jeu. Fort de son succès la série fera son retour sur Playstation 3 et PSVITA appelé Jak and Daxter The Trilogy. Le jeu sortira sur Playstation 4 le 27 Août 2017 et reviendra encore plus tard le 6 Décembre 2017 dans un pack comprenant tous les jeux principaux de la série. Alors est-ce que ce hit de l’époque vaut-il encore le coup d'être repris sur nos consoles d’aujourd’hui ? On va le découvrir ensemble.
Contenu du jeu
Vous incarnez Jak accompagné de son ami Daxter, deux habitants du village des sables. Ils décident d'aller sur l'île de la brume, malgré que le Sage Vert Samos Hagaï qui est le chef du village leur ait déconseillé d'y aller. Sur place, ils se retrouvent à épier un groupe de Lurkers (ennemis qu'on va croiser le plus souvent dans le jeu). Repérés par l'ennemi, ils prennent la fuite. En tentant de s'échapper, Daxter tombe dans une cuve d'Eco Noire, la substance la plus maléfique du jeu, et se transforme en une chimère qui ressemble à une belette et une loutre.

De retour chez eux, Samos les informe que seul le sage Gol Acheron est capable de rendre la forme originelle de Daxter. Le seul problème, le sage vit tout au nord du village et les portails de téléportation qui permettent de voyager dans le jeu sont bloqués. C'est le début d'une longue et difficile route pour Jak, pour redonner la forme originelle à son meilleur ami. Notre cher Jak va devoir aller parler aux habitants dans chaque niveau, afin de résoudre des quêtes, récolter des orbes précurseurs, et traverser le canyon de feu pour découvrir d’autres mondes. Sautez de plateforme en plateforme avec un oiseau, dans des niveaux variés aussi bien colorés qu’un dessin animé.

On commence par aller au Rocher du Geyser sur ordre de Samos. Dans ce niveau didacticiel, on va découvrir les fonctionnalités du jeu. À travers nos déplacements, Jak peut effectuer le double saut, donner des coups de poing ou faire la toupie, mouvement emblématique de la série Crash Bandicoot. Jak peut également rouler, ramper et nager malgré que les mers soient dangereuses par la présence de poissons bien voraces. Le sage Samos, à travers son moyen de communication, nous fait comprendre qu'il faudra récupérer les Orbes précurseurs, qui est la monnaie courante du jeu, pour les échanger avec les différents personnages pour obtenir des Piles d'énergie. Ces Piles en question vont vous permettre de débloquer le moyen d'avancer dans le jeu (ex : alimenter le Zoomer Anti-grav). Si vous obtenez les 101 Piles d'énergie, vous débloquez une scène de fin cachée après votre aventure. Vous serez épaulé par Keira, la fille de Samos. Elle sera là pour vous donner des conseils pendant votre partie.

Un scénario plutôt classique, mais ce qui distingue ce premier épisode, c'est son ambiance en elle-même. On apprécie encore l'univers coloré et l'ambiance dessin animé du titre. Les plus curieux remarqueront la référence de Daxter à un grand film de chez Disney.

Dans la première partie de cette aventure, vous devrez parler avec les différents habitants, qui vous demanderont de remplir une ou plusieurs quêtes bien à eux. Par exemple, échanger 90 Orbes précurseurs contre une Pile d'énergie, réaliser une action spécifique pour recevoir une autre Pile d'énergie. Une fois que vous en aurez cumulé un certain nombre, vous débloquerez le moyen d'accéder à une nouvelle zone du jeu.

Dans la seconde partie, vous aurez à débloquer les portails de téléportation, qui en remplissant les différentes quêtes vous permettront de revenir au début du jeu pour aller remplir les objectifs restants si vous vous lancez dans le 100%. Le chemin que vont suivre nos héros ne sera pas de tout repos : vous irez à la Plage Sentinelle, vous devrez retourner sur l'île de la brume, explorer la jungle interdite, etc. Vous irez aussi bien dans un cratère volcanique et profiterez de la neige éternelle dans les montagnes enneigées.

Mais la question que je me suis posée et cela a dû vous traverser l'esprit aussi : est-ce que la licence Jak and Daxter aurait pu avoir droit à son remake ? Nous avons eu les remakes des trois premiers Crash Bandicoot, de Spyro the Dragon, de Shadow of the Colossus, de Resident Evil ou encore de Ratchet and Clank premier du nom. En 2012, Jak and Daxter avait fait un retour sur Playstation 3 dans une compilation regroupant les trois premiers épisodes de la série et d'autres licences ont eu droit au même traitement à l'époque. Pour moi, étant un fan de la licence, un remake de cet opus serait le bienvenu car il y a un potentiel très intéressant. S'il y avait une sortie sur la Playstation 5 en exploitant les nouvelles fonctions de la DualSense par exemple, et son univers retravaillé en long et en large aurait un potentiel énorme, un jour peut-être aura-t-on une surprise...
Aspect technique du jeu
Il y a 20 ans entre la première sortie de cet opus et celui sur PS4. Le jeu reste le même, malgré que ce premier volet ait gardé un bon design. Il est clair que Jak and Daxter est tout simplement un portage de la version PS2. Les couleurs restent vives et encore agréables en fonction de l'heure de la journée dans le jeu. On passe ainsi de couleurs froides et bleutées pour la nuit, à des tons beaucoup plus gais et chauds lorsque le soleil est à son zénith.

Malgré tout, le charme est encore là, on apprécie encore l'univers varié que nous propose ce premier opus. Le design reste maîtrisé malgré qu'on verra sur nos PS4 que graphiquement un bon coup de vieux se fait ressentir. On se souvient que Naughty Dog avait réalisé l'exploit de réduire à zéro les temps de chargement pour donner un rythme parfait à son titre et c'est toujours le cas sur cette version PS4, qui offre une immersion encore agréable. Le jeu alterne toujours les phases de plateformes pures et dures aux séquences de dialogues avec Daxter qui nous balance des vannes pour se faire remarquer.

Le joueur évolue dans un monde ouvert, mais à la fois restreint. On ne va pas en tenir forcément compte vu l'évolution de la série. Outre ce détail, le cheminement sera constamment linéaire au fil du jeu. On récolte des orbes, des mécamouches, on obtient des Piles d'énergies, des phases de plateformes pures et dures. La prise en main est immédiate pour les habitués de la série. Même si la manette ne répond pas toujours, le tout reste relativement simple à manier. En résumé, Jak and Daxter garde un gameplay intéressant et prenant, malgré que le jeu soit répétitif et linéaire avant tout.

Jak est le seul personnage jouable avec Daxter posé sur son épaule. Durant son voyage, Jak pourra utiliser différentes sources d'Eco de différentes couleurs. Le rouge sera pour la puissance physique, le bleu pour gagner de la vitesse et le jaune pour lancer des boules de feu.
La jouabilité reste correcte avec quelques soucis parfois à certains passages demandant plus de concentration et une gestion de la caméra qui n'est plus à jour, mais on a un gameplay d'un jeu de plateformes de la PS2 donc à l'ancienne. Les joueurs expérimentés devront se contenter du minimum syndical.

Un des points forts du jeu, c'est sa bande son et son doublage français qui est encore de très bonne qualité avec Daxter qui nous fera toujours rigoler par ses vannes et faire son intéressant. Les dialogues sont de bonne qualité et efficaces avec des personnages avec leur propre personnalité bien à eux. Alors du fait qu’il s’agisse d’un portage basique, quelques pertes d'images se font ressentir, parfois sur quelques cinématiques ou pendant des phases d'action et trop d'ennemis qui apparaissent en même temps, ce qui est gênant alors que ces défauts n'étaient pas présents sur la version sortie en 2001.
Plaisir à jouer et à rejouer
Le jeu se décompose en 17 niveaux où vous aurez des quêtes diverses, mais répétitives à réaliser (libérer sept mécamouches, collecter des Orbes pour les échanger contre des Piles d'énergies, etc.). Pendant l'aventure de Jak, quelques phases de jeu spéciales seront à faire comme traverser un niveau avec un véhicule volant appelé le Zoomer Anti Grav ou sur le dos d'un gros oiseau nommé Flut-Flut.

Un point crucial à rappeler, Jak and Daxter premier du nom, est un jeu de la Playstation 2, deux générations de console nous séparent (bon trois maintenant). À l'époque en 2001, Jak and Daxter nous avait tous surpris par son gameplay, ses temps de chargement inexistants, une ambiance nouvelle et des décors somptueux. Est-ce que la génération actuelle de joueurs curieux de découvrir ce hit classé dans le rétro-gaming doit s'attarder dessus ? Je vous le conseille ! Oui vous l'aurez vite rentabilisé et vous ne le regretterez pas. Et puis qui sait, Vous ferez peut-être la trilogie originale après...

Le plaisir de jouer est présent si vous découvrez pour la première fois le jeu. Par contre le plaisir de rejouer au jeu est absent. Le jeu étant simple et rapide à terminer, un joueur expérimenté n'aura aucune difficulté à finir le jeu et en aura très vite fait le tour. Ceux qui le feront une première fois vont y passer plus de temps (ce qui fut mon cas ayant fait la version PS3).
Chasse aux trophées
Si vous êtes débutant dans la chasse aux trophées, Jak and daxter est un bon compromis pour commencer. L'obtention du platine peut être obtenue sur votre seule partie en cours. Mais attention au trophée Le Super Orbateur (Or) qui vous demandera de bien explorer tous les niveaux afin d'obtenir les 2000 Orbes précurseurs demandés.

Dans la plupart des niveaux vous aurez des actions spécifiques à faire via les quêtes proposées, comme attraper 200 kilos de poisson, ramener des yakows dans leur enclos ou détruire les cristaux d'Eco noir. Vous aurez les trophées liés sur les objets collectés principaux, comme les Piles d'énergie, les mécamouches et les Orbes précurseurs. Aucun trophée ne devrait vous poser problème si vous prenez bien le temps d'explorer le jeu.

Autant vous le dire, à l'image du jeu et de la difficulté relativement simple, les trophées tomberont facilement. Un platine simple est offert aux débutants pour démarrer leur collection mais n'est d'aucun intérêt pour ceux qui veulent du vrai challenge. La recherche des collectibles est plutôt agréable et demandera dans certains niveaux de faire plus attention.

La durée de vie n'aura pas un impact en parlant de la collecte des trophées. Les trophées s'enchaînent et tombent comme des mouches. Si vous avez oublié des objets sur votre chemin, vous pouvez retourner sur vos pas en traversant les portails de téléportation.
Conclusion
Jak and Daxter The Precursor Legacy nous ramène 20 ans en arrière avec ce portage d’un des meilleurs jeu de plateforme de la Playstation 2, avec un gameplay toujours aussi efficace, malgré son âge. Le jeu est impacté par le portage simple, laissant avec lui de nouveaux défauts qui n'étaient pas apparus sur les versions précédentes. Malgré tout, vous pouvez passer du temps dessus pour vous rappeler vos bons souvenirs ou le faire découvrir à vos enfants !
J'ai aimé
  • Un retour 20 ans en arrière sur un des meilleurs jeux de la PS2
  • La bande-son et le doublage français toujours aussi agréables
  • La complicité de nos deux héros
  • Un gameplay fun et varié
Je n'ai pas aimé
  • Le jeu est moins beau que la version PS3
  • La camera brouillon parfois dans les phases de combat
  • Un gameplay qui a bien vieilli malgré tout
  • Quelques pertes d'images à certains endroits du jeu
14
Je recommande ce jeu : À tous

PitiitPoulet (PitiitPoulet)

21
118
220
637