Armored Core VI : Fires of Rubicon

ps5

1
5
10
14
18
-

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 25/08/2023
Genre(s) : Action 
Territoire(s) : FRANCE

517 joueurs possèdent ce jeu
30 trophées au total
0 trophée online
26 trophées cachés

Platiné par : 64 joueurs (12 %)

100% par : 64 joueurs (12 %)


Note des joueurs :
4.5/5 - 6 notes

Note des platineurs :
4/5 - 2 notes

Test rédigé par Magmarex le 23-08-2023 - Modifié le 23-08-2023


Introduction

Image

Bien avant que la popularité du studio explose avec Dark Souls, FromSoftware était principalement connu pour deux séries : King's Field, des RPG à la première personne qui serviront de base pour les Souls, et Armored Core. Cette seconde licence, bien qu'à la popularité assez limitée, a su se faire une place de choix dans le cœur des amateurs de robots. Depuis le premier épisode sorti sur PS1 en 1997, les méchas ont régulièrement ressurgi sur nos consoles avec des épisodes principaux et des spin-offs, jusqu'au dernier en date sorti sur PS3 en 2012. Depuis, c'était le silence radio et nombreux pensaient la saga abandonnée. C'est donc avec un certain étonnement que le monde découvrit l'annonce de Armored Core VI : Fires of Rubicon.

Prévu sur PS4 et PS5, mais aussi Xbox et Steam, pour une sortie le 25 août 2023, le titre a été présenté comme une nouvelle expérience explosive. Grimpez dans votre mécha, il est temps de voir ce que le titre a sous le capot.
Contenu du jeu
La planète Rubicon abrite en son sein une source d’énergie incroyable : le Corail. Celle-ci a permis à l'Humanité de prospérer et de créer de véritables merveilles technologiques jusqu'au jour où d'immenses quantités de Corail se sont enflammées, réduisant en cendres la surface de la planète. Depuis, différentes compagnies tentent de dénicher les dernières sources de Corail en faisant appel à des mercenaires pilotant d'énormes robots appelés Armored Core ou AC. Vous incarnez l'humain 621, un mercenaire qui vient tout juste de débarquer sur Rubicon et vous devrez vous frayez un chemin à travers moult champs de bataille pour découvrir les secrets enfouis sous les cendres...

Le scénario d'Armored Core VI est très cryptique. On sent que les développeurs ont travaillé sur la série des Souls et beaucoup d'éléments sont sujets à interprétation. En fouillant les différentes zones, on peut trouver des documents nous en apprenant un peu plus sur certains événements mais ce sera vraiment à vous de faire un effort de réflexion pour comprendre le message du jeu. Fort heureusement, toute cette partie est accessoire et un joueur désirant juste défourailler du robot saisira tout de même les grandes lignes. Cette apparente complexité dans la narration grimpe d'un niveau une fois le jeu terminé une première fois puisqu'en reprenant votre partie en New Game +, vous aurez le droit à de nouveaux dialogues et à de nouveaux choix de mission menant ainsi à une autre fin. Bref, les amateurs de lore pourront s'en donner à cœur joie !

Concernant la progression dans le scénario, elle se fait de manière très classique via le menu Missions. Toutes débutent par un briefing puis vous vous retrouverez directement sur les lieux. À noter que vous ne verrez jamais de personnages à l'écran et la totalité des dialogues se feront par messages et communications radios. Un parti-pris qui pourra surprendre mais qui est une constante dans la série qui préfère mettre les méchas sur le devant de la scène. Une fois votre mission terminée, vous êtes ramenés à votre base où vous aurez accès à diverses options.

Les missions d'Armored Core sont relativement courtes et vous prendront entre cinq et dix minutes en moyenne. Il y en a plus d'une trentaine réparties sur cinq chapitres ce qui vous demandera une vingtaine d'heures pour finir l'aventure une première fois. Une des plus grandes qualités du titre est sa manière de sans cesse renouveler ses enjeux et ses objectifs. Aucun niveau ne se ressemble et vous devrez varier en permanence votre approche selon les objectifs allant de l'escorte à l'éradication de menaces en passant par la récolte de données ou les incontournables boss. Encore une fois, le savoir-faire de FromSoftware se ressent dans la démesure et la mise en scène exceptionnelle de ces affrontements qui vous demanderont une concentration extrême. Ce sont de véritables ballets mortels où balles, lasers et explosions pleuvent sur l'écran à un rythme effréné, vous laissant exsangue après chaque duel. Et si vous mourez -ce qui arrivera soyez-en certains- pas de panique, la présence de checkpoints avant les boss vous autorise à retenter votre chance immédiatement mais aussi à modifier votre AC. Une possibilité qui me permet de vous expliquer la boucle de gameplay centrale du jeu.

Analyse – Assemblage – Combat. Voilà les trois étapes par lesquelles vous passerez obligatoirement pour chaque passage corsé du jeu -et il y en a beaucoup-. Très régulièrement, vous ferez face à un ennemi ou une situation en étant fortement désavantagé : adversaire ultra mobile, mécha fortement blindé, duel à distance... Essayez de récolter le plus d'informations possibles sur les mouvements ennemis, ses forces et faiblesses puis retournez dans votre base, achetez des armes et pièces d'AC adaptées et assemblez un nouveau robot. Épée laser, Gatlings, pistolets, lance-missiles... Mais aussi chenilles de tank, pattes d'araignée ou jambes aviaires. Les choix sont extrêmement vastes et modifieront complètement le gameplay. Il ne restera plus qu'à vous venger en usant de vos nouvelles acquisitions. Nous sommes donc face à une mécanique de Die and Retry mais beaucoup moins punitive que dans les Souls puisque mourir ne vous fera pas perdre de ressources. De plus, les missions étant relativement courtes, on revient très vite à l'endroit de notre échec. Le jeu est donc entièrement tourné vers vos capacités d'analyse et votre aptitude à vous adapter pour survivre face à toutes les situations, ce qui confère à vos victoires un véritable sentiment d'accomplissement.

Outre les missions scénarisées, le titre vous propose plusieurs activités. L'Entraînement pour apprendre les bases du combat, et que je vous conseille très fortement de faire, le mode Missions libres qui vous permet de rejouer une mission déjà terminée dans le but d'améliorer votre score, un meilleur grade ramenant plus de crédits, ou récupérer des crédits et le mode Arène. Ce dernier vous propose de monter dans le classement des meilleurs pilotes en vous faisant affronter, en un contre un, les plus puissants AC du jeu. Là encore, ce sera un passage obligé puisque vaincre vos adversaires vous rapportera des puces OS vous permettant d'activer divers bonus passifs comme une augmentation des dégâts, une amélioration des soins ou divers boucliers. Bref, vous aurez largement de quoi faire !

Armored Core possède aussi une composante multi accessible via le menu NEST présent dans votre base. Il vous permettra de prendre part à des combats PvP en 1v1 ou 3v3. Les serveurs n'étant pas en place au moment de la rédaction de ce test, je n'ai cependant pas pu y accéder.
Aspect technique du jeu
Le titre est assez technique à maîtriser. Il y a énormément de paramètres à prendre en compte lors de l'assemblage de votre AC. Masse, type de munitions, rendement énergétique... Autant de choses qui peuvent vite perdre les plus néophytes. Heureusement, la présence d'une aide dans le jeu associée à vos tâtonnements vous permettront de vite prendre vos marques. Au fil du jeu, on prend de plus en plus nos aises, variant les compositions instinctivement à la simple lecture des briefings ce qui s'avère plus que gratifiant lorsque tout fonctionne.

Le gameplay en mission est classique mais dépendra totalement de votre AC. Un mécha cuirassé et très lourd sera beaucoup moins maniable qu'un assemblage plus léger. À vous donc de trouver ce qui sied le mieux à vos préférences et à la situation. Les commandes restent toutefois les mêmes quels que soient vos choix. Vous aurez une touche d'esquive, une de saut et une pour le soin. Les attaques se feront via les gâchettes. R1 et L1 pour attaquer avec vos armes de poing droite et gauche tandis que vos armes d'épaules seront activées avec R2 et L2. Nous sommes en présence d'un gameplay simple à comprendre mais long à maîtriser tant les possibilités sont nombreuses. Concernant l'approche des combats, si tous les ennemis ont des forces et faiblesses différentes, ils partagent en revanche un même défaut. Toutes les machines du jeu - la vôtre également - ont une jauge qui se remplit au fil des dégâts encaissés. Une fois pleine, c'est l'immobilisation totale pendant une à deux secondes. La totalité des combats de boss consisteront donc à exploiter cette faille tout en évitant de la subir.

Techniquement, le jeu est très propre : aucun bug, fluide en toutes circonstances et ultra rapide à charger sur PS5. Le jeu est irréprochable à ce niveau là. En revanche, on remarque au vu de certaines textures que le titre est conçu pour tourner sur les anciennes générations de consoles, mais ces rares défauts sont complètement éclipsés par la direction artistique absolument magnifique. Si je craignais de passer vingt heures dans des environnements grisâtres, j'ai été bluffé par des panoramas à couper le souffle. On se sent minuscule au sein de ces immenses structures métalliques et les jeux de lumière créés par les projecteurs, les tirs ou tout simplement le soleil m'ont très souvent fait stopper la mission en cours pour juste observer la beauté des paysages désolés de Rubicon. Mention spéciale à la mission de fin qui commence sur un des plus beaux plans qu'il m'ait été donné de voir ces dernières années. Afin de nous immerger le plus possible dans l'ambiance, l'interface est très épurée et reste discrète mais parfaitement lisible en un coup d'œil.

La partie sonore n'est pas en reste et ce sont des morceaux aux sonorités électroniques et mécaniques qui nous accompagneront de fort belle manière tout au long du jeu. La bande-son se permet même des envolées épiques avec des chœurs du plus bel effet qui contribuent à l'intensité du moment de manière très efficace. C'est bien simple, j'écoute la musique du jeu en boucle depuis que j'ai terminé l'aventure. L'intégralité des dialogues sont doublés en anglais et s'avèrent très satisfaisants. À défaut de voir les personnages, on se crée une image d'eux selon leur voix et leurs actions, ce qui accentue l'immersion et notre implication dans l'histoire. Grâce à un jeu d'acteurs de qualité, mais surtout à une écriture réussie, on s'attache aux personnages. Ce qui crée parfois de véritables crève-cœurs au moment de prendre certaines décisions.... Le jeu est entièrement traduit en français, ce qui est une excellente chose et pas forcément une évidence au vu des ventes assez faibles des précédents jeux de la série.

Il n'y a en revanche pas beaucoup d'options d'accessibilité. Une seule difficulté et aucune fonctionnalité pour des joueurs souffrant de handicaps. Reste la possibilité de modifier les touches. Mais ce n'est certainement pas avec ce titre que FromSoftware se montrera plus accessible.
Plaisir à jouer et à rejouer
J'ai passé un excellent moment sur Armored Core VI. Vouant une adoration aux gros robots, je m'attendais à être conquis mais la maestria du studio pour varier les situations et surtout sa manière de gérer le rythme m'ont sidéré. Bien que courtes, les missions sont un concentré d'action ininterrompue vous plongeant dans un état presque second. Vous ne faites plus qu'un avec votre AC, virevoltant entre les tirs dans des environnements magnifiques. La personnalisation de votre mécha est extrêmement poussée et presque tout est viable selon votre dextérité. J'ai été embarqué dans cet univers en ruines et j'en suis sorti avec une seule envie : y retourner.

Mais, je me dois de vous prévenir : aussi excellent soit-il, Armored Core VI n'est pas pour tout le monde. Son univers n'est de prime abord pas vraiment accueillant, il faut aimer passer de longues minutes à construire son robot et surtout accepter le fait que vous allez mourir un grand nombre de fois le temps de trouver la configuration la plus adaptée à certains boss. Et puis, si vous n'aimez pas les méchas ou les scénarios abscons... le titre n'est pas pour vous. L'expérience est exigeante, sans pitié et pourra en frustrer plus d'un. Vous serez obligés d'expérimenter de nombreuses fois avant de vaincre et c'est un véritable sentiment de découragement qui pourra s'emparer de vous par moments. Mais si vous parvenez à entrer dans le jeu, ce sont de longues heures d'action frénétique qui s'offrent à vous.

J'aimerais terminer en revenant sur le potentiel du titre en termes de rejouabilité. Finir le jeu une première fois vous ramènera à la toute première mission du titre. Vous gardez l'intégralité de vos crédits et équipements et pouvez donc ainsi faire d'autres choix au cours de certains chapitres. Mais ce n'est pas tout, le studio parvient à nous surprendre en modifiant le déroulé de certaines missions. Un niveau plutôt tranquille lors de votre première partie peut désormais se terminer en combat de boss sans pitié. On est donc surpris à chaque instant et cela nous donne envie de relancer "une dernière mission avant d'arrêter". Le scénario se voit aussi être enrichi et on comprend mieux tous les tenants et aboutissants de l'histoire.
Chasse aux trophées
La liste d'Armored Core VI comporte 30 trophées. Et autant vous prévenir, ça ne va clairement pas être une partie de plaisir. Vous devrez donc terminer trois fois le jeu afin de voir toutes les fins mais aussi obtenir un rang S dans chaque mission. Un exploit qui demandera des nerfs d'acier et une minutieuse préparation. Petite précision d'ailleurs : certaines missions ayant un déroulé différent en NG+, je vous recommanderai d'essayer d'obtenir le plus de rang S possible lors de votre première partie.

À part ces difficiles trophées quasiment tous les autres sont liés à l'histoire, à votre progression dans l'Arène ou à des actions que vous ferez naturellement au cours du jeu. Seules les données de combat à récupérer pourront nécessiter de fouiller méticuleusement chaque zone (ou d'utiliser un guide).

Enfin, il vous restera de longues heures de farm puisque vous devrez aussi récupérer la totalité des armes, noyaux et pièces de robots. Et il y en a vraiment beaucoup, ce qui représente une immense quantité de crédits. Je pense toutefois, que vous pouvez commencer par acheter la totalité des armes avant de tout revendre pour acheter les noyaux, puis les pièces... Ce qui épargnera de longues heures à faire des missions en boucle !

La liste est bien pensée et vous oblige à vraiment tout voir dans le jeu en accomplissant la totalité des missions. Seuls les trophées nécessitant de farmer pourront se montrer ennuyeux. Et bonne nouvelle, aucun trophée n'est dépendant du mode en ligne. Un soulagement pour ceux qui tenteront l'aventure une fois les serveurs fermés.
Conclusion
Armored Core VI : Fires of Rubicon marque le retour fracassant d'une licence méconnue. Jouissant de tout le savoir de FromSoftware, le titre est un concentré d'action frénétique au rythme maîtrisé de bout en bout. Un pur jeu vidéo à l'esprit presque arcade plaçant le gameplay au cœur de son expérience. La direction artistique est exceptionnelle et offre des panoramas vertigineux où le gigantisme des structures vous donnera le tournis. Un titre difficile mais qui possède un style unique qui vous poussera à persévérer.

Laissez-vous tenter par les paysages désolés de Rubicon. Je vous assure que vous ne regretterez pas le voyage.
J'ai aimé
  • Une direction artistique exceptionnelle
  • Des combats ultra nerveux
  • Un pur concentré d'action qui se renouvelle sans cesse
  • Une bande-son très réussie
Je n'ai pas aimé
  • Un scénario cryptique
  • L'assemblage qui peut sembler très compliqué
  • Un jeu qui ne fait pas de concessions
18
Je recommande ce jeu : Aux spécialistes du genre, Aux fans de la série, Aux curieux

Magmarex (Magmarex)

40
331
1226
5773