Chronos : Before the Ashes

ps4

1
2
21
16
12
-

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 01/12/2020
Genre(s) : Aventure, Combat, Réflexion
Territoire(s) : FRANCE

15 joueurs possèdent ce jeu
40 trophées au total
0 trophée online
16 trophées cachés

Platiné par : 5 joueurs (33 %)

100% par : 5 joueurs (33 %)


Pas de note
des joueurs

Pas de note
des platineurs

Test rédigé par AntoineTyrex le 19-12-2020 - Modifié le 11-01-2021

Introduction

À peine plus d'un an après avoir sorti le titre REMNANT FROM THE ASHES qui nous plongeait dans un monde post-apocalyptique, Gunfire Games et THQ Nordic nous proposent aujourd'hui un préquel à cette aventure en contant les aventures d'un(e) quidam qui va dévouer sa vie à sauver le monde du péril qui le menace, en l’espèce d'un Dragon, et ses engeances. Le personnage que nous incarnons (homme ou femme) a été choisi pour sauver l’humanité en tuant lui même la bête dans « L’Autre Monde » auquel il a accès grâce à un portail qui ne s'ouvre qu'une fois par an.

Pourtant ce n'est pas réellement un nouveau jeu qui nous est proposé aujourd'hui, car il ne s'agit ni plus ni moins du portage sur console nouvelle génération d'un jeu sorti sur OCULUS RIFT en 2016, et qui se présente bizarrement seulement maintenant comme l'introduction parfaite au lore de Remnant. Que vaut donc ce jeu ? Est-il un simple portage d'un jeu vieillissant ou apporte-t-il vraiment quelque chose aux fans (ou pas) de cet univers ?

Contenu du jeu

Un portage sans étincelles d'un jeu vieillissant

Étant un portage d'un jeu de 2016, nous étions vraiment à l’affût des nouveautés apportées à ce nouveau jeu. Et là c'est un peu la catastrophe. Pas de mode supplémentaire, pas de New GAME +, pas de quêtes supplémentaires, pas de multijoueur... Le jeu est resté fidèle au jeu de 2016, et s'éloigne des standards actuels. Vous n'aurez donc pas d'autre choix que de vous lancer dans l'aventure principale sous les traits d'un jeune héros de 18 ans (ou de son pendant féminin), et cela jusqu'au bout de l'aventure. Vous pourrez cependant choisir votre mode de difficulté entre facile, normal et difficile. On regrette donc fortement l’absence d'une encyclopédie qui aurait permis d'enrichir le lore de Remnant et donnerait vraiment un but à ce préquel qui apparaît un peu trop comme une opération commerciale plus qu'un jeu ressorti pour les fans... Heureusement, le jeu est totalement en français, même si les dialogues ne sont pas traduits et ne seront que sous-titrés.

Nous aurions particulièrement apprécié recevoir de l'aide d'autres joueurs in game à l'image de ce qui se fait actuellement dans les souls. Cela rajoute de la difficulté, car le seul moyen de passer un boss compliqué sera de faire monter encore et encore son personnage de niveau, mais également beaucoup de solitude et d'ennui. En 2020, cette absence de multijoueur est vraiment dommageable.
Note : 2/5

Aspect technique du jeu

Un gameplay manquant de profondeur, mais des énigmes bienvenues

Chronos : Before the Ashes a beau être un préquel de Remnants, il n’en conserve pas du tout le gameplay ni le visuel : oubliés la coopération, les armes à feu et un monde délabré post apocalyptique, le joueur se retrouve perdu dans un labyrinthe armé d'une simple épée. Véritable Dark Souls like dans son essence, il faudra avancer et défourailler une faune pas très excitante (le nombre d'ennemis différents peut se compter sur les doigts de deux mains) en attaquant au meilleur moment, tout en contrant ou évitant les attaques ennemies. Pas de classe à choisir ni de subtilité de gameplay ici, il faudra se contenter tout au plus d'une magie quasi inutile et de trouver d'autres armes au cours de l'aventure. On ne peut pas dire que les affrontements avec les créatures rencontrées ici ou là soient très épiques car contrairement à un soul, notre personnage est pataud et manque totalement de personnalité. Le seul intérêt de ces combats est de gagner la précieuse expérience qui améliorera nos attributs (force, agilité, magie, vitalité). Étape quasi obligatoire pour avancer, surtout en mode HARDCORE. La seule chose plaisante vient du fait qu'il est ici impossible de perdre l’expérience accumulée, ce qui rend l’expérience moins punitive.

Les rares puzzles et l’ambiance arrivent toutefois à nous faire oublier la répétitivité des combats. Chaque pièce parcourue offre son lot de découvertes, de choses à consulter afin d'en apprendre plus sur votre quête et d'objets à ramasser pour résoudre les différents casse-têtes. Les différents affrontements contre les Boss sont également intéressants et casseront la monotonie de l'ensemble.

Une technique à la traîne

Graphiquement, Chronos : Before the Ashes est daté, avec des textures trop lisses et des arrière-plans parfois inexistants. Il accuse fortement ses années, et rien n'a été fait pour embellir le titre. Le level design est pauvre et nous sommes loin de la maestria des souls à ce niveau. Il faut d'ailleurs noter qu'il y a peu d'environnements différents, et que vous vous lasserez très rapidement du soft à ce niveau là.
Musicalement, le titre s'en sort beaucoup mieux, avec un titre principal de bonne facture et des bruitages très bien réalisés.

Heureusement, le titre est assez propre techniquement : malgré quelques bugs de texture, son principal défaut vient vraiment de la lourdeur du gameplay qui en hérissera plus d'un. Se soigner prend un temps incroyable, les roulades également... Vous devrez donc anticiper chaque geste et chaque timing sous peine de mourir un peu trop fréquemment...
Note : 3/5

Plaisir à jouer et à rejouer

De bonnes idées mal exécutées

Le principe d'un Souls-Like rend l’expérience toutefois plaisante pour les fans du genre. Le fait de proposer 3 modes de difficulté satisfera de plus l'ensemble des joueurs. Hélas, il ne faut pas plus de 7h en moyenne pour atteindre le bout de l'aventure. Comptez le triple au moins en mode hard tant la difficulté est punitive tout du moins au début de l'aventure. Le titre a tenté d'innover en faisant vieillir son personnage : à chaque mort, le personnage ne peut reprendre son périple qu'un an après. Si cela change le visuel du personnage, cela n'apporte absolument rien au gameplay outre le fait de rendre l'apprentissage de la magie plus simple en vieillissant ou de concéder des avantages tous les 10 ans. Sachant que la magie est sous-exploitée, que le personnage cesse de vieillir à 80 ans, absolument rien ne rend cette mécanique intéressante et la difficulté toute relative du mode facile empêchera la majorité des joueurs de voir son personnage vieillir réellement.
L'absence d'un new game plus est impardonnable ici, car il n'y a absolument aucun intérêt à rejouer au titre.
Note : 2/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%

Des trophées servis sur un plateau

L'obtention des 40 trophées dont un platine est des plus plaisantes, car outre les trophées obtenus pour la défaite de chaque boss et de terminer le jeu dans chaque mode de difficulté, les autres trophées récompenseront l'exploration du monde et la résolution des énigmes. Seul trophée un tant soit peu compliqué, celui de terminer le jeu avant ses 21 ans vous demandera de mourir 3 fois maximum, ce qui pourra être assez ardu lors de votre première partie. Le reste est vraiment facile à obtenir. Vous pourrez d'ailleurs commencer directement une partie en mode difficile puisque cela débloquera automatiquement les trophées pour les difficultés facile et normale, mais je ne saurais que vous conseiller de faire directement une partie en facile pour appréhender au mieux le titre tant le mode difficile porte bien son nom.
Note : 5/5

Conclusion

Le jeu n'est pas mauvais en soit, mais il n'est pas non plus incroyable. Voilà ce qui résume au mieux ce titre. À ce faible prix, il contentera parfaitement les amateurs du genre, mais il n'est pas du tout obligatoire pour les autres. Il n'approfondit que très peu le lore de REMNANT alors que son portage sur nos consoles actuelles avait été justifié par cela, chose d'ailleurs pas si étonnante pour un jeu sorti 3 ans avant...

D'un autre âge, il ne tient pas du tout la comparaison avec notamment DEMON'S SOULS ressorti également peu de temps auparavant, et risque vraiment d'être très vite oublié. Le travail effectué sur ce titre n'est pas suffisant pour en conseiller l'achat, ou alors seulement si vous avez déjà terminé plusieurs fois les autres titres du même genre.
Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
12
Je recommande ce jeu : Aux spécialistes du genre

AntoineTyrex (Pampiluluu)

7
38
125
581