Blacktail

ps5

1
4
15
13
17
-

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 15/12/2022
Genre(s) : Action , Aventure, RPG
Territoire(s) : FRANCE

31 joueurs possèdent ce jeu
33 trophées au total
0 trophée online
13 trophées cachés

Platiné par : 8 joueurs (26 %)

100% par : 8 joueurs (26 %)


Note des joueurs :
3/5 - 2 notes

Note des platineurs :
5/5 - 1 note

Test rédigé par charlrai1911 le 30-12-2022 - Modifié le 10-01-2023

Introduction

Image

Image
Aussi célèbre que crainte, la femme qui ne laissait d’empreintes se terrait au fin fond des provinces slaves, laissant traîner derrière elle ses cadavres. Yaga la jeune paria, perdue dans le mythe de cet univers fantastique part en quête de sa jumelle pour sauver celle qui l’a toujours protégée. Elle devra braver les dangers de cette forêt enchantée pour le meilleur comme pour le pire. Entre survie et poursuite des esprits, bandez votre arc pour combattre les créatures cachées dans la verdure et fuyez la femme du mal, la Baba Yaga.

Inspiré du folklore slave, Blacktail marche sur les traces de la légende rurale de Baba Yaga. Plongez dans le cœur d’une jeune fille de seize ans, harcelée et suspectée de sorcellerie par les villageois. Les accusations s'aggravèrent lorsque de multiples disparitions apparurent, Yaga fut abandonnée et rejetée de son village médiéval. Se retrouvant seule au beau milieu des bois, elle part à la recherche de l’unique personne capable de la protéger de la malédiction qui semble la suivre comme son ombre. Pour la trouver, elle devra se retrouver et dévoiler les mystères qui planent dans la forêt. Une traque aux reliques de son passé qui la mènera à comprendre ce qu'il se trame dans ces bois.

Une sombre histoire proposée par l’équipe The Parasight qui nous projette dans un mélange entre exploration d'un monde vaste et combats magiques dans une forêt tout droit sortie d’un conte de fées.
Contenu du jeu
Image
 
Image
 
Un monde merveilleux
 
Dans mon souvenir, tout commença au chêne rouge. Non, ce n’est pas là, tu dois trouver la hutte. Point de départ, point d’arrivée et place incontournable des moments clés, tous les chemins partent de la hutte. Depuis cette dernière, nous pourrons emprunter cinq chemins. Chacun d’entre eux débouche sur un monde rythmé par une saison. Des somptueux champs couleur or sous la lumière du soleil aux murs bleutés givrés par le froid glacial de l’hiver, tous les paysages seront uniques et chaque lieu aura ses propres points d’intérêts.
Dans ces décors tantôt chaleureux, tantôt hostiles, nous devrons parfois aller ranger la forêt en nettoyant des hordes d’ennemis qui envahissent les marécages ou en déblayant les toiles d’araignées sur votre chemin. La nature vous le rendra bien et vous offrira des matières premières pour apprendre des compétences, confectionner des outils de combat ou encore pour honorer des totems.

Dans ce monde qui n'est qu'exploration, nous rencontrerons bon nombre de personnages qui nous offriront la possibilité de devenir une gardienne de la forêt. Les racines envahissent la nature et corrompent les créatures, nous nous devrons d'aider ces dernières à se libérer de leur emprise. Cette période de trouble représente aussi une chance pour les opportunistes de terroriser et de s'accaparer certains pouvoirs de la nature, mettez fin à ces folies pour rétablir l'ordre. Ou encouragez-la et semez le chaos. Phase de combat en arène, sauvetage d'enfants ou affrontements magiques, les quêtes secondaires nous apporteront de quoi pimenter notre promenade dans les bois.

 
Des personnages fantastiques
 
Dans ce monde merveilleux, vous rencontrerez de nombreux personnages fabuleux. Fusionnés dans la nature, tout droit sortis des contes les plus farfelus, amis ou ennemis, nous rencontrerons une multitude d’insectes et de monstres informes ou difformes. Véritable lien entre Yaga et la forêt, nous évoluerons au travers de cette immense zone boisée peuplée de centaines de formes de vie, du plus petit herbivore au plus effrayant carnivore, affrontez ou fuyez vos ennemis et aidez vos amis.
Si certains personnages sont incontournables de par leur présence dans l’intrigue principale, d’autres sont un peu plus discrets et berceront vos quêtes secondaires. Nous trouverons aussi au détour d’un chemin, quelques animaux de la forêt qui auront besoin d’un petit coup de pouce pour s’épanouir dans cet environnement qui peut s’avérer parfois très hostile. En dehors de Yaga, la protagoniste la plus inévitable de cette aventure est incontestablement la voix. Cette conscience dont le timbre suave nous guidera et nous aidera à communiquer avec la nature pour poursuivre notre quête.
 
 
Deux destins parallèles
 
L’un des principaux fils conducteurs du jeu tient à la dichotomie entre bien et mal. Nous allons guider Yaga dans ses choix entre destin noble ou maudit, nous seuls aurons le pouvoir de choisir les actions qui guideront notre aventure dans la lumière ou l’obscurité. La nature regorge de petites attentions à réaliser pour faire pencher notre moralité d’un côté ou de l’autre. On retrouve ces destins séparés de part et d'autre de la frontière entre le bien et le mal, dans les histoires des personnages secondaires. Nous aiderons les gentils, affronterons les méchants ou inversement, pour tracer notre route tout en décidant du destin de la forêt.
Du haut de ses seize ans, Yaga ne craint pas l’adversité et n’hésitera pas à confronter les intentions de l’autre pour assurer son objectif. La voix qui vous guidera aura elle aussi un but à atteindre et avancera en tête-à-tête avec Yaga. Avec le caractère bien trempé de nos deux protagonistes, cette avancée en symbiose finira par dévier vers des relations plus conflictuelles, renforçant le doute sur les intentions et les intérêts de cette voix qui semblait pourtant être à vos côtés.

 
Plus d'une corde à son arc
 
Yaga partira au combat avec comme unique arme, son arc. Au fur et à mesure de l'histoire, elle découvrira des compétences insoupçonnées et développera une magie qu'elle pourra combiner à ses flèches. Ces dernières s'amélioreront et se diversifieront pour s'adapter à l'ennemi et à l'environnement. Pour les gourmands, des flèches collantes au miel vous attendent. Si vous voulez briser la glace, rien ne sera plus efficace que les flèches gelées. Si vous êtes plutôt sobre et classique, les flèches en bois feront très bien l'affaire. En cas de pépin, utilisez votre balai ou concoctez des potions pour tourner le combat à votre avantage. Les combats doivent cependant être bien préparés, chaque objet doit être fabriqué et si nous arrivons sans ressources, nous ne pourrons pas fabriquer de nouvelles flèches une fois notre stock épuisé.

Un peu de sorcellerie ne fait jamais de mal. Enfin, ne nous fera jamais de mal. Nous pourrons utiliser nos pouvoirs pour neutraliser un ennemi imposant ou une horde de petits adversaires. À mains nues ou combinée à vos flèches, utilisez votre mana pour lancer des salves magiques qui infligeront des dégâts supplémentaires ou administreront des altérations négatives aux créatures. Un petit détour à la hutte nous permettra d'accéder au chaudron pour améliorer notre équipement et nos capacités.
 
Chaque antagoniste a ses propres compétences, attaquant de loin ou de près, plutôt lent ou rapide... Nous profiterons d'une bonne diversité dans l'adversité. Les boss vont quant à eux avoir des schémas d'attaque qu'ils répéteront. Ainsi, nous allons pouvoir retenir et anticiper assez facilement leurs offensives, même si elles s'avèrent parfois un peu compliquées à esquiver. Les déplacements rapides de Yaga nous aideront tout de même bien à nous mouvoir sur tout le terrain pour éviter les coups. La présence de petits ennemis durant les combats de boss aura tendance à sacrément corser la difficulté. Nous devrons, en plus de gérer le grand méchant, éviter et/ou tuer les petits sbires qui jailliront de part et d'autre du terrain, nous prenant parfois par surprise et détournant notre attention, ce qui nous rendra plus vulnérable aux grosses attaques. Si les combats ne représentent pas une grosse difficulté en mode aventure, bien qu'il nous arrivera d'échouer, ils pourront être encore plus faciles si vous optez pour le mode histoire.
Aspect technique du jeu
Image
 
Image
 
Immergés dans cette histoire rocambolesque, nous profitons d’une vue à la première personne qui rend les phases d’exploration et de combat plus réalistes et brise la frontière entre le réel et l’imaginaire. Au travers des bois, vous devrez faire attention où vous mettez les pieds. Vapeurs toxiques, attaques de petits singes squelettiques ou projectiles, vous devrez bien vous retourner pour éviter les dégâts. Attention arachnophobes, un demi-tour trop brusque ou une allure trop vive, vous mettront nez à nez avec une des nombreuses araignées suspendues aux arbres qui n’hésiteront pas à vous mordre pour vous empoisonner.
 
Nous contrôlerons donc Yaga de l'intérieur dans un gameplay dynamique. Les déplacements sont rapides avec la possibilité de courir voir d'effectuer des esquives qui pourront servir de déplacements rapides. Nous pourrons aussi utiliser des portails de téléportation. Certains permettent de se déplacer rapidement jusqu'à eux en leur tirant une flèche dessus, les autres agissent comme deux cabines reliées entre elles. Ces dernières sont très efficaces pour se rendre d'un bout à l'autre de la carte. En ce qui concerne les mécanismes de déplacement, nous pourrons tout de même grimper, sauter, courir, nous accroupir et dasher. La fuite reste assez aisée mais quelques passages nous feront tout de même serrer les fesses. Certains sauts paraîtront même impossibles, mais avec un bon timing et du courage, tout est réalisable.
Pour une expérience plus agréable surtout pour un jeu PS5, il faudra aller trifouiller dans les paramètres. La sensibilité de base est assez basse, j'ai dû la mettre au maximum et j'ai toujours un peu l'impression de manquer de sensibilité. Le nombre d'images par seconde est aussi bas à 30 FPS, mais nous pouvons les monter à 60 FPS ou jusqu'à aucune limite. Nous pourrons aussi choisir de maximiser la fluidité du jeu en optant pour le mode performance plutôt que le mode qualité. Dernier point important pour la qualité du jeu, nous pourrons modifier la taille du champ de vision. Si le jeu m'a paru très peu fluide au départ, surtout pour un jeu PS5, un petit tour du côté des réglages va réellement changer la donne.

Avec des graphismes tout droit sortis des illustrations de nos vieux contes, nous plongerons au cœur d’un monde un tantinet sépia ou parfois très coloré pour nous baigner dans une ambiance enfantine nous rappelant nos vielles histoires fantastiques. En parallèle de la vision 3D qui nous permet de vivre une aventure à la troisième personne, l’histoire nous amènera dans des intermèdes en 2,5D. Astucieusement conçus, ils nous feront naviguer au travers des souvenirs de Yaga mettant en scène des décors défilants et articulés tel un théâtre de marionnettes. Entremêlés à une narration d’exception, nous parcourrons ces épisodes à vive allure, pris dans les tourments qui ont conduit Yaga à traverser des épreuves pour découvrir la vérité.
 
Pour nos oreilles, nous profiterons d'une bande son de qualité avec des musiques qui nous plongeront dans une ambiance mystique. Ces dernières ne se feront entendre que lors des cinématiques. Durant le reste du jeu, nous écouterons la nature qui nous murmurera à l'oreille tous ses secrets. Malheureusement, l'orientation phonique laisse à désirer et il m'est arrivé plusieurs fois de tourner en rond pour réussir à trouver d'où venait ce bruitage.
Le doublage est uniquement en anglais et est un peu... particulier. D'un côté, nous avons cette voix magnifique qui laisse transparaître à merveille son côté sûre d'elle, un peu explosive, franche mais surtout joueuse. Un très bon choix de doublage que d'avoir choisi Avalon Penrose pour incarner celle qui nous accompagnera tout au long de l'histoire. De l'autre côté, nous allons devoir subir des voix parfois stridentes, peu harmonieuses et vraiment pas agréables. Il m'est arrivé pour un des personnages secondaires de devoir passer ses dialogues tellement elle me cassait les oreilles. Étrangement, sa voix contrastait complètement avec son chant qui était lui, plutôt plaisant. Nous retrouvons la dualité du contenu pour enfant et du contenu pour adulte dans le doublage. D'un côté, nous avons des voix aigües, des mots bien articulés et un vocabulaire simple et de l'autre, des voix graves, des mots un peu familiers voire vulgaires et des intonations beaucoup plus sérieuses.

Qui dit exploration, dit carte obligatoire. Parfaitement accordée au code couleur du jeu marron et rouge, elle nous montre tous les points d'intérêt de la zone où nous sommes, à condition de zoomer. Dans sa globalité, elle se concentrera plutôt sur les lieux atypiques, ce qui est assez pratique pour se repérer. Il sera possible d'ajouter un marqueur qui s'affichera sur la boussole mais cependant, aucune possibilité d'être guidé par un GPS. Dans la très grande majorité des cas ça ne pose pas de problème mais il m'est arrivé de me perdre un peu tout de même. Bien réussie, elle ne dévoilera pourtant pas tous ses secrets avant que nous ne découvrions toute la carte. Et avec tous les passages secrets qui n'apparaitront pas, nous devrons tout de même nous imprégner de cette forêt et de ses secrets pour espérer l'explorer à 100 %.
Plaisir à jouer et à rejouer
Image
 
Image
 
J'ai adoré Blacktail. Je n'ai pas juste parcouru le jeu par automatisme ou pour me dire que je l'avais fini. Non, j'ai vraiment été absorbée par l'histoire, le gameplay et l'univers. Véritable mélange entre une ambiance enfantine et une histoire réellement sombre, nous nous retrouvons bercés entre légèreté et gravité. Avec la présence des références aux contes, de monstres et personnages secondaires que l'on pourrait retrouver dans un livre jeunesse, le jeu est totalement fantastique et jamais effrayant. Mais l'histoire de Yaga est épouvantable et pleine d'intrigants secrets que nous voudrons percer. Le jeu nous balade avec sa narration, il n'en dévoile jamais trop et surtout jamais trop vite. Nous avançons dans le flou et découvrons au fur et à mesure la vérité derrière nos souvenirs.
 
Principalement, nous avancerons de quête en quête, pour en apprendre plus sur le mystère qui plane autour de la légende de Baba Yaga qui terrorise les habitants du village. Secondairement, nous explorerons ce monde merveilleux qui regorge d'actions à réaliser afin de renforcer ou de diminuer notre moralité. Libre à nous de choisir ce qui nous plait le plus : avancer petit à petit et réaliser les quêtes secondaires avant l'aventure principale ou foncer vers le dénouement de l'histoire de Yaga. Ou un mélange des deux, c'est tout-à-fait possible avec la sélection de quêtes. Ce qui nous plaira à coup sûr, ce sont les combats qui, s'ils ne nous proposent pas une myriade d'armes, restent tout de même bien dosés et amusants entre les divers ennemis, la jauge de vie limitée et les divers pouvoirs que nous pouvons utiliser. Ils ne restent cependant pas très difficiles ni très longs mais plutôt courts et intenses. Un amateur de combats épiques risque de s'y ennuyer un peu.
Durant toute notre expérience, que ce soit pendant les quêtes ou l'exploration, nous auront notre moralité en main. Certains dilemmes obligatoires entre bien et mal devront être faits, d'autres actes optionnels pourront vous permettre d'accentuer ou de contrebalancer vos mœurs. Nous prendrons plaisir à faire le bien en sauvant ou nourrissant des petits animaux et à l'inverse, notre coté sadique pourra ressortir en tuant ces créatures sans défense.

Plaisir incontestable de Blacktail, l'immense monde nous donnant l'occasion de pousser notre expérience à 100 %. Pour obtenir certains statuts, nous devrons réaliser des actions qui demanderont de se balader et de trouver des actions spécifiques à réaliser. Pour les fans qui aiment finir les jeux à fond et fouiller de fond en comble chaque possibilité, ce sera un vrai plaisir.
Le petit plus qui a vraiment contribué au plaisir que j'ai eu à jouer, la voix est vraiment excellente. Il y a peu de doublage qui me perturbent en règle générale mais là, le jeu d'acteur, le timbre de la voix et même l'intonation m'ont vraiment fait vibrer. Il y a ce quelque chose qui a rendu réel et attrayant un personnage que nous ne voyons pourtant pas une seule fois de la partie. C'est un peu comme si nous n'étions jamais seul.

En ce qui concerne la rejouabilité, la possibilité d'expérimenter une partie positive ou négative et l'histoire restant un peu mystérieuse une fois finie, nous aurons bien envie de relancer une nouvelle partie +. Ce que j'ai fait mais je n'ai pas vraiment compris en quoi est-ce une NG+ car tous les compteurs sont remis à zéro. Si l'histoire n'est pas influencée par nos choix, l'exploration et le combat le seront. Soyez bons et la nature vous le rendra bien. Soyez mauvais et les ennemis vous craindront plus. Il peut aussi être difficile de se lancer dans une nouvelle partie si vous avez profité de votre première partie pour tout finir à 100 %. Comptez bien 20 à 25 heures si vous cherchez tout par vous même là où l'histoire ne vous prendra au maximum qu'une dizaine d'heures. Il ne serait pas étonnant de vouloir mettre un terme définitif à votre aventure si vous avez passé plus de 10 heures rien qu'à fouiller.
C'est d'ailleurs le point faible de ce jeu : une histoire trop courte qui ne nous fera passer qu'une seule fois par lieu, il aurait pu être intéressant de détailler un peu plus l'intrigue principale et de favoriser l'immersion dans le monde par des quêtes plus nombreuses et/ou plus longues. En refaisant l'histoire principale, j'ai mis cinq heures à la finir. Et je n'ai même pas passé tous les dialogues.
Chasse aux trophées
Image
 
Image
 
Un vrai petit poucet
 
Neuf trophées vous demanderont de retrouver des objets disséminés un peu partout dans la monde par les développeurs. Des énormes totems à activer en plein air aux petites gnoses gnolls cachées et gardées par vos ennemis. Sans aucun guide, ce sera la partie la plus délicate. Vous devrez fouiller la forêt de fond en comble pour dénicher tous les objets que ce monde a à vous offrir. Vous aurez au total neuf trophées à débloquer en trouvant les objets y correspondant.
 
Allez au bout de l'histoire
 
Pour huit autres trophées, vous devrez réaliser des objectifs, parfois très limpides et d'autres fois plutôt flous. Un seul trophée est lié à l'histoire principale, les sept autres demanderont de réaliser des missions à découvrir dans les différentes zones du monde. Qu'elles vous demandent de combattre, d'aller chercher un sale gosse ou de faire de cet insecte votre meilleur ami, les missions secondaires sont variées et ne vous sembleront parfois pas être de vraies missions.
 
Milles-et-unes-actions
  
Les quinze derniers trophées vous demanderont de réaliser des actions spécifiques. Certains tomberont naturellement, d'autres vous demanderont de forcer un peu le destin et de réfléchir. Elles peuvent être réalisables dès le début du jeu ou au contraire, vous demanderont d'utiliser des pouvoirs que vous ne débloquerez que tardivement. Vous devrez parfois mettre à mal votre moralité, (Bronze) Menteur menteur et Pomme empoisonnée n'ont rien de glorieux, croyez-moi.
 
 
Blacktail nous propose un véritable défi pour son platine. Toute la difficulté des trophées se trouvera dans l'obligation de fouiller le monde à 100 %, nous poussant à aller explorer au maximum tout ce que nous propose la carte. Un vrai régal pour les fans de 100 % d'autant plus dans un monde aussi fourni que celui de Blacktail. Les actions spécifiques à réaliser apportent de l'originalité à la liste des trophées et rajoutent un brin de réflexion qui ne fait vraiment pas de mal. Les trophées nous récompenseront aussi d'avoir poussé les différentes histoires de la forêt jusqu'au bout, une petite mention qui félicitera ceux ayant été assez absorbé par Baba Yaga.
Conclusion
Blacktail nous replonge dans les contes de notre enfance pour le meilleur comme pour le pire. Enfin surtout pour le meilleur dans ce jeu qui nous propose une histoire courte mais bien pensée, dans un monde vaste et varié qui montrera tout son potentiel si vous prenez la peine d'éveiller votre curiosité. Amateurs de 100 %, foncez !
J'ai aimé
  • Un bon contraste entre une histoire sombre et un monde fantaisiste.
  • Un monde vaste et varié.
  • Des combats adaptés à tous.
  • Une très bonne liste des trophées.
  • Des personnages surprenants.
Je n'ai pas aimé
  • L'obligation de toucher aux réglages pour optimiser l'expérience du jeu.
  • Une intrigue principale trop courte.
17
Je recommande ce jeu : À tous, Aux habitués des 100%, Aux curieux, Aux chasseurs de trophées/platine facile

charlrai1911 (charlrai1911)

139
978
1263
3648