Test : Dragon's Crown


Dragon's Crown
  • 1
  • 3
  • 7
  • 38
Note des joueurs :
4.6/5 - 46 notes
Note des platineurs :
4.6/5 - 26 notes

Dragon's Crown

ps4
ps3
vita


49 trophées au total
30 trophées cachés

1479 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 219 joueurs (15 %)
100% par : 219 joueurs (15 %)
Note du jeu
17/20
Discuter du test

Test du jeu
Dragon's Crown

  • Test rédigé par Berserkguts60 le 24-10-2015 - Modifié le 07-12-2016


Introduction


Notre brochette de héros au complet
Dragon’s Crown est un beat’em all-action en 2D mélangeant des composantes de RPG. Il est sorti le 10 octobre 2013 sur PS3 et PS VITA. Il a était développé par le studio Vanillaware et édité par Atlus, les créateurs du très bon Odin Sphère sorti exclusivement sur PS2 le 13 Mars 2008. Le studio est donc habitué à sortir des jeux exploitant au maximum la capacité des consoles, Dragon's Crown en faisant partie.

Dragon’s Crown nous emmène dans un univers fantastique mêlant orcs, gobelins et autres créatures sortis de l’imaginaire. Nos héros vont devoir combattre la renaissance d’un dragon ancien à l’aide de six différents personnages qui sont : l’elfe, l’amazone, la sorcière, le paladin, le nain et le sorcier. Ils devront braver de grands dangers pour atteindre le dragon et réussir à le vaincre. C’est dans ce contexte apocalyptique, entre démons et créatures fantastiques, que je vous emmène triompher du plus grand mal.

Contenu du jeu


Un très bon gameplay
Deux choix possibles, qu'un pertinent

En lançant le jeu, nous sommes entraînés par une phase de tutoriel qui peut être évité (ce que je ne vous conseille pas). Dans Dragon’s Crown, nous allons devoir parcourir neuf chapitres, chacun caractérisé par un lieu différent. Les chapitres sont divers et variés et disposent tous de leurs propres spécificités. En effet au milieu du niveau, nous devrons choisir entre deux chemins disponibles proposés par un PNJ (personnage non joueur, une IA quoi). Ne vous posez pas de question au départ, le PNJ ne vous proposera pas deux chemins. Vous serez obligés de faire le chemin le plus « facile » en premier, on peux considérer cela comme un grand didacticiel qui vous permettra de vous familiariser avec le jeu, car autant se le dire de suite, le premier chemin est généralement facile. Une particularité dans les niveaux c'est que chaque passage possède son propre boss de fin, par exemple le boss dans le premier passage (passage d'appelant Path A), sera différent que le second passage (passage s'appelant path B). Et ce n'est pas une différence au niveau de la couleur du premier boss, c'est RÉELLEMENT un boss différent, au niveau du gameplay, au niveau de la durée de vie pour battre le boss. On va donc se retrouver avec plus de 20 boss dans le jeu, et en soit 18 niveaux différents si on peux dire. Car oui, en changeant de chemin, les décors aussi changent, on a des phases de jeux différents comme affronter un boss supplémentaire, être transporter dans une autre dimension, être sur un tapis volant etc...

Cependant, et c'est là où il y a un léger "hic", c'est que nous sommes quasiment "obligés" de choisir ce chemin (Path B). Car faire le second chemin vous rapportera des objets plus rares que sur le premier chemin , les objets rares étant classés en six catégories allant de la note E (la plus mauvaise) à S (la meilleure). Et surtout, lorsque vous tuerez le boss du second chemin, vous obtiendrez une gemme qui permettra, si vous rassemblez les neuf gemmes (des neuf niveaux) d'accéder au dernier niveau. Et c'est, lorsque l'on regarde bien, un léger problème, puisque l'on choisit forcément le second niveau, et on refait donc à chaque fois la même chose si l'on veut prendre plus d'expérience. Ce qui peut entraîner une certaine lassitude et faire augmenter la durée de vie de manière artificielle (même si c'est très léger).

Le gameplay : un mélange des styles réussi

Maintenant, parlons du gameplay. Comme dit dans l’introduction, celui-ci mélange plusieurs styles. D'abord le "beat'em all", en soit c'est simple : tu avances/tu tapes. Cependant, dans un beat'em all, l'aspect de "combo" est très important. Et c'est là que Dragon's Crown est vraiment très développé, vous aurez un panel de "combo" impressionnant pouvant être réalisé. Et comme il y a énormément d'ennemis à l'écran, vous pourrez vous défouler très facilement dessus. Donc certes, lorsqu'il y a un trop grand nombre d'ennemis, on peux constater que la console fonctionne à plein régime et que l'image par seconde baisse, mais cela ne gêne en rien le plaisir de jouer avec un gameplay aux "petits oignons".
Le deuxième gros style de jeu de Dragon's Crown c'est l'aspect RPG du titre. En effet, lorsque vous tuerez des ennemis, vous pourrez obtenir (selon la chance), des objets plus ou moins rares. Et c'est là un gros point fort du titre. Puisqu'en effet, pour découvrir ces objets, il vous faudra finir le niveau en cours. Une fois celui-ci terminé, vous aurez la possibilité de voir l'ensemble des objets ramassés durant la mission. Cependant, le nom des objets ainsi que leurs caractéristiques/effets, sont cachés. Pour débloquer l'objet en question, il faudra payer. Sinon, vous ne pourrez pas vous en équiper. Mais le risque de le débloquer est "à double tranchant", en effet, si vous décidez de débloquer l'objet (que vous avez conservé dans votre inventaire ou en fin de mission), mais que celui-ci est "nul", il coûtera beaucoup moins cher à la revente et vous aurez perdu de l'argent. À l'inverse, si vous décidez de revendre l'objet sans le débloquer, vous n'aurez pas dépenser d'argent mais vous ne saurez jamais les caractéristiques et le nom de l'objet. Ceci est donc un risque pour votre porte-monnaie mais qui peut s'avérer payant (je me félicite de ce jeu de mot...). Il faut également faire attention, les armes sont "usables", c'est à dire qu'une fois qu'elles atteignent le 0/99, elles sont obsolètes et elles sont donc inutiles. Il faudra retourner pour les faire réparer.

L'aspect coopératif : un pari réussi

Alors oui, vous n'êtes pas tous seuls pour affronter les ennemis. Vous avez la possibilité d'être jusqu'à quatre héros. Plus il y a d'héros dans votre équipe, plus les adversaires seront résistants. Pour certains trophées, il est d'ailleurs conseiller de les faire seul afin de réduire leur résistance). Vous pouvez avoir deux même types de héros dans votre équipe, par exemple s'il y a quatre héros, c'est tout à fait possible qu'il y ait deux amazones ou trois nains ou même les quatre mêmes personnages. Autre que réaliser l'aventure seule avec l'IA, le jeu se veut également multijoueur. Vous pourrez jouer à ce mode-c, une fois que vous aurez débloqué les seconds passages et donc, la quêtes des gemmes. Il faut savoir une chose, c'est qu'à chaque fin de niveau, il y a un écran qui apparaîtra vous demandant si vous voulez continuez ou si vous voulez arrêtez. Plus vous ferez de niveaux consécutifs, plus le score à la fin augmente et il y a une plus grande chance d'obtenir des objets rares. Ceci augmentera également l'or que vous obtiendrez en fin de mission. Vous ne choisissez pas les missions, elles apparaissent aléatoirement et l'ordre dont apparaissent celles-ci est totalement différent de l'aventure seule.
Enfin, et ceci est également très important, vous pourrez obtenir tout au long de la mission, des squelettes qui seront déposés au sol que vous pourrez récupérer. Ces squelettes sont des ossements humains d'anciens héros, qu'on pourra ressusciter ou rendre l'âme en paix, moyennant quelques pièces d'or. Si vous ressuscitez le héros,il aura toutes les caractéristiques et objets qu'il possédait ainsi que son niveau d'expérience. De ce fait, autant en faisant l'aventure seul, on se retrouve avec des squelettes de notre niveau. Mais en multijoueur, c'est totalement différent puisque vous pourrez obtenir les squelettes de vos coéquipier. Donc, lorsqu'on se retrouve avec des joueurs level 200 qui "one shoot" les ennemis, je peux vous dire que l'aventure devient beaucoup plus facile lorsque vous les ressuscitez. D'ailleurs, le petit malus, c'est que la résurrection de ces squelettes n'est pas très chère (sauf pour le niveau max où il faut dépenser 1000000 de pièces d'or).

Dragon's Crown est donc un jeu très riche, en matière de durée de vie avec un gameplay très bien ficelé rendant le jeu agréable à jouer et se détachant des classiques du genre.

 

Note : 5/5

Aspect technique du jeu


Graphiquement, le jeu est magnifique
Un dessin vivant

Magnifique, voici comment l’on pourrait qualifier Dragon’s Crown. Chaque décor est une véritable œuvre d’art. On croirait voir des tableaux s’animer au fur et à mesure que l’on avance dans l’histoire. Le jeu possède un character design très particulier, qui ne plaira pas à tout le monde, mais qui est réellement bien réussi. Ce jeu à sa propre identité, aussi bien pour les créatures que pour les personnages.
Chaque héros est très bien modélisé et correspond parfaitement au character design du jeu : un grand sorcier fin mais puissant, un nain petit et robuste, un paladin avec une armure tellement large qu’on se demande comment il fait pour bouger, une elfe habillée seulement d’un arc et d’une cape, une amazone dévêtue avec les abdominaux d’Arnold SCHWARZENEGGER ainsi qu’une sorcière avec des poumons tellement gros qu’on se demande comment elle fait pour se tenir correctement et ne pas avoir mal au dos.
Il en va de même pour les créatures maléfiques peuplant Dragon’s Crown, le design de celles-ci sont est très bien modélisé et on a un style artistique vraiment unique. Entre dragons, orcs, trolls, démons volants, morts-vivants et autres créatures plus immondes les unes que les autres, vous serez servi. Ce qui revient à dire qu’à la fois le jeu est beau mais qu’en plus, il possède un grand nombre d’ennemis différents.
Cependant, le jeu est certes, artistiquement unique, mais est-ce qu’il n’est pas techniquement dépassé ?

Techniquement, le presque parfait

Le jeu est très bien réalisé, graphiquement c’est le presque parfait, aussi bien sur PS VITA que sur PS3. On est même parfois étonné par certains décors qu’on en oublierait presque qu’on est sur cette génération de console. Les ombres ainsi que les différents effets de lumières ainsi que les sorts sont parfaits. Les décors apparaissant de suite et les ennemis apparaissent rapidement sans aucune latence. Les armes sont aussi très bien modélisées.
Les temps de chargements sont assez courts entre chaque niveau ainsi que pour revenir à la ville et lorsque l'on meurt, ce qui est très agréable puisque l'on est pas obligé d’attendre pendant 30min à chaque fois que l’on doit recommencer la mission.
Le petit reproche que l’on pourrait lui faire c’est lorsque les images par secondes commencent à baisser quant il y a un très grand nombre d’ennemis a l’écran, ce qui entraîne une certaines latence lors de la phase de jeu, mais celle-ci est parfaitement jouable.
Enfin, le son est-il si irréprochable que les deux aspects cités précédemment ?

Le son : très bien, ni plus ni moins

Et oui, même de ce point de vue là, le jeu réussit à s’en sortir parfaitement. La musique correspond parfaitement au style du jeu. Les bruitages réussis des héros, les voix synchronisées avec le mouvement de la bouche, le bruit des objets, le bruit des sorts, des monstres et j’en passe, nous immergent totalement dans le jeu.
La musique quant à elle correspond parfaitement au style fantastique, elle est endiablée au moment des combats, plus douce en ville et possèdent d’innombrables qualités. La bande son est très variée et on a plaisir à écouter les musiques du jeu. C’est loin d’être les meilleurs musiques en son genre, mais le travail est bien réalisé et a le mérite d’être varié.
De plus, les voix anglaises correspondent parfaitement aux différents PNJ (personnage non joueurs) du jeu, ce qui rend l'immersion d'autant plus agréable.

Dragon’s Crown est donc un jeu techniquement irréprochable, ayant une véritable identité avec une bande son très bien soignée.

 

Note : 5/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Où suis-je?
Un jeu dynamique

Le jeu correspond parfaitement à son style : il est dynamique !! Un beat’am all se doit de l’être et il y parvient parfaitement. Les combats sont nerveux et le style de combat des ennemis est différent entre chaque espèce. De ce fait, ceci nous permet de ne pas nous lasser dans les phases de combats qui sont omniprésentes et très bien amenées. Le gameplay nous permet également de ne pas s’ennuyer avec des combos variés et faciles à réaliser. Le panel de combo est très varié et varie selon le personnage que l’on choisit, on a donc plaisir à recommencer une partie. L’augmentation de la difficulté est également présente durant les phases de boss et celle-ci est très bien équilibrée de manière générale tout le long du jeu, nous ne sommes donc pas du tout déséquilibrés par des boss trop puissants par rapport aux ennemis de "bases". De plus, aucune phases de "farming" n'est nécessaire durant les deux premiers niveaux de difficultés, nous gagnons de l'expérience assez facilement (c'est très différent au dernier niveau de difficulté), cela ne nous oblige donc pas à recommencer à chaque fois les niveaux pour augmenter de niveau (par contre, pour obtenir des objets rares, il va falloir farmer un peu).

Et le scénario dans tout ça ?

Et bah oui, il fallait bien qu’il y ait un léger point négatif : le scénario. Comme dit précédemment, une fois le jeu terminé pour la première fois (une fois que vous avez tué pour la première fois le boss de fin), la difficulté des ennemis et des boss que vous rencontrerez augmente naturellement, ils font donc plus mal et son plus résistants. Cependant, pour battre une deuxième fois le boss de fin, il faudra réaliser EXACTEMENT le même procédé mentionné précédemment. Il faudra donc parcourir la deuxième partie en réalisant les mêmes quêtes, en battant les mêmes monstres et les mêmes boss quoi au final ? Un boss final dont les couleurs sont différentes. Ceci nous amène donc à la chose suivante : le jeu ne nous encourage pas réellement à aller de l’avant et à le finir à 100%. La première fois que vous tuerez le boss, le scénario sera terminé, mais pour l’obtention du platine, il faudra de nombreuses heures supplémentaires et le courage de refaire la même chose.

On peut donc dire que le plaisir de jouer est vraiment présent, les classiques du beat'em all restent inchangés et on a plaisir à parcourir le monde de Dragon's Crown tout le long du jeu malgré une petite faiblesse au niveau du scénario qui ne nous encourage pas à faire des "centaines d'heures" sur le jeu.

 

Note : 4/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Un exemple d'artwork à débloquer
Un platine agréable mais perfectible

Le platine de Dragon's Crown corresponde parfaitement au style du jeu, c'est indéniable. Il y aura des trophées liés à l'avancement de l'histoire comme chaque jeu. Il y a aura également un trophée à chaque fois que vous finirez le jeu avec un héros différent. Cela rend le jeu plus agréable et permet de nous faire découvrir le gameplay des différents héros de Dragon's Crown.
Il y a énormément de trophées qui sont liés entre eux, pour exemple, une dizaine de trophées sont liés aux quêtes annexes, pour obtenir le plus difficile de la dizaine, il faut finir le jeu avec les différents héros et finir le jeu dans le mode le plus difficile. Sachant qu'il y a un trophée si on finit le jeu dans le mode le plus difficile et d'autres trophées si ont finit le jeu avec chaque héros, cela rend la tache beaucoup moins longue et fastidieuse.
Les trophées liés à l'histoire et faire les quêtes annexes sont donc agréables à effectuer. Cependant, certains trophées sont beaucoup moins "cool" à obtenir.
C'est le cas concernant le trophée "monter au lvl 99" par exemple, car monter d'un niveau à partir du lvl 80 c'est loooooooong. Ce trophée correspond bien au style de Dragon' Crown qui a une tendance RPG, mais imaginez-vous monter au lvl 99, en faisant 50 fois les mêmes niveaux et avec le même personnage... je vous garantis que ce n'est pas réellement très drôle. De plus, il faut faire tous le temps du tri dans son inventaire si l'on veut avoir les meilleures armes/amures/bijoux car en faisant les niveaux à chaque fois, on "loot" énormément d'objets (et notre inventaire n'est pas très grand).
Enfin, il y aura, comme chaque jeu vidéo, des trophées obtenus en faisant des actions spécifiques dans les niveaux, comme battre les boss en dessous d'un certain temps, mangez tous les plats possibles, faire une attaque d'une grande ampleur. Ces trophées sont sympathiques mais n'apportent rien à l'histoire et ne nous rapportent pas plus de "bonus" (comme des artworks).

On peut donc dire que les trophées de Dragon's Crown sont agréables dans l'ensemble, ils nous donnent envie d'avancer dans l'histoire et d'obtenir des bonus comme des artworks qui sont motivants. Il y a cependant quelques succès qui ne donnent pas envie et nous apportent aucune plus-value.

 

Note : 3/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
17/20

Dragon's Crown est donc un jeu fantastique qui ne plaira pas à tout le monde mais qui doit être fait, ne serait-ce que pour découvrir son univers envoûtant. Il redonne cette jeunesse aux jeux 2D qui ont tant fait leur succès à l'époque et le studio Vanillaware nous prouve une fois de plus que leur savoir-faire n'est plus à démontrer. Vivement la sortie d'Odin Sphere Lefdrasir sur PS4.

Je recommande ce jeu :
À tous, Aux curieux, Aux chasseurs de trophées/platine facile