Test : Warriors Orochi 4


Warriors Orochi 4
  • 1
  • 3
  • 16
  • 33
Note des joueurs :
3.7/5 - 3 notes
Note des platineurs :
3.5/5 - 2 notes

Warriors Orochi 4

ps4


53 trophées au total
0 trophée caché 1 DLC

86 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 28 joueurs (33 %)
100% par : 0 joueur (0 %)
Note du jeu
15/20
Discuter du test

Test du jeu
Warriors Orochi 4

  • Test rédigé par dregs le 10-03-2020 - Modifié le 10-03-2020


Introduction


Le guerrier victorieux remporte la bataille, puis part en guerre. Le guerrier vaincu part en guerre, puis cherche à remporter la bataille.
Suite à la sortie du neuvième volet de la saga Dynasty Warriors qui avait divisé les amateurs de la série avec son open world plus ou moins bâclé, Omega Force et Koei Tecmo se relancent en nous proposant leur dernière production : Warriors Orochi 4. C’est en réunissant les séries Dynasty Warriors et Samurai Warriors tout en revenant aux classiques du genre à savoir l’univers Musou que ce nouvel opus nous apparaît.

Mais à quoi devons-nous nous attendre d’une série qui nous offre là un énième jeu relatant les histoires des Wu, Shu, Jin et Wei. Doit-on s’attendre à un nouveau virage ? Enfilez votre plus belle arme et armure et direction le champ de bataille.

Contenu du jeu


Le combat spirituel est aussi brutal que la bataille d'hommes.
Là où le scénario de Dynasty Warriors s’adapte du roman historique chinois des 3 royaumes et Samourai Warriors retrace les guerres de l’époque Sengoku au Japon, Warriors Orochi 4 reprend les personnages des 2 séries pour son adaptation. Bien que l’époque et les lieux soit différents, le scénario ne s’arrête pas là et décide également d’inclure des personnages de la mythologie Grec (Athénas, Zeus…) et nordique (Odin).

Nous voici donc sur un scénario totalement nouveau et il vous faudra parcourir le mode histoire pour en apprendre un peu plus sur celui-ci. C’est en effet avant et après chaque mission que vous découvrirez un bout de l’aventure et ce n’est pas moins de 69 missions qui vous sont proposées. A cela, rajoutez les 170 personnages jouables (World record) que l’on peut faire évoluer comme bon nous semble au fur et à mesure de l’expérience et de l’argent engendrés grâce à l’arbre de compétence, propre à chacun d’eux. Pour chaque mission, il faut constituer un groupe de 3 héros jouables ainsi que des officiers pour venir en soutien. Pour former une équipe redoutable, il faudra alors équiper chaque personnage de sa meilleure arme en améliorant celle-ci à l’aide de la forge, ainsi que faire évoluer votre camp pour obtenir de meilleurs aptitudes. Afin de faire évoluer l’ensemble des personnages, vous pouvez envoyer 3 personnages à l’entrainement, moyennant finance, et récolterez alors expérience et bonus.

Il sera nécessaire de parcourir le mode histoire une première fois dans la difficulté facile, normale ou difficile afin de débloquer la difficulté chaos. Au gré de l’aventure, le jeu proposera de façon aléatoire de réaliser une mission en difficulté « Pandémonium », bloquant la régénération du soin et obligeant le joueur à faire preuve d’une grande prudence mais offrant aussi la possibilité d’obtenir de jolies récompenses. Plus on avance dans le jeu, plus celui-ci vous offre de possibilités en débloquant notamment d’autres mode de jeu. Il est important également de préciser que l’on peut aussi bien jouer en solo qu'à deux, mais aussi avec l’aide d’une tierce personne en ligne. A l’instar d’un Dynasty Warriors 8 notamment, la coopération en ligne est plutôt fiable.

En plus du Story mode, le jeu nous propose le Battle Arena. Sorte de PvP en ligne où il vous faudra être le premier à conquérir l’ensemble des bases ou au moins en avoir obtenu le plus à la fin du temps alloué. Ce mode n’apporte que très peu d’intérêt au jeu et il est fort à parier que les joueurs délaisseront celui-ci.

Le Challenge Mode quant à lui, propose de défier les meilleurs joueurs du mode à travers une série de challenges. Il vous faudra par exemple tuer un nombre maximum d’ennemis en un minimum de temps.

Enfin, l’atout majeur de ceux possédant le DLC ou la version Ultimate du jeu, le Infinity mode surfe sur l’univers des dieux grecs. Il vous est demandé de remporter 12 défis chacun en relations avec les 12 constellations du zodiaque. Chaque défi se présente sous forme de tour à gravir en réalisant les 5 challenges (tuer un nombre d’ennemis, détruire des pots…) dans un temps imparti. Il est à noter que la difficulté augmente à mesure que l’on gravit les étages de la tour et de nombreuses récompenses seront à la clé pour vous gratifier. Parmi celles-ci, on retrouve des personnages tels que Hadès ou Joane of Arc (Jeanne d’arc).

Dans ce DLC, nous retrouvons également 2 chapitres supplémentaires à réaliser dans le Story mode, mais aussi de nouvelles possibilités, comme le fait de promouvoir un personnage qui a déjà atteint le LVL 100 dans le but d’augmenter ses compétences.

 

Note : 4/5

Aspect technique du jeu


Si tu ne connais ni ton adversaire ni toi-même, à chaque bataille tu seras vaincu.
Warriors Orochi 4 est un Musou tout ce qu’il y a de plus fluide. Le jeu revient à son aspect d’origine, exit l’open world brouillon, retour aux cartes fermées et connues de tous les fans. Oui mais voilà, soulignons d’entrée que le moteur de jeu fait un peu défaut et qu’il serait temps pour la franchise d’évoluer vers quelque chose digne des consoles modernes.

Cela dit, le jeu est tout de même sublime et la qualité visuelle de l’ensemble des personnages est clairement là. Que l’on décide de changer de héros parmi les 170 personnages jouables, la beauté des armes et armures est un vrai régal pour les fans de la série et il est à noter que malgré les armées de clone que vous êtes amené à combattre, le genre de PNJ les composants est beaucoup plus varié que dans les opus précédents. J’entends surtout par-là : la diversité de leurs armures, couleurs… Malgré tout, la qualité et la variété des décors a été délaissée par rapport à celle des différents protagonistes comme très souvent dans ce genre de jeu.

La bande son quant à elle est à l’image du dynamisme du jeu. Montez le son, prenez votre manette et vous aurez rapidement envie de tout défoncer sur votre passage. Le rythme des musiques couplé avec les différents bruitages apportent un réel plus au jeu et c’est exactement ce qu’un Beat them all se doit de faire, et là, Warriors Orochi 4 le réalise avec brio.

Mais quand est-il du gameplay ? Comme à son habitude, il vous faudra spammer (carré) et (triangle) afin de réaliser des attaques basiques ou des combos en fonction de vos aptitudes. Le traditionnel (rond) permet de lancer le puissant Musou de votre personnage. Mais ici, surprise, le titre fait peau neuve et vous avez désormais la possibilité de gérer 3 personnages et pourrez switcher ces derniers grâce à (L2) et (R2). Ce n’est pas tout, car pour amener encore plus de dynamisme, les développeurs ont eu la superbe idée d’ajouter des attaques magiques au nombre de 4, une par touche classique que vous couplerez avec (R1). Vous en voulez encore ? La « rage » qui correspond aux longues attaques Musou est également présente et permettra de se sortir de situations compliquées. Cerise sur le gâteau, une attaque magique groupée qui fera appel à tous vos héros et acolytes viendra annihiler la zone de bataille dans une cinématique à couper le souffle.

 

Note : 3/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Ce n'est pas le hasard d'une bataille qui décide qu'on est vainqueur ou battu, mais une obscure prédestination.
Comme bon nombre de ses prédécesseurs, Warriors Orochi 4 Ultimate est de nature répétitif. Sur le principe d’un Musou classique qui consiste à taper dans le tas et se défouler, le jeu arrive néanmoins à se démarquer par son casting XXL et son nombre de missions. Certes, les décors n’amènent pas une énorme plus-value, mais le scénario plutôt anecdotique au vu de ses références à des univers décalés est relativement intéressant et nous porte facilement tout au long de ces 69 missions.

Choisir parmi les 170 personnages sera compliqué pour certains, car chacun d’eux possèdent une caractéristique et un charisme différent. Pour les plus acharnés d’entre vous qui décideront de se lancer dans l’évolution complète de ceux-ci, il vous faudra compter de nombreuses heures et il est fort à parier que la répétitivité du jeu viendra à bout de votre acharnement.

L’essentiel de votre temps de jeu se portera sur le story mode, mais le nombre d’objectifs à réaliser (défis lors des batailles, augmenter vos personnages et développer votre campement, trouver les meilleurs armes…) assurent indéniablement le job, sans oublier l’arrivée des artefacts divins.

Attention cependant, à l’heure où j’écris ces quelques lignes, le jeu ne possède pas de patch Fr et vous devrez donc faire avec les voix en Japonais et les sous-titres en anglais, ce qui risque de perturber les non-initiés dans la compréhension de l’histoire. Les fans du genre auront à coup sûr cet opus dans leur vidéothèque et il est plutôt encourageant pour gagner en popularité auprès d’un nouveau publique.

 

Note : 4/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


On peut conquérir des milliers d'hommes dans une bataille ; mais celui qui se conquiert lui-même, lui seul est le plus noble des conquérants.
Le jeu dans sa version de base, possède un total de 44 trophées avec 28 bronzes, 12 argents, 3 ors et le fameux platine. Dans sa version Warriors Orochi 4 Ultimate il faudra rajouter 5 trophées bronzes et 4 argents. Pour les habitués de la franchise, sachez que cet opus ne vous demandera pas un nombre d’heures interminables de farm dans votre quête du platine.

Tous les trophées sont à réaliser à partir du mode histoire et aucun n’est lié à un quelconque mode multijoueur, ce qui a souvent tendance à rebuter bon nombre de joueur. Ici, il sera impératif de finir le mode histoire qui se décompose en plusieurs chapitres, vous permettant d’obtenir votre précieuse récompense à chaque chapitre validé, ainsi qu’une fois l’ensemble de l’histoire terminé. Peu importe la difficulté choisie, une fois l’histoire terminée, vous débloquerez l’accès à la difficulté Chaos. Pas de réelle inquiétude, si vous faites évoluer vos personnages correctement, ce niveau de difficulté ne sera qu’une formalité.

Chaque niveau est également constitué de 3 défis qu’il vous faudra réaliser, ceux-ci vous demandant généralement de tuer un certain nombre d’ennemis avec un certain type d’attaque ou de magie, de tuer le plus rapidement un officier ennemi, de garder un de vos alliés avec un certain pourcentage de vie… Prêtez-y un minimum attention dès votre première partie afin de gagner de l’argent et des récompenses, fortes utiles pour le développement de votre base et de vos personnages.

De nombreux autres trophées sont liés à des actions spécifiques que vous pourrez réaliser dès vos premiers pas dans le jeu, à savoir réaliser 3 « Rage Attack » en une seule mission, effectuer 2 « Unity Magic Attack » en moins de 2 minutes… Enfin, pour tester un peu plus vos aptitudes, il sera nécessaire de terminer chaque mission avec un rang S, consistant à tuer un certain nombre d’ennemi et terminer la mission en un minimum de temps.

Pour faire simple, la liste de trophée de Warriors Orochi 4 est plutôt bien pensée, nécessitant toutefois de réaliser l’ensemble des missions suivant 2 types de difficultés, mais aucun trophée n’est lié au développement des amitiés ou à augmenter l’ensemble des personnages à un certain niveau.

 

Note : 4/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
15/20

Ce nouvel opus de la franchise est plutôt bien pensé et il vous faudra surtout obtenir la version Ultimate afin de profiter au mieux de ses possibilités. Bien que l’ensemble devienne rapidement répétitif, il sera pour les fans de la saga probablement le jeu le plus abouti de la franchise.

Je recommande ce jeu :
À tous