Astro's Playroom

ps5

1
5
13
27
17
2

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 12/11/2020
Genre(s) : Plates-formes
Territoire(s) : FRANCE

0 joueur possède ce jeu
46 trophées au total
0 trophée online
18 trophées cachés
1 DLC

Platiné par : 0 joueur (0 %)

100% par : 0 joueur (0 %)


Pas de note
des joueurs

Pas de note
des platineurs

Test rédigé par Elite-man le 29-11-2020 - Modifié le 29-11-2020

Introduction

Astro's Playroom est le premier jeu de la Playstation 5, faisant office de découverte des fonctionnalités de la nouvelle génération, et plus particulièrement, une démo technique pour présenter la nouvelle manette de la Playstation 5 : la Dualsense. Le jeu est intégré directement à la console et il est proposé gratuitement pour tous les possesseurs de la Playstation 5. Il est développé par la team ASOBI, division du studio Japan Studio dont le directeur est le français Nicolas Doucet et édité par Sony Interactive Entertainment.

L'aventure du petit robot blanc et bleu débute le 10 Octobre 2016, date de lancement du casque PSVR. Il est, en effet, présenté pour la première fois dans le jeu The PlayroomVR, dans un mini-jeu présentant les possibilités et les capacités de la réalité virtuelle sur Playstation 4. Suite au succès de ce dernier, la team ASOBI renouvelle l'expérience avec un jeu crée spécialement pour la réalité virtuelle : Astro Bot Rescue Mission. Pour la Playstation 5, Japan Studio remet en scène le petit robot, dans un jeu de plateforme présentant les nouveautés de la Playstation 5, mix entre The Playroom et Astro Bot Rescue Mission.


Contenu du jeu

Un hommage à l'univers de PlayStation

Pour commencer, après une courte démo des fonctionnalités de la manette comme le retour haptique, les gâchettes adaptatives, la détection de mouvement et le microphone , le jeu commence enfin. En regardant autour de vous, vous remarquerez que vous êtes à l'intérieur de votre console, et que par conséquent les mondes représentent les composants internes de la console (SSD, GPU, CPU et RAM) nécessaire au bon fonctionnement d'un jeu vidéo. Avec un total de 4 mondes, divisés en 4 niveaux, vous aurez de quoi faire, et vous viendrez à bout de l'aventure au bout de 5 heures. Les mondes sont tous différents, que ce soit dans leurs environnements, musiques, mais aussi dans leurs game design. On s'amusera donc à se balader dans sa console, et ainsi la comprendre sans la démonter pièce par pièce.

Pendant votre aventure dans ces mondes, vous devrez collecter des pièces de puzzle, permettant de compléter une fresque présentant la Playstation à travers les générations, de 1994 à aujourd'hui, mais pas que. En effet, il y aura une multitude d'accessoires à trouver, allant de la manette de Playstation 1 jusqu'au multi tap. Tous les objets que vous collecterez seront présents dans le niveau "Playstation labo", sorte de musée dédié à l'univers Playstation. Chaque fin de monde met en scène l'interface et la musique de lancement de chaque génération de console, récréant des souvenirs d'enfance. Cependant, vous ne trouverez pas toutes les pièces de puzzle et accessoires en vous baladant dans les niveaux. Il faudra vous rendre à la machine à gacha et ramasser les différents collectibles pour la modique somme de 100 pièces d'or par partie. Vous donnerez vie au labo au fur et à mesure de votre aventure, donnant une sensation de progression satisfaisante.

Mais l'hommage à l'univers de Playstation ne s'arrête pas là. En effet, en vous baladant à travers les niveaux, vous trouverez de multiples références aux licences mythiques de la Playstation, de Crash Bandicoot à God of war. Et vous avez de quoi faire, car il y a un total de 64 clins d'œils à découvrir dans le jeu, et qui, pour les plus nostalgiques d'entre vous, sera l'équivalent d'une chasse à l'œuf en pleine fête de Pâques. Saurez vous tous les trouver ?


En conclusion, Astro's Playroom nous fait voyager à travers le temps, de la Playstation 1 à la Playstation 5, nous faisant revivre certains passages cultes et en nous présentant les nouveautés de la Dualsense. Le jeu est donc une vitrine technologique mais aussi historique, en rendant hommage à tout une ère du jeu vidéo, du début de la 3D à aujourd'hui. Le jeu étant gratuit, on lui pardonnera sa faible durée de vie.
Note : 3/5

Aspect technique du jeu

Voyage au centre de la Play

Au cours de votre aventure, vous remarquerez une multitude d'objets et d'accessoires liés à l'univers Playstation, tous modélisés avec fidélité et avec la possibilité de tourner autour ou de zoomer, mais aussi d' activer certains de leurs éléments, comme la lumière du Playstation Move ou bien d'ouvrir le capot du lecteur disque de la Playstation 1. On sent la créativité des développeurs à imaginer un monde dans la console, comme par exemple la présence de deux barrettes de ram géantes avec des yeux, ou alors le GPU qui chante l'hymne du monde, mais aussi la modélisation de l'intérieur de la console. Cependant, les décors et ennemis sont réutilisés de leur ancien jeu, et donc, pour ceux qui ont fait Astro Bot Rescue Mission, vous y verrez des similitudes. Quant aux animations, elles sont basiques, mais il y a énormément de passages mettant en scène plusieurs personnages connus de la marque Playstation, et facilement reconnaissables grâce à leurs apparences et animations.

Une expérience sensorielle inédite

L'un des cœurs du jeu est l'apport de la Dualsense sur le gameplay. En effet, Astro's Playroom exploite à merveille toutes les fonctionnalités de la manette, et s'en amuse dans diverses situations.

Parlons tout d'abord du retour haptique, c'est-à-dire, des vibrations localisés vous permettant de ressentir chaque textures et matières différentes. Par exemple, lorsque vous marcherez sur du métal, les pas seront plus lourd que dans du sable, et donc la vibration s'adaptera à ces surfaces pour vous faire ressentir un effet de légèreté ou de lourdeur. Ces vibrations sont accompagnées par des sons émis par la manette, accentuant le réalisme et l'immersion. Un moment dans le jeu, vous devrez lutter contre un vent de sable, et donc la manette s'emballera de plus en plus, faisant vibrer la manette en conséquence et en y rajoutant le son du vent. Cette fonctionnalité vous permettra donc de ressentir les éléments et les textures, mais il faut voir dans la durée si ce n'est pas qu'un simple gadget et que l'habitude d'utilisation prendra le dessus sur le côté wouah. Pour ma part, il fera la différence dans le temps s'il est bien utilisé comme dans Astro's Playroom, mais risquera aussi de devenir anecdotique avec le temps, passant d'une révolution à de simples vibrations HD. Il sera cependant compliqué de repasser à la Dualshock 4 après avoir testé la Dualsense.

L'autre nouveauté de la Dualsense, et pas des moindres, est l'ajout de moteurs dans les gâchettes (R2) et (L2), créant plusieurs niveaux de force et de tension, utile pour imiter le bandage d'un arc, ou la pression sur la pédale d'une voiture de course. Cette fonctionnalité est la plus intéressante, car elle permet tellement de possibilités dans l'avenir. Dans Astro's Playroom par exemple, elles sont utilisées pour imiter l'élasticité d'un ressort ou le recul d'une arme à feu. Les développeurs seront libres à l'avenir de régler la résistance et la force des gâchettes, créant des nouvelles idées de gameplay et de game design.

Dernière nouveauté : l'ajout d'un microphone directement dans la manette et dans le cas d'Astro's Playroom, permet d'activer des ventilateurs grâce à la force de votre souffle. Vous paraîtrez certes ridicule à souffler dans votre manette à côté de vos amis ou de vos parents, mais vous aurez au moins la satisfaction que vos actions soient impactées dans le jeu.

Il y a aussi le retour de fonctionnalités présentes dans la Dualshock 4, comme le pavé tactile, la détection de mouvement et le haut-parleur intégré. Le pavé tactile, quant à lui, est utilisé pour déplacer une boule dans le monde "Prairie de la RAM". Contrairement à la Dualshock 4, le pavé tactile est beaucoup plus agréable en main et elle épouse mieux les courbes de la Dualsense. Ensuite, la détection de mouvement est utilisée pendant le monde " Circuit SSD" pour contrôler un deltaplane et slalomer entre les flux de données et elle est combinée avec les gâchettes adaptatives pendant la phase où l'on contrôle un singe et une grenouille robotique. Pour finir, le haut-parleur est utilisé intelligemment en complément des vibrations pour accentuer les sensations.

Au final, tous ces ajouts rendent le jeu beaucoup plus plaisant et immersif, et font vite oublier la Dualshock 4, qui fait jouet pour enfant à côté.
♪ I am Astro Bot ♪

L'un des points forts du jeu est sa musique. En effet, cette dernière est de bonne facture et accompagne parfaitement les mondes que vous visiterez. Lorsque vous êtes dans le monde "La jungle du GPU", vous aurez une chanson avec des paroles décrivant les caractéristiques de la carte graphique, avec comme refrain "I do it for you. I’m your GPU.", donnant une âme aux mondes que vous explorerez. Et ça sera pareil pour le SSD, CPU et la RAM. Cependant, la musique étant très courte, vous aurez vite la chanson en tête.

Passons aux effets sonores qui sont basiques mais qui sont accentués par le haut-parleur de la Dualsense, même si le son qui en ressort est de même facture que sur la Dualshock 4[.

La puissance du SSD mise à l'épreuve

La différence avec la Playstation 4 se fait sentir surtout avec le passage du disque HDD au SSD, rendant les temps de chargement deux fois plus rapides voir inexistants. Le jeu Astro's Playroom ne fait pas exception à la règle, et les changements de monde se font en moins de 5 secondes, une énorme différence où auparavant cela se ferait entre 30 secondes et 1 minute. Vous pourrez passer de la jungle du GPU à la prairie de la RAM en moins de 5 secondes, ce qui est un gain de temps considérable. D'ailleurs le monde "circuit SSD" représente bien cette vitesse, avec les flux de données qui vont a 100 à l'heure.


On aura plaisir à se balader dans ces mondes enchanteurs et joyeux, avec des temps de chargement dignes de ce qu'on attend de la nouvelle génération. Cependant, Le jeu n'aurait pas eu la même âme avec l'absence des fonctionnalités de la Dualsense, rendant le jeu moins amusant et innovant.
Note : 5/5

Plaisir à jouer et à rejouer

Une utilisation variée de la Dualsense

Le jeu faisant la démonstration des nouveautés de la Dualsense, il y aura par conséquent de nombreuses et différentes façons de l'exploiter. Vous trouverez plusieurs gadgets faisant office d'armes, comme un arc ou une mitrailleuse, louant les possibilités des gâchettes adaptatives. En effet, quand vous banderez votre arc, vous sentirez la tension de la corde. On aura plaisir à expérimenter et découvrir chaque innovation que nous apporte la manette. Avec la manette en main, vous sentirez la pluie taper sur votre parapluie, et ainsi, la tension qui en découle, notamment avec les orages frappant le sol, faisant vibrer votre Dualsense. En plus de ça, vous aurez différentes manières de vous déplacer, par le biais de costumes et qui ont chacun un contrôle différent. La grenouille devra rebondir à l'aide de son ressort, qui sera activé grâce aux gâchettes adaptatives, tandis que le singe devra s'agripper aux parois grâce a votre détection de mouvement. En plus de ça, vous aurez le contrôle d'une boule, qui se déplacera sur un parcours grâce au pavé tactile. Enfin, vous devrez contrôler un vaisseau à l'aide de la détection de mouvement combiné aux gâchettes (R2) et (L2) pour gérer la puissance et la direction. Il y a donc plusieurs façons de s'amuser dans Astro's Playroom, et le jeu ne cesse de se diversifier dans son gameplay, même si le côté plateformer du titre n'est pas si intéressant que ça.

Le plaisir de la collection

Lors de votre partie, vous prendrez plaisir à fouiller chaque recoin des niveaux, à la recherche de références ou d'accessoires PlayStation. Tous ce que vous trouverez sera envoyé au Labo PlayStation, que vous verrez prendre vie, à chacun de vos passages. Vous pourrez tourner autour de ces accessoires, interagir avec en les allumant, activant leurs lecteurs disques, etc..., rappelant des souvenirs d'enfance de joueur. Il y aura aussi une fresque qui se complétera à mesure de trouver les pièces de puzzle disséminées dans les différents niveaux. Cependant, ce n'est pas le seul moyen de récupérer ces artefacts du passé, d'où la présence d'une machine à gacha. Cette dernière permettra, contre une centaine de pièces, de récupérer des sphères, contenant soit une scénette, un accessoire ou une pièce de puzzle.

Que faire une fois l'aventure terminée ?

Après avoir parcouru tous les niveaux du jeu, vous aurez accès à un dernier monde vous ramenant en 1994 et vous permettant de débloquer les derniers accessoires pour le labo PlayStation. Vous ferez face à un boss, qui sera familier pour certain d'entre vous. Une fois ce monde terminé, cela ne sera pas fini pour autant et vous pourrez vous rendre dans la carte réseau, afin de faire des niveaux contre la montre, et obtenir le meilleur temps, face au monde entier. Enfin, si vous n'avez pas obtenu tout les collectibles de la machine à gacha, il ne vous restera plus qu'a trouver assez de pièces pour tous les obtenir et ainsi finir le jeu à 100 %


Le plaisir de jeu sera à la hauteur de vos attentes, pour un jeu offert avec la console, même si sa faible durée de vie rendra le plaisir bien bref, mais mieux vaut ça qu'une expérience qui dure sur la longueur, et ayant des passages trop longs et ennuyants. Les différentes phases de gameplay rendront le jeu diversifié et le mode contre la montre vous permettra de vous mesurer aux autres joueurs, et ainsi rallonger artificiellement, la durée de vie du titre.
Note : 4/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%

Voici votre premier (Platine) de la PlayStation 5 ! Il sera facilement accessible, car il nécessite pour la majorité des trophées, de juste finir les niveaux et de jouer comme bon vous semble. Cependant, si vous désirez récupérer tous les trophées du jeu, il vous faudra trouver tous les artefacts et puzzles du titre et donc finir le jeu à 100 %. Certaines actions, cependant, seront nécessaires pour obtenir certains trophées :

  • Vous aurez une dizaine de trophées a obtenir dans le labo PlayStation. Il faudra d'abord récupérer tous les accessoires et les scénettes de la machine à gacha afin d'obtenir (Bronze) Salut Gatcha !, (Bronze) Mystère et boule de Bot, (Argent) Maniaque de la Gachette, (Or) Décapsuleur en série. Remplir votre Labo Playstation vous permettra d'interagir avec tous les accessoires que vous aurez acquis précédemment. Cela sera important pour l'obtention de 7 trophées, liés à l'interaction avec ces accessoires, comme par exemple, frapper le logo PS de la PS2 pour (Bronze) Logo vers le haut ou passer sous le logo Playstation Home (Bronze) Home sweet home ! Même principe pour le reste des trophées qui demanderont certaines interactions avec ces éléments.
  • D'autres trophées demanderont d'effectuer certaines actions avec les robots à contrôler, comme la grenouille, le singe, la boule, et le vaisseau. Par exemple, faire 5 jongles avec le ballon de plage en possédant le costume de grenouille vous octroiera (Bronze) Utilise ta tête !
  • Vous avez envie d'impressionner vos camarades robots ? Et bien, tentez de sauter depuis le plus haut plongeoir de la piscine comme (Bronze) La petite Siren
  • Un petit peu de pluie ne vous fera pas de mal si ? Sinon, abritez vous avec votre ami bot (Bronze) Jason !
  • Dévier l'attaque d'un cracheur avec une flèche (Bronze) En plein dans le Miles ! et toucher tous les lapins (Bronze) Le cou du lapin ! vous permettra d'obtenir ces deux trophées en utilisant l'arc.
  • Utiliser la vrille dans diverses situations, comme sur la Glace pour (Bronze) Métal Glisse Solide et en tirant à la mitrailleuse (Bronze) Destruction Toupie.
  • En pleine période de Noël, profitez en pour faire une énorme boule de neige (Bronze) Little Rolling star...
  • Et enfin, battez rapidement 3 ennemis en les frappant (utilisez la vrille avec (Carré) enfoncé (Bronze) Punch ! It's All In The Mind !
Le (Platine) se débloquera après quelques heures de jeu seulement, ce qui le rend accessible pour tous. Vous aurez quelques difficultés à trouver certains artefacts, car il sera nécessaire de jouer avec la caméra ou d'aller en dessous de certaines plateformes, cependant rien de bien compliqué. Et enfin, comme vous pouvez vous téléporter au début de chaque niveau en moins de 5 secondes, cela sera beaucoup moins handicapant et plus motivant d'y aller pour récupérer les trophées manquants. Si vous avez besoin d'aide pour certains trophées, un guide a été créé par skryux , que vous pouvez retrouver sur ce lien Guide d'Astro's Playroom


La chasse aux trophées sera sympathique et ne demandera que très peu d'efforts afin d'en voir le bout. Sans oublier le rajout de vidéos de la part de Sony, vous montrant comment obtenir les trophées, directement depuis le menu rapide.
Note : 5/5

Conclusion

Astro's Playroom est une ode à la Playstation et ravira les fans ainsi que les nouveaux qui arriveront et découvriront le passé de la marque. Les nombreuses références vous feront retourner en enfance et redécouvrir la diversité tant plébiscité de la PlayStation.

La Dualsense quant à elle est au cœur de l'expérience, en proposant une façon innovante de jouer et de ressentir les sensations procurées par la Playstation 5. Pour un jeu offert avec la console, il coche toutes les cases et mérite qu'on s'y attarde, que ce soit pour raviver des souvenirs ou bien découvrir de nouvelles sensations.
Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
17
Je recommande ce jeu : À tous, Aux curieux, Aux chasseurs de trophées/platine facile

Elite-man (Elite-man)

168
772
2438
8428