Virginia

Virginia

ps4

1
9
6
2
11
2

Infos complémentaires

+ -
Date de sortie : 22/09/2016
Genre(s) : Aventure
Territoire(s) : FRANCE

504 joueurs possèdent ce jeu
18 trophées au total
0 trophée online
8 trophées cachés

Platiné par : 420 joueurs (83 %)

100% par : 420 joueurs (83 %)


Note des joueurs :
3.4/5 - 20 notes

Note des platineurs :
3.2/5 - 20 notes

Test rédigé par Drazhar le 15-10-2016 - Modifié le 07-12-2016

Introduction

Virginia est un jeu édité par 505 games, petit studio indépendant, qui nous plonge dans le début des années 90 en tant qu’agent spécial du FBI fraîchement émoulu. Nous incarnons Anne Tarver lors de sa première enquête au sein des affaires internes, les bœufs-carottes comme on dit par chez nous. Il est noté qu'il s'agit du premier jeu de l'éditeur.
Ce jeu vous perturbera, dans un premier temps, par son intrigue d’une part mais surtout par sa narration silencieuse qui vous laisse dans un flou artistique dont vous devrez vous dépatouiller.
En avant agent spécial du PSTHC !!!

Contenu du jeu

On devient l’homme de son uniforme

La présentation de l’écran d’accueil du jeu me fait un peu penser à celle d’un film sur Blu-Ray ou DVD. Je trouve que c’est une bonne idée par rapport à la philosophie du jeu. Le jeu est intégralement traduit en français mais aussi pour les sourds et malentendants. La possibilité d’accéder aux chapitres souhaités ainsi qu’une sauvegarde discrète de votre avancée est également présente. Il est à noter qu’il y a les options classiques qui sont présentes et chose intéressante, un petit mot de remerciement du développeur expliquant brièvement le concept du jeu de manière relativement vague mais qui, je trouve, est utile à lire avant de débuter votre première partie.

Quant à l’histoire en elle-même. Vous incarnez Anne TARVER, une jeune agent du FBI fraîchement diplômée, travaillant sur votre première enquête au sein des affaires internes sur Maria Halperin, une autre agent du FBI. Mais pour mener cette mission à bien, votre directeur vous envoie à ses cotés à Kingdom, une petite commune dans l'Etat de Virginie, enquêter sur une disparation d'enfant. Mais au fil de l'enquête Anne se prend de sympathie pour Maria et tout se complique...

Ainsi vous allez essentiellement alterner des cinématiques et des phases d'exploration sans pouvoir pour autant interagir avec des personnes non joueurs. Sachant que les phases d’exploration sont présentes pour la collecte de certains objets plus liés aux succès qu’au jeu lui-même.
Je regrette l’impossibilité d’interagir avec certains objets "inutiles" comme les robinets, interrupteurs etc… cela n'apporte pas grand-chose mais reste relativement simple à mettre en place. Également, les phases de déplacement qui sont coupées au bout d’un certain temps donnent un bel effet mais peuvent apparaître frustrante.

Enfin il faudra compter 3 heures pour terminer une première fois l'histoire. Total qui pourrait aisément doubler en cas de seconde partie, pour faire les trophées restants et obtenir des précisions qui vous ont échappé dans la première partie.
Note : 2/5

Aspect technique du jeu

Filharmonici města Prahy

Le jeu est d’une maniabilité enfantine, on utilise le (stickG) et (stickD), comme dans un jeu à la première personne classique, et la touche (croix) pour sélectionner. On ne peut pas faire plus simple. De plus, il est agréable que le curseur change de forme quand il passe sur un élément utilisable et encore une fois quand on est à portée d’action. Mais les actions sont relativement limitées en variété comme en quantité.

D’un point de vue graphique, le jeu est en ombrage de celluloïd, ce qui permet d’avoir un bon rendu à moindres frais, et correspond parfaitement à ce style de jeu. Le jeu ne souffre d’aucun ralentissement, les temps de chargement sont courts, il y a juste le lancement du jeu en lui-même qui est un peu long mais cela permet de nettoyer sa manette d’agent spécial du FBI et le jeu ne souffre pas de bug hormis quelques rares problèmes de collisions.

Enfin, et à mon sens l’atout majeur de ce titre est la bande son qui est véritablement géniale. Celle-ci provient de l’orchestre philharmonique de Prague, ce qui permet d’avoir une musique et un fond sonore de qualité. D’autre part, les thèmes choisis ainsi que les moments où ceux-ci sont déclenchés donnent une véritable atmosphère au jeu et font ressentir des émotions aux joueurs.
Note : 3/5

Plaisir à jouer et à rejouer

Fidelity, Bravery, and Integrity

C'est un jeu qui nous raconte une histoire où nos actions n’ont que peu d’incidence et c'est bien là, le problème. Ce qui est intéressant lors de la première partie, c'est que l'on essaie de comprendre où ce voyage nous emmène et pour ma part, je m’y suis un peu perdu en route. Il y a peut-être un manque d’informations (volontaire ?) dans le jeu. L'absence aussi bien d'action que de dialogues se sont révélés assez frustrant et fait perdre l'intérêt au joueur de s'investir surtout qu'à mon sens le jeu est relativement soutenu et enchaîne les actions en les expédiant parfois un peu trop vite.

Ainsi, y rejouer une seconde fois n’est pas une mauvaise idée. D’une part cela permet d’acquérir les trophées manquants et d’autre part d’essayer de combler les incompréhensions que l’on a eu lors de la première partie. Au-delà de ces deux parties, le jeu ne donne pas de réelle rejouabilité. Il s’agit plus d’un film ludique que d’un jeu à mon sens.
Note : 2/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%

Vincunt Evocati, Ultima ratio regum

Les trophées de Virginia ne sont pas particulièrement difficiles à réaliser. Il s’agit essentiellement d’objets à collecter et d’éléments à observer à un moment précis. Vous obtiendrez l’ensemble des trophées en deux parties. De plus, vous avez la possibilité d’accéder aux différents chapitres (52) pour obtenir les derniers trophées qu’il vous manque.

Par contre la grande difficulté des trophées réside dans leurs titres et la définition qui les accompagne qui est des plus énigmatiques. Si vous souhaitez faire la chasse à ses trophées sans guide, je vous recommande de bien lire les titres et énoncé des succès et de faire quelques recherches préalables. Un "traducteur de proverbes/citations" vous sera également utile. Bien que vous en obtiendrez quelques-uns sans trop savoir le pourquoi du comment.
Si vous souhaitez faire rapidement les trophées via des recherches préalable ainsi qu'avec l'aide d'un guide, vous obtiendrez le platine en moins de trois heures.
Note : 4/5

Conclusion

Virginia est un petit jeu dans la lignée de Firewatch, qu’il faut plus prendre comme un film ponctué par quelques interactions, sans grande conséquence, du joueur. L’équipe de création s’est attachée à produire une bande sonore de grande qualité avec un niveau graphique suffisant à la vue du prix d’achat de celui-ci. La narration nous permet de faire connaissance avec le personnage facilement, mais au fil des chapitres, le jeu va nous perdre entre rêverie et réalité et ceci malgré notre attention soutenue. Le jeu est simple et peut parfois jouer avec nos sentiments mais au final l’attachement avec le personnage ne se fait que très difficilement.
Dommage, le scénario était alléchant mais la partie jouabilité a été littéralement mise au placard. En espérant que le studio va apprendre de ses erreurs.
Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
11
Je recommande ce jeu : Aux curieux, Aux chasseurs de trophées/platine facile

Drazhar (Drazhar-67)

23
123
382
1129