Test : Sherlock Holmes : Crimes and Punishments


Sherlock Holmes : Crimes and Punishments
  • 1
  • 6
  • 12
  • 6
Note des joueurs :
4.2/5 - 96 notes
Note des platineurs :
4.3/5 - 81 notes

Sherlock Holmes : Crimes and Punishments

ps4
ps3


25 trophées au total
0 trophée caché

2072 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 1089 joueurs (53 %)
100% par : 1089 joueurs (53 %)
Note du jeu
15/20
Discuter du test

Test du jeu
Sherlock Holmes : Crimes and Punishments

  • Test rédigé par Ray-chan le 11-03-2015 - Modifié le 07-12-2016


Introduction


"Il est temps de repartir pour de nouvelles enquêtes Watson !"
Il est des personnages qui vous marquent durablement, laissant leur empreinte sur vous à jamais. Lorsqu'on parle de détective, et qu'on y rajoute la ville de Londres et l'époque Victorienne, c'est invariablement vers Sherlock Holmes que votre cerveau va se tourner. Incontournable, le détective du 221B Baker Street a marqué des générations de lecteurs, tant par sa méthodologie, que par son comportement atypique et ses manies toxicomanes. Toujours accompagné de son fidèle ami, le Docteur Watson, il a arpenté en long et en large les ruelles poisseuses de fog de Londres, et résolu chaque cas que l'inspecteur Lestrade n'a su débrouiller seul.

Dernier né du studio Frogwares, Sherlock Holmes Crimes & Punishments vous propose d'endosser à nouveau l'habit du détective le plus célèbre de tous les temps. Doté d'un tout nouveau moteur graphique, l'Unreal Engine 3, ce jeu d'aventure passe enfin le cap graphique de la next-gen, et se veut plus proche dans l'esprit de ses enquêtes, d'un L.A. Noire. De plus, le titre de cet épisode n'est pas anodin puisqu'il introduit une des nouveautés du jeu. En effet, pour qui a lu Crimes et Châtiments de Dostoveïski, l'ouvrage questionne l'acceptabilité morale d'un crime, si ledit crime améliore une situation jugée inextricable, voire irrémédiable. De ce fait, le jeu vous permettra donc de juger les coupables que vous rencontrerez durant l'aventure, mais j'y reviendrais plus tard.

Autre nouveauté, contrairement à ses prédécesseurs, ce n'est pas une aventure unique, mais plusieurs enquêtes que vous allez mener dans cet épisode.

Bardé de ses nouveaux atours, et accompagné d'une foultitude d'idées pour remettre la licence au goût du jour, nous allons donc vérifier si ce jeu tient ses promesses

Contenu du jeu


Balade dans les ruelles de Londres.
~ LONDON CALLING ~

On démarre donc avec le contenu du jeu.

Le gameplay est simple, et très intuitif. Peut-être même trop. Vous n'aurez jamais à galérer pour trouver quel objet utiliser car le jeu utilisera automatiquement le bon objet si vous l'avez sur vous. De même, lors des phases d'observation des suspects, vous n'aurez jamais besoin de passer la description du suspect car il faut franchement le vouloir pour ne pas réussir. Cela dit, l'atmosphère du jeu ne pourra que vous encourager à accomplir ces menues taches. À côté de cela, vous trouverez pléthore de casse-tête. Malheureusement, ceux-ci s'avèreront vite être répétitifs. En revanche, le système de déductions a été entièrement refondu et c'est là que réside l'attrait de cet épisode ! En effet, il va vous permettre de relier entre elles vos déductions, afin de sélectionner un coupable. Simple et efficace, ce système vous permettra donc d'échafauder différentes théories en fonction des indices collectés, vous permettant d'accuser qui bon vous semble. Si la réponse ne vous satisfait pas, qu'à cela ne tienne ! Il vous suffira de ne pas valider la réponse, et d'échafauder une nouvelle théorie pour accuser quelqu'un d'autre.

De plus, comme je le disais dans l'introduction, lorsque vous aurez désigné un suspect, vous serez face à un choix moral. Déciderez vous de traduire le meurtrier en justice ? Ou tenterez vous de l'absoudre car vous aurez pitié de lui ? Ces choix moraux, renforceront le sentiment d'être le détective du 221B, et donc votre immersion dans le jeu.

Il est intéressant aussi de noter l'apparition d'un sixième sens. Celui-ci vous permettra d'analyser des actions ayant eu lieu, ou tout bonnement de voir des événements passés ou à venir. Hélas, bien que l'effort soit louable, il est dommage que le jeu vous rappelle systématiquement à quel moment utiliser ce sixième sens. Bien que facilitant grandement son utilisation, cet assistanat peut être frustrant pour les vieux de la vieille du point n'click et du jeu d'aventure.

Vous pourrez aussi vous grimer dans le jeu. Cette très bonne idée qui rappelle l'un des nombreux visages de Sherlock Holmes, est malheureusement sous exploitée durant la partie.

Pour finir, abordons l'ambiance sonore : le jeu est en VO intégrale. Couplée à une bande son honorable et des bruitages bien ficelés, on se retrouve sans peine à l'époque victorienne, bercé par une époque surannée et une ambiance que n'aurait pas reniée Conan Doyle. Du tout bon ! C'est un réel plaisir de prendre le cab et d'entendre les hennissements des chevaux, et le bruit des roues qui cognent le pavé. Ou tout simplement d'entendre le bruit des consommateurs pendant qu'on discute avec un suspect dans un bar.

En résumé, malgré de bonnes idées mal exploitées, et quelques menus défauts à droite, à gauche, ce jeu reste une franche réussite tant on a l'impression de vivre le quotidien de notre détective préféré !

 

Note : 4/5

Aspect technique du jeu


Une modélisation des visages aux petits oignons.
~ NEXT GENERATION ~

Abordons maintenant le point de vue de la technique.

Sachez que le jeu n'est pas doublé en français. Contrairement aux autres opus, Frogwares a fait le choix de proposer un jeu en vostf intégrale (ce qui contrebalance l'absence de doublage), parti pris pour les phases d'enquête, afin d'avoir une meilleure synchronisation labiale durant vos phases d'interrogatoire. Néanmoins, ce point est, pour moi, un défaut mineur, le doublage anglais étant parfait à tous points de vue, et reflétant aisément les accents et origines sociales des personnages que vous allez rencontrer. De plus, les phrases restent affichées suffisamment longtemps pour que vous ayez le temps de lire tous les dialogues, sans en perdre une miette.

Comme dit dans l'introduction, Frogwares a fait le choix de l'Unreal Engine 3 pour cet opus. Et le moins que l'on puisse dire c'est que ce choix s'avère payant d'emblée ! La saga des Sherlock Holmes par le studio Frogwares n'a jamais été gâtée graphiquement, et même l'opus précédent, qui s'était bien amélioré, était loin des standards proposés par la concurrence. Cela appartient désormais au passé. Les décors sont maintenant plus colorés, et plus riches, pleins de vie.
Les décors et cadres de fond sont bien plus lumineux, ou, au contraire, plus sombres et brumeux. Et que dire de la modélisation des visages, qui est, à mon sens, dans le haut du panier de ce qui est proposé actuellement. Comble du ravissement, on peut apercevoir des gens à leur fenêtre, ou profiter des gens qui passent dans la rue en observant par la fenêtre du 221B. Un régal pour l'immersion.

Autre point intéressant : Lorsque vous serez dans une zone, vous n'aurez jamais de temps de chargement durant la visite de cette zone. Le jeu ne lance de chargement que durant votre passage d'une zone à une autre. Les chargements étant systématiquement représentés par des voyages en calèche. Et même si lesdits chargements ont tendance à être longuets, une autre bonne idée à été introduite par Frogwares pour contrebalancer cet état de fait : vous pouvez interagir avec votre inventaire et votre tableau de déductions durant le trajet.

Bon, comme il faut bien trouver quelques petits défauts, il est regrettable d'avoir encore quelques murs invisibles lorsque l'on visite des zones, et on peut regretter quelques textures bâclées de ci, de là, mais rien de bien gênant, et surtout, il faut le rappeler, lorsque vous êtes dans une zone, vous n'avez aucun temps de chargement dans ladite zone. Ces quelques menus défauts ne doivent donc vraiment pas vous freiner à l'acquisition de ce jeu. On frôle le sans-faute.

Autre léger défaut, mais qui risque d'en faire criser plus d'un, le système de gestion des sauvegardes automatiques est vraiment mal fichu. Lorsque vous clôturez une enquête, vous ne pourrez pas revenir à un moment donné, mais devrez reprendre cette enquête à zéro. C'est à mon sens le seul et vrai gros point noir du jeu ; surtout quand on voit ce que la concurrence peut faire aujourd'hui.

 

Note : 4/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Des ambiances qui diffèrent et charment, d'une enquête à l'autre.
~ GAME START ~

La partie la plus subjective du test.

Plaisir à jouer : La réponse est "très bon". Ce jeu tire énormément des anciens opus, et on sent la saga qui continue à se bonifier sous l'égide de Frogwares. On se surprend à prendre le temps de flâner pour profiter des décors et ambiances proposés. Et bien que l'aventure soit en réalité six courtes aventures, on apprécie grandement de vivre le quotidien de Sherlock Holmes.

Quel bonheur de pouvoir assister à des expériences pour comprendre le déroulement d'un crime avec le détective le plus connu au monde, de farfouiller dans sa bibliothèque pour approfondir notre connaissance de l'époque et/ou de l'affaire en cours. Les experts passeraient presque pour des rigolos face à leur ancêtre.
L'ambiance qui se dégage du titre est tout simplement enchanteresse et nous transporte sans coup férir dans les années 1830. De plus, il est vraiment appréciable de jouer avec un jeu qui flatte la rétine, et où l'on sent le souci du détail.

Plaisir à rejouer : la réponse est "bon". Ce jeu, à mon sens, ne demande qu'à être rejoué afin de pouvoir l'apprécier à sa juste valeur. Certes, ce n'est pas le jeu du siècle, et ses menus défauts vous agaceront certainement encore plus lorsque vous y rejouerez, mais pour autant, cela n'est pas dommageable au point de criser.
C'est surtout le système de sauvegarde et de chapitre qui nuit le plus à la rejouabilité du titre. En effet, pour les moins patients ou pour ceux qui ne comptent jouer à ce jeu que pour la chasse, les recharges de chapitre complet peuvent s'avérer fastidieuses. Cependant, si le charme suranné qui émane de ce jeu vous a plu lors de votre première partie, il y a fort à parier que vous y reviendrez de bon cœur.

 

Note : 3/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Retrouver l'arme originelle vous assurera un trophée de plus.
~ TROPHY HUNTER ~

Sans surprise, c'est un jeu auquel on prend beaucoup de plaisir à faire le platine. La majeure partie des trophées se fera de manière naturelle, sans chercher à les débloquer. Et le fait de ne pas avoir de collecte d'objet en sus pour rallonger la durée de vie du jeu est un vrai plus. Les trophées sont tous liés à des actions spécifiques telles que l'observation des suspects ou le fait de tous les avoir ajoutés à votre liste, au déroulement de l'histoire, et à votre maitrise du gameplay.

Il est à noter un trophée intéressant à mon sens, qui est celui vous demandant de ne pas dévier de vos choix éthiques lors des résolutions de chaque enquête. Sachant que le titre du jeu est une référence à Crimes et Châtiments, ce trophée se veut représentatif de l'humanité de Holmes. En effet, pour qui connait le célèbre détective via l'œuvre de Conan Doyle, il n'est pas étonnant de le voir agir de la manière la plus humaine qui soit, avant de condamner sans pitié un autre coupable dans l'affaire suivante. Trophée intéressant donc, puisqu'il fera l'impasse sur cette humanité, ou au contraire la mettra en exergue.

Autant dire que ce jeu est du pain béni pour les chasseurs que nous sommes, en ces temps ou les développeurs rajoutent des objets à collecter à toutes les sauces pour gonfler artificiellement la durée de vie de leurs jeux.

Néanmoins, et comme énoncé plus haut, le système de sauvegarde daté, pourra en faire rager quelques uns lors de la chasse des rares trophées ratés lors de votre premier run. Ce bémol est contrebalancé une fois de plus par l'atmosphère victorienne très prenante du titre qui, si elle vous a touché, ne pourra que vous charmer une fois de plus durant votre seconde partie. Pour les autres, il y a l'excellent guide de votre humble serviteur afin d'éviter toute déconvenue.

 

Note : 4/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
15/20

Frogwares a fait fort sur ce nouvel opus. Les aficionados de Sherlock Holmes y trouveront leur compte sans problème. Les nouveaux venus aussi. Et malgré quelques petits défauts, le passage à la next-gen est franchement réussi. Pari gagné pour le studio, qui doit cependant prendre bonne note des quelques défauts de cette mouture afin de nous proposer une nouvelle itération qui, espérons-le, sera parfaite !

Je recommande ce jeu :
À tous