Dead Space

ps5

1
2
10
35
17
5

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 27/01/2023
Genre(s) : Survival-Horror
Territoire(s) : FRANCE

1603 joueurs possèdent ce jeu
48 trophées au total
0 trophée online
9 trophées cachés

Platiné par : 443 joueurs (28 %)

100% par : 443 joueurs (28 %)


Note des joueurs :
4.7/5 - 29 notes

Note des platineurs :
4.9/5 - 14 notes

Test rédigé par kukuman le 15-02-2023 - Modifié le 12-03-2023

Introduction

Image

Quelque chose de terrible s'est passé à bord du vaisseau spatial USG Ishimura. Isaac Clarke et son équipe sont envoyés pour découvrir ce qu'il s'est passé mais les choses vont très vite mal tourner.

Dead Space est le remake du jeu éponyme sorti le 23 octobre 2008 sur PS3. Il s'agit d'un TPS, survival-horror en huis clos dans une station spatiale en perdition.

Le studio Motive a pris le relais de Visceral afin de remettre au goût du jour cette licence disparue depuis Dead Space 3 en 2013.
Contenu du jeu
Le jeu débute directement avec votre arrivée sur le vaisseau USG Ishimura afin de comprendre pourquoi celui-ci ne donne plus aucun signe de vie. Vous commencez votre aventure aux commandes de l’ingénieur spatial Isaac Clarke débarquant à bord de l’USG Ishimura pour retrouver sa compagne Nicole. Il ne vous faudra pas plus de 5 minutes de jeu pour comprendre ce qu'il se passe à bord de ce vaisseau et ce qui est arrivé aux membres du personnel.

Vous vous retrouverez très vite séparé de votre équipe de sauvetage et c’est à ce moment là que les ennuis vont commencer pour vous.
Dead Space est une aventure d’horreur/survie spatiale entièrement solo. Vos premiers pas dans les bottes spatiales d’Isaac seront assez compliqués car vous débutez sans rien. Aucune arme, aucun objet, rien ! Vous devrez tout trouver à bord de l’USG Ishimura afin de vous défendre et de survivre. Je vous rassure, il y a largement de quoi faire pour démembrer les Nécromorphes. Il y a tout un arsenal d'armes à trouver dans ce vaisseau en perdition. Le Cutter Plasma (arme de poing permettant de couper les membres) sera votre première arme et je vous assure qu’elle va vous servir.

Vous voilà à bord d'un vaisseau dont vous ne connaissez rien et qui ne fera rien pour se montrer accueillant. Le vaisseau est sombre, inhospitalier et vous devrez régulièrement faire des détours pour rejoindre vos objectifs. L'horreur est bien présente dans chaque recoin que ce soit avec les cadavres de l'équipage ou bien même leurs logs vous permettant de comprendre cette tragédie. Vous ne vous sentirez jamais à l'aise et vous surveillerez toujours vos arrières pour ne pas finir démembré par un Nécromorphe.

Les Nécromorphes sont très sensibles aux démembrements et viser la tête ne sert pas à grand-chose avec eux. Ceci est l’une des grandes mécaniques du jeu : tuer en découpant les bras et les jambes de vos ennemis. Je trouve que cela ajoute beaucoup à la tension générale du jeu car il ne vous suffit pas de tirer dans le tas pour vous en sortir mais il faut aussi prendre votre temps afin de ne pas gâcher des munitions inutilement. Vider votre chargeur dans le corps de l’ennemi ne vous apportera rien de bon et pourra même causer votre perte.

Bien entendu, vous pourrez améliorer votre équipement en trouvant des « points » un peu partout dans le jeu mais aussi sur les brutes. Chaque arme et tenue peut être améliorée aux établis contre des points. Cela influence la capacité de vos chargeurs, les dégâts de vos armes, votre inventaire… Il va de soi que ces points sont en quantité limitée et qu’il vous faudra faire des choix en fonction de votre façon de jouer sinon la survie serait trop simple.

Le jeu dispose de 5 niveaux de difficulté allant de Histoire à Impossible. Le mode Histoire sera l’idéal pour les joueurs voulant découvrir le jeu sans se prendre la tête car les ennemis sont faibles et Isaac fait mal. Au contraire, le mode Impossible (qui porte bien son nom) est réservé à ceux qui souhaitent vivre intensément la survie (et potentiellement qui aiment souffrir dans la vraie vie) car les ennemis sont très forts et Isaac ne fait pas très mal. Mais ce qui fait le sel de ce mode est que votre sauvegarde en Impossible s’efface dès que vous mourrez pour basculer votre partie en Difficile vous obligeant à recommencer de zéro.

Les différences entre la version de 2008 et celle de 2023 sont assez infimes. Ce sont généralement des optimisations de jeu comme par exemple les armes qui ne sont plus à acheter aux boutiques mais que vous devez trouver dans le vaisseau. Cela rend le jeu plus fluide et plus naturel mais ne change en rien le jeu de 2008. Il y a aussi quelques modifications au niveau du scénario mais je préfère vous en laisser la surprise car il y en a peu.
Aspect technique du jeu
Il va de soi que, vu qu’il s‘agit d’un Remake, le jeu est très beau comparé à sa version d’origine sur PS3. Qu’il s’agisse des Nécromorphes ou de l’USG Ishimura, le rendu est très impressionnant surtout pour ceux qui ont connu la version d’origine. Je vous rassure, les nouveaux joueurs de Dead Space ne seront pas déçus car la PS5 est très bien utilisée et le jeu est graphiquement au niveau des jeux actuels. Les développeurs ont mis le paquet pour mettre au goût du jour ce jeu et le faire découvrir aux nouvelles générations de joueurs.

Même s'il est vrai que personne ne vous entend crier dans l'espace, je vous affirme que vous entendrez les Nécromorphes et que vous ne serez jamais à l'aise. La bande-son dispose de très peu de musiques mais l'ambiance sonore est très fournie. Tout cela contribue à l'ambiance sombre et glauque du jeu que ce soit avec les cris, les bruits dans les murs mais aussi avec le manque de son. Il n'y a aucun bruit lors de vos sorties dans l'espace ce qui fait que vous n'entendrez pas les cris des Nécromorphes vous rendant encore plus vulnérable.

Les mécaniques de jeu restent inchangées ce qui n’est pas forcément mal mais qui m’a quand même posé problème. En effet, Isaac ne peut pas esquiver les coups. Je comprends que cela fasse partie du jeu et que cela rajoute de la difficulté mais je trouve ça aberrant qu’un jeu de 2023 ne dispose pas d’esquive. Vous vous retrouverez très fréquemment encerclé d’ennemis et vous n’aurez d’autres choix que de subir les attaques des ennemis que vous ne visez pas. J’ai eu du mal à m’y faire car j’appuyais mécaniquement sur (rond) afin d’esquiver un ennemi mais cela sert à utiliser un soin dans Dead Space ce qui fait que j’en ai gâché pas mal dans ma première heure de jeu.

Le jeu est composé de plusieurs phases de jeu qui fonctionnent toutes très bien entre elles. Vous passez de l'exploration du vaisseau à des séquences de combats survoltées en passant par des zones sans gravité sans que cela ne semble forcé. Tout est naturel et l'enchaînement logique de vos missions et objectifs fait que l'on est totalement pris par l'histoire.

Les fonctionnalités de la DualSense ne sont malheureusement pas ou peu utilisées. Les gâchettes ont un peu de résistance lorsque votre arme est vide et c'est tout. Sachant que vous alternez les phases dans l'espace ou sur le vaisseau, il aurait été intéressant de sentir une différence dans les mains comme a très bien su le faire Astro's Playroom.

Pour finir, je n’ai subi aucun bogue durant toutes mes sessions de jeu. Le jeu est très fluide et aucune chute de frame n’a été constatée même lors de grandes phases de combat avec beaucoup d'ennemis. Ce qui m’a aussi marqué est la rapidité avec laquelle on accède au jeu. Une fois votre jeu lancé sur votre console, il ne vous faudra que 15 secondes pour être en jeu prêt à dézinguer du Nécromorphe.
Plaisir à jouer et à rejouer
Dead Space est très linéaire ce qui rend la rejouabilité caduque surtout si vous avez déjà fait la version de 2008. Vous obtiendrez une arme très spéciale en finissant l'histoire en mode Impossible : le canon à main. Il s'agit d'un doigt géant en mousse qui tue en un coup tous les ennemis et dont les bruits sont faits directement par Isaac. Refaire l'aventure en roulant sur le jeu avec Isaac qui sort Piou-piou à tout bout de champ est très drôle et change totalement l'ambiance de ce périple.

Le jeu dispose d'une Nouvelle Partie + qui vous permet de prolonger l'aventure. Une fin alternative à été ajoutée pour ce Remake ainsi que des nouveaux collectibles pour la débloquer. La Nouvelle Partie + vous donnera aussi accès au niveau 6 de votre tenue vous rendant encore plus résistant. Par contre, il est impossible de lancer une Nouvelle Partie + en difficulté Impossible sans avoir fini une partie dans ce mode au préalable. C'est quand même dommage sachant que ce mode de jeu est assez retord.

Hormis cela, il y a peu de chance que vous retourniez dans l'USG Ishimura. Si vous avez pris votre temps pour fouiller un peu lors de votre première partie, vous n'aurez rien de plus à découvrir lors d'une seconde partie. Le jeu est assez complet pour que vous ne vous ennuyiez pas durant votre partie mais seule la fin alternative pourra éventuellement vous motiver à relancer le jeu. De plus, il ne s'agit que de la séquence de fin qui change, soit une cinématique de 2 minutes.

Personnellement, j'ai vécu ma seconde partie d'une manière totalement différente de la première. En effet, lors de votre découverte du jeu, le vaisseau est angoissant et on s'attend à se faire sauter dessus en permanence, ce qui fait que l'on avance à tâtons en prenant le soin de tout observer. Le côté effrayant du jeu disparaît lors de la seconde partie car vous saurez où et quand les Nécromorphes vous tomberont dessus. Vous avancerez plus vite et vous serez plus efficace, c'est pour cela aussi que je vous conseille de faire le mode Impossible (si vous êtes en quête du Platine) après avoir déjà fait le jeu une fois car rien ne pourra plus vous surprendre.
Chasse aux trophées
La liste des trophées ne diffère que très peu du jeu original, elle est composée de 35 (Bronze), 10 (Argent), 2 (Or) et bien entendu d'un (Platine). La liste peut être divisée en 3 catégories : l'histoire, la difficulté et l'utilisation des armes. Grosso modo, il vous faudra réaliser un 100 % du jeu pour débloquer le fameux platine. Il y a des collectibles à trouver mais ils sont quasiment tous sur votre chemin. Quelques aller-retours seront requis pour tout obtenir car certaines portes ne peuvent être ouvertes qu'avec le bon niveau d'accréditation. Vous pouvez consulter votre carte à tout moment pour voir ce que vous n'avez pas visité.

Ce qui posera le plus de problème dans votre quête du platine est le trophée demandant de finir le jeu en mode Impossible. Vous pouvez sauvegarder autant que vous voulez mais si vous mourez, vous devrez repartir de zéro. Je vous rassure, il existe une solution pour éviter de tout refaire : vous pouvez copier votre sauvegarde sur le Cloud PSN et recharger à tout moment en cas de défaite.

Une maîtrise parfaite du jeu sera nécessaire pour finir le jeu en mode Impossible mais vous finirez par connaître l'USG Ishimura par cœur avec la Nouvelle partie + obligatoire.
Conclusion
Dead Space est un très bon jeu que vous ayez joué à la version originale ou que vous découvriez le jeu pour la première fois. Quelques mécaniques auraient pu être revues, comme l'esquive qui est inexistante, mais cela ne gâche pas le plaisir de l'aventure. Le jeu est très beau et les environnements sont à couper le souffle (littéralement si vous restez hors de la station pour admirer l'espace). La seule ombre au tableau à mon sens est le prix car même si le jeu est très bon, il reste le même qu'en 2008 et donc le vendre au même prix qu'un God of War Ragnarok est un peu abusé.
J'ai aimé
  • L'histoire de l'USG Ishimura
  • Des décors à couper le souffle
  • Le système de combat au Cutter Plasma
  • Des combats de boss de grande envergure
Je n'ai pas aimé
  • Le prix
  • L'esquive inexistante
  • Pas possible de jouer en Nouvelle Partie + en Impossible sans faire le mode Impossible avant
17
Je recommande ce jeu : Aux acharnés, Aux fans de la série, Aux curieux

kukuman (kukuman53)

1410
9393
11008
25751