Cotton Reboot!

ps4

1
8
10
0
16
-

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 20/07/2021
Genre(s) : Shoot'em Up
Territoire(s) : FRANCE

19 joueurs possèdent ce jeu
19 trophées au total
0 trophée online
4 trophées cachés

Platiné par : 9 joueurs (47 %)

100% par : 9 joueurs (47 %)


Note des joueurs :
5/5 - 1 note

Note des platineurs :
5/5 - 1 note

Test rédigé par DarkSephiroth le 21-07-2021 - Modifié le 11-09-2021

Introduction

Image

Sorti pour la première fois en 1991 en arcade au Japon, Cotton: Fantastic Night Dreams est un shoot'em up 2D qui a connu un joli succès et a installé son héroïne, la petite sorcière Cotton au sein des personnages et mascottes cultes du jeu vidéo. Le jeu a également été porté sur consoles et a eu droit à de nombreuses suites comme Märchen Adventure Cotton 100% sur Super Nintendo ou Panorama Cotton sur Méga drive.

Il revient aujourd'hui sur PlayStation 4 avec Fantastic Night Dreams: Cotton Reboot! un remake du premier épisode sorti à l'époque sur la machine d'arcade X68000 et a droit à une sortie occidentale.

Le soft toujours développé par le studio Success Corporation et édité par Beep permet d'incarner la sorcière Cotton qui voit la lumière de son monde disparaitre en laissant la place à une nuit éternelle. Mais cette dernière s'en moque complètement et est bien trop occupée à rêver de ses friandises préférées les Willows. C'est à ce moment qu'une fée répondant au nom de Silk apparait et demande à la sorcière de sauver sa patrie de terribles démons. Cotton refuse en ignorant totalement les suppliques de la petite fée. Mais celle-ci lui promet le plus savoureux des Willows en échange. Ni une, ni deux, la sorcière enfourche son balais, attrape son nouveau sous-fifre et part à l'aventure au travers de sept mondes peuplés de démons, de zombies et autres créatures étranges.
Contenu du jeu
La plus mignonne des sorcières revient parées de ses plus beaux atours.



Le soft se veut un vibrant hommage à la série et au jeu d'origine tout en lui apportant un vent de fraicheur et des nouveautés pouvant plaire au plus grand nombre.

On retrouve ainsi le mode rétro de la version X68000 de 1993. Le joueur peut revivre les aventures de l'héroïne aux pixels près avec la maniabilité de l'époque. Le mode Time Attack permet d'affronter des vagues d'ennemis sur une durée de 2 ou 5 minutes pour tenter de battre les records d'autres joueurs. Enfin la vraie nouveauté de cet opus est le mode Arrange qui reprend la version d'arcade en la transcendant avec des graphismes sublimés, des scènes retravaillées, des musiques réarrangées et de nombreuses améliorations de gameplay. Ce mode permet réellement de voir les nouveautés et le travail accompli pour transcender le jeu d'origine.

Cotton Reboot se joue en solo, il permet de vivre l'aventure au travers de sept mondes, soit avec la petite sorcière ou plus tard avec un autre personnage déblocable. C'est un Shooter 2D à scrolling horizontal comprenant trois niveaux de difficultés (facile, normal et difficile) qui se veut classique mais qui apporte son lot d'idées pour se démarquer et cela est encore plus vrai dans le mode Arrange.

La grande subtilité par rapport aux autres jeux du même genre, ce sont les cristaux que les ennemis vont lâcher après leur mort, il faudra bien les gérer car ils ont plusieurs utilités. De couleurs différentes, ils permettent de booster les diverses capacités de l'héroïne. Les jaunes et oranges augmentent l'expérience pour des tirs plus puissants allant jusqu'au niveau treize, cependant un level est perdu à chaque mort. Les gemmes rouges, vertes, bleues et mauves octroient diverses magies qui peuvent être augmentées jusqu'au niveau trois en récupérant des cristaux de couleurs identiques. Il est aussi à noter que selon la pression plus ou moins longue sur (croix) les magies ont des effets très différents. Toujours sur les cristaux, ils changent de couleur lorsque l'on tire dessus mais augmentent aussi la portée et la force des tirs de Cotton, il faudra donc apprendre à contrôler ces projectiles pour obtenir la gemme désirée ou avoir plus de puissance de feu. Attention car si le tir est continu sur l'un d'eux, ce dernier devient noir et ne laisse plus aucune boule filtrée, ils peuvent néanmoins être récupérés par l'héroïne et rapportent beaucoup de points qui en plus se cumulent.

Silk n'est pas seulement là pour conseiller Cotton et subir ses humeurs, elle sert de "module" à la manière d'un R-Type, elle pourra tirer sur les ennemis, être envoyée sur les monstres et pourra être accompagnée de cinq autres camarades à sauver au cours de l'aventure augmentant ainsi la puissance de feu de l'héroïne. Si Cotton meure, l'une d'entre-elle ira se sacrifier balayant tous les ennemis présent à ce moment à l'écran. Entre chaque niveau un petit passage bonus appelé "Tea Time" permet de booster son score en récupérant des tasses de thé de diverses valeurs. Un moment de détente avant d'affronter les vagues d'ennemis du prochain niveau. Que les joueurs se rassurent un tutorial en français résume parfaitement les diverses possibilités et actions de la sorcière, même si certaines demeurent secrètes.
Aspect technique du jeu
Emerveillement et surprises aux quatre coins de l'écran.


Pour être précis Cotton Reboot! est un "cute 'em up" à la manière du très célèbre Parodius de Konami. Le mode Arrange permet de voir le travail énorme accomplis par l'équipe de développement.

Ainsi les monstres sont mignons au possible, qu'il s'agisse de squelettes, zombies, tortues mutantes, crabes géants, il sont tous très différents et bien animés, le joueur se surprendra souvent à les regarder bouger, courir dans tous les sens, ce qui peut s'avérer fatal lorsque des tirs fusent de tous les côtés de l'écran.

Les décors ne sont pas en reste, ils sont vraiment variés et retravaillés par rapport à la version X68000. La sorcière va traverser une forêt, un monde de lave, un colisée, un cimetière, bien que classiques ils sont dessinés avec soin et comportent de nombreux détails comme le sourire macabre de la lune qui se reflète sur l'eau, le visage morbide des arbres qui regardent l'héroïne… tout est sujet à émerveillement pour qui aime la 2D bien faite. Rajoutons à cela les explosions aux quatre coins de l'écran, les étincelles des combats, les multiplicateurs de scores gigantesques et il arrive que l'écran soit saturé mais cela est voulu et le joueur pourra s'y retrouver sans soucis une fois l'habitude prise.

Côté sonore tout a été refait, les musiques sont les mêmes que la version arcade de l'époque mais réarrangées avec plus de sonorités, d'instruments et de rythmes. Les bruitages sont plus percutants et diversifiés et les voix digitales sont très bien faites et amusantes au possible pour ceux qui aiment les univers japonais. Mention spéciale à Cotton et Silk qui feront souvent rire le joueur avec leurs mimiques.

Enfin dans un jeu où la mort est présente partout sur l'écran, il faut que la maniabilité suive et heureusement c'est le cas ici. Il faut d'abord souligner que le corps entier de l'héroïne n'est pas vulnérable, seul une partie de celui ci l'est (symbolisée par un cœur), c'est ce que l'on appel la Hitbox et cela permet réellement de mieux appréhender les passages difficiles laissant ainsi aux joueurs novices qui voudraient s'essayer à l'aventure une grande marge de sécurité. Pour se défendre Cotton peut tirer et lancer des bombes avec (carre), elle utilise la magie bien évidemment avec (croix) et déclenche une fièvre (multiplication des points de score et explosions des ennemis) avec (triangle) symbolisée par une barre en bas à droite de l'écran et pouvant aller jusqu'au niveau 5 pour encore plus de bonus.


Plaisir à jouer et à rejouer
Une aventure courte mais intense, ponctuée de nombreux moments de fun et sur laquelle on revient toujours avec plaisir.



Si en facile même les débutants s'en sortiront aisément, il en sera tout autrement en difficulté maximale. Il faudra bien apprendre les patterns des ennemis et gérer parfaitement les déplacements de Cotton, le nombre de projectiles étant grandement revu à la hausse.

La sorcière dispose de trois vies (pouvant être augmentées dans les options mais empêchant d'accéder à la publication des scores) mais aussi de continues infinis ce qui peut être une bénédiction pour les débutants mais au contraire un défaut pour les hardcore gamers enlevant ainsi tout challenge à une aventure pourtant excellente. L'histoire se termine rapidement, il faut compter entre cinq et sept heures pour tout voir et débloquer les différentes musiques et scènes bonus. C'est très court mais le plaisir de recommencer une partie pour améliorer son score est heureusement toujours intact après de nombreuses heures.

Avec un univers enchanteur, des découvertes de gameplay renouvelées à chaque partie, des musiques entrainantes, une héroïne qui répond parfaitement aux commandes le joueur reviendra toujours avec plaisir sur les aventures de la plus mignonne des sorcières. Sachant que le jeu est surtout fait pour le score, il est toujours agréable d'essayer de battre ce dernier pour le comparer aux joueurs du monde entier. Petit bémol toutefois, un mode à deux en coopération local aurait été un plus bienvenu pour booster la durée de vie et partager de bons moments avec un(e) ami(e).
Chasse aux trophées
Un platine agréable, accessible à tous mais qui demandera un peu de doigté.



Tout d'abord il est bon de noter qu'aucun trophée ne peut être manqué. La liste de trophées englobe la totalité des modes de jeux et demandera aux joueurs de parcourir les différents mondes tout en accomplissant certaines actions spécifiques.

Ainsi il faudra finir le mode Arrange avec Cotton et le personnage secret, mais aussi finir le jeu sur la version X68000. Il sera également nécessaire de se lancer dans le Time Attack et de survivre pendant 2 et 5 minutes. Ces récompenses ne poseront aucun problème grâce aux continus infinis. La petite sorcère devra également battre un boss en utilisant un bouclier ou une magie, détruire un ennemi nommé Jizo, heureusement très reconnaissable dans le jeu mais aussi finir un niveau avec 6 magies dans son inventaire…

La plupart des récompenses vont tomber dès la première partie ce qui pourrait faire penser que le platine est très facile. Pourtant quelques unes vont demander aux joueurs de l'astuce mais aussi de bons réflexes. Il va notamment falloir traverser les trois premiers mondes sans perdre une seule vie et si le jeu en facile est tout à fait abordable, il faudra tout de même de nombreux essais et une bonne connaissance des niveaux pour espérer réussir cet exploit. Malgré tout cela reste possible avec un peu de persévérance.

Enfin quelques trophées vont demander un peu d'astuce aux joueurs car rien n'est indiqué dans le manuel pour y parvenir. Il faudra notamment faire apparaitre d'une certaine manière un ennemi puissant, battre un boss avec Silk sachant que la méthode la plus efficace n'est pas expliquée. Le trophée le plus retors étant de détruire un cristal devenu noir à force de trop tirer dessus et de nouveau sans aucune indication dans le manuel. Attention tout de même, si ces possibilités ne sont pas indiquées c'est aussi pour pousser le joueur à la découverte et comprendre toutes les possibilités offertes par les pouvoirs de Cotton. Rien n'est insurmontable et avec un peu d'acharnement le joueur obtiendra le platine sans grand soucis tout en ayant passé un bon moment.
Conclusion
Fantastic Night Dreams: Cotton Reboot! est une franche réussite, un pur moment de plaisir, d'émerveillement et de franche rigolade. Partir à l'aventure en compagnie de la mignonne petite sorcière aussi gourmande que puissante ainsi que de Silk et ses mimiques impayables vont laisser aux joueurs de très bons souvenirs.

Beau, coloré avec des musiques entrainantes et un gameplay vraiment intéressant comprenant de nombreuses possibilités, le jeu réussi l'exploit de s'adresser aux pro des Shooter qui voudront briser des scores mais aussi aux nouveaux venus qui pourront s'essayer au genre sans crainte de ne même pas dépasser le premier monde. Malgré tout quelques reproches peuvent être mis en avant comme l'absence d'un mode deux joueurs qui aurait apporté un vrai plus et de nombreux moments d'amusement. Enfin les continus infinis sont salvateurs pour les débutants mais nuisent au plaisir d'apprendre de ses erreurs, de progresser et réduisent grandement la durée de vie du jeu.

Au-delà de ces quelques défauts le retour de la franchise Cotton est un vrai plaisir et le travail accompli sur la version console est vraiment agréable à voir et fera passer de très bons moments aux aventuriers. Il ne reste plus qu'à espérer qu'un nouvel épisode arrivera gommant au passage les petites imperfections de celui-ci.
J'ai aimé
  • Un travail important sur le reboot du titre de 1993.
  • Un cute 'em up qui s'adresse à tous les types de joueurs.
  • Les moments de franche rigolade que le soft procure.
  • L'héroïne Cotton et son
  • Le nombre de détails incroyables et amusants à découvrir dans les décors et parmi les ennemis.
  • Un gameplay facile à comprendre et pourtant profond.
  • Des musiques entrainantes et des effets sonores accrocheurs.
Je n'ai pas aimé
  • Pas de mode 2 joueurs.
  • Les continues infinis qui enlèvent une partie de l'envie de progresser par soi-même.
16
Je recommande ce jeu : À tous, Aux curieux, Aux chasseurs de trophées/platine facile

DarkSephiroth (Darkluffy76)

195
1010
2312
6635