Test de la Nacon Revolution Unlimited Pro Controller


ps4
ACCESSOIRES, UNBOXING
Par NicoFantasy, le 11-05-19 à 19:46 3 commentaires


Bonjour à toute la communauté, fans de trophées et de matériel de qualité !


Fort de son expérience avec la Revolution Pro Revolution 1 et 2 dont je vous avais parlé il y a quelques temps, Nacon, la branche haut de gamme de BigBen, nous propose cette année une nouvelle manette nommée Revolution Unlimited Pro Controller. La garnde nouveauté consiste en la possibilité de jouer sans fil et sans aucun lag ni latence.


Affichée au prix public conseillé de 169.99€, cet accessoire joue dans la catégorie du très haut de gamme et cherche à prendre la place vacante de pad absolu chez SONY, au même titre que la Elite Controller de Microsoft.


Notons que la manette est également compatible PC.


Unboxing de la Revolution Unlimited Pro Controller

Le contenu du paquet est assez fourni et est contenu dans une pochette de transport en tissu/carton rigide qui rappelle les autres produits BigBen comme la superbe housse de transport pour PSVR.

 

 

Celle-ci contient :

  • Le pad

  • Un câble USB type-C de 3m pour la recharge ou la connexion filaire

  • Une boite contenant des masses de 10, 14 et 16g pour lester le pad + des réducteurs de course pour les sticks analogiques (pour adapter la manière de jouer en fonction du style de jeu) et enfin des têtes de stick convexes si les concaves ne vous plaisent pas.

  • Un dongle USB pour le sans fil

  • Une chiffonnette pour essayer les lunettes, la manette … hein ?


 

Le manuel n’est pas dans la boite, il se trouve en ligne à cette adresse.

Cet ensemble respire immédiatement la qualité et le produit haut de gamme.

 

Rendu de la manette + specs :


La manette est bien plus massive que la DualShock 4 et rappelle fortement le pad Xbox ou encore le controller Pro Switch. Elle pèse 225 grammes mais pourra monter à 315 grammes avec les lests. L’essentiel du revêtement est fait d’un plastique mat qui fait penser à une gomme dure, plus agréable que celui de la DS4. Le grip est excellent, bien meilleur que sur une Dualshock 4 (et surtout les modèles avec un plastique lisse comme cette horreur de manette édition limitée 500Millions). Son seul défaut est d’accrocher très rapidement la poussière et les traces de doigts (hey mais bon il y a un chiffon).




 

La manette n’est pas munie de haut-parleur comme la DS4, ni de barre lumineuse d’ailleurs, rendant le pad inopérant sur certains jeux VR.


La batterie de 1300 mAh permet une autonomie d’environ 7h. Habitué de mon chargeur de manette sans passer par un câble, je trouve cela toujours un peu pénible d’être à cours de jus et devoir attendre la recharge pour reprendre.


La manette est livrée avec un dongle absolument inesthétique et énorme. On l’oubliera vite une fois connecté à la console. Il permet une portée de 7m et assure selon l’éditeur, une latence de 4ms, ce qui constitue un record en sans fil (elle est de 8 à 10ms avec une DS4).


  

 

Boutons et fonctions :


A l’avant, on retrouve les mêmes éléments que sur une DS4. Bien sûr, on notera l’inversion du stick gauche et de la croix, rendant la manette asymétrique. Une affaire de goût bien sûr. Nourri à la Dualshock pendant des années, il faut se forcer pour changer ses habitudes mais, étrangement, je m’y suis fait bien plus vite qu’avec la manette pro de la Switch, par exemple.


Autre changement par rapport à la Pro Revolution 2, la croix directionnelle n’est plus cet énorme rond assez disgracieux (certes à 8 orientations) pour devenir une croix à 4 orientations principales (mais configurable sur 8 avec le logiciel).


Honnêtement, cette croix est bien meilleure que l’ancienne mais je la trouve malgré tout un cran en dessous de celle de la DualShock 4 qui reste pour moi très efficace.




 

Les Stick analogiques sont toujours d’excellente qualité et assurent une précision bien plus accrue par rapport à ceux de la DS4. J’y reviendrai dans la partie « customisation ».


Coté boutons, cela reste classique : à l’avant les touches Share et Options sont plus larges que sur la Pro Revolution 2, les touches Triangle, Carré, Rond, Croix n’ont pas changé et restent plus grosses que sur une DS4. Idem pour le pavé tactile qui fait le job.


Enfin, on notera l’arrivée de 4 leds sous le pavé tactile qui vont permettre, au choix, d’afficher le profil ou bien la charge de la batterie.


Sous la manette, on trouve une prise Jack 3.5mm qui prend en charge la connexion au casque et micro-casque pour le chat vocal.


Les touches L1 et R1 ont un rendu bien différent par rapport à une DS4. La pression doit se faire sur les côtés externes pour plus de contrôle alors que la zone d’appui est indifférenciée sur une DS4. La course des touches est bien + courte également, permettant d’actionner immédiatement le bouton. Là encore, c’est une véritable avancée, même si on peut regretter un « clic » un peu bruyant.


Les touches L2 et R2 présentent une course de base équivalente à une DS4 mais un rebond plus marqué. Il faudra appuyer + fort sur les touches pour les enfoncer à fond. Là aussi, des possibilités de personnalisation logicielles sont possibles.


Le grand changement se situe bien évidemment à l’arrière du pad.


 

 

On y trouve 3 zones distinctes




  • En plein milieu, 3 boutons qui vont permettre de changer le profil prédéfini parmi les 4 au niveau du logiciel / passer du mode filaire au mode sans fil / changer le mode (PC/PS4/PS4 avancé).

  • 3 touches noires très discrètes dans le milieu/bas du dos de la manette permettent de passer le micro en mute et également de changer le volume du casque sans avoir à passer par le menu de la console.

  • Sur chaque poignée de la manette, coté interne, 4 touches numérotées de S1 à S4 (désactivables) se positionnent très naturellement sous les index et majeurs de la main. Personnellement, je n’ai pas été très convaincu par ces touches. D’une part parce que le toucher ne permet pas encore suffisamment de bien les distinguer (même si c’est 100x mieux que sur la Pro Revolution 2) et ensuite car on prend le risque d’appuyer sur S1 ou lieu de S2 et vice versa. Malgré tout, si on arrive à les adopter (ce qui n’est donc pas encore mon cas malgré plusieurs heures de jeu), je pense qu’elles peuvent se révéler redoutables. En effet, ces touches peuvent être « mappées » via le logiciel et on trouvera des config qui peuvent permettre de tirer et s’allonger sur un FPS en 1 seul clic. Avouez que ça facilite pas mal les parties MJ d’un Call Of par exemple. Des config sont présentes sur le site Nacon. Chacun peut y ajouter et partager ses préférences.



La customisation au cœur du concept Nacon




 

Nacon en est à sa 3ème manette. Si l’on regrette la possibilité de la toute première Pro Controller de pouvoir enregistrer des macro complètes pour gérer des enchaînements, la Revolution Unlimited Pro Controller a conservé malgré tout une belle possibilité de customisation sur de nombreux points grâce à son logiciel ou directement sur la manette




  • Possibilité de moduler l’équilibre et la masse de la manette grâce aux masses à inclure dans les poignées de la manette.


 

  • Possibilité de changer les têtes de stick en concaves ou convexes.

  • Possibilité d’ajuster l'amplitude des joysticks à 30, 38 ou 46°grâce à quatre rondelles métalliques qui se positionnement autour de l’axe du stick. Toujours sur les sticks, vous pourrez régler la courbe de réponse des joysticks, d'inverser les axes, de régler la sensibilité de la zone morte.


 

  

  • Possibilité de réduire la course et la tension des gâchettes L2 et R2, de régler la sensibilité de la zone morte.




  • Possibilité de changer la couleur des leds, et l’indication des 4 leds de devant (indicateur de batterie ou de profile).


 

  • Possibilité de changer l’action des touches S1 à S4. Soit en passant par le logiciel PC, soit en restant appuyé dessus quelques secondes, et entrer la nouvelle action.

  • Possibilité de changer le mapping d'absolument toutes les touches.


 

 

Pour chaque modification appliquée depuis le logiciel, vous pouvez tester en direct les changements pour mieux les ajuster.


 

Mon avis


La Nacon Revolution Unlimited Pro Controller joue dans la cour des grands. Pour son prix, vous m’direz, « et bien encore heureux ». Force est de constater que sa réalisation est vraiment top. En terme de qualité, difficile de lui trouver des reproches. La prise en main, son installation sont immédiates. Du point de vue du confort, elle fait le job, même si je me suis des fois senti obligé de lâcher la manette pour me dégourdir les doigts, notamment ceux qui sont au niveau des poignées. Malgré tout, l’envie de revenir vers la manette se fait sentir et quand elle est en charge, c’est un peu la tristesse lorsqu'il faut reprendre la DS4.




 

Prendre cette manette, c’est la volonté d’avoir une manette massive avec des sticks asymétriques, chose qu’il est actuellement impossible d’avoir sur PlayStation. En termes de précision, c’est clairement un très gros cran au-dessus de la DS4. Avec la possibilité d’adopter des courses longues sur les sticks (top sur les jeux de bagnoles) ou plus courtes (idéales pour les jeux de combats pour sortir des coups rapidement).


Là où je trouve qu’il y a encore des efforts (car il y ‘en a déjà eu et on est en droit de les attendre quand on paye 169 € une manette), c’est au niveau de la croix directionnelle qui reste à mon sens en deçà de celle de la DS4.


La manette demande d’être apprivoisée, bien plus qu’une DS4. Cela concerne la croix directionnelle surement mais également les 4 touches raccourcis, dont je ne doute pas qu’ils apportent une réelle plus-value lorsqu’on les maîtrise parfaitement, mais cela prendra du temps, donc si vous franchissez le pas financier, acharnez-vous un peu.




 

Nacon a également amélioré son logiciel qui est devenu bien + intuitif et plus abordable pour le novice.


L’ajout du sans-fil restera sans doute la plus grosse avancée pour le joueur non pro et il reste encore de la marge pour la rendre absolument parfaite.


Jouant dans l’esprit E-sport, elle ne peut plus inclure la possibilité d’entrer des macros complexes ce qui est malgré tout regrettable. On pourrait aussi imaginer des autofire sur ce genre de manette pour y apporter une plus-value sur pas mal de jeux (histoire d’avoir une manette ultime).


Enfin, si vous êtes également joueur PC, cela sera un vrai morceau de choix, car pour joueur sans fil sans latence, cette manette est absolument l’idéale.


Si vous avez les moyens de vous faire plaisir … je pense que vous ne serez pas déçu par cette manette.


N'hésitez pas à passer par nos partenaires pour vous la procurer et aider un peu le site :)


Micromania à 169€99

Amazon à 159.99

Fnac à 159.99

 

Mots-clés : Bigben, manette, Nacon, Revolution Unlimited Pro Controller

3 commentaires

Avatar de SergentPepin
SergentPepin

Le 13-05-19 à 07:04
Il peut s'agir d'une bonne alternative à la Astro C40, cette dernière n'étant pas (encore) sortie dans nos contrées...
Avatar de lawliett-killa
lawliett-killa

Le 13-05-19 à 12:00
Merci pour ce test très complet.
Avatar de cooltarget1
cooltarget1

Le 13-05-19 à 16:45
SergentPepin a écrit :
lun. 13 mai 2019 07:04
Il peut s'agir d'une bonne alternative à la Astro C40, cette dernière n'étant pas (encore) sortie dans nos contrées...
Elle est vraiment trop belle la C40, bien dommage qu'elle ne soit pas disponible sur le marché européen. Dans la mm gamme de prix il y a aussi la Scuf Vantage qui elle aussi est exclusive au marché américain et canadien, décidément il y en a qui sont chanceux :P .
Pour la nouvelle Nacon, bien qu'elle est beaucoup de qualité, elle arrive trop tard. La Ps4 est en fin de gen et investir 169E n'est pas opportun.