Test : Teslagrad


Teslagrad
  • 1
  • 4
  • 8
  • 24
Note des joueurs :
4.1/5 - 69 notes
Note des platineurs :
4.4/5 - 67 notes

Teslagrad

ps4
ps3
vita


37 trophées au total
0 trophée caché

2054 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 1074 joueurs (52 %)
100% par : 1074 joueurs (52 %)
Note du jeu
14/20
Discuter du test

Test du jeu
Teslagrad

  • Test rédigé par Aelon le 14-09-2015 - Modifié le 07-12-2016



Introduction


Seul contre tous ? Pas vraiment, vous pourrez compter sur l'aide de la technologie...
"Le progrès n'est que l'accomplissement des utopies."

Certaines personnes marquent l'Histoire, par leurs actions ou leurs legs. Nikola Tesla a pour sa part marqué à jamais le domaine de la science grâce à toutes ses inventions et son esprit visionnaire. À ce jour, il reste un modèle de génie, continuant à inspirer toujours plus de personnes, ainsi que plus d'histoires.

Un jeu vidéo a d'ailleurs vu le jour, en hommage à Tesla, en partant du postulat : "Et si des génies s'étaient réunis et avaient fondé une ville fondée sur des avancées scientifiques extraordinaires ?". Ce jeu, appelé Teslagrad, mélange de puzzle et de plate-forme, sortira sur PlayStation 4, PlayStation 3 et PlayStation Vita le 3 décembre 2014, développé et publié par Rain Games.
Il est par ailleurs offert en ce mois de Septembre sur PS4 et PS3 pour les abonnés au PlayStation Plus.

Dans Teslagrad, vous assistez à l'arrivée d'un homme fuyant quelque chose d'inconnu devant une maison, puis qui donne un bébé à une femme. Après une très jolie ellipse, le bébé, désormais devenu un enfant, se voit contraint de fuir de son foyer, poursuivi par une multitude de gardes. Il finira par atteindre la Tour Tesla qui le protège de ses poursuivants et réveillera une technologie ancienne. L'Enfant devra alors évoluer dans cette tour abandonnée au milieu de divers mécanismes.

Contenu du jeu


Le jeu repose sur le magnétisme, mélangeant et intégrant habilement attraction et répulsion
La Science au service de l'Homme

Enfermé dans la Tour Tesla, l'Enfant acquerra très vite un objet le dotant de pouvoirs électromagnétiques : un gant qui lui permettra de donner ou modifier la polarité de certains éléments de la tour. Il pourra ainsi former des champs magnétiques, afin d'attirer deux éléments ou les repousser, dans le but de progresser.

Une multitude de salles vous proposant des énigmes ou des séquences de plateformes composent cette Tour Tesla. La progression n'y étant pas linéaire, vous pouvez à tout moment revenir sur vos pas en vous guidant avec une carte. Vous serez en revanche assez seul, puisque très peu d'ennemis arpentent les différentes parties de la tour, le jeu repose essentiellement sur ses énigmes. Bien évidemment, il vous faudra débloquer les différents objets de Teslagrad afin d'accéder à l'ensemble du jeu.

En effet, en plus du gant, vous obtiendrez des bottes qui offrent un pouvoir de téléportation à faible distance, mais suffisante pour esquiver certaines attaques, traverser certains obstacles ou atteindre certaines plateformes, une cape capable de vous attribuer une polarité, permettant ainsi d'interagir avec celle des éléments de la tour (que vous pouvez vous-même définir) et enfin un bâton possédant les mêmes pouvoirs que le gant, mais en pouvant tirer sur les éléments à distance et éliminer tout obstacle sur votre route.

Des parchemins sont disséminés et dissimulés dans toute la tour, ces derniers vous apportant chacun un pan de l'histoire de Teslagrad tout en étant essentiels à l'avancée et la fin de l'aventure.
Le jeu propose en outre un New Game + débloqué sous certaines conditions, à savoir finir le jeu en ayant obtenu tous les parchemins.

Malheureusement, tout ceci est bien trop court. Comptez environ 4 heures pour arriver devant la porte menant au boss final et environ 5 à 6 heures si vous souhaitez collectez tous les parchemins et ainsi terminer le jeu à 100%...

 

Note : 2/5

Aspect technique du jeu


Dessiné à la main, le jeu est une véritable merveille visuelle
Dessine-moi Teslagrad

Rain Games a opté pour des graphismes faits à la main. Tout a été dessiné par l'équipe, offrant un résultat magnifique. Les animations sont forcément saccadées, mais le rendu est convaincant. Teslagrad a un univers steampunk particulièrement réussi, avec des décors aussi riches que variés. Le jeu étant entièrement en 2D, la profondeur est obtenue par des décors placés sur différents plans. Par exemple, lorsque vous fuyez les gardes au début du jeu, des maisons viendront masquer le bas de l'écran en apparaissant au premier plan, tout en apportant une vraie impression de profondeur. Les jeux de lumière, les motifs muraux rencontrés ainsi que certaines situations (dont celle de l'image de cette partie) achèveront de vous charmer.

La maniabilité est très bonne, l'Enfant répondant à vos commandes immédiatement. Le gameplay du jeu est très particulier, vous demandant d'allier précision des sauts et modification de la polarité d'éléments vous entourant (ou vous-même). Vous pourrez ainsi vous projeter jusqu'au plafond et y rester collé en prenant la polarité d'un champ magnétique, ce qui vous repoussera de ce dernier et vous élèvera dans les airs, puis vous approcher d'un bloc au plafond ayant la polarité opposée à la vôtre, ce qui vous attirera à lui et vous maintiendra accroché au plafond ! Le jeu a été suffisamment bien pensé pour diversifier le gameplay, assimilant progressivement les différents pouvoirs que vous obtiendrez au fur et à mesure.

Contrairement à l'image, le son est sporadique. Les bruitages sont évidemment omniprésents et réussis, ce sera plutôt la musique qui se fera rare. Les quelques morceaux entendus seront en revanche sublimes, offrant des thèmes légers faisant penser à l'enfance et la curiosité, ce qui fera évidemment écho à votre personnage et sa candeur.

Comme mentionné précédemment, vous rencontrerez très peu d'ennemis dans le jeu. Ceux errant dans les salles répéteront les mêmes chemins en boucle, ressemblant ainsi plus à des obstacles mobiles qu'à de réels ennemis. Les boss possèdent également très peu de mouvements différents, ils se contenteront d'accélérer leurs gestes au fil du combat. Ceci reste peu dommageable à l'appréciation du jeu, l'objectif premier de Teslagrad étant la résolution de ses énigmes.

Quelques soucis apportent malheureusement de l'ombre au tableau jusque-là exemplaire. Sur PlayStation 3, le jeu saccade parfois lorsque vous chutez trop vite ou vous élevez dans l'ascenseur principal du jeu, ce qui dénote évidemment avec le reste du jeu.
De même, certains trophées mettent parfois du temps à tomber. Pour ma part, un trophée n'est tombé qu'au moment où le suivant fut débloqué, ce qui m'avait soulagé, ayant perdu espoir de l'obtenir dans la partie en cours.

 

Note : 4/5

Plaisir à jouer et à rejouer


La Tour Tesla permettra à l'Enfant (et donc à vous aussi) de découvrir toute l'histoire de la ville de Teslagrad
"Plus grand est l'obstacle, et plus grande est la gloire de le surmonter."

Malgré sa faible durée de vie, quel plaisir de jouer à Teslagrad !

La conception intelligente de toutes les énigmes du jeu vous forcera parfois à réfléchir quelques temps avant de vous lancer pour tenter d'atteindre la salle suivante. En effet, l'Enfant meurt au moindre coup, ce qui vous obligera à éviter chaque piège, chaque attaque d'ennemi, chaque élément hostile. Ceci se traduit dans les énigmes par une disposition des salles avec différents éléments mortels à passer, et ce par vos sauts et vos déplacements calculés alliés à une utilisation méticuleuse du magnétisme. Teslagrad vous permet en effet d'utiliser constamment une grande majorité de la manette et vous demandera de rester concentré en permanence, mais quelle sensation de réussite quand vous parviendrez à terminer certaines salles !

Tout comme pour les salles et leurs énigmes, ce sera un apprentissage par l'échec que vous devrez faire face aux boss. Certaines attaques risquent fort de vous avoir la première fois, et comme dans un Die and Retry, vous reviendrez alors en connaissant l'esquive à effectuer afin d'avancer dans le combat.

Le scénario du jeu est très simple, certaines scènes dans des salles de théâtres illustreront les grandes lignes de l'Histoire de Teslagrad, mais s’avéreront suffisantes pour la comprendre sans problème. En revanche, ce ne sera pas sa découverte qui vous poussera à progresser dans l'aventure, les énigmes seront votre motivation principale.

Malheureusement, qui dit jeu de puzzle dit rejouabilité extrêmement limitée. Connaître la solution des énigmes du jeu diminuera énormément l'intérêt de refaire Teslagrad. À ce propos, faire l'aventure avec une soluce à portée de main réduit également grandement l'intérêt du jeu et le plaisir de le faire : difficile d'égaler la sensation de réussir une énigme par soi-même avec une résolution de l'énigme en imitant une autre personne ou en suivant un texte.

 

Note : 4/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Les trophées du jeu sont totalement liés à votre progression dans l'aventure
Découvrez toute l'histoire de Teslagrad

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Teslagrad propose des trophées complètement ancrés dans l'aventure.

Chacun des trophées du jeu est lié à l'obtention d'un des parchemins disséminés dans la Tour Tesla. Comme présentés précédemment, ceux-ci illustrent un petit passage de l'histoire de Teslagrad. Ainsi, si les pièces de théâtre vues dans l'aventure permettent de comprendre les grandes lignes de l'histoire de Teslagrad, ce sont bel et bien les parchemins qui vous dévoileront toute l'histoire, tout en apportant des éléments supplémentaires et essentiels pour bien comprendre ce qui se passe, puisque certains parchemins concernent l'Enfant et expliquent pourquoi les gardes en ont après lui.

Obtenir les trophées du jeu présente donc un intérêt certain, celui de comprendre tout ce qui se déroule sous vos yeux, tout en vous permettant d'avancer. En effet, il vous faudra au minimum 15 parchemins sur les 36 existants afin d'ouvrir la porte menant au boss final (le mécanisme d'ouverture est visible sur l'image ci-contre). Le jeu ne manquera cependant pas de vous rappeler que vous avez tout intérêt à affronter le dernier boss une fois les 36 parchemins en poche par un "36 = ???". Il est à noter que finir le jeu n'est pas demandé par les trophées, ce qui reste toutefois peu dommageable au plaisir de faire les trophées. Battre le boss final et voir la fin du jeu n'a en effet pas besoin d'être requis par une liste de trophées, si vous avez accroché au jeu, vous désirerez de toute façon le faire.

Concernant l'obtention des parchemins, il s'agit aussi bien d'un point fort que d'un point faible.

Les parchemins requièrent des actions spécifiques, parfois très techniques, afin de les atteindre. Ils offrent ainsi un défi supplémentaire, presque des énigmes en plus de celles de base. Il y a bien évidemment certains parchemins qui s'avèrent simplement cachés derrière un décor, vous demandant simplement de les débusquer au lieu de faire un effort pour les atteindre.

Cependant, les parchemins sont disséminés dans la Tour Tesla. Un bon point, n'est-ce pas ? Après tout, cela permet de fouiller chaque recoin pour les trouver. Hélas, faute de possibilité de se téléporter à certains points-clés dans la tour, vous devrez constamment faire des allers-retours. Même avec le guide des trophées, les parchemins ne sont pas numérotés en suivant l'ordre de découverte des salles, ainsi, vous risquez fort de devoir revenir loin en arrière pour obtenir quelques parchemins. Si cela peut partiellement gonfler la durée de vie, il n'empêche que vous serez contraint de refaire plusieurs fois les mêmes énigmes (impossible sinon de passer la salle) pour simplement atteindre la salle contenant le parchemin. Pour parachever le tout, la carte disponible pour vous repérer dans la Tour Tesla n'est parfois pas très compréhensible, puisqu'elle ne permet pas d'avoir une vue d'ensemble, se contentant de bêtement zoomer sur la salle dans laquelle vous êtes.

 

Note : 4/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
14/20

Teslagrad est un très bon jeu d'énigmes et de plateformes, avec une ambiance steampunk intégrant intelligemment le magnétisme dans son gameplay pour offrir une très bonne expérience de jeu, mais souffrant d'une durée de vie ridicule et d'une faible rejouabilité. Il propose cependant des trophées apportant une vraie plus-value au titre, vous poussant à le faire à 100%.

Offert en ce mois de septembre, n'hésitez surtout pas à tenter l'aventure, elle en vaut vraiment la peine.

Je recommande ce jeu :
Aux curieux, Aux chasseurs de trophées/platine facile