Crash Bandicoot 4 : It's About Time

ps4

1
2
9
40
16
8

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 02/10/2020
Genre(s) : Plates-formes
Territoire(s) : FRANCE

1342 joueurs possèdent ce jeu
52 trophées au total
0 trophée online
25 trophées cachés

Platiné par : 63 joueurs (5 %)

100% par : 63 joueurs (5 %)


Note des joueurs :
4.5/5 - 24 notes

Note des platineurs :
4.9/5 - 8 notes

Test rédigé par dayvyde le 08-12-2020 - Modifié le 11-01-2021

Introduction

Fin Juin 2017, Toys For Bob, avec le soutien d’Activison, nous propose un remake des 3 volets originaux de Crash Bandicoot, parus à l’époque sur PS1. 2 ans plus tard, nous voyons apparaître là aussi un remake de la version Mario Kart de Crash, à savoir Crash Team Racing.
Fiers de ces succès qui auront su toucher les fans de la première heure comme les nouveaux joueurs, nous voilà donc, mi-Septembre 2020, avec un nouvel épisode totalement inédit !

Plongeons donc sans plus attendre dans l’envers du décor pour voir ce que nous propose cet épisode 4 de Crash Bandicoot !

Contenu du jeu

L’histoire de cet épisode prend place directement suite à ceux du 3e volet “Crash Bandicoot 3 : Warped”. A la fin de celui-ci, N. Cortex, N. Troopy et Uka Uka se retrouvent enfermés dans une prison temporelle, de laquelle ils parviennent à se libérer. Cela aura eu pour effet de créer des failles temporelles entre les mondes et les époques. Vous l’aurez donc bien compris, votre but ici sera de refermer ces failles, mais aussi de mettre un terme aux actions de ce trio maléfique !
A l’image du 3, vous devrez parcourir plusieurs mondes avec des univers et époques différents. Pour réussir à déjouer le plan de vos ennemis, vous voyagerez à travers des univers tels que le désert, les pirates, le Japon, la montagne, voire même la préhistoire. Chacun d’entre eux vous propose 4-5 niveaux à franchir, ainsi qu’un boss. Et nous avons ainsi droit au retour des méchants emblématiques de la série, à savoir N. Gin et N. Brio, sans parler bien évidemment de ceux cités au début.
Le déroulement des niveaux n’aura pas changé avec cette nouvelle mouture. Des niveaux couloirs avec des passages en scrolling horizontal, où il faut franchir des obstacles différents d’un niveau à un autre, tout en cassant des caisses et en récoltant des wumpas (sortes de pommes), fruit préféré de notre bandicoot. A l’instar des anciens épisodes, pour chaque niveau terminé en ayant cassé toutes les caisses, une gemme sera gagnée. Suite à un premier passage d’un niveau complété, un mode contre-la-montre sera débloqué, avec des reliques à gagner en fonction du temps réalisé.

Voilà pour ce qui est du jeu et des comparaisons avec ses prédécesseurs. Mais cette 4ème version est là avec un lot de nouveautés très conséquent !

Tout d’abord l’arrivée de 4 masques “Quantum”. Chacun possède un pouvoir différent, et il sera nécessaire de les maîtriser tous pour arriver à voir le bout de l’aventure.
Lani-Loli (bleu) permet de faire apparaître/disparaître des éléments qui sont dans des dimensions différentes. Akano (violet) donne la possibilité de faire des tourbillons quantiques qui sont de durée infinie et surpuissants. Kupana-Wa (jaune) fait ralentir le temps et Ika-Ika (gris) inverse la gravité pour nous faire avancer la tête en bas.
Vous comprendrez donc que la plupart des niveaux seront soumis à l’utilisation de ces masques, les uns après les autres, et parfois même, plusieurs dans le même niveau.

Dans l’épisode 3, il était possible de jouer avec la sœur de Crash, Coco, ce qui est encore le cas ici. Libre à vous de choisir avec lequel parcourir le jeu. Mais là où le jeu innove une fois de plus, c'est que certains niveaux seront à terminer en contrôlant d’autres personnages. A savoir Tawna, une bandicoot sulfureuse sur laquelle Crash jetait son dévolu auparavant, Dingodile, un méchant emblématique de la licence, et N. Cortex ! Oui, il s’agira bien là de contrôler l’un des antagonistes du jeu. Mais je n’en dirai pas plus là-dessus… Si ce n’est que pour ces trois personnages, les mécaniques de jeu seront différentes, chacun ayant des compétences propres. Sachez en tout cas, que leur insertion dans le jeu n’a rien de farfelu, et est totalement cohérente avec l’histoire.

Je l’expliquais plus tôt, une gemme sera gagnée pour chaque niveau complété avec toutes les caisses détruites. Mais pour atteindre le 100% il en faudra plus ! En effet, chaque niveau nécessite désormais d’obtenir 6 gemmes différentes ! Pour cela, il faudra ramasser tout du long, 40%, 60% et 80% de wumpas, terminer le niveau en mourant moins de 3 fois, trouver une gemme cachée, et bien sûr détruire toutes les caisses. Aucune obligation par contre de compléter ces 6 objectifs d’un seul coup. Il est possible de recommencer un niveau en ayant obtenu 4 gemmes sur les 6 par exemple, celles-ci restent acquises. Il suffira alors de relancer le niveau, puis faire le nécessaire pour obtenir les 2 restantes.

Enfin, il ne sera “presque” pas nécessaire de tout faire d’un coup… Les développeurs ont eu la bonne idée d’ajouter à tout cela, des reliques N. Sane à débloquer. Pour les avoir, il faudra alors terminer un niveau sans mourir, en ayant détruit toutes les caisses et avec 80% de wumpas dans la poche. Si finir un niveau peut sembler parfois être une promenade de plaisance, le faire tout en ayant l’objectif de cette relique en tête est un tout autre calibre !

A tout cela, il faut rajouter des niveaux Flashbacks ainsi que des niveaux N. Versé.
Les premiers sont des niveaux nous mettant à la place des bandicoots à leurs débuts, où Cortex faisait des expériences sur eux. Il s’agit ici de niveaux en déplacement horizontal où les maîtres-mots sont patience, réflexion et précision. Car ce sont essentiellement des traversées de caisses TNT et NITRO, sans s’arrêter, où la moindre erreur sera fatale.
Les niveaux N. Versé sont quant à eux les niveaux de base en mode miroir. Mais pour pimenter la chose, en fonction du monde où se trouve le niveau, des styles graphiques différents sont appliqués. Vos parcours seront par exemple, tout en noir et blanc, dans un style vintage années 60, ou bien même dans un style comics ! Le but étant de déconcentrer le joueur pour que l’attention soit portée ailleurs…
Par contre, là aussi, les 6 gemmes à récupérer seront de rigueur. Alors que pour les niveaux Flashback il faudra uniquement détruire toutes les caisses en une seule traversée.

Et pour clôturer le lot des nouveautés, nous avons ici deux modes multijoueurs en local, jusqu’à 4 joueurs, où chaque niveau est découpé en plusieurs sections.
La “Course aux points de contrôle” donne la victoire à celui ou celle qui aura complété le plus de sections le plus rapidement.
Et le “Combo caisse” favorise celui qui aura fait le plus grand enchaînement de caisses détruites sans avoir perdu le combo.
Le multijoueur n’a rien d’exceptionnel, mais pour un jeu de plate-formes à la base solo, il aura le mérite d’exister.

Image


La plupart des nouveautés donne une grosse impression qu’elles sont là pour faire gonfler un contenu de base déjà bien conséquent. Notamment tout ce qui est lié aux niveaux N. Versé. Mais il faut avouer que le tout forme un bon ensemble pour nous divertir !
Note : 5/5

Aspect technique du jeu

Si vous avez joué à la version remasterisée de la trilogie originale, vous ne serez alors certainement pas dépaysé ici.
En effet, Toys For Bob nous propose la même touche graphique que sur les jeux de la N’Sane Trilogy. Le jeu se veut extrêmement coloré et ce, peu importe l’univers ou l’époque du niveau dans lequel on évolue. Que ce soient les personnages ou les décors, toutes les textures peuvent nous faire penser à un dessin animé tant le tout donne un air chaleureux.
Les décors justement, ceux-ci sont très bien fournis en couleurs et en détails ! Chaque univers sera parfaitement bien retranscrit, avec des dinosaures en arrière-plan dans un monde préhistorique par exemple. On pourra alors se surprendre à s’arrêter quelques instants, entre deux séquences frénétiques, pour admirer certains paysages (et pour se reposer au passage).

Sur un aspect sonore, là aussi les développeurs ont fait mouche ! Toutes les musiques présentes dans le jeu collent très bien avec les différents univers. Et si bien qu’à aucun moment ce n’est choquant lors de notre avancée. Mention spéciale tout de même aux niveaux flashback ! Ceux-ci nous proposent les sons et musiques typiques des premiers jeux. Un bon gros retour en arrière pour les fans de la première heure.
D’autre part, lors des différentes cinématiques, chaque personnage possède une voix, française qui plus est pour nous, et les doublages sont de très bonne facture.

Point sensible qui en avait fait rager plus d’un sur la nouvelle version de la première trilogie, la précision des sauts de notre personnage. Pour rectifier le tir, les développeurs ont eu l’excellente idée de faire apparaître un cercle jaune au sol. Celui-ci sert alors de repère lors des sauts pour savoir précisément où se situe notre point de chute. Détail ô combien agréable lors de certaines phases de jeu…

Coté gameplay, on ne change pas une équipe qui gagne ! Une touche pour sauter, une autre pour faire des tourbillons, et encore une pour s’accroupir et/ou faire des glissades, sans oublier bien évidemment (L3) pour se diriger. Mais comme dit plus tôt, nous avons l’occasion de contrôler d’autres personnages. Et chacun dispose alors de compétences et d’actions différentes. Là où Crash et Coco peuvent faire un tourbillon, Tawna pourra frapper à distance avec son fouet par exemple.

Petite ombre au tableau tout de même, les temps de chargement. Tout le jeu se parcourt globalement de manière très fluide et sans accroc. Il s’avère simplement que pour chaque lancement de niveau, le jeu met alors un peu de temps avant de le lancer. Rien de bien dramatique en soi, mais du fait que rien ne passe à l’écran pendant le chargement, le temps peut sembler long…

Image


Grâce aux bases solides de la N. Sane Trilogie, cet épisode nous ravi à nouveau techniquement, tout en améliorant les défauts qui auront fait grincer des dents plus d'une personne.
Note : 4/5

Plaisir à jouer et à rejouer

Quel bonheur de retrouver Crash et toute sa bande dans un nouvel épisode, qui plus est totalement inédit ! La réédition de la première trilogie était déjà un pur régal, mais c’est bien plus plaisant d’avoir face à nous quelque chose d’original !
Pour autant, au fur et à mesure de notre avancée, ce plaisir s’estompe assez rapidement, il faut l’avouer, pour laisser place à la frustration…

Au-delà du bonheur de contrôler à nouveau Crash et Coco, comme dit plus tôt, une des très bonnes nouveautés est de pouvoir diriger également d’autres personnages, bien connus de la série. Ajoutez à cela les nouveaux défis pour récupérer l’ensemble des gemmes et reliques de chaque niveau du jeu, et vous avez alors le mélange parfait pour obtenir cette bonne frustration !

En effet, pour terminer le jeu à 100%, il faudra, en plus de compléter chaque niveau cela va de soi, obtenir les 12 gemmes pour chacun d’entre eux : 6 gemmes en mode normal et 6 autres en mode N. Versé. Et en fonction de vos capacités, accrochez-vous ! Car vous serez vite amenés à recommencer certains niveaux à plusieurs reprises soit pour casser toutes les caisses, soit pour ne pas mourir plus de 3 fois.

Mais ce n’est pas tout ! Obtenir toutes les reliques N. Sane (détruire toutes les caisses sans mourir) saura mettre vos nerfs à rude épreuve ! Ces deux objectifs séparés sont réalisables sans trop de prise de tête. Mais imaginez : arrivé à 90% d’un niveau, vous mourez ou bien vous loupez une caisse sans pouvoir y retourner… Vous voilà alors bon pour recommencer le niveau en question !

Mais le pire dans tout ça reste les reliques en mode contre-la-montre ! Parvenir à battre les temps platine s’avère être un vrai calvaire et suée monumentale (toujours en fonction de votre skill) ! Et à la différence des reliques N. Sane, pas le temps de faire des pauses lors des traversées. Tout doit être parcouru le plus vite possible, vous l’aurez compris.
Il est à noter tout de même qu'un fantôme est présent pendant votre course pour vous aider à faire le meilleur parcours pour obtenir la relique en Or si vous avez déjà obtenu celle de Saphir par exemple.

Image


Le plaisir de jeu est donc en demi-teinte. Plaisir partagé entre le bonheur de retrouver notre bon vieux Crash dans un épisode tout frais, et entre l’énervement de devoir recommencer un nombre incalculable de fois certains niveaux. A l’image d’un jeu de type “Die & Retry” quelque part…
Note : 3/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%

Avec 54 trophées à obtenir, le plaisir d’obtention des trophées de ce Crash 4 est assez partagé, à l’instar du plaisir de jouer.

Plus de la moitié des trophées seront obtenus tout naturellement au fur et à mesure de votre progression. D’une part pour les trophées liés à l’histoire et qui tomberont alors automatiquement, et d’autre part pour quelques trophées nécessitant des actions bien précises, qui pourraient être réalisées sans forcer. Je pense notamment à (Bronze) Si beau si classe pour lequel il faudra simplement essayer un des skins débloqués pour Crash ou Coco, ou encore (Bronze) Tout au mégaphone où il faudra juste casser un mégaphone dans un certain niveau pour faire taire la voix de N. Gin.

Globalement, récupérer les trophées du jeu se fera de manière agréable, en jouant tranquillement.

Mais là où le bât blesse, ce sera pour les trophées relatifs aux reliques (N. Sane et contre-la-montre), ainsi que pour certaines gemmes claires et N. Versé. Tout a été dit dans la section précédente : il va falloir vous accrocher pour obtenir ces trophées-là, mais surtout pour les contre-la-montre ! Il faudra connaître les niveaux à la perfection, savoir où sont les caisses précisément et avoir une trajectoire de course parfaite. La question qui se pose tout de même, c’est pourquoi est-ce que les développeurs ont autant haussé la difficulté de ces trophées ?
Dans la ré-édition de la première trilogie il fallait obtenir une relique de contre-la-montre en or minimum… Mais là, la difficulté d'obtention est totalement différente !

Image


La liste de trophées est parfaite pour les fans de try hard, tant la difficulté est présente. Mais pour les autres, elle apportera une très bonne dose de frustration du fait que le jeu est très agréable à jouer, en totale contradiction avec certains trophées.
Note : 4/5

Conclusion

Le retour de Crash et de toute sa bande dans un épisode inédit est pur bonheur pour les fans de la première heure comme pour les nouveaux. Le jeu a clairement été pensé pour combler les joueurs sur la durée et encore plus ceux cherchant de la difficulté. Avec toutes ses nouveautés, tout en conservant ses bases solides, ce Crash Bandicoot 4 est un bonheur à parcourir. Peut-être ce nouveau jeu signe le retour en grande pompe de Crash sur nos consoles et qui sait, peut-être verrons-nous un Crash Bandicoot 5 un jour...
Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
16
Je recommande ce jeu : Aux acharnés, Aux fans de la série, Aux chasseurs de trophées/platine difficile

dayvyde (Dayvyde)

122
515
1468
4842