Test : The Unfinished Swan


The Unfinished Swan
  • 2
  • 1
  • 7
Note des joueurs :
4.6/5 - 8 notes
Note des 100% :
4.6/5 - 7 notes

The Unfinished Swan

vita


10 trophées au total
1 trophée caché

425 joueurs possèdent ce jeu

100% par : 125 joueurs (29 %)
Note du jeu
14/20
Discuter du test

Test du jeu
The Unfinished Swan

  • Test rédigé par Aelon le 11-05-2015 - Modifié le 07-12-2016


Introduction


Le cygne inachevé, unique souvenir d'une mère disparue
"La science de la peinture est tellement divine
Qu'elle transforme l'esprit du peintre en une espèce d'esprit de Dieu."
Léonard de Vinci



Si le jeu vidéo est actuellement en lice pour être le dixième art, certains jeux comme The Unfinished Swan penchent lourdement en sa faveur. Sorti sur PlayStation Vita le 29 octobre 2014, c'est le premier jeu développé par le studio Giant Sparrow (publié par Sony Computer Entertainment). Il s'agit d'un jeu qui met en avant la narration et l'immersion plutôt que de proposer un gameplay nerveux ou une expérience somme toute plus "classique" du jeu vidéo.

Vous y incarnez Monroe, un jeune garçon dont la défunte mère aimait peindre bien que ne finissant jamais aucune de ses oeuvres. L'orphelinat qui le recueillit lui permit de garder un tableau (parmi les 300 toiles de sa mère), inachevé, représentant un cygne en guise de souvenir de sa mère. Une nuit, ce cygne finira par disparaître en laissant derrière lui des empreintes que Monroe suivra (en s'équipant du pinceau de sa mère) jusqu'à une étrange porte qu'il n'avait jusque-là jamais remarqué...

Contenu du jeu


Les balles de peinture ont des effets et des rôles aussi différents qu'essentiels
Nous allons directement commencer par la partie constituant la plus grande faiblesse de The Unfinished Swan : son contenu.

Le jeu est composé de 4 chapitres, les trois premiers chapitres nécessitant environ 20 à 30 minutes tandis que le quatrième et dernier chapitre vous prendra moins de 15 minutes. Concrètement, comptez environ 1h30 à 2h pour boucler le jeu, ce qui est très court...
Fort heureusement, la sensation de redondance ne se fera jamais ressentir puisque chaque chapitre possède une thématique différente : jeu de piste pour le premier, escalade et réflexion dans le second, plate-formes et création dans le troisième... Et enfin le quatrième chapitre : contemplation. Vous pourrez refaire chaque chapitre une fois complété, le jeu vous renvoyant au menu principal après chacun d'entre eux pour vous laisser le choix.

L'objectif de chaque chapitre sera tout simplement d'atteindre la fin du niveau. Pour cela, vous aurez quelques énigmes à résoudre (rien de bien méchant), quelques sauts à faire et certains éléments à déplacer/faire bouger. Monroe peut lancer à l'infini des balles de peinture (bien que dans certains niveau ce soit plus de l'eau, mais on reste dans la thématique avec la peinture à l'eau) qui peuvent soit laisser des traces permanentes soit interagir avec des objets-clés de l'environnement : portails, manivelles, etc.

The Unfinished Swan propose en outre des petits bonus que l'on peut acheter contre des ballons, ces derniers étant disséminés et dissimulés dans les chapitres. La majorité de ces bonus ne seront accessibles qu'une fois tous les ballons trouvés et ces derniers vous permettront par exemple de profiter du niveau ayant permis aux développeurs de tester les balles de peinture : une sorte de remerciement d'avoir joué au jeu en somme.

Bien que ce soit bien moins imputable, il n'y a pas de coopération ou de mode en ligne.

 

Note : 2/5

Aspect technique du jeu


The Unfinished Swan, où la beauté côtoie la poésie
Après la plus grande faiblesse de The Unfinished Swan, abordons sa plus grande force !

Les graphismes du jeu sont sublimes et offrent une vraie identité au jeu. La palette des couleurs est très réduite pour offrir des contrastes uniques : essentiellement du blanc, du vert et du bleu dans les deux premiers chapitres, avec le rajout du noir, du rose/violet et du marron dans les deux derniers chapitres. Les jeux de lumière, le level design des niveaux (sublimé par ces contrastes) ou la fluidité presque parfaite (il est possible de rencontrer quelques ralentissements, notamment dans le chapitre 1, mais ils sont très rares)...
Tout est fait pour faire de ce jeu une merveille visuelle.

La bande-son est également excellente. Les musiques du jeu sont rares et se succèdent avec parcimonie, proposant des thèmes musicaux très doux afin de souligner l'innocence de Monroe ou sa curiosité, voire même sa peur. Il existe, de façon similaire aux musiques, peu de sons dans le jeu, les principaux étant le bruit des balles de peinture heurtant quelque chose ou le bruit de vos pas...

Pourtant, l'effet est réussi et fera forcément mouche : l'association des graphismes et de la bande-son offrent plusieurs moments dans le jeu qui estomaquent, forçant le joueur à contempler plutôt que foncer vers la fin du niveau.

Le gameplay est quant à lui très simpliste : les commandes les plus utilisées seront le déplacement, la caméra, le saut et le tir de balles de peinture.

 

Note : 5/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Chaque niveau est unique et vous proposera une expérience originale
Bien que cette partie soit toujours très subjective, The Unfinished Swan propose une expérience de jeu très particulière (voire même unique) de par son aspect technique.
Déjà présentés dans la partie contenu, les chapitres proposeront tous une expérience originale.

Pour exemple, dans le chapitre 1, vos balles de peinture laissent une trace permanente. Cela permet un véritable jeu d'orientation étant donné que tout le début de ce chapitre est blanc (sauf de très rares éléments qui seront en jaune) ! Ce sera alors à vous d'apporter du contraste et de dévoiler les reliefs avec votre peinture noire afin de trouver le chemin. Un labyrinthe vous attendra en outre plus loin dans le jeu, et bien que la solution soit donnée avant d'y entrer, vous pouvez marquer votre chemin grâce à l'encre afin de vous repérer.

Dans le chapitre 2 (afin de comparer avec le premier chapitre et illustrer cette différence d'expérience de jeu), vos balles de peinture sont des balles d'eau dont la trace disparaît après quelques secondes. Vous devrez cette fois-ci actionner des leviers grâce à vos balles ou même guider de la vigne (attirée par l'eau) afin de pouvoir progresser, Monroe pouvant grimper grâce à elle. De la même façon, les deux derniers niveaux s'avèrent tout aussi plaisants à faire la première fois, puisque leur contenu sera sensiblement différent des deux précédents.

Il est également à noter que la narration est très discrète : toute l'histoire du jeu est "dissimulée" dans les chapitres sous forme de tableaux, dont seule la première lettre est visible, sur lesquels il faudra lancer une balle de peinture afin de les révéler et pouvoir écouter un pan de l'histoire.

J'ai bien précisé "la première fois" pour le plaisir de faire les chapitres car The Unfinished Swan souffre d'une rejouabilité très faible. Tout l'intérêt du jeu réside dans la découverte de chaque chapitre et sur l'effet de surprise, par conséquent, vous pourrez très bien refaire les niveaux, ce qui vous permettra de vous replonger dans cet univers si original... Mais le plaisir de jeu sera bien moindre.

 

Note : 3/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Le 100% est extrêmement agréable à faire, avec en prime un petit challenge bienvenu
Alors tout d'abord, sachez qu'aucun des trophées ne peut être manqué, et ce grâce à la possibilité de refaire chaque chapitre à volonté.

Sur les 10 trophées que propose The Unfinished Swan, 4 sont liés à l'avancée dans l'histoire et sont donc obtenus tout naturellement à mesure que vous jouez.

Les ballons, éléments permettant d'acheter les bonus du jeu, doivent également tous être trouvés : il est possible d'utiliser un radar permettant de vous indiquer la présence ainsi que la proximité d'un ballon lorsque vous passez près de lui après avoir fini le jeu une première fois. Toujours dans l'optique de rendre la chasse aux trophées agréable, le menu de sélection de chaque sous-partie de chapitre affiche le nombre de ballons obtenus ainsi que le nombre total de ballons : il est ainsi très simple de trouver dans quel chapitre chercher les ballons perdus ! Les tableaux (l'histoire donc) doivent également tous être dévoilés.

On trouvera également 3 petits trophées très faciles à réaliser nécessitant d'exécuter des actions particulières (2 sur les 3 sont presque systématiquement débloqués ensemble).

Il ne reste plus qu'un seul trophée : le seul vrai challenge du jeu. Il vous faudra réussir à atteindre la fin de la première partie du chapitre 1 en n'utilisant que 3 balles de peintures maximum. Pour rappel, cette partie est quasiment uniquement blanche, à l'exception de quelques rares éléments en jaune qui vous serviront de repères visuels. Ce challenge relance considérablement l'intérêt du jeu en plus de constituer l'intérêt principal de cette liste de trophée, mais propose également une approche encore différente du jeu : vous pouvez vous aider de vidéos pour trouver la solution, ou apprendre le niveau par coeur, voire même vous repérer au bruit (à l'approche de l'étang, vous entendrez le coassement d'une grenouille tandis que le bruit de vos pas vous indiquera que vous marchez sur de la terre) : utilisez vos sens afin de vous guider dans ce monde monochrome. Les trois balles de peinture utilisables vous serviront alors à révéler le relief autour de vous ainsi qu'à faire office de repère : utilisez-les judicieusement.
Toutefois, ce trophée pourrait trop dénoter avec le reste du jeu pour certains, voire même s'avérer impossible à obtenir et ainsi venir ternir l'impression globale du jeu...

Une fois ces 10 trophées obtenus, le 100% de The Unfinished Swan sera atteint.

 

Note : 4/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
14/20

Approche différente du jeu vidéo, The Unfinished Swan constitue un jeu poétique et contemplatif qui s'avère malheureusement être très court tant il est aisé de le faire d'une seule traite.

Étant disponible gratuitement en ce mois de mai via le PlayStation Plus, n'hésitez plus : foncez découvrir un univers sublime à l'identité propre et vous offrant une vraie pause en plus d'une vraie session de détente.

Je recommande ce jeu :
À tous