Actraiser Renaissance

ps4

1
2
16
22
13
-

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 24/09/2021
Genre(s) : Action , RPG, Simulation
Territoire(s) : FRANCE

18 joueurs possèdent ce jeu
41 trophées au total
0 trophée online
7 trophées cachés

Platiné par : 2 joueurs (11 %)

100% par : 2 joueurs (11 %)


Pas de note
des joueurs

Pas de note
des platineurs

Test rédigé par Ex-Nihylo le 04-11-2021 - Modifié le 04-11-2021

Introduction

Image

Les remasters se suivent et se succèdent à grande vitesse en cette période de fin de vie de nos bonnes vieilles PS4. Actraiser, qui a eu 30 ans cette année, suit la tendance et nous revient dans une version baptisée "Renaissance", proposant une refonte esthétique et quelques ajouts au jeu d'origine. Il s'agit d'un jeu paru sur Super Nintendo, créé par Square quand ce dernier s'appelait encore Squaresoft et qui a eu son petit moment de gloire à sa sortie car réussissant avec brio l'exploit de mélanger plusieurs genres de jeu qui n'ont rien à voir, tels que l'action plate-forme en 2D (très classique à l'époque), la gestion et le développement de ville ou encore la stratégie en temps réel.

Sonic Powered nous propose aujourd'hui une relecture de ce hit d'antan. La remasterisation du jeu justifie-t-elle son achat ? Les quelques ajouts apportent-ils suffisamment de nouveautés pour les joueurs rompus au jeu d'origine ? Nous allons essayer de voir ce qu'il en est dans ce test, mais tout d'abord place au trailer officiel du jeu :
Contenu du jeu
Incarnant le Seigneur de la Lumière, votre rôle consiste à éradiquer le Roi du Mal, qui cherche à semer le chaos et la désolation. Vous êtes un Dieu qui s'incarne parfois en chair et en os à travers des phases d'action-plateformes pures et dures, tandis que lors des phases de construction et de gestion de vos villes, un ange vous sert d'interface entre vous et les humains.

Développer l'humanité et l'aider à prospérer sur l'ensemble de la planète, telle sera donc votre mission. Pour cela il faut d'abord libérer, lors d'une phase d'action, la future terre sur laquelle vous gérerez vos humains et vos constructions. Cette première phase dure en général quelques minutes pendant lesquelles vous devez aller d'un point A à un point B, qui contient systématiquement un boss à abattre.

Ensuite, à vous la création et la gestion de vos villes ! Que ceux qui n'aiment pas trop ce genre de simulation se réjouissent, ici votre rôle consiste de façon très basique à indiquer les zones constructibles à votre peuple, qui se chargera lui-même de bâtir les champs de nourriture et les usines qui serviront à renforcer votre ville. Différentes missions vous seront attribuées pendant cette phase, comme repousser les ennemis qui ne manqueront pas de tenter d'envahir votre territoire, en érigeant des fortifications et en orientant votre héros dans les zones à défendre. Vous avez aussi accès à 5 magies différentes que vous pouvez utiliser pour abattre les monstres : usez-en avec parcimonie, les MP ne sont pas illimités !

Une fois tous les objectifs principaux atteints dans votre ville, à nouveau une phase d'action s'ouvre à vous pour tenter de battre LE gros boss qui nuit au développement de votre ville tout au long de sa construction. Nouvelle phase d'action en 2D qui dure là encore quelques minutes, le temps d'aller jusqu'au boss en éliminant au passage les petits ennemis qui vous barrent la route. Puis une fois celui-ci éliminé, vous aurez accès à une nouvelle zone de la planète à développer, et ainsi de suite, jusqu'à accéder à la zone finale où il vous faudra vous débarrasser du roi démon en personne. Rassurez-vous, le jeu a été pensé pour ceux qui n'y avait jamais joué auparavant, ainsi tout le début du jeu constitue avant tout un gros tutoriel pour mieux appréhender le jeu et ses diverses phases.

Une histoire, bien plus étoffée que l'originale, sert de fil conducteur tout au long du jeu et bien que sommaire - la fameuse lutte entre le bien et le mal - celle-ci permet de mieux nous plonger dans l’atmosphère proposée. Ainsi, ce ne sont pas moins de 6 héros - un par zone constructible du jeu - qui apparaîtront les uns après les autres et qu'il faudra faire évoluer pour qu'ils puissent croître en compétence. Pour cela il faudra récolter des parchemins qui leur sont propres et qu'il faudra leur administrer. Parchemins que l'on obtient en accomplissant les diverses missions primaires et secondaires dans vos villes et aussi lors des phases d'invasion d'ennemis qui ont lieu à intervalles réguliers. Plus ils seront forts, plus vous le serez aussi car la défense de vos villes vous revient : posséder un ou plusieurs héros puissants permettra de gagner plus rapidement vos batailles contre les démons. Et comme notre propre barre d'expérience s’accroît aussi après chaque victoire, mieux vaudra se bâtir une équipe de héros solides pour devenir le plus fort possible.

En matière de nouveautés, le jeu peut se targuer de proposer quelques quêtes de plus que le jeu d'origine. Les refontes graphique et sonore sont également de la partie comme nous allons le voir dans la prochaine rubrique de ce test. Quelques éléments de gameplay font également leur apparition, comme de nouvelles magies ou encore de nouvelles possibilités d'attaque pendant les phases d'action. Enfin, une dizaine de nouvelles pistes audio ont été ajoutées ainsi que la possibilité de sauvegarder automatiquement, ainsi que le choix de la difficulté - modifiable en cours de partie. Des nouveautés bienvenues qui permettent d'augmenter la durée de vie du jeu d'origine d'un bon tiers, comptez environ une trentaine d'heures pour en faire le tour. A noter qu'un mode spécial se déverrouille une fois le jeu terminé, afin de pouvoir faire à notre guise les différents niveaux d'action du jeu, et qu'il n'existe ni mode multijoueur, ni fonctionnalité en ligne.
Aspect technique du jeu
Malgré la refonte graphique opérée par le studio Sonic Powered, le jeu paraîtra tout au plus acceptable, sinon laid. Les phases d'action en 2D demeurent très sommaires, esthétiquement parlant, avec de jolis fonds de décor vides et des graphismes très dépouillés, sans personnalité tout au long des divers niveaux. Tout au moins peut-on se consoler en se disant qu'un décor trop riche, trop fouillé, nuit parfois au gameplay, mais là on frôle le vide intersidéral. Même des jeux SNES de l'époque sont plus jolis - au hasard n'importe quel Castlevania. Un gros point négatif nullement rattrapé par les animations, très peu travaillées dans les phases d'action, et qui restent très sommaires pendant les phases de gestion de ville. D'ailleurs il n'y a pas de scènes cinématiques à proprement parler puisque les phases de dialogues ne sont qu'une succession d'images ! Ça sent le travail quelque peu bâclé. Il y a une limite à la nostalgie et au respect de l'oeuvre remasterisée...

A contrario, le travail sur la bande-son est exemplaire. Les différentes mélodies ont été très fidèlement remasterisées, les nouvelles pistes sont dans le ton de celles déjà existantes et se marient parfaitement avec le jeu, et on peut même choisir de jouer avec les mélodies de la version d'époque ! Les bruitages demeurent corrects, à la fois en phases d'action et de gestion. Seul manque à l'appel un doublage qui aurait largement eut sa place, surtout qu'il n'existe pas tant de lignes de dialogue que ça à doubler. Dommage pour l'immersion. Aucun bug ou problème de sauvegarde à signaler, par contre les temps de chargement sont exagérément longs pour un jeu de ce type, il est fort dommage que les développeurs n'aient pas pensé à les optimiser.

A noter que l'on bénéficie d'une traduction en français alors que le jeu d'origine était en anglais, ce qui est une avancée notable même s'il demeure des fautes d'orthographe ou un ou deux oublis de mots. Etonnant quand on sait que des QA (Quality Assurance) testeurs francophones ont validé le jeu...
Plaisir à jouer et à rejouer
En phase d'action, le jeu est plutôt simple à jouer. Une touche pour donner un coup d'épée, une autre pour sélectionner la magie dont on veut se servir et pour l'utiliser, une autre pour sauter, difficile de faire plus simple. En facile et en normal il est aisé de venir à bout de chacune de ces phases, étant donné que les boss de fin de niveau ne présentent pas davantage de difficultés.

Lors des phases de gestion, tout est suffisamment bien pensé pour que la maniabilité soit optimale : on n'a même pas besoin d'aller dans le menu de pause puisque les quelques actions à réaliser se font à l'aide de menus accessibles avec L1 ou R1. L'interface est simple et efficace, le tuto qui constitue le début du jeu nous expliquant fort bien comment développer nos villes, comment les défendre et comment gérer nos héros sur le terrain. Bien sûr, quelques subtilités dans le gameplay sont de la partie mais rien qui ne saurait vous compliquer la tâche outre mesure.

Le mélange des genres de ce titre plutôt unique en soi propose donc un gameplay à la fois simple, complet et efficace. Le plaisir de jeu est donc bel et bien de la partie puisque l'on rentre relativement vite dans l'univers proposé pour mieux en profiter. La difficulté étant à la fois réglable en cours de partie et progressive, aucun obstacle majeur ne devrait vous barrer la route bien longtemps, hormis peut-être certaines phases de plateformes, pour les moins aguerris. Contrairement à la phase de gestion des villes, cette phase est restée ancrée dans les années 90, elle propose de diriger un héros assez rigide et présente moins de subtilités de gameplay. Il demeure peu probable que les joueurs autres que ceux de cette époque apprécient ces phases de jeu.

Et malheureusement c'est sur la phase d'action que s'achève le jeu, mais aussi qu'il se prolonge sitôt celui-ci terminé. A vous le mode spécial qui consiste à refaire toutes les phases d'action dans la difficulté de votre choix. Cela ne présente aucun intérêt en soi puisque l'on a accès à ces phases quand on les a déjà faites dans le mode Histoire, et qu'on peut donc déjà les refaire à volonté... Mis à part qu'il vous faudra quand même les faire dans ce mode pour obtenir des trophées, parmi les plus difficiles, évoqués dans la section suivante. La rejouabilité est donc limitée. Il y avait sans doute mieux à proposer comme contenu supplémentaire pour redonner envie aux joueurs de ressortir le jeu, sitôt celui-ci achevé. Finir le jeu en difficile pourra plaire aux joueurs les plus aguerris et constituera un très bon challenge, mais la répétitivité du soft malgré son originalité de mélange de genres ne lui garantit pas qu'on y revienne par la suite.
Chasse aux trophées
Le jeu comporte un total de 41 trophées, platine inclut, dont 2 trophées en or, 16 trophées en argent et 22 trophées en bronze.

On peut décomposer l'obtention des trophées en 3 catégories. Une quinzaine de trophées s'obtient de façon immanquable, en allant au bout de l'histoire du jeu. Une autre quinzaine de trophées tombera dès qu'une action spécifique aura été accomplie pour chacun d'entre eux, ou dès qu'un objectif secondaire aura été atteint Et enfin les derniers trophées vous demanderont d'accomplir toutes les phases d'action du mode Spécial dans plusieurs modes de difficulté, y compris la plus difficile. Indirectement, l'obtention de ces 5 derniers trophées devront sans doute vous imposer de faire du level-up de votre héros dans le mode Histoire et donc d'obtenir les 6 trophées en argent liés à la progression de vos personnages.

La première catégorie de trophées, liés à l'histoire, vous demandera environ 20h de jeu en prenant votre temps, pour en venir à bout. Il n'y a pas de difficulté majeure ici puisque tout peut être obtenu dans la difficulté la plus simple proposée dans le jeu. A vous de faire en sorte que vos villes se développent correctement, de mener à bien les différentes phases d'action, de battre les boss et vous récolterez au minimum vos 15 premiers trophées.

La deuxième catégorie de trophées à obtenir sera avant tout une affaire de finition et ne devrait pas vous poser de problème. Là encore, tout est faisable en facile, de ce fait une poignée d'heures suffira largement pour les obtenir. Cela va du très facile et rapide, comme le fait de devoir tirer 100 flèches sacrées sur les monstres lors des phases de construction de ville pour obtenir le trophée (Argent) Admirez mes talents maître - un objectif que vous atteindrez de toute façon sans le vouloir - à du moins rapide, comme tous les trophées bronze demandant d'accomplir les quêtes secondaires dans chaque ville du jeu. En soi, ces quêtes sont simples puisqu'elles consistent bien souvent à gérer une dernière attaque de monstres ainsi que de développer la ville jusqu'à dépasser un certain seuil de nombre d'habitants. Cela prendra surtout du temps.

Enfin, la dernière catégorie sera la plus longue et la plus délicate à boucler. En effet, cette fois la difficulté sera au rendez-vous puisqu'il faudra boucler le mode spécial dans sa difficulté la plus élevée. Ce mode est automatiquement débloqué une fois le mode Histoire accompli, et consiste à enchaîner tous les niveaux d'action du jeu, sans les phases de gestion de ville. Heureusement, vous pouvez faire chaque niveau comme bon vous semble, et si vous réussissez à en achever un en difficulté extrême, il sera bien entendu sauvegardé. Faire les 15 niveaux et donc battre les boss, qui seront nettement plus coriaces dans cette difficulté, ne sera pas une sinécure en vue de l'obtention du trophée (Or) Maître suprême. Plus rébarbatif, il vous faudra augmenter les niveaux de vos 6 héros au niveau 20. Cela prendra du temps car il vous faudra pour cela retourner en mode Histoire, et attendre que des ennemis débarquent pour faire monter vos personnages de niveau. Comptez donc au minimum 10 à 15h de plus de jeu rien que pour obtenir cette dernière catégorie de trophées.

Au final, l'obtention du platine laisse un sentiment mitigé. D'autres choix de trophées auraient pu être davantage pertinents, étant donné que l'on perd tout de même une grande partie de son temps à attendre des combats pour tenter d'obtenir les derniers trophées du jeu. Cela gonfle bien trop artificiellement et ennuyeusement la durée de jeu et c'est bien dommage...
Conclusion
Les joueurs de l'époque en mal de nostalgie et les plus jeunes avides de tâter un petit pan de l'histoire du jeu vidéo s'amuseront sans aucun doute avec cette production qui a su conserver son charme et son originalité. Les autres auront sans doute un peu plus de difficulté à rentrer dans cette atmosphère unique, qui paraîtra rapidement bien vétuste en dépit de sa bande-son toujours aussi excellente. Surtout que 30 euros pour un remaster constituera sans nul doute un frein supplémentaire... Attendez une promo, ce jeu mérite tout de même qu'on lui accorde sa chance.
J'ai aimé
  • Même 30 ans après l'originalité demeure
  • Les magnifiques compositions musicales
  • Quelques ajouts de gameplay intéressants...
Je n'ai pas aimé
  • L'aspect graphique digne d'un téléphone portable
  • L'obtention du platine peu encourageante
  • ...mais qui restent très limités
13
Je recommande ce jeu : Aux spécialistes du genre, Aux fans de la série, Aux curieux

Ex-Nihylo (ex-nihylo)

134
993
1420
3926