Test : Hotline Miami 2 : Wrong Number


Hotline Miami 2 : Wrong Number
  • 1
  • 6
  • 8
  • 14
Note des joueurs :
4.9/5 - 29 notes
Note des platineurs :
4.9/5 - 13 notes

Hotline Miami 2 : Wrong Number

ps4
ps3
vita


29 trophées au total
3 trophées cachés

735 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 136 joueurs (19 %)
100% par : 136 joueurs (19 %)
Note du jeu
17/20
Discuter du test

Test du jeu
Hotline Miami 2 : Wrong Number

  • Test rédigé par Aelon le 27-01-2016 - Modifié le 07-12-2016


Introduction


La violence sauce rétro est de retour. Et, encore une fois, ça va faire mal, très mal...
Il est encore très tôt dans la matinée quand l'inspecteur Manny Pardo est brusquement réveillé par un coup de téléphone. C'est une urgence, le massacre de tous les habitants d'un immeuble. Après avoir bu un café et pris son fidèle revolver, Pardo saute dans sa voiture et se rend à l'adresse donnée par son collègue.
Sur place, son ami journaliste Evan Wright tente de pénétrer dans le lieu du crime. Apercevant Pardo s'approcher de lui, celui-ci lui demande qui est le suspect principal. C'est alors que Pardo, irrité, lui répond que le coupable sera difficile à trouver, au milieu de tous ces nouveaux criminels apparaissant depuis peu, puis entre dans l'immeuble. Une fois encore, le crime est horrible, le sang des victimes tapisse les murs, leurs corps sont mutilés. Depuis Jacket, le tueur masqué ayant sévi dans Miami il y a plus de deux ans, la violence avait explosée dans la ville. Entre ces tarés qui l'imitent, semblant copier son mode opératoire en portant des masques, les duels de gangs ou ce foutu film sur Jacket avec son acteur principal psychopathe, il y avait décidément quelque chose de pourri dans cette ville. Pardo le savait, la nuit allait être longue.

Tels sont des événements qui se sont produits à Miami il y a quelque temps, mais Pardo était-il si irréprochable qu'il le pensait ? Je possède pourtant des preuves du contraire. Mais passons. Vous qui avez pénétré ma demeure, approchez. Qui suis-je, ou plutôt, que suis-je ? Cela a peu d'importance. Je vous propose de revivre des événements très précis survenus à Miami grâce à ma collection de cassettes très spéciales, vous permettant de contrôler la personne concernée par la cassette. Vous n'êtes pas le premier à les jouer, si c'est ce que vous vous demandez. Je me dois toutefois de vous poser une question avant de vous présenter outre mesure cette collection : est-ce que vous aimez faire du mal aux autres ?

Contenu du jeu


Chaque fin d'acte se solde par une conclusion très sanglante, comme le souligne subtilement la coulée de sang
Vous semblez manifestement intéressé par ma collection. Soit. Elle comprend 24 cassettes réunies dans 6 coffrets qui concernent de nombreuses personnes liées aux évènements de Miami. Toutes ont un point commun cependant : un talent inné pour faire du mal aux autres. Entre les fans de Jacket, Tony, Mark, Corey, Alex et Ash, très différents dans leurs capacités mais si prompts à tuer, le fils de l'ancien chef de la mafia russe, l'inspecteur Manny Pardo, le journaliste Evan Wright, un militaire appartenant à un commando d'élite pendant le conflit Hawaïen, Jake, un jeune homme brutal et ultra-nationaliste ou encore l'acteur principal du film portant sur Jacket, vous disposerez de nombreux points de vue pour comprendre ce qui s'est passé. Bien évidemment, le cas d'Evan est particulier, puisque ce dernier prône la non-violence, ce qui est tout à son honneur, quand il possède enfouie au plus profond de lui une rage incontrôlable : quelques effusions de sang et le journaliste cède à la violence la plus totale. Je possède d'ailleurs une cassette très particulière le concernant que je mettrai à votre disposition sous certaines conditions. Voyons comment vous vous en sortirez sur les autres en premier lieu.

Cette collection de cassettes met à votre disposition un large arsenal afin de parvenir à terminer chacune d'entre elles. Vous êtes libre de décider d'opter pour des armes blanches, mutilantes et silencieuses mais nécessitant d'être au plus près des ennemis, des armes à feu, bruyantes et alertant toute personne proche de vous mais efficace quelque que soit la distance de vos cibles, ou encore des armes de jet, très pratiques pour éliminer discrètement un ennemi à distance mais à usage unique. Les ennemis vous forceront d'ailleurs à vous adapter, puisque certains ne peuvent être tués qu'avec des armes blanches ou armes à feu. Ne vous méprenez pas : au final, vous tuerez tout le monde. Je vous avais prévenu, non ?

L'objectif de chacune des cassettes est donc de tuer toutes les personnes présentes dans un lieu donné. Chaque cassette de fin de coffret est d'ailleurs très intéressante. En effet, tôt ou tard, il faut bien que justice soit faite. Vous comprendrez le sens de cette phrase en temps voulu. Cela étant dit, si vous veniez à mourir de la main de l'une de vos cibles, la cassette ne s'arrêterait pas là. Vous la reprendrez depuis le dernier étage atteint jusqu'à ce que vous réussissiez à le finir. L'erreur y est terriblement punitive, puisque la moindre balle ou le moindre coup d'une ennemi vous tuera et vous ramènera au point de contrôle, mais il en est de même pour eux. Vous trouvez étrange que la mort ne soit pas définitive et que vous puissiez recommencer jusqu'à ce que tous soient morts ? Allons, après tout, ce n'est qu'un jeu, n'est-ce pas ?

Je me dois de vous préciser qu'il existe deux façons de lire les cassettes. Vous ne pourrez les lire que d'une façon la première fois, mais si vous parveniez à toutes les finir, je mettrai à votre disposition le second mode de lecture. Quelle est la différence ? C'est assez simple, dans ce second mode de lecture, le haut devient le bas, la gauche la droite, les cibles sont plus variées, plus nombreuses et plus agressives et disposent de plus de moyens pour vous apercevoir. Vous serez contraint de viser seul, sans assistance et aurez deux fois moins de balles par arme récupérée. C'est un peu une version cauchemardesque de la liste de lecture normale, où votre talent sera mis à rude épreuve. Si cela peut sembler impossible, il y en a qui ont déjà réussi, avec plus ou moins de mal et surtout de rage.

Au final, il y a 50 cassettes, si l'on compte les deux modes de lectures et ma cassette très spéciale. Vous aurez donc largement de quoi faire.

 

Note : 4/5

Aspect technique du jeu


En dépit de graphismes très rétros, le jeu propose énormément de mises en scènes ingénieuses
Je peux déjà anticiper ce que vous allez me dire. Des cassettes à notre époque ? Évidemment, l'image est très datée, mais est-ce là ce qui vous importe le plus ? Auriez-vous préféré qu'une telle déferlante de violence soit rendue le plus crédible possible ?
En dépit de la qualité discutable de l'image, les différentes situations sont suffisamment variées, offrant une ambiance propre à chacune de mes cassettes.

J'ai par ailleurs pris le soin d'ajouter de la musique. Chaque cassette possède sa musique, et cette dernière est parfaitement choisie, afin de miroiter ce que pense la personne incarnée et mieux vous immerger dans la folie meurtrière qui s'empare d'elle, ou pour mieux vous faire réaliser ce que vous êtes en train de faire : n'allez pas imaginer que de tels massacres soient banals, autrement, nous devrons avoir une nouvelle conversation.

Je vois que vous êtes sceptique quant au contrôle de personnes à travers ma collection. Rassurez-vous, il est irréprochable. Tous les personnages répondent immédiatement à vos commandes, bien que leur actions soient différentes. Certains manient plus ou moins vite les armes blanches, d'autres peuvent temporairement éviter les attaques, etc. Je ne vais pas tout vous dévoiler, il faut que vous vous puissiez vous débrouiller tout seul. En effet, si vous veniez à mourir, la faute vous reviendrait entièrement. Ce sera donc à vous d'anticiper les réactions, prévisibles par ailleurs, de vos cibles afin de garder le dessus. Il vous est toujours possible de rembobiner une cassette pour tenter d'avoir une meilleure approche. C'est à vous de voir...

 

Note : 4/5

Plaisir à jouer et à rejouer


DU SANG... DU SANG !
Qu'est-ce que vous y gagnez ? C'est justement le point qui m'intrigue le plus à propos de cette collection. Toutes celles et ceux qui vous ont précédé devant moi et qui y ont joué en ont tiré un très grand plaisir. Pour quelle raison ? Était-ce la violence crue dont ils ont été à la fois acteurs et spectateurs, la sensation de victoire en réussissant après être resté bloqué sur le même étage à en devenir frustré, l'euphorie procurée par la musique qui incite à faire toujours plus de mal, la volonté de comprendre toute l'histoire de Miami dissimulée dans ces cassettes ? Toutes ces raisons ont d'ailleurs pu y contribuer de concert. Il ne fait aucun doute que vous serez extrêmement satisfait par cette collection, je suis personnellement très impatient d'observer pourquoi. Vous pourriez toutefois en être dégoûté et en ressortir défaitiste, mais c'est peu probable. Vous ne seriez pas devant moi dans ce cas.

Je vous suggère de vous installer confortablement avant de commencer, puisque vous risquez de rester très longtemps devant mes cassettes. Votre talent parlera pour vous, mais sachez que vous pouvez aussi bien finir une cassette en quelques minutes qu'en quelques dizaines de minutes, voire heures. Vous m'avez bien entendu. Puisque vous redémarrez un étage à chaque mort, tous les ennemis réapparaissent également, vous obligeant à réitérez vos efforts. Je me suis permis d'ajouter un peu de difficulté en apportant de l'aléatoire. Si le comportement des cibles est prévisible une fois qu'ils vous ont repéré, comme je vous l'avais déjà indiqué, il n'en est rien lorsqu'ils patrouillent. Ne comptez pas retenir la position exacte de chacun d'entre eux afin de mieux réussir la prochaine fois, cela se solderait par un échec. C'est, selon moi, un moyen de mieux renouveler le défi de ces cassettes et éviter la lassitude, mais aussi un moyen de mieux vous frustrer. Impressionnant, n'est-ce pas ?

Je sais déjà que vous ressentirez un immense plaisir à finir chaque cassette, en voyant le message vous indiquant que vous pouvez souffler et savourer l'instant présent, tout comme vous jubilerez en finissant la première liste de lecture. Mais, n'oubliez pas le second mode, la version "cauchemardesque" de ces cassettes. Il vous faudra complètement revoir votre façon d'appréhender chaque zone, avancer à tâtons, viser avec une extrême précision, tirer le maximum de chaque arme disponible... Deux listes de lecture, deux expériences radicalement différentes mais offrant toutes les deux la même chose : de la rage, de la déception, et, surtout, du plaisir.

C'est presque comme une addiction : vous mourrez, encore et encore, mais vous en redemanderez toujours plus, voulant ressentir cette douce sensation de victoire.

 

Note : 5/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


A+ en mode normal et finir le mode difficile... Des larmes, de la sueur et du sang en perspective
Je suis également extrêmement intrigué par la notion de récompense liée à cette collection de cassettes. En apprenant qu'ils n'étaient pas les premiers devant moi, certains de ceux qui vous précèdent m'ont surpris. En effet, après avoir pris tant de plaisir à jouer à ma collection, ils m'ont demandé s'il était possible d'être récompensé, voire même de pouvoir comparer leur talent avec les autres afin de constater qui s'en tirait le mieux. C'est fascinant selon moi.

J'ai tout de même répondu aux deux requêtes en ajoutant un système de points et de médailles, ou trophées si vous préférez. Pourquoi se contenter de faire le mal quand on peut en plus être évalué et récompensé, non ? Je vois bien que ce sont les trophées qui vous intéressent le plus, leur simple évocation a piqué votre curiosité. Très bien.

J'ai donc décidé d'offrir ces trophées si vous remplissez certaines conditions. Tout d'abord, parvenir à finir les cassettes, ce qui ne se fera pas sans mal, croyez-moi. Il y a de nombreuses actions ou règles à respecter dans certaines cassettes afin d'obtenir quelques trophées de plus, règles qui vous handicaperont dans vos tentatives, bien évidemment, comme par exemple ne pas céder à la violence avec Evan, ne pas utiliser d'armes à feu dans une cassette de Pardo, vaincre une cible sans qu'elle ne vous ait vu, réussir à tuer 20 cibles avec un délai très court entre chaque meurtre, etc. Je suis certain que vous obtiendrez sans le vouloir quelques trophées de plus, comme par exemple mourir 1000 fois. Cette valeur vous semble absurde ? Vraiment ? Vous allez mourir plus de 2000 fois, je vous le garantis.

Attendez, ne commencez pas tout de suite, je ne pense pas vous avoir dit que j'avais terminé ma présentation. Il existe quelques trophées que vos prédécesseurs n'ont pas réussi à obtenir, ou après un acharnement certain. J'ai ajouté un système de points comme demandé, mais je l'ai incorporé dans ces trophées. En effet, chaque fin de cassette vous donne votre note, qui varie selon votre vitesse et votre talent à tuer efficacement. La note maximale est S, mais je vous demande d'obtenir la note A+ sur toutes les cassettes dans leur mode de lecture normal afin de vous offrir un trophée. Vous ne vous imaginez pas à quel point vous devrez être rapide, minutieux et précis pour y parvenir, même si, avec de l'entraînement, vous y parviendrez. Non, ce qui a forcé nombre de vos prédécesseurs à abandonner l'obtention complète de mes trophées, c'est celui qui vous demande de réussir à finir le second mode de lecture des cassettes. Extrêmement difficile, terriblement punitif, il vous demandera beaucoup de patience pour le réussir, si tant est que, comme Evan, vous ne cédiez pas à votre rage avant.

 

Note : 4/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
17/20

Je constate que vous êtes toujours là, déterminé et manifestement intéressé par cette collection. Vous allez l'aimer, ce dont aucun de nous ne doute. Cela étant dit, il me tarde de vous voir à l'oeuvre, pour observer votre propension à faire du mal aux autres et le plaisir que vous en tirerez. Mais, pour l'heure, j'ai assez parlé. Voilà les cassettes, comme promis. Que la "partie" commence.

Je recommande ce jeu :
Aux acharnés, À un public averti, Aux chasseurs de trophées/platine difficile