9 Monkeys of Shaolin

ps4

1
4
16
10
15
-

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 16/10/2020
Genre(s) : Beat'em all
Territoire(s) : FRANCE

10 joueurs possèdent ce jeu
31 trophées au total
0 trophée online
7 trophées cachés

Platiné par : 3 joueurs (30 %)

100% par : 3 joueurs (30 %)


Pas de note
des joueurs

Pas de note
des platineurs

Test rédigé par ElaStickK le 26-10-2020 - Modifié le 08-11-2020

Introduction

Développé par Soboka Studio, 9 Monkeys of Shaolin est un beat 'em up sorti le 16 octobre 2020 sur PS4.

On y incarne un pêcheur, Wei Cheng, assoiffé de vengeance suite à la destruction de son village et la mort de son grand-père. Récupéré et soigné par des moines, ces derniers vont lui apprendre des techniques de combat dont ils gardent le secret depuis bien longtemps. Vous allez devoir combattre les différents clans qui se dresseront sur votre passage, ainsi que leurs boss.

Amateur de beat'em up ou de défouloir, découvrez donc ce que le jeu a dans le ventre !


Contenu du jeu

9 Monkeys of Shaolin est un petit jeu indé, mais celui-ci à tout de même de quoi nous occuper.

Au menu, un mode histoire avec 4 niveaux de difficulté, allant de facile à légende. Le jeu est découpé en 5 chapitres, qui sont eux mêmes composés de plusieurs niveaux. Leur nombre varie entre chapitres, mais comptez à peu près une bonne vingtaine de niveaux. Ces derniers sont très diversifiés dans leur style graphique et leurs objectifs, allant de simplement finir le niveau à libérer des prisonniers dans le temps imparti. Comptez environ 5 à 10 minutes pour chaque niveau et pour peu que vous les finissiez d'une traite. Une fois ces niveaux terminés, il est tout à fait possible de les rejouer comme bon vous semble. Sachez par ailleurs que vous pouvez également les faires dans l'ordre voulu, et qu'il n'est pas nécessaire de tous les faire pour finir un chapitre. Lors du dernier niveau d'un chapitre, vous devrez affronter un boss, qui vous donnera plus ou moins de fil à retordre selon la difficulté sélectionnée.

Le jeu propose également de nombreux équipements pour votre personnage, qui vous permettent de taper plus vite, de marcher plus vite, de recharger plus rapidement votre barre d'énergie, etc... Ces derniers se débloquent en finissant un niveau. Vous obtiendrez également des points de compétences pour améliorer vos techniques et vos stats. Vous aurez également l'occasion de ramasser des thés vous permettant de buff temporairement votre personnage ou de lui faire gagner de la santé. Petit bonus assez gadget mais sympa, vous pouvez revêtir le costume des boss une fois ceux-ci vaincus.

Tout le jeu est faisable en coop, que ce soit local ou en ligne, ce qui vous permet de vous défouler avec un ami ou un inconnu. Il prendra l'apparence d'un moine du temple, et seul l'hôte verra sa progression sauvegardée. Concernant l'histoire, elle pourra en intéresser certains, tandis que les autres passeront les dialogues rapidement pour passer à la bagarre.

Un contenu satisfaisant, le mode coop permet une certaine rejouabilité et la diversité des niveaux empêche cette sensation de tourner en rond, ce qui est souvent le cas dans certains beat'em up, mais pas ici. Les quelques armes et autres éléments de personnalisation sont le bienvenu, d'autant plus qu'il permettent de trouver la combinaison parfaitement adaptée à notre style de jeu. Même si l'histoire est un peu secondaire, elle existe et se justifie, c'est à dire qu'elle n'est pas là en tant que simple habillage. On fait face à un scénario un minimum réfléchi, même si les dénouements sont gros comme des maisons. Pour un jeu indépendant russe, c'est que du bonheur !
Note : 4/5

Aspect technique du jeu

Cette partie du jeu est une agréable surprise pour ma part !

Ce qui me faisait le plus peur était l'aspect graphique, car celui-ci ne me donnait pas très envie après avoir vu quelque trailers. Et pourtant j'ai eu tort ! Alors attention rien de très extravaguant, le jeu est très simple et dépourvu de détails, mais cela est bien suffisant pour profiter de celui-ci tout en gardant une lisibilité correcte de ce qui se trouve à l'écran. Ce n'est pas un mal d'être peu détaillé lorsqu'il faut se concentrer sur plusieurs ennemis à la fois. Les textures sont plates et lisses, et il en est de même pour les personnages, bien que ces derniers soient tout de même un peu plus détaillés que le reste. Les ennemis se distinguent facilement de par leurs designs. On regrettera simplement que parfois l'armure de certains ennemis est brillante, et donc empêche de correctement voir ces derniers préparer un coup (symbolisé par une sorte de halo brillant).

Le level design n'est pas trop mal. On est sur du beat'em up classique, c'est à dire aller de gauche à droite du niveau, tout en ayant la possibilité d'aller de haut en bas. Parfois vous aurez à sauter de plateformes en plateformes, ou alors vous devrez éviter des pièges. En tout cas, on a rarement l'impression de faire le même niveau en boucle, car ces derniers sont plutôt bien variés esthétiquement.

Pour ce qui est de la musique, on est sur un style asiatique plutôt agréable à écouter, bien que parfois répétitif. Le sound design des ennemis et des coups est plutôt bon, tout en restant agréable à entendre (c'est à dire qu'il n'est pas omniprésent au point de n'entendre que les bruits et plus la musique).

Niveau gameplay, la prise en main est compliquée au départ, puis au fil du temps on s'y fait. Les boutons (carre) (rond) (triangle) sont des attaques, le bouton (croix) permet de sauter, et (L1) permet de contrer les attaques ennemies. Les quelques combos sont très simples à réaliser, il suffit d'avoir assez d'énergie chargée (dans notre jauge d'énergie), puis d'appuyer sur (R2) + un bouton d'attaque. Il vous suffira ensuite d'enchaîner les ennemis comme bon vous semble. Cependant, et c'est ici le seul reproche que l'on peut faire au jeu, les coups atteignent parfois difficilement leurs cibles. Ce n'est pas un problème de hitbox, mais de perspective. On a parfois l'impression que notre arme touche l'ennemi alors que non, le coup partira complétement à coté. Il en est de même pour les caisses à briser dans les niveaux, j'ai eu du mal sur certaines posées dans un coin difficile d'accès.

Durant ma partie, aucun bug n'a été constaté, et aucun problème d'optimisation non plus. Le jeu a été correctement travaillé pour être rapide, dynamique et agréable à jouer. Rien à dire de vraiment négatif sur l'aspect technique de 9 Monkeys of Shaolin, si ce n'est le tout petit problème de distance entre votre arme et votre cible. Simple mais terriblement efficace, le design du jeu est finalement agréable pour les yeux et colle à l'ambiance générale de celui-ci.
Note : 4/5

Plaisir à jouer et à rejouer

Votre plaisir de jeu face à 9 Monkeys of Shaolin dépendra de votre amour pour les beat'em up et les jeux qui peuvent mettre vos nerfs à rude épreuve.

La prise en main est compliquée au début, et vous allez mettre du temps avant de pouvoir enchainer les ennemis sans vous faire toucher. Selon le mode de difficulté que vous avez choisi, vous passerez du simple défouloir à un enfer où vous devrez avoir des réflexes de serpent pour ne pas vous faire toucher, et cette difficulté à s'adapter au jeu peut en faire abandonner certains si ils ne souhaitent pas jouer dans une difficulté inférieure. Les ennemis et les coups ne sont pas spécialement difficiles à comprendre, donc avec de la persévérance et de la maitrise, vous n'aurez pas de mal à le finir en difficulté normal.

Même si le jeu nous propose du scénario, ce ne sera évidemment pas ce qui nous intéressera, le gameplay étant bien supérieur à l'histoire. Vous pouvez rejouer chaque mission du jeu, et le mode coop local et en ligne vous permet de vous amuser à passer à tabac vos ennemis.

Ce qui est un poil embêtant avec ce 9 Monkeys of Shaolin, c'est que certains passages et boss sont frustrant à cause du fameux problème de distance entre votre arme et les ennemis (la prise en main rentre aussi en compte). On passe d'un niveau extrêmement simple à une embuscade de 8 ennemis où on ne peut pas enchainer les coups, et où on finit par se faire coincer dans un coin puis frapper jusqu'à ce que mort s'ensuive. Fort heureusement, les checkpoints du mode facile et normal rendent la tâche moins frustrante que dans les difficultés supérieures.

En résumé, soit on adore le système de jeu et on prend goût à la bagarre, soit on sera purement frustré car on n'arrive pas à avancer dans le jeu. Personnellement, j'ai eu quelques passages un peu délicats et désagréables, et ce dès le chapitre 2 (je me suis lancé en hardcore dès le début, c'est à prendre en compte). Pour le reste, j'ai passé un très bon moment.
Note : 4/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%

La difficulté du platine dépendra simplement de votre aisance de jeu.

En effet, on retrouve les classiques trophées d'items à ramasser, d'amélioration de techniques, d'actions spécifiques à réaliser (du type attirer 5 ennemis en une seule fois), et surtout des trophées liés aux boss, que vous obtiendrez automatiquement au fur et à mesure de l'histoire. Vous devrez également posséder une deuxième manette et un ami pour réaliser 2 trophées en coop. Vous devrez simplement terminer un niveau et ressusciter votre allié.

Si la plupart des trophées se débloquent sans problème, finir le jeu en difficulté hardcore vous demandera d'être rapide dans vos mouvements et ne vous permettra pas de faire des erreurs. La mort vous fera recommencer au début du niveau contrairement à la difficulté normal. Autre petit challenge (mais bien plus surmontable), vous devrez finir un niveau sans subir de dégât, ce qui est relativement simple en mode facile.

Un bon petit platine qui vous donnera de quoi vous occuper et vous amuser, mais qui vous demandera tout de même quelques efforts pour le débloquer.

Note : 3/5

Conclusion

9 Monkeys of Shaolin est une bien belle surprise, que ce soit par ses choix artistiques ou son système de combat. Compliqué au début, on y prend rapidement goût et on enchaîne les niveaux sans rechigner, sauf si vous vous lancez dans une difficulté élevée, où il vous faudra un peu de sang froid et de patience pour parvenir à vos fins. On parle souvent mal des jeux indépendants russes, mais force est de constater que pour une fois c'est vraiment pas mal du tout ! C'est même tellement plaisant que j'ai eu du mal à lui trouver les quelques défauts évoqués. En effet, le seul reproche qu'on peut lui faire est son système de hitbox parfois hasardeux, surtout lorsqu'il y a beaucoup d'ennemis à l'écran.

Concernant le platine, il n'est pas donné, mais il n'est pas insurmontable non plus. Attendez vous tout de même à suer un peu pour le débloquer, car la difficulté hardcore n'est parfois pas si évidente que ça. Dans l'ensemble, le jeu demande tout de même une bonne maîtrise des différentes attaques et des mouvements si vous voulez réaliser des gameplay parfaits.
Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
15
Je recommande ce jeu : Aux acharnés, Aux spécialistes du genre, Aux curieux

ElaStickK (ilorraine2002)

76
440
1091
3852