Test : Hitman GO : Definitive Edition


Hitman GO : Definitive Edition
  • 1
  • 9
  • 3
  • 4
Note des joueurs :
3.9/5 - 73 notes
Note des platineurs :
3.9/5 - 65 notes

Hitman GO : Definitive Edition

ps4
vita


17 trophées au total
0 trophée caché

1647 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 1418 joueurs (86 %)
100% par : 1418 joueurs (86 %)
Note du jeu
17/20
Discuter du test

Test du jeu
Hitman GO : Definitive Edition

  • Test rédigé par Platine le 29-02-2016 - Modifié le 07-12-2016


Introduction


Hitman GO, entre puzzle et infiltration.
Le tueur à gage le plus secret et le plus charismatique du monde vidéo-ludique revient dans un tout nouveau jeu sur PS4/PS VITA.

Initialement sorti sur plateformes mobiles (IOS - Android) courant 2014, le jeu a été adapté pour les deux dernières consoles de Sony et bénéficie de l'appellation Definitive Edition, dû notamment à l'ajout de deux chapitres de plus pour la version console.

Le jeu, développé par la branche Montréalaise de Square Enix et publié par ce dernier, est disponible depuis le 23 Février 2016 sur le PS Store au prix de 8€. Il n'est disponible (sauf adaptation future) qu'en téléchargement.


La tendance actuelle qui consiste à adapter des formats mobiles sur consoles déçoit souvent par le faible travail fourni sur la refonte et le prix doublé (ou triplé) de ces jeux. S'attaquer à l'agent 47 est risqué tant l'homme passionne nombre de joueurs à travers le monde. Surtout que le genre change complètement et passe de TPS / Infiltration à Puzzle / Réflexion.

Il est à noter que le jeu est cross-buy et cross-save mais que la liste est commune aux deux consoles Sony.

Contenu du jeu


♫ Je ne m'enfuie pas...♪ ♪♫Je vole...♫
Hitman Go Definitive Edition nous propose de parcourir quinze niveaux par chapitre, tous représentés par des boites de jeu de société. La version de base du jeu ne comptait que cinq boites mais celle qui nous est proposée se voit ajoutée deux chapitres de plus, offrant tous les deux des niveaux inspirés de deux opus de la licence Hitman (Hitman : Blood Money et Hitman 2 : Silent Assassin). Ceci porte le nombre de niveaux jouables à 91 puisque les deux ajouts ne sont composés que de huit niveaux. Chaque chapitre se voit pourvu de deux niveaux d'assassinat pour rester dans l'esprit de la licence.

Nous jouons avec un pion représentant l'agent 47 tout au long du jeu (plutôt normal me direz-vous), et devant se faufiler à travers tous ces niveaux emplis de gardes à la mine patibulaire. Le principe du jeu réside ici d'aller d'un point A à un point B. Pour ce faire, pas d'armes, juste notre capacité de réflexion, nous évoluons cependant avec certains bonus (dont l'utilisation n'est pas forcément obligatoire) qui prennent la forme d'objets de distraction, de déguisements ou encore les Silverballers présentes parfois pour le plus grand bonheur de notre tueur à gage. Cela dit, ces objets ne sont pas disponibles en permanence pour le joueur, il faudra atteindre les cases où ils se trouvent pour pouvoir les utiliser, car la base du jeu reste l'infiltration et la discrétion tout simplement.

Pour augmenter notre temps de jeu et notre plaisir, Square a inclus des objectifs à accomplir qui permettent une meilleur immersion et accroissent la difficulté. Même si le premier est toujours le même et consiste à finir le niveau, tout simplement, certains se montreront assez retors car il ne faudra tuer aucun garde, finir en un nombre donné de tours, ou encore ramasser une mallette sur le plateau (parmi d'autres objectifs). Certains ne verront dans cette possibilité qu'un ajout superficiel destiné à meubler (et ils auraient sans doute raison), mais sachez que sans cela le temps de jeu se verrait sensiblement érodé et le prix ne nous paraîtrait, d'un coup, plus autant abordable et justifié. Il faudra de toute façon accomplir beaucoup de défis en jouant car les boites ne deviennent accessibles que lorsqu'un seuil d'emblèmes collectées est atteint.

Si nous prenons en compte le genre du jeu et son prix plutôt raisonnable pour un opus PS4/PS VITA, il n'est pas irréel de penser que le contenu s'avère assez fourni, tant dans le nombre de niveaux présents que dans les différentes possibilités d'actions (toutes fidèles à l'esprit de la série).

 

Note : 4/5

Aspect technique du jeu


La sélection de niveaux s'apparente à un jeu de plateau et donne également le ton de ce qui nous attend grâce aux décors et personnages.
Sachez-le, Hitman GO dénote totalement comparé aux autres opus de la licence. Ne vous attendez pas à parcourir des niveaux en 3D, gorgés de cachettes et d'ennemis, la corde de piano à la main et les Silverballers sous la veste.

Le jeu offre une vue du dessus tout le long (bien que la caméra puisse être orienté dans tous les sens), et des graphismes sommaires (mais néanmoins travaillés). L'avantage étant que les pions qui représentent les divers protagonistes et autres personnages ont l'air... De pions tout simplement. Du coup, pas de déception à avoir, on sait ce qui nous attend quand on achète le jeu. Ce côté plateau de jeu se retrouve d'ailleurs dans les graphismes des environnements, des gardes, et autres objets. Il est à noter l'effort que le studio a mis sur la représentation des plateaux, ayant un socle propre à chaque chapitre (ainsi qu'une plaque avec le numéro du niveau comme inscription), mais surtout sur la représentation de l'ensemble des niveaux d'une boite. Le cheminement indique clairement ce qui nous attend.

Là où nous ressentons le plus l'aspect jeu de société, c'est dans la jouabilité. Chaque pion se déplace comme si une main s'occupait de l'action pour nous permettre de rester dans cet esprit. Cette dernière est d'ailleurs aisée à comprendre. Nous n'avons besoin que des quatre touches de la croix directionnelle. Bien qu'il soit tout à fait possible d'utiliser le joystick gauche ou encore le pavé tactile central de la manette. Ajoutons à cela la touche (croix) pour valider certains choix et nous avons tout ce qu'il faut retenir de la jouabilité.

L'IA pour sa part se déplace toute seule et suit le chemin qui incombe à sa catégorie. Quand certains ne bougent pas d'un pouce, d'autres font des allers-retours ou des rondes définies. Mais toujours après que nous ayons joué d'abord. L'adage "Réfléchir avant d'agir" prend tout son sens ici.

L'ambiance musicale quant à elle, est très discrète dans le menu principal ainsi que dans tous les niveaux du jeu. Il est même probable que nous ne verrions pas la différence si elle n'était pas présente. Cependant, l'ambiance sonore (effet et ambiance d’environnement) est plutôt bien travaillée pour un petit jeu comme celui-ci. Il aurait été compréhensible que ces effets ne soient pas inclus et leurs ajouts n'en est que plus appréciable.

Il est toutefois des niveaux qui sortent du lot et que l'on se surprend à ne pas jouer tout de suite pour apprécier la musique, ce sont les niveaux d'assassinats. Commençant par une mini cinématique présentant notre victime, nos oreilles sont caressées par le doux chant d'une femme interprétant un Ave Maria sublime (que les fans de la licence connaissent bien).

Finalisons cette section en constatant qu'il n'y a pas de bugs recensés sur l'opus, qu'ils soient graphiques ou de jouabilité. Mais cela ne veut pas dire que tout le monde est à l'abri de l'exception.

 

Note : 4/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Certains niveaux nécessiteront plusieurs essais avant de comprendre comment atteindre la sortie tout en accomplissant l'objectif secondaire
Une fois le téléchargement du jeu fini, on lance ce dernier et nous tombons sur le menu principal, simple au possible, puis nous lançons l'aventure en ouvrant la première boite. Ne reste plus qu'à jouer ces premiers niveaux tranquillement.Voilà à quoi se résume la prise en main du soft, très facile et d'une simplicité enfantine. Après tout, c'est un genre puzzle/réflexion, donc pas de chichi, la seule inconstance résidant dans le fait que vous fassiez fonctionner (ou non) vos méninges pour certains passages.

Car la difficulté est bien présente et même si les niveaux du début flatteront l’ego de par leur facilité, certains objectifs ramèneront cette confiance en soi à un niveau moindre. Voyez ce jeu comme un plateau d'échec dédié à l'univers Hitman, où chaque pion a ses codes et où vos choix affectent votre cheminement futur.

Dû à cette difficulté, le temps de jeu sera assez conséquent pour les joueurs n'ayant pas forcément l'envie de réfléchir. Mais si on achète le jeu en connaissance de cause, le plaisir de jouer est bien au rendez-vous. Parcourir la totalité des niveaux sans aide, avec juste de la réflexion ravira les joueurs passionnés du genre. Cependant, ce plaisir et le temps passé sur l'opus pourront être grandement amoindris si l'on n'affectionne pas le genre ou qu'on suit une aide pour la totalité du jeu. Pouvant être fini en une dizaine/quinzaine d'heures (en moyenne) sans s'aider de solutions, le jeu chute à 4/5 heures de jeu avec une aide constante.

On pourrait presque regretter qu'il n'y ait pas plus de niveaux une fois l'opus fini, ou encore qu'un mode création n'ait été inclus pour cette version, ce qui aurait permis de prolonger ce plaisir.

 

Note : 5/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Les trophées contextuels ne vous demanderont pas énormément d'effort pour les obtenir
Étroitement lié au plaisir de jouer, le plaisir ressenti pour l'obtention des trophées est bien au rendez-vous.

La liste est plus qu'abordable puisque la plupart des trophées sont liés à la progression et à l'accomplissement des objectifs sur les 7 chapitres. Le reste des trophées étant contextuels et très facilement réalisables pendant certains objectifs, vous n'éprouverez aucune difficulté à obtenir le platine d'Hitman GO. Car même si vous bloquez sur un niveau et n'arrivez pas à avancer, vous pourrez toujours consulter le guide des trophées du site afin de vous faciliter l'avancée.

Avec un platine et une grande proportion de trophées Or/Argent, la liste ravira les chasseurs et comblera les fans du genre. Toutefois, pour le challenge et pour éviter les moments de disette, nous aurions pu tout aussi bien apprécier une liste un peu plus fournie pour ce portage.

 

Note : 4/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
17/20

Hitman Go a réussi a s'adapter sur nos supports sans problème en faisant simple et divertissant. Le genre choisi pour cet interlude n'enlève rien à l'esprit de la licence et se révèle agréable à jouer. Avec une liste de trophées abordable et une jouabilité accessible, ce jeu répond aux attentes des joueurs en mal de réflexion et des chasseurs en quête de trophées faciles. Les autres n'adhéreront pas au format que l'agent 47 adopte ici.

Je recommande ce jeu :
À tous, Aux spécialistes du genre, Aux chasseurs de trophées/platine facile