Test : Bastion


Bastion
  • 1
  • 8
  • 8
  • 6
Note des joueurs :
4/5 - 25 notes
Note des platineurs :
4.4/5 - 16 notes

Bastion

ps4
vita


23 trophées au total
4 trophées cachés

527 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 157 joueurs (30 %)
100% par : 157 joueurs (30 %)
Note du jeu
16/20
Discuter du test

Test du jeu
Bastion


Introduction


Un vrai travail artistique, une ambiance bien à lui, bienvenue dans Bastion...
"Debout le Kid... Lève toi, mon grand... Allez debout... C'est le moment d'appliquer les consignes laissées par les shérifs quand il survient un événement important dans la Cité... Souviens-toi le Kid... Quand il se passe quelque chose de grave, tous doivent se rendre au Bastion, afin d'assurer leur sécurité... C'est bien le Kid... Oui, c'est ça... Un pied devant l'autre, mon grand... Tu vas y arriver... Tu es sur le bon chemin... Le chemin du Bastion..."

Confus, perdu, stupéfait, vous vous réveillez, seul, au milieu d'une cité en ruines. Les seuls souvenirs qui vous reviennent sont ceux de la Calamité : le feu, les morts, et la cité de Caeldonia, anéantie en un instant... Un autre souvenir jaillit, celui du Bastion, le seul lieu où doivent se rendre les survivants d'une catastrophe, afin de garantir leur sécurité et protéger ce qu'il reste de la Cité.

L'aventure vous fait débuter dans la peau du "Kid", un gamin assez costaud, doté d'une volonté de fer, et qui ne souhaite qu'une seule chose : survivre. Passés les premiers "couloirs", le gamin a tôt fait de trouver sa première arme, un marteau de guerre. Grand bien lui en a fait, car ce marteau là, il va en user et abuser tout au long de son périple vers le Bastion. Mais une fois arrivé à destination, ce que vous aller découvrir ne vous laissera pas au bout de vos peines...

Développé par Supergiant Games, Bastion est le premier jeu créé par cette petite équipe pleine de talent, à qui nous devons aussi "Transistor". Sous ses airs de petit soft sympathique, Bastion cache un univers touffu, une histoire bien fichue et un gameplay réglé aux petits oignons. Mais assez bavassé, cher lecteur, entrons immédiatement dans le vif du sujet. Si vous voulez bien suivre votre humble serviteur...

Contenu du jeu


Bastion, une base en constante évolution !
Premier point : Bastion est en VOST. En effet, la partie vocale du soft est en anglais, mais l'intégralité des menus et des sous-titres ont été traduits en français.

Le menu principal du jeu vous proposera plusieurs options : le mode Histoire, l'accès aux paramètres de partie, et la présentation de la team des développeurs. Bref, du très classique, jusque là. Bastion est un jeu solo, non doté de coop ou de multiplayer. Vous serez seul et, compte tenu du scénario, je pense que le choix des développeurs a été assez judicieux.

Le mode Histoire vous lancera dans l’aventure et, une fois la première partie terminée, le mode "Score" et les différents niveaux "Rêve" (Kid, chanteuse, survivant et étranger) vous seront intégralement accessibles via la page menu du jeu. Il est à noter qu'à part le mode Score, qui est un mode de jeu totalement à part entière, le reste des niveaux "Rêve" sont directement jouables dans le mode Histoire, sous l’appellation des niveaux "Qui sait tout". Ces différents niveaux "bonus" constituent d'ailleurs un excellent moyen de faire progresser plus rapidement, et plus efficacement, le personnage principal.

Comme son nom l'indique, le mode Histoire vous permettra de vivre l'épopée du Kid ; alors que celui du "Score" vous permettra de vous balader totalement librement dans le monde de Bastion, afin de réaliser le score le plus élevé par niveau. Bien évidemment, l'obtention d'un bon score implique de tuer rapidement les différents ennemis du niveau, pour que votre multiplicateur de points reste le plus haut possible.

Enfin, les différents niveaux "Rêve" consistent en de "simples" arènes où des vagues d'ennemis se succéderont dans le but de vous anéantir. Vous l'aurez compris, l'objectif principal de ces épreuves sera de "simplement" rester en vie, et ces arènes s'adressent aux amateurs de challenge plus ou moins corsé.

Comme dans tout bon hack'n slash qui se respecte, le Kid sera amené à glaner tout un arsenal d'armes diverses et variées (marteau, machette, arc, pistolets, mortiers, bazooka, et j'en passe...), qu'il faudra faire évoluer grâce à des ingrédients. Ces ingrédients en question peuvent être obtenus dans les niveaux de jeu, dans les épreuves d'entraînement de l'arme concernée, ou encore être achetés dans la boutique du Bastion. Petit détail important, l'obtention de la première place dans ces épreuves vous permettra de gagner, en plus, une technique spéciale liée à l'arme pratiquée (et je vous garantis que ça peut vraiment vous faciliter la vie).

Composé de plus d'une vingtaine de niveaux (sans compter les "épreuves d'armes"), Bastion est bien fourni en termes de contenu et se trouve doté d'une durée de vie très acceptable (5 à 6 heures en le "rushant" ; le double, voire le triple, si on cherche à le platiner quasiment en une seule session). Pour le prix auquel il est proposé sur les plates-formes de téléchargement, vous en aurez pour votre argent...

 

Note : 3/5

Aspect technique du jeu


Marteau, machette, pistolets, bazooka, et j'en passe. Chaque arme a son utilité : optez pour votre style de combat préféré !
Graphiquement, l'univers de Bastion est particulièrement léché, surtout quand on apprend que l'intégralité des décors du jeu ont été peints à la main par les designers... Très coloré, doté d'une patte graphique marquée "comics" et d'un univers bien à lui, ce soft accroche l’œil dès les premières secondes de jeu. On a le droit de ne pas aimer le look global du soft, mais personne ne peut dire que le studio n'a pas fait un magnifique travail graphique sur leur bébé.

Au niveau musical, Bastion bénéficie de 2/3 perles particulièrement bienvenues, dont l'écoute va vous chatouiller les oreilles. Là aussi, pas de faute de goût. La musique tantôt nous berce, tantôt nous pousse à l'action, mais celle-ci sonne toujours juste. Idem en matière de bruitages, et de sons d'ambiance, qui "passent" tout seuls. Ils ne sont jamais insupportables à la longue... Pas besoin de couper la musique du soft pour pouvoir y jouer... Bref, un vrai plaisir !

Bastion est un Action-RPG en 2D, dans la plus pure tradition de ce qui se fait en la matière. Votre héros gagne progressivement des niveaux (10, au maximum) qui lui permettront d'être plus résistant, mais aussi de mieux s'équiper en diverses potions, armes et techniques de combat. Si la majorité de cet équipement s'acquiert au fur et à mesure de l'avancée de l'histoire principale, une autre bonne partie ne pourra être acquise ou trouvée que durant une exploration fouillée des niveaux et/ou à l'occasion de la réussite aux épreuves d'armes. Pour faire simple, les points d'évolution du héros sont les suivants : 1) son arsenal d'armes trouvées en cours de partie, 2) les techniques spéciales d'armes ayant été gagnées, trouvées ou achetées, 3) et le nombre de potions à effet "magiques" qu'il peut porter.

Concernant la progression dans le jeu, celle-ci est aussi assez originale car les niveaux se forment littéralement sous vos pieds au fur et à mesure de votre progression, vous laissant dans un certain flou/suspense assez intéressant. On ne sait jamais ce qui va arriver, étant donné que le sol des niveaux se forme progressivement par l'apparition de "plaques" et d'éléments de décor (sans compter les ennemis...). Autre élément intéressant, étant donné que les niveaux sont constitués de plaques, il est possible de chuter (certains ennemis compris) en plein combat ou simplement au cours d'un déplacement. Ce petit détail en tête, je pense que vous allez vite réaliser que dans certaines situations ce handicap peut très vite devenir un avantage en combat, si vous voyez ce que je veux dire...

Tiens, justement, abordons aussi l'un des éléments fondamental de ce soft : la jouabilité du Kid. Pour la faire courte : c'est excellent ! La prise en main du personnage est rapide, les combats sont dynamiques, et le nombre de possibilités de techniques de combat est élevé. Le petit gars répond au doigt et à l’œil, et il est possible de créer son propre style de combat. Celui-ci va dépendre de l'arme principale choisie (marteau, machette, pique,...), de l'arme secondaire voulue (mitrailleuse, pistolets, arc,...), et de la technique secrète de guerre retenue (liée aux armes que vous portez). Bien sûr, en fonction de votre équipement, vous serez plus ou moins efficace à l'encontre de tel ou tel adversaire, ce qui relève le challenge global du jeu. Petit cadeau bonus, il est vous est possible de parer les attaques des vilains pas beaux d'en face, grâce à un bouclier que vous allez rapidement trouver durant votre partie. Soyons clair, l'apprentissage du bon usage de cette protection est tout simplement indispensable, si vous voulez évoluer dans le jeu sans trop souffrir... En effet, les gros avantages de ce gigantesque pavois résident en sa capacité à bloquer toute forme d'attaque, mais aussi de provoquer le renvoi de projectiles et/ou de contre-carrer les attaques ennemis ! Déclenché juste au moment de la frappe ennemie, ce bouclier vous offre la possibilité de paralyser quelques instants votre adversaire et de lui infliger des dégâts considérables ! Indispensable, vous dis-je...

Pour conclure cette rubrique, je souhaitais aborder un dernier point fort du jeu : les monstres. Alors là aussi, soyez rassuré, vous allez baigner dans la "biodiversité" ! Il y en a de toutes les formes, de toutes les couleurs, et ils sont tous dotés de pouvoirs assez sympas. En bref, on ne se lasse jamais des niveaux traversés et les développeurs ont eu la bonne idée de nous fournir une vingtaine de bestioles bien retorses. Rien que du bon...

 

Note : 5/5

Plaisir à jouer et à rejouer


En plus de monter en niveau, les défis vous offrent la possibilité d'être un expert dans le maniement des armes et de leurs techniques spéciales !
Disons-le tout de suite, nous touchons là l'un des gros atouts de ce soft : on ne s'ennuie jamais dans Bastion. L'une des grandes forces de Bastion est de proposer un jeu ou les évolutions du personnage, et de son environnement, sont constantes. À aucun moment le joueur s'ennuie ou se demande ce qu'il a ou va faire, tant il y a à développer. Que ce soient les caractéristiques du Kid et/ou celles du Bastion, vous ne serez jamais à court d'idées pour faire évoluer tout cela, toujours dans le but de vous faire progresser plus vite.

La première partie "Histoire", les parties new game +, ou encore celles dédiées à la chasse aux trophées : toutes restent un vrai plaisir, grâce à un gameplay vraiment réussi.

Bastion va vous permettre de participer à des combats dynamiques, face à des adversaires variés et bien retors, tout en vous permettant de développer un véritable arsenal. En fonction de votre arsenal, de vos techniques, et de vos potions, vous serez plus ou moins performants face à vos adversaires, tous dotés de forces et de faiblesses qui leur sont propres (saut, explosion, tir à distance, attaque "éclair", etc...). Là aussi, les développeurs ont su trouver un juste équilibre dans les mécaniques de jeu, donnant du piquant à nos parties, tout en nous empêchant de crier à l'injustice ou au "cheat" face à la relative difficulté du soft. Fondée sur des mécaniques simples, mais diablement diverses et efficaces, la jouabilité du soft n'est jamais pesante ou pénible. Un vrai plaisir...

En parallèle du développement du Kid, il vous sera aussi demandé de gérer le développement du Bastion. Le Bastion va lui aussi évolué au fur et à mesure de votre avancée, au point de devenir une véritable base arrière de soutien, de par la création de 6 bâtiments ayant chacun une fonction propre. Et sur ce point, les développeurs ont été particulièrement bons, car aucun bâtiment est "inutile". Que vous commenciez par la forge (vous permettant de choisir les armes de combat), l'arsenal (qui fera évoluer vos armes), le saloon (qui vous octroiera de puissantes potions), ou un autre, tous vous apporteront un soutien indispensable dans votre avancée. Par contre, force est de constater que commencer le jeu par la création du temple, de l'échoppe, ou du lieu culturel, va avoir pour conséquence de le rendre un petit peu plus difficile au démarrage... Commencez plutôt par ce qui permet de "taper", si je puis me permettre, ce sera plus facile au début !

Une fois la première partie achevée, si votre envie est de le platiner, vous serez amené à le refaire en new game + afin de terminer l'évolution de l'intégralité de votre arsenal, et de voir la fin alternative... Eh oui, dans Bastion, vos choix seront aussi pris en compte, vous amenant vers une fin plutôt qu'une autre. Ça semble être un détail, mais l'achèvement de votre première partie avec un arsenal qui n'est pas complètement finalisé, l'existence de trophées que l'on sent assez facilement atteignables, et l'existence de cette fin alternative, peuvent rapidement provoquer l'envie de refaire un second tour de piste !

Si nous ajoutons à cela la présence de challenges tels que les arènes "Qui Sait Tout", et la possibilité d'activer des idoles divines générant des handicaps supplémentaires (mais permettant de gagner bien plus de vite de l’expérience et de l'argent), tout le monde y trouvera son compte, quel que soit son niveau de jeu.

Enfin, le dernier point intéressant de ce jeu réside dans la narration de l'histoire principale. En effet, celle-ci se réalise par l’intermédiaire d'un narrateur surnommé "L’étranger". Durant la progression de votre partie, ce narrateur vous racontera, grâce à une voix off bien rauque, les raisons de la Calamité ayant frappé la ville de Caeldonia et le déroulement de votre propre progression. Force est de reconnaître que ce pari, assez osé de la part des développeurs, apporte un véritable plus au jeu et permet de créer une véritable ambiance. Le seul petit regret va être pour les non-anglophones, qui vont se retrouver à essayer de comprendre et/ou de lire le récit de l'étranger, alors qu'ils sont en train de tabasser plein de vilains à l'écran. Disons le tout de suite, ça va être un poil compliqué de faire les deux en même temps, si vous ne maîtrisez pas un minimum la langue de Shakespeare...

 

Note : 4/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Pas de Bastion, sans une bonne baston ! Et là, vous allez être servi...
Là aussi, Bastion frise le sans-faute.

Une fois l'histoire principale du jeu complétée, la pêche aux trophées devient presque "naturelle"... En effet, à l'exception de quatre trophées qui vous demanderont de refaire une partie complète en new game + (pour voir une fin alternative), tous les autres trophées auront pour but un aspect plus compétitif, tels que : finir toutes zones d'entrainement avec le premier rang, finir toutes les zones "Qui Sait tout" avec 5 et/ou 10 idoles actives, disposer de toutes les armes boostées au max, etc.

L'obtention de tous les trophées vous demandera de finir deux fois le jeu (pour les armes, les équipements et l'univers du jeu), puis de terminer vivant (et c'est pas une mince affaire...) tous les défis "Qui Sait tout" avec les 10 idoles actives. D'ailleurs, sur ce dernier point, ce trophée va vous demander un peu d'acharnement avant de tomber dans votre escarcelle, et c'est justement ce qui en fait tout le plaisir !

Jamais prise de tête, mais demandant tout de même un peu d'application et de volonté, cette chasse aux trophées est un agréable moment... Rien à dire, ils sont forts les p'tits gars de Supergiant games !

 

Note : 4/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
16/20

Encensée par la presse vidéoludique et plébiscité par les joueurs, cette petite perle se doit de figurer IMPÉRATIVEMENT dans votre ludothèque, sous peine bottage de fesses en règle ! Beau, jouable, doté d'une ambiance bien à lui, d'un vrai scénario et d'une narration originale, ce jeu est un incontournable à posséder. Si vous ajoutez à cela un prix ridiculement bas (entre 5 et 10 euros, en fonction des plateformes), passer à côté serait, à mon sens, une erreur. À bon entendeur....

Je recommande ce jeu :
À tous, Aux acharnés, Aux habitués des 100%