Gensou SkyDrift

ps4

1
5
7
24
12
3

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 09/03/2021
Genre(s) : Course
Territoire(s) : FRANCE

7 joueurs possèdent ce jeu
37 trophées au total
4 trophées online
0 trophée caché

Platiné par : 6 joueurs (86 %)

100% par : 6 joueurs (86 %)


Pas de note
des joueurs

Pas de note
des platineurs

Test rédigé par ElaStickK le 19-03-2021 - Modifié le 26-03-2021

Introduction

Sorti auparavant sur PC et Nintendo Switch, Gensou SkyDrift débarque enfin sur la console de salon de Sony en 2021. Développé par illuCalab et édité par Phoenixx Inc, ce bien curieux jeu de course vous propose un concept plutôt "étrange".
En effet, vous ne roulerez pas avec des karts, bien trop classique ! Vous ne volerez pas non plus à bord d'avions ou tout autre appareil. Non ici, vous vous déplacerez... à dos d'êtres humains, et plus particulièrement de personnages d'animés !

Un concept tordu n'est-ce pas ? Que vous soyez un casual des jeux de course ou un vétéran de CTR: Nitro Fueled, voyons ensemble ce que ce petit jeu nous propose pour 21,99€.




Contenu du jeu

Un contenu plutôt généreux...

Gensou SkyDrift est un jeu à budget modeste, mais il possède pas mal de contenu !

Commençons par les modes de jeu. Ils sont au nombre de 3, et l'un d'entre eux possède plusieurs sous-modes. Nous retrouvons dans un premier temps un mode "campagne" (oui, avec une histoire !). Ce dernier n'est qu'une succession des différentes courses que propose le jeu, mais avec des personnages imposés et des petits dialogues entre chaque course. Autant être honnête avec vous, le scénario n'est absolument pas passionnant, d'autant plus que le jeu n'est disponible qu'en anglais... Je n'ai personnellement aucun problème avec la langue de Shakespeare, mais pour un jeu de la sorte, lire chaque partie de l'histoire est quelque peu ennuyant, et vous finirez sûrement comme moi par lire en diagonale histoire d'au moins essayer de faire semblant d'y comprendre quelque chose.

Ensuite, nous avons le mode "Versus", qui regroupe un mode local classique en solo, duo, et enfin un multijoueur en ligne. Rien de bien nouveau ici ! Dans le mode versus classique, vous choisissez votre personnage, votre circuit, vous paramétrez le nombre de tours, d'opposants, leur difficulté, et c'est parti ! Pour ce qui est du mode multijoueur, vous pouvez jouer détente ou classement, c'est à vous de voir. Cependant, et peu importe le mode de jeu, il est plutôt compliqué de trouver des adversaires. Au moment où j'écris ces lignes, je n'ai personnellement pas trouvé un seul adversaire, dommage !

Le 3ème mode quant à lui est un contre-la-montre bête et méchant, où vous pourrez tenter de faire vos meilleurs temps, tout en ayant la possibilité de vous battre contre votre propre fantôme.

Passons au plus important, ce qui fait le cœur d'un jeu de courses : les pilotes et les circuits. C'est ici que le jeu n'est pas radin, avec 22 concurrentes et 20 circuits au menu. De plus, les personnages sont tous différents en matière de statistiques et de capacité ultime (je reviendrai sur ces 2 choses dans la partie technique), ce qui permet une grande variété au niveau du choix. Les circuits sont pour certains des reprises d'autres circuits, mais avec un nouveau tracé. Cela reste relativement correct, sauf pour 2 d'entre eux qui sont de parfaites copies.

Enfin, vous aurez accès à une fonction replay pour revisionner les courses que vous aurez enregistrées, et vous aurez également une galerie pour revoir les dialogues du mode campagne ou observer les modèles 3Ds des différents pilotes.

Pas mal de contenu sur le papier, même si celui-ci est peu diversifié et que le mode campagne n'est là que pour faire "joli" selon moi (sans qu'il le soit pour autant, pas de bol !). Plutôt déçu par le multijoueur quasi inutilisable, la faute à peu de joueurs. Il ne faut cependant pas en vouloir aux développeurs, qui n'y sont malheureusement pour rien ! Quant au mode versus, quelques ajouts auraient été les bienvenus, comme un mode bataille ou des options plus "fun" en course. Finalement, on se retrouve avec un jeu bien fourni, certes, mais sur lequel on fait rapidement le tour de tout ce qu'il y a à voir.
Note : 3/5

Aspect technique du jeu

...mais pas si qualitatif que ça !

Vous vous souvenez quand je parlais de jeu à petit budget ? Et bien c'est malheureusement ici que ça se ressent.

Avant même de parler de quoi que ce soit, penchons-nous sur les contrôles. J'aimerai biens savoir qui est la personne qui s'est dit que mettre l'accélération sur (rond) et les freins sur (croix) est une bonne idée ! Ce n'est absolument pas intuitif et extrêmement déroutant au début, d'autant plus qu'il est impossible de modifier ce paramètre dans le jeu lui-même, vous devez passer par le menu accessibilité de votre console pour changer les contrôles. Mon avis là-dessus, c'est qu'en Asie tous les jeux Playstation ont les touches (rond) et (croix) inversées. Ce n'est pas la première fois que je fais face à ce problème, et cela ne m'est arrivé que sur des jeux imports japonais. Sauf qu'ici nous sommes bel et bien sur une version EU, une conversion des contrôles aurait été appréciée ! Pour ce qui est du reste, rien de bien compliqué. Le joystick gauche ou la croix directionnelle pour tourner, la touche (R1) pour utiliser et obtenir un objet, et la touche (L1) pour changer de pilote durant la course.

Le gameplay est lui aussi plutôt basique, à une exception près : vous pouvez, comme je l'ai évoqué précédemment, changer de personnage en cours de route ! Durant la sélection des personnages, vous devrez en choisir 2. Un qui fait le pilote, et l'autre qui fait... le véhicule. Chaque personnage possédant des stats différentes, il peut-être intéressant ici de créer une composition adaptée pour chaque circuit, du style un personnage type accélération/vitesse pour les lignes droites, et un personnage "drift" pour les passages comportant de nombreux virages. Chaque personnage possède une attaque spéciale, qui peut être obtenue en remplissant une jauge durant la course. Pour remplir cette dernière, rien de plus simple, il suffit de passer à travers les anneaux présents sur le circuit (ces derniers vous donnent un boost de vitesse).

Passons à présent aux graphismes. C'est passable et bien en deçà de ce que peut faire une PS4, de très loin, mais cela ne vous arrache pas non plus la rétine. C'est plat, lisse et grossier, mais c'est suffisant pour un petit jeu pareil. On trouvera tout de même quelques bugs de textures, du style passer à travers le sol ou traverser les décors, mais rien de bien méchant. Par contre, là où je vais être moins gentil, c'est sur le level design et la gestion des collisions. Mon Dieu rien que d'y repenser j'en tremble ! Si certains circuits restent cohérents et corrects dans leur conception, d'autres sont à la limite du n'importe quoi tant ils sont tordus ! Les concepteurs sont tellement vicieux qu'ils ont placé 5 virages en épingles d'affilée dans un circuit, épingle que vous ne pouvez bien évidemment pas prendre sans vous manger un mur car des cercles vous donnant de la vitesse se trouvent "astucieusement" bien placés sur votre passage. Mention spéciale pour le circuit dont la mini-map ressemble à une signature ! Pour en finir sur le level design, certains circuits sont extrêmement vides en matière de décors, et d'autres sont tellement brouillons qu'ils en deviennent illisibles, notamment lorsque le jeu vous affiche des textures flashy dans tous les sens.

Revenons rapidement sur les collisions et la physique du jeu. Je n'ai jamais autant pesté sur des murs invisibles. Ces derniers se trouvent sur les bords de certaines routes pour vous éviter de tomber, mais aussi parfois en plein milieu de votre chemin ! Pour faire simple, parfois vous aurez plusieurs petits virages qui se succèdent, avec la possibilité de "couper" ces derniers pour gagner du temps. Sauf que parfois c'est possible, et parfois non ! Les règles changent d'un circuit à l'autre, voire même d'un virage à l'autre sur le même ! Encore pire, lorsque vous arrivez pour on ne sait quelle raison à passer derrière ces fameux murs invisibles, vous pourrez littéralement les longer au-dessus du vide. Vous vous souvenez du level design douteux ? Combinez ça avec une maniabilité aux fraises (sauf exception de 2 ou 3 pilotes), et vous avez le combo parfait pour vous énerver. Tantôt votre perso va tourner avec la souplesse d'un char, et tantôt il va glisser comme une noisette de beurre dans une poêle bien chaude, ce qui rend certains circuits impraticables sans se prendre un obstacle.

Rapide point sur la musique. Elle est correcte, et fait bien son travail "d'habillage" sonore. Cependant, et vous le remarquerez aussi, mais certains refrains et sons vous sembleront familier.... comme si vous les aviez déjà entendus quelque part si vous voyez ce que je veux dire (exemple simple : on reconnaît une partie du "Quartier Delfino" de Mario Kart sur le premier circuit du jeu !).

Difficile de juger parfaite la technique de Gensou Skydrift. De bonnes idées sur le papier en ce qui concerne la stratégie dans le choix des pilotes, l'utilisation des ultimes, mais faute d'une réalisation correcte, on se retrouve avec un jeu "négligé" sur certains aspect, ce qui malheureusement impacte le gameplay. Alors attention le tout n'est pas horrible et reste praticable (pour peu que l'on aime tomber dans les gouffres et se manger des murs), mais force est de constater que, pour le prix, on s'attend à un minimum de qualité, que l'on ne retrouve pas ici. On a parfois l'impression de faire face à un fan game 3D bizarre. Je dois cependant reconnaître que certains circuits sont plutôt jolis, mais on parle ici d'à peine 3-4 sur 20....
Note : 2/5

Plaisir à jouer et à rejouer

Un jeu désagréable malgré tout ?

La réponse est non. Même si le jeu n'est pas d'une qualité exceptionnelle, il y a de quoi s'amuser quelques heures !

Dans un premier temps, et même si vous ne suivez pas le scénario, le mode campagne est plutôt sympa, dans le sens où ce sera la première fois que vous mettez la main sur le jeu et les différents circuits. Ce ne sera alors que découverte, mais aussi frustration sur les quelques circuits un peu tordus. Une fois cette dernière terminée, vous pourrez alors rejouer comme bon vous semble en mode versus, comme tout bon jeu de courses finalement !

Cependant, et c'est peut être là le problème de Gensou Sky Drift : pas sûr que son manque de joueur en ligne et son gameplay parfois bancal vous fassent rester sur le jeu ! C'est typiquement le genre de jeu qu'on ne prendra plus la peine de lancer une fois le platine obtenu, sauf peut-être dans de rares exceptions, du type soirée jeu entre amis. Et encore, ce ne sera sûrement pas le premier jeu auquel vous penserez dans ce genre de situation....

Malgré un contenu correct, on en fait tout de même très rapidement le tour, et c'est bien dommage ! La durée de vie du jeu est donc bien amputée. Si je devais résumer tout ceci en une simple phrase, je dirai que faire chaque circuit et mode une fois c'est très sympa, mais une seule et unique fois. Après, il ne faut oublier que nous sommes sur un petit jeu sans ambition. Si les quelques problèmes de gameplay étaient corrigés, on pourrait s'y laisser tenter de temps en temps !
Note : 3/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%

Un platine relativement accessible.

Pour finir sur une note plus légère, le platine de Gensou Skydrift est plutôt facile et ne vous demandera pas trop de temps pour en voir le bout !

On y retrouve quelques trophées liés au mode campagne, que vous obtiendrez automatiquement en finissant cette dernière. Tout le reste est consacré en grande partie au mode versus. Vous devrez faire une course sur chaque circuit, jouer avec chaque pilote, et battre l'ordi dans le niveau de difficulté maximal. Ce dernier trophée est peut-être la seule difficulté que pourra poser le platine, et encore, rien de bien sorcier ne vous sera demandé !

Concernant le mode multijoueur, vous devrez faire un certain nombre de courses en ranked, et finir à la première place de l'une d'entre elles. Les serveurs étant déserts (les trophées n'étant réalisables qu'en ligne avec 2 joueurs minimum), vous devrez sûrement chercher un camarade de jeu. Les seuls trophées qui resteront seront des trophées du style "utiliser une attaque ultime" ou "regarder un replay dans la galerie".

Le platine est donc agréable, bien fourni et pas trop difficile, en plus de ne pas demander un investissement conséquent. C'est un bon point pour le jeu !
Note : 4/5

Conclusion

Au final, prend ou prend pas ?

Gensou SkyDrift fait partie de ces jeux où, quand je vois le trailer pour la première fois, je me dis "il faut absolument que je teste ça, pour la science et pour ne pas mourir idiot !". Et pour le coup j'ai été à moitié déçu. On ne va pas se cacher que le concept de base partait loin, très loin, et c'est peut-être ce pour quoi ce jeu est aussi intrigant et qu'il nous donne envie de l'essayer.

Malheureusement, et c'est bien souvent le cas dans ce genre de jeu "étrange", on se rend bien vite compte que le thème farfelu cache en réalité un gameplay moyen et un contenu qui, bien qu'abondant, laisse à désirer... Je dois tout de même rester honnête et vous avouer y avoir pris du plaisir les 2 premières heures, mais après ça, et surtout un platine quasi terminé, je n'avais déjà plus cette envie de retoucher au jeu. Pour cette fourchette de prix, on s'attend à s'amuser quelques jours, ou du moins on recherche une expérience dont on se souviendra, même un tout petit peu. Ce n'est pas le cas ici.

Je vous recommande tout de même de l'essayer si vous avez l'occasion de l'acheter en promotion pour une dizaine d'euros. D'une part car cela vous fera un joli platine en plus, mais surtout car il y a quand même quelques bonnes idées et quelques circuits agréables à parcourir. Attendez-vous cependant à ne pas y passer des heures, car une fois le délire des karts "humains" passé, il ne reste pas grand-chose d'amusant...
Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
12
Je recommande ce jeu : Aux spécialistes du genre, Aux curieux, Aux chasseurs de trophées/platine facile

ElaStickK (ilorraine2002)

87
520
1196
4050