Chronique d'un chasseur - Zombifié

Par Dregs, le 15-06-22 à 07:57
ps vr
ps3
ps4
ps5
vita
CHRONIQUE, GUIDE, TEST


Salut les Chasseuses et les Chasseurs. Aujourd’hui c’est une question très simple que je souhaite vous poser : quelle est la série de jeu qui vous a le plus marqué ?


C’est bien simple, il arrive que des événements dans une vie nous marquent profondément, des moments intenses gravés à jamais dans nos souvenirs. Une coupe du monde au détour de 1998, l'attente du bug de l'an 2000 ou encore des avions qui tombent du ciel en 2001. Des moments de joie, des moments décalés, des moments terrifiants. Ce qui assez fort avec ces événements, c'est que l'on se souvient précisément de ce qu'on se faisait au même moment, de la journée que l'on était en train de passer.


Ce genre de sensations fortes, je l'ai vécu avec un jeu vidéo. Très précisément, une série de jeux-vidéos. Vous savez, le genre de moment qui marque la vie d'un gameur. Le simple fait d'énoncer le nom du jeu me rappelle chez moi des moments précis de ma vie. Mise en situation :


Je suis issu d'un excellent millésime (en tout objectivité), l'année 1986, et étant le petit dernier parmi de nombreux cousins, j’ai eu l’occasion de jouer sur diverses consoles avant de posséder ma propre NES puis (le ou la ?) Gameboy. C’est pourtant lors de l’année 98 où j’ai l’occasion pour la première fois d’avoir une manette Playstation entre les mains. Tekken et Tomb Raider sont donc les premiers jeux que j’ai pu toucher et il me faut encore attendre Noel 98 pour obtenir enfin le graal fourni avec le jeu Hercule.


Cette histoire d'amour, entre la Playstation et moi, atteindra un véritable sommet en avril 1999 quand pour la première fois, Julien un copain de classe, me prête un certain Resident Evil. Je vous vois venir : j'ai 13 ans et je suis sur le point de me confronter à un manoir rempli de zombies.




 
Chronique n°4 → La série Resident Evil

Le guide de la version HD de RE1 PS4 → Difficulté 6/10, 25 heures de jeu, rédigé par SedricK

Le test de la version HD de RE1 PS4 → 14/20, rédigé par Troywarrior

 

Aujourd’hui, 23 ans après, je me souviens encore de la voix annonçant Resident Evil, peu après celui indiquant le lancement de la console.




Pourtant, quelques minutes après avoir lancé le jeu, alors que j'ai déjà vue la cinématique avec le premier zombie sans problème, c’est bien le passage dans le couloir où les chiens viennent exploser la vitre qui restera à jamais graver dans ma mémoire.



Voilà mon événement marquant du jeu vidéo ! Je peux vous dire que c’était un vendredi soir, le soleil était couché et mes parents étaient avec des amis en train de manger dans le salon pendant que j’étais dans ma chambre, seul, et la lumière éteinte (grave erreur). Je peux aussi vous dire que j’ai lâché immédiatement la manette et éteint la console sans demander mon reste. Impossible pour moi de relancer le jeu. Une véritable frayeur.


Ce ne sera que 4 ou 5 mois plus tard que je vais retenter de nouveau l'aventure. Un simple déclic, en me disant que je ne pouvais en rester là, sur un simple jump scare (foutrement efficace quand même). Je me disais que ce n'était pas un simple jeu qui pouvait avoir raison de moi. Que le chien n'était qu'une partie scénario inventé, très éloigné de la réalité. Ce n'est qu'une fois de nouveau dans le Manoir de Resident Evil que j'ai pris conscience de la notion « déconseillé ou interdit au moins de». Si c'était noté quelque part, c'est qu'il y avait bien une raison derrière.




 

À partir de cette prise de conscience, je me suis mis à véritablement apprécier le titre. J'ai joué avec Jill, puis avec Chris, sauvé Barry, puis sauvé Rebecca… au point même de connaitre précisément quoi trouver dans quelle pièce. Et je vous parle d’un temps (que les moins de 20 ans...) où internet n’était pas là pour vous expliquer tout ça. De quoi passer de très nombreuses heures à fouiller encore et encore le Manoir à la recherche d'une moindre objet, de la moindre astuce, du moindre truc.


Après mon aventure sur Resident Evil premier du nom, c'est là que j'ai dit au revoir à mon argent de poche. Tout est partie dans Resident Evil 2 et Resident Evil 3. Si le premier cité m’a apporté lui aussi de nombreuses heures de jeu à réaliser tous les parcours, c’est bien le 3ème volet qui m'aura le plus marqué. Pourquoi ? Encore le genre d'événement qui vous entaille profondément dans la vie d'un gameur : Après avoir joué toute une après-midi, au bord de l’overdose, affrontant zombie après zombie, esquivant Némésis à chaque coin de rue, un membre de ma famille vient appuyer sur le bouton power de la console. Un acte que je qualifierai toute ma vie de Crime avec un grand C. Je vois encore son sourire au moment des faits.


Bon d'accord, c'était mon petit cousin, encore vraiment enfant. Mais un véritable baron du crime à en devenir.



 

Il me faudra de nombreux mois avant de trouver le courage de relancer ma sauvegarde... pour finalement me rendre compte que j’étais juste avant le combat final. L'effet de colère contre la personne éteignant ma console m'avait fait oublier que je n'étais pas si loin de ça de la fin du jeu.


En 2002, la réédition du Resident Evil : Code Véronica sur Playstation 2 m’oblige encore une fois à investir mais cette fois, il faut que j'investisse en plus dans la console que je ne possédais pas encore. Cependant, aucun regret. Je ne saurai dire pourquoi, mais j’ai adoré cet opus : un nouvel environnement, une histoire qui se complète bien, des personnages que j'apprécie, l'univers omni-présent de RE, bref de l'argent bien investi.


Ajoutez à cela les deux opus annexes à l’histoire, à savoir Resident Evil : Outbreak 1 et 2. Une expérience qui me donnera un autre point de vue des événements de Racoon City. Si j'ai moins accroché, certains personnages valaient le coup et les lieux comme le Zoo dans le file 2 étaient tout bonnement excellent. Dommage tout de même que les épisodes Outbreak n’aient pas eu le même succès que les opus numérotés.




 

Vient enfin Resident Evil 4 qui est probablement l'un de mes préférés, si ce n'est le n°1 dans ma liste. Difficile de dire si c’est véritablement le meilleur objectivement parlant, certains diront que non vu la direction prise et les changements apportés, mais le personnage de Léon dans cet opus est hyper charismatique. Il fait parti de ces héros que j'aime particulièrement (peut être pas autant que JohnBuckheart aime Batman mais quand même).


C’est d’ailleurs après cet épisode n°4 et les moments de disettes de la saga que je me suis retrouvé à refaire une énième fois ce quatrième épisode sur Wii, avant de toucher le fond avec les Umbrella Chronicles qui, pour le coup, était vraiment mauvais (à mon sens). Des simples rails shooters. À cette même période, j’ai pu tester sur émulateur Resident Evil Gaiden qui fut disponible sur Game Boy. Une expérience pour le moins originale que de jouer à un RE sur une telle console.




 

Ce ne sera que beaucoup plus tard et avec l’achat de la Playstation 3 (adieu encore l'argent mis de côté) que Resident Evil 5 viendra compléter ma collection. Si l’histoire et la nouvelle jouabilité semblaient au fraise pour un puriste comme moi, je dois avouer avoir pris du plaisir en jouant en multi. Au point même d’avoir un regain de hype à l’annonce de la sortie du 6. Surtout que Léon était de nouveau de la partie ! Et bien il me faudra pas loin de 6 ans pour platiner celui-ci tant le virage prit par les développeur était devenu odieux à mes yeux. J'avais l'impression de voir ma série préférée prendre un chemin que je ne suivrai pas.




 

Enfin c'est ce que je me suis dis après m'être essayé à cet opus n°6. Ce qui ne m'a quand même pas empêché de casser à nouveau le PEL quand le pack PS4 Resident Evil 7 fut proposé. Une nouveau cap pour moi en tant que fan : nouveau mode de jeu, nouvelle histoire, mais le retour au source avec du bon survival-horreur, de l’angoisse, de la peur. Je m'attendais presque à voir un chien exploser une fenêtre au détour d'un couloir.


Je dois dire que cet opus m’a redonné goût à la saga mais la hype que j’avais pu avoir par le passé semblait toutefois bien loin. La vraie sensation d'oppression que j'éprouvais face aux pixels de Resident Evil premier du nom n'était plus là. Il faut croire que grandir nous force à rechercher la nostalgie de ces moments marquants.




 

Capcom a bien dû le comprendre d'ailleurs puisque nous avons maintenant le remake de Resident Evil 2 et 3 qui viendront chambouler mon manque de nostalgie. Certes les années passent, nos manières de jouer avec, mais le simple mot "remake" fut une annonce géniale pour moi.


Maintenant, nous avons la PS5, nous en sommes à Resident Evil Village, avec l'annonce d'une version gold en approche, ainsi qu'un remake de Resident Evil 4. Je ne vous cache pas que mes envies se bousculent et un regain envers la série n’a jamais était aussi fort. Bon le problème, c'est qu'il va falloir que j'explique à ma femme pourquoi j'ai posé deux semaines de vacances pour la sortie de ce dernier remake.


Je ne vous parle même pas de la serie Netflix en préparation que j’espère à la hauteur (contrairement aux films, que je compare à la douleur d'une morsure de zombie). Heureusement les animes ont été de belles surprises et certaines BD/manga valent également le coup d’œil.


Autant vous dire que la saga aura commencé de la plus mauvaise des manières avec une magnifique frayeur pour finalement prendre une place à part dans mon cœur de gameur. Je suis dorénavant un adorateur de l’univers post-apocalypse, zombies et survival horror. De nombreuses séries du jeux-vidéos ont su se greffer à mes coups de cœur, dont certaines avec une haute estime telles que The Last Of Us I et II, les Silent Hill ou encore Days Gone, mais Resident Evil restera à jamais la première… Tout ça à cause d'un chien traversant une fenêtre.





Mots-clés : Chronique d'un chasseur, Resident Evil

Liens utiles

6/10
1
1
15
28

Resident Evil

Guide
ps4
ps3

Par SedricK

Temps d'obtention : 25h
Nb de partie(s) : 4
Manquable(s) : 0
Trophée(s) online : 0

6/10
1
1
14
32

Resident Evil 0

Guide
ps4
ps3

Par Levy_2hands

Temps d'obtention : ~ 20 heures
Nb de partie(s) : 3 (si vous faîtes directement en Difficile), 4 sont conseillées (3 en Normal + 1 Difficile) + 2 Leech Hunter
Manquable(s) : 0
Trophée(s) online : 0

5/10
1
4
10
30

Resident Evil 2

Guide
ps4

Par Levy_2hands

Temps d'obtention : ~ 30 heures
Nb de partie(s) : 7 → 2 en Hardcore + 2 avec le Rang S (dont une pour les 14000 pas) + 2 scénarios bis + 1 sans coffre ni soins + mode 4e Survivant
Manquable(s) : 0
Trophée(s) online : 0

4/10
1
4
12
16

Resident Evil 3

Guide
ps4

Par Pilobill

Temps d'obtention : 25 Heures
Nb de partie(s) : 3 mais 4 ou 5 recommandées
Manquable(s) : 10
Trophée(s) online : 0

6/10
0
1
2
9

Resident Evil 4

Guide
ps3

Par Jackasso

Temps d'obtention : ≈ 40 heures
Nb de partie(s) : 2 parties (Normal et Professionnel) + Separate Ways
Manquable(s) : 3
Trophée(s) online : 0

5/10
1
1
16
53

Resident Evil 5

Guide
ps4

Par Levy_2hands

Temps d'obtention : ~ 30 heures
Nb de partie(s) : 2 + Vous pouvez rejouer chaque chapitre
Manquable(s) : 0
Trophée(s) online : 10

4/10
1
6
15
49

Resident Evil 6

Guide
ps4

Par Eaque-19

Temps d'obtention : 40H - 50H
Nb de partie(s) : 1 (2 conseillées)
Manquable(s) : 0
Trophée(s) online : 20

5/10
1
5
19
34

Resident Evil 7 : Biohazard

Guide
ps4

Par Levy_2hands

Temps d'obtention : ~ 25 heures
Nb de partie(s) : 3 conseillées
Manquable(s) : 0
Trophée(s) online : 0

7/10
1
3
6
40

Resident Evil Village

Guide
ps4

Par Aelon

Temps d'obtention : 25 heures
Nb de partie(s) : 3 (4 conseillées)
Manquable(s) : 32
Trophée(s) online : 0

Dregs (dregs23)

167
843
1669
4437

Commentaires
Par Coco-kun
Toutes plateformes confondues, je dirais que c'est Golden Sun (1 et 2 sur GBA) qui m'a le plus marqué et c'est encore aujourd'hui mon RPG préféré et je me refais une partie de temps en temps.
Sinon, étant de 94, j'ai beaucoup grandi avec la PS2 et j'ai passé des heures et des heures sur la série des Jak & Daxter (à quand Jak 4, Naughty Dog ?! :@ ). La série des Ratchet (les 3 premiers) m'a aussi beaucoup bercé. De toute façon, ça se voit sur mon profil comme je les ai tous platinés sur Vita, PS3 et PS4 :rofl:

Jamais été un fan de zombies et d'horreur, j'ai donc jamais testé les Resident Evil comme toi, mais j'essaierai peut-être Village. J'ai juste un mauvais souvenir de TLOU, pas au niveau de l'histoire mais dû au fait que je l'avais lancé sur ma partie principale et que j'ai dû me forcer à le 100% alors que j'aimais pas ça :D )
Par UntailedBijuu
Perso c'est l'intro du Resident Evil Director's Cut qui m'avait carrément carrément traumatisé... La cinématique en live action noir et blanc et un type qui se fait bouffer la gorge par un chien zombie... je crois que je m'en rappelerai toute ma chienne de vie.

J'ai attendu un bon moment avant de m'y mettre, mais comme toi les RE de l'ère PS1 m'ont fait passer des heures mémorables. Jusqu'au 5, qui a été une douche froide. Un très bon jeu d'action à faire avec des potes mais un RE catastrophique. Le 6 a été le coup de grâce en ce qui me concerne, car c'est digne d'un gros nanar signé Michael Bay (mes excuses à ses fans)...

Du coup j'ai totalement lâché la saga, et ni les 7 et 8, ni les Remakes ne m'ont donné envie de remettre le couvert. Qui sait, un jour peut-être :?:
Par Jackasso
Le premier jeu d'horreur que j'ai pu jouer, c'est Resident Evil 2 et il reste mon préféré de tout les Resident Evil ! Et le remake, le deux aussi !

Il est génial ton article. Sympa à lire et à relire ! Perso je dis la GameBoy. C'est comme dire la PlayStation, la Xbox, la Wii, la GameCube et j'en passe. :rofl:

Vivement Resident Evil 4 Remake ! Et apparemment ils vont refaire Silent Hill.