Anna's Quest

ps4

1
4
11
24
14
-

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 30/06/2021
Genre(s) : Point&Click
Territoire(s) : FRANCE

4 joueurs possèdent ce jeu
40 trophées au total
0 trophée online
7 trophées cachés

Platiné par : 3 joueurs (75 %)

100% par : 3 joueurs (75 %)


Pas de note
des joueurs

Pas de note
des platineurs

Test rédigé par Dregs le 15-07-2021 - Modifié le 15-07-2021

Introduction

Image

Initialement sorti sur PC en 2015, il faut attendre le 30 juin 2021 pour voir Anna’s Quest pointer le bout de son nez sur console de salon. Développé par Krams Design et édité par Daedalic Entertainment, Anna’s Quest est un Point & Click comme on les aime.
Daedalic Entertainment est un maître du genre notamment avec des séries comme les Deponia ou encore plus récemment avec le déjanté Edna et Harvey s’évadent dont j’ai eu la chance de réaliser le test.
Mais qu’en est-il de cet opus ? Les graphismes touchant toujours vers le même univers, sans parler des énigmes qui se veulent plus ou moins complexes. Comment Anna’s Quest peut réussir à se démarquer de la concurrence ? C’est ce que nous allons voir ci-dessous.
Contenu du jeu
Vous voilà donc aux commandes d’Anna, une jeune fille qui a, jusque-là, été élevée par son grand-père à l’écart du reste du monde. Celui-ci lui expliquant les dangers qui se trouvent à l’extérieur, la fillette n’hésite pourtant pas à quitter la demeure en quête d’un antidote pour son aïeul gravement malade. C’est ainsi que notre jeune héroïne se fait capturer par une sorcière.

Cette histoire prend forme au travers de 6 chapitres, chacun se déroulant dans un lieu différent. Si le premier, dont les premières minutes servent aussi de didacticiel au jeu, se déroule dans la maison de la sorcière, vous aurez l’occasion de parcourir divers tableaux tels qu’un village et les abords de la forêt, une prison et son diabolique maitre ou encore un château pour ne citer qu’eux. Bien que l’univers reste le même, ces différentes zones ne sont pas forcément trop denses, évitant ainsi des allers-retours trop longs et incessants.

Image

Tout au long de l’aventure, il sera impératif d’interagir avec les divers objets, certains trouveront d’ailleurs une utilité pour une éventuelle action future. Sans oublier de dialoguer avec les différents personnages qui vous entourent en quête d’indices pour pouvoir vous sortir de toutes les situations. Les habitués du genre savent qu’explorer et interagir avec tout ce qui vous entoure est primordial dans un Point & Click.

Il est bien évident que le jeu se parcourt en solo, ou du moins avec un seul gestionnaire de la manette et il n’existe pas non plus de différents modes de difficulté. Cependant et vu le contexte du jeu rappelant certains contes pour enfants, il peut être agréable de jouer avec son enfant pour l’initier à la découverte de ce style de jeu. C’est d’ailleurs dans ce contexte là qu’à titre personnel ma chère tête blonde et moi-même avons pu pleinement profiter de l’histoire.
Aspect technique du jeu
Pour tous les adeptes des Point & Click, sachez qu’Anna’s Quest ne vient pas révolutionner le genre. Les principes et commandes ne changent pas vraiment, vous interagissez avec un objet ou un personnage avec (croix), (carre) vous permet d’analyser et (triangle) sert à combiner des objets aussi bien sur la carte que dans votre inventaire. On revient ici à une formule utilisant les deux joysticks, un pour déplacer le personnage et l’autre pour déplacer le curseur. Notez d’ailleurs que vous n’accédez pas à l’ensemble des objets de la carte instantanément, il faudra vous déplacer vers un objet pour pouvoir interagir avec. On note toutefois une tendance à passer rapidement d’un objet à l’autre et heureusement (L1) et (R1) nous servent à sélectionner l’objet souhaité.
En soit, rien d’insurmontable et la prise en mains est très rapide. On apprécie surtout le pouvoir de télékinésie de notre chère Anna que vous pouvez utiliser avec (R2). C’est d’ailleurs là la particularité du titre, dans le sens où ce pouvoir vous permet de vous sortir de nombreuses situations.

Image

Il est toutefois bon de rappeler que le jeu étant initialement adapté pour se jouer sur PC à l’aide d’une souris, certains objets notamment les bonbons seront compliqués à obtenir. Il vous faudra vous y reprendre de nombreuses fois pour ajuster pile-poil l’emplacement du personnage, ce qui est incompréhensible et limite regrettable.

Néanmoins, sachez que le jeu est en anglais mais les sous-titres sont disponibles en français ainsi que dans de nombreuses autres langues. Il est d’ailleurs très appréciable lors de dialogues de voir que la couleur des textes varie selon l’interlocuteur, nous aidant ainsi à ne pas trop nous y perdre. La bande son quant à elle est simplement là pour accompagner gentiment l’histoire.
Enfin, comme pour de nombreux Point & Click, notamment ceux proposés par cet éditeur, le côté cartoon est une nouvelle fois employé. L’univers proposé colle parfaitement avec un conte pour enfants dont l’opus reprend très souvent certains codes, voire personnages. D’ailleurs entre chaque chapitre on retrouve une présentation sous forme de livre et de croquis très souvent utilisée dans les dessins animés pour enfants.
Plaisir à jouer et à rejouer
Dans ce type de jeu particulier, il est toujours difficile de trouver sa place ou du moins de se faire une place. Si Anna’s Quest trouvera son public de par son histoire mais aussi son univers, il n’en est pas moins un jeu tout à fait classique. Alors attention, le jeu n’est vraiment pas mauvais du tout, cependant il ne cherche pas vraiment à révolutionner le genre ou du moins à sortir du lot.
On apprécie néanmoins l’intégration de la télékinésie qui pour le coup est un vrai point fort, mais qui aurait pu être exploité davantage. L’histoire est bien conçue et on apprécie les différentes énigmes que l’on devra résoudre (jouer de l’orgue pour ouvrir une porte, manipuler des leviers afin d’aligner des cages ou encore trouver la bonne combinaison de rochers afin d’ouvrir une porte secrète). Concernant l’histoire, chacun se fera son propre avis quant au dénouement final.

Image

Que vous chassiez les trophées ou non, sachez toutefois que le titre propose une durée de vie tout à fait convenable et que vous ne regretterez pas d’avoir suivi la quête d’Anna. Encore une fois, d’un point de vue personnel, j’ai adoré parcourir le jeu avec ma petite de 7 ans pour lui faire découvrir les différents personnages ainsi que les différentes méthodes de réalisation des énigmes. Attention cependant, le contenu pourra toutefois ne pas convenir à certains et concernant la traversée du jeu, celle-ci implique la présence d'un adulte.
Les fans du genre viendront compléter leur collection, quant aux autres, vous trouverez là une jolie histoire simple, rapide et efficace. Important également de préciser qu’aucun bug n’a été constaté durant mon parcours dans le jeu, mis à part la difficulté de placement pour l’obtention des bonbons.
Chasse aux trophées
Anna’s Quest possède un total de 40 trophées, (Platine) inclus et on peut se targuer d’une jolie constitution. Là où vous serez gratifié à chaque niveau terminé, il vous faudra toutefois réaliser certaines actions bien spécifiques pour conquérir les autres. Rassurez-vous, une fois le titre terminé, on a toujours l’occasion de recommencer le chapitre que l’on souhaite en vue de terminer notre chasse au platine. Comptez toutefois entre 5 et 10 heures de jeu pour compléter votre bien. Vous allez me dire que cette tranche va du simple au double bande de chenapans, mais cela dépend de vos compétences dans ce genre d’opus mais aussi et surtout de la manière dont vous abordez le titre. Avec une soluce ou un guide sous les yeux, il ne vous faudra que peu de temps pour découvrir le dénouement de l’histoire et obtenir un (Platine) assez simple dans l’ensemble.
Notez cependant qu’il ne faudra pas compter sur le descriptif des trophées pour deviner quelles actions vous allez devoir réaliser pour obtenir ceux-ci.

Image

Toutefois j’ai pu voir sur la toile que certaines personnes avaient des difficultés quant à l’obtention du trophée (Argent) Ohh, ça brille ! Pour le débloquer il vous faudra obtenir un objet qui brille. Sachez que visiblement le jeu applique aléatoirement des couleurs aux objets que vous ramassez. C’est pourquoi le même objet peut s’avérer être brillant ou non d’une partie à l’autre. Pour ma part je n’ai eu aucune difficulté avec celui-ci, il est tombé dès ma première heure de jeu et sans même que je n’y prête attention. Cependant au vu de certains retours il est toutefois bon de vous alerter sur celui-ci.

Autre point non négligeable, le trophée (Or) À l’affiche ! consiste à ramasser l’ensemble des bonbons présents dans le jeu. Bien que ceux-ci soient dans l’ensemble assez visibles pour peu que vous fouilliez partout, il n’en est pas moins difficile de les récolter. Le jeu étant initialement sorti sur PC, il est bien plus aisé de les ramasser à l’aide d’une souris que du joystick. C’est pourquoi il faudra vous y reprendre de nombreuses fois avant de trouver la bonne position pour pouvoir sélectionner votre sucrerie.

Enfin et il s’agit là d’un clin d’œil aux autres jeux de la franchise, certains trophées vous rappelleront d’autres aventures telles que Deponia au travers de (Argent) Loin de la maison mais encore (Bronze) Clin d’aedalic. Tout comme (Argent) Ring-a-ding-ding qui lui est carrément identique à un autre Point & Click, Leisure suit larry, wet dreams dry twice.
Conclusion
Avec une aventure plutôt mignonne, on pourrait se laisser tenter de mettre l’opus entre les mains des plus jeunes afin de leur faire découvrir le genre. Cependant comme tout bon Point & Click les énigmes et autres interactions nécessitent quand même la présence des plus grands. Anna’s Quest demeure un très bon jeu sans pour autant révolutionner le genre. Les adeptes seront ravis de cette nouvelle histoire mais également des différentes références quant aux autres jeux de la franchise.
J'ai aimé
  • L'histoire et ses personnages
  • La télékinésie
  • Jeu fluide
Je n'ai pas aimé
  • La difficulté d'obtention des bonbons
14
Je recommande ce jeu : À tous, Aux habitués des 100%, Aux curieux

Dregs (dregs23)

126
539
1402
3779